Diplomatie et relation internationale

L'Iran absent à la réunion internationale sur l'Afghanistan, en raison des propos de Nicolas Sarkozy


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe



Mardi 16 Décembre 2008

L'Iran absent à la réunion internationale sur l'Afghanistan, en raison des propos de Nicolas Sarkozy
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Hassan Ghashghavi, a annoncé lundi que les récents propos du président français Nicolas Sarkozy étaient la raison principale de l'absence de l'Iran à la réunion internationale sur l'Afghanistan qui s'est tenue à Paris.

S'adressant aux journalistes, il a souligné l'engagement de l'Iran et son rôle dans l'établissement de la paix, de la stabilité, et de la sécurité en Afghanistan, ajoutant que la République islamique d'Iran a toujours soutenu le renforcement du gouvernement et de l'armée afghane.


« Nous sommes toujours persuadés que la paix, la stabilité, et la sécurité afghane devraient être renforcées, bien qu'aujourd'hui, nous soyons témoins d'intenses opérations d'insécurité et d'actes extrémistes aussi bien que du renforcement de la production de drogue dans ce pays" a déploré Hassan Ghashghavi.


Il a regretté que les efforts nécessaires n'aient pas été faits pour aider à améliorer la situation dans ce pays déchiré par la guerre .


L'organisation d' une telle Conférence Internationale nécessitait des mesures sérieuses dans tous les domaines, a poursuivi Hassan Qashghavi critiquant l'invitation faite par le président Sarkozy au ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki à cette conférence.


Dénonçant les récentes déclarations anti-iraniennes de Nicolas Sarkozy, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a précisé qu' « en faisant des remarques peu diplomatiques, il n'a pas tenu le rôle qu'il devait tenir. »

L'ambassadeur de France à Téhéran a également été convoqué par les autorités iraniennes, qui l'ont mis en garde contre les conséquences «de propos irréfléchis par les responsables français».


Autour du chef de la diplomatie française et de son homologue afghan, Rangeen Dadfar Spanta, une quinzaine de participants étaient réunis pour ces contacts informels destinés à améliorer la coopération régionale entre Kaboul et ses voisins.


Dans une déclaration finale, les participants ont souligné qu'«il ne peut y avoir de sécurité durable et de paix dans la région sans un Afghanistan stable (…). Il ne peut y avoir de stabilité, de sécurité et de prospérité en Afghanistan sans coopération régionale.»

Les participants ont invité les États voisins en particulier l'Iran et le Pakistan, à jouer un rôle plus positif en soutenant les tentatives de Kaboul de regagner le contrôle de son territoire.


Les représentants de certains pays voisins de l'Afghanistan ainsi ‎que ceux des pays membres de la coalition anti-terrorisme se sont ‎réunis, dimanche, à Paris

Etaient ‎aussi présent, à cette réunion ministérielle, l'émissaire de l'ONU ‎pour l'Afghanistan et le représentant de la politique étrangère de ‎l'Union européenne.


" L'examen de la crise sécuritaire, les ‎modalités de la lutte contre le terrorisme et le trafic en ‎Afghanistan, ainsi que les difficultés économiques éprouvées par ‎ce pays" étaient les thèmes qui ont été abordés, lors de cette ‎réunion, a annoncé, le Quai d'Orsay.


Paris a été, au ‎mois de juin dernier, l'hôte de la conférence internationale ‎d'aide à l'Afghanistan, à laquelle ont participé les représentants de ‎plus de 50 pays et organisations internationales.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mardi 16 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires