Politique Nationale/Internationale

L’Iran, au seuil de la production industrielle du combustible nucléaire


Le Président Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que la RII entamera, bientôt, la production industrielle du combustible nucléaire. En visite, actuellement, dans la province du Khuzistan, (sud), le Président iranien a conseillé aux Etats-Unis et à leurs alliés européens de cesser leur campagne anti-iranienne : « Le peuple et le gouvernement iranien sont déterminés à faire valoir leur droits légitimes, dans leur dossier nucléaire, et votre guerre des nerfs ne nous fera jamais renoncer à la technologie nucléaire civile. », a-t-il déclaré.


Vendredi 5 Janvier 2007

L’Iran, au seuil de la production industrielle du combustible nucléaire
Les Etats-Unis, l’Allemagne, la Grande Bretagne et la France ont fait approuver une résolution au Conseil de sécurité de l’ONU, pour imposer des sanctions à la RII. Cette démarche traduit leur approche sélective et discriminatoire, à l’égard des activités nucléaires pacifiques de la RII. Malgré l’approbation de cette résolution, la Communauté internationale soutient, comme avant, un règlement négocié du dossier iranien.

L’Ambassadeur de Russie, auprès des Nations-unies, qui assume, actuellement, la Présidence du Conseil de sécurité, a déclaré que l’objectif principal de la résolution 1.737 était de favoriser la reprise des négociations avec Téhéran. Par ailleurs, la Chine a annoncé que les sanctions envisagées, dans cette résolution, n’aideront aucunement au règlement des différends autour des activités nucléaires civiles de l’Iran.

Ce sont les dirigeants de la Maison Blanche qui ont poussé le Conseil de sécurité à adopter cette approche contre-productive, qui consiste à intensifier les pressions politiques, psychiques et financières contre l’Iran, dans le cadre des exigences illogiques et inadmissibles de Washington. Le "New York Times" a écrit que l’administration Bush expédie, déjà, ses délégations, dans divers pays, afin de convaincre leurs gouvernements, leurs entreprises et leurs établissements financiers et bancaires d’interrompre leurs relations avec l’Iran. Mais ce mauvais calcul indique, encore une fois, que les dirigeants américains ne connaissent, ni les réalités de la société iranienne, ni la nature des relations de Téhéran avec les autres pays. En réalité, l’Iran est arrivé à un point de non retour, dans son projet de production du combustible nucléaire, et le pays n’a plus besoin d’aucune importation, dans ce domaine; ce qui rend, bien évidemment, tout à fait inefficace les sanctions que les Etats-Unis souhaitent imposer à l’Iran.

IRIB


Vendredi 5 Janvier 2007

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires