Conflits et guerres actuelles

L'Irak, l'armée britannique et l'horreur à perte vue



Lundi 25 Février 2008

L'horreur fait décidément partie intégrante du décor ‎cauchemardesque, surréaliste et macabre de l'Irak occupé, ‎blessé, exsangue où, cette fois-ci, c'est autour des « très ‎civilisés » soldats de Sa Majesté de se livrer à des actes de ‎barbarie rappelant les méthodes médiévales. Tout homme ‎ou femme qui n'a pas de pierre à la place du cœur dans sa ‎poitrine frissonne d'horreur en lisant le reportage du ‎Guardian des atrocités qu'a commises l'armée britannique ‎au sud de l'Irak. Le 14 mars 2004, les soldats du régiment ‎du Prince de Galles ont sauvagement torturé, mutilé, ‎massacré 20 civils irakiens. « La bataille de Dany Boy », ‎qui a eu lieu au sud d'Al-Amara, sur la route de Bassora, ‎est une autre page noire qui s'ajoute au bilan déjà lourd de ‎l'armée britannique en Irak. Les militaires britanniques se ‎sont servis de tout ce qu'ils avaient sous la main pour ‎attaquer les civils irakiens. A l'époque les autorités ‎britanniques ont tout fait pour étouffer l'affaire. Peine ‎perdue ! C'est alors qu'elles se sont lavées les mains, ‎imputant la responsabilité à des soldats qui, selon elles, ‎n'étaient pas suffisamment expérimentés. La révélation de ‎ces horreurs n'en montre que le point de l'iceberg des ‎exactions et des crimes que les militaires américains et ‎britanniques ont commis en Irak. Abou Ghraïb, Hadissa, ‎Fallouja... et maintenant Al-Amara ; la liste ne cesse de ‎s'allonger mettant au grand jour la véritable nature de ceux ‎qui se posent en défenseurs des droits de l'Homme. ‎Torture, exaction, sévisse, violation des droits de l'Homme, ‎soutien aux groupes terroristes, voilà le bilan de ‎l'occupation anglo-saxonne en Irak et en Afghanistan !

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Lundi 25 Février 2008

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires