Politique Nationale/Internationale

L'Iran conseille au nouveau gouvernement des États-Unis de ne pas tomber dans le piège de Bush



Lundi 1 Décembre 2008

L'Iran conseille au nouveau gouvernement des États-Unis de ne pas tomber dans le piège de Bush
Le président du parlement iranien, Ali Larijani, a conseillé dimanche le nouveau gouvernement des États-Unis de ne pas tomber dans le piège ourdi par le président George W. Bush concernant l'Iran.

Ali Larijani a indiqué que la politique des Démocrates américains envers l'Iran a également échoué .


Ali Larijani a indiqué qu'il croit sérieusement que l'Occident poussé par les Etats-Unis devrait changer son attitude envers l'Iran concernant les activités nucléaires pacifiques du pays.


«Si les Européens cette fois s’assoient à la table des négociations en adoptant une attitude différente pour que les entretiens aboutissent sur le programme nucléaire, nous pouvons aboutir à un succès réel et permettre davantage de coopération» a souligné Ali Larijani.


Il a évoqué les complots incessants américains pour empêcher de résoudre le conflit sur le programme nucléaire iranien.


«Aujourd’hui, la conjoncture est différente pour nous et pour eux et nous devrions tirer profit de ce changement. »

Soulignant la nécessité de résoudre la crise nucléaire par l’intermédiaire d’entretiens, le président du parlement iranien a déclaré qu’« il est important de changer la façon de se parler et d’avancer sur des voix différentes. »

L'Iran conseille au nouveau gouvernement des États-Unis de ne pas tomber dans le piège de Bush

Un délégué de l'AIEA : l'AIEA surveille la sécurité de la centrale nucléaire de Boushehr

Le représentant de l'AIEA, Christer Viktorsson a déclaré dimanche que la République Islamique de l'Iran coopère entièrement avec l'AIEA pour maintenir la sécurité de la centrale nucléaire de Boushehr.

Il a fait ces déclarations lors de la Ier conférence internationale ayant pour thème les centrales nucléaires, l'environnement et le développement durable qui se tient à Téhéran.


La coopération entre l'AIEA et l'Iran sur la sécurité de la centrale nucléaire de Boushehr est conforme aux protocoles existants et aux accords signés, a-t-il poursuivi.


« Un bon nombre de pays en Asie cherchant à tirer bénéfice de l'énergie nucléaire pour répondre à leurs besoins domestiques » a affirmé Christer Viktorsson.


« L'AIEA fournit une aide technique pour satisfaire des demandes de sécurité dans le cadre de la création de nouvelles centrales nucléaires » a précisé le représentant de l’AIEA.


Il a conclu que l'Iran a observé toutes les exigences liées à la sécurité au cours de la construction de la centrale nucléaire de Boushehr.


Le séminaire s'est ouvert à Téhéran dimanche matin en présence du président du Parlement iranien Ali Larijani et des représentants de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Christer Viktorsson.

http://www2.irna.ir http://www2.irna.ir



Lundi 1 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires