Conflits et guerres actuelles

L’Insurrection En Afghanistan Peut Se Maintenir Indéfiniment ….

Et La Présence De Nos Troupes Aussi Si On Ecoute Sarkozy


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 16:25 Lorsqu’Alep sera tombée...


Selon une analyse pointue faite par l’officier en chef du renseignement US en Afghanistan avec graphiques à l’appui que le NUL qui squatte l’Elysée ferait bien d’étudier


Mireille Delamarre
Lundi 11 Janvier 2010

L’Insurrection En Afghanistan Peut Se Maintenir Indéfiniment ….
Sarkozy vient de nouveau de justifier l’intervention militaire française dans la guerre d’occupation dirigée par les US en Afghanistan et de réaffirmer qu’il n’en retirera pas les troupes françaises.

Selon un article du Monde de Nathalie Guibert publié sur le site en ligne le 09/01/10 intitulé « Mr Sarkozy défend l’engagement français » Sarkozy a dit lors d’une séance de gesticulation médiatique à Vannes (Morbihan) devant le 3è régiment d’infanterie de marine qui a perdu 5 soldats en Afghanistan que :

« Les conditions du retrait ne sont pas réunies…

« "dès que les conditions le permettent, il est de mon devoir de faire rentrer nos soldats à la maison, comme ce sera bientôt le cas, je l'espère, pour nos troupes en Côte d'Ivoire et au Kosovo…

"lorsque les circonstances l'exigent, il est aussi de mon devoir de les maintenir à leur poste comme c'est le cas en Afghanistan aujourd'hui".


Pour Sarkozy, il faut :

"aider les Afghans jusqu'à ce qu'ils soient en mesure d'assumer seuls leur sécurité et leur développement dans le cadre d'un pays souverain, stable, en paix, acteur du dialogue international"….

On notera au passage la platitude des justifications données pour refuser un retrait des troupes françaises d’Afghanistan ce qui montre aussi à quel point Sarkozy n’a aucune connaissance sérieuse du dossier «guerre en Afghanistan ».

En effet, selon le major général US, Michael Flynn, plus haut officier du renseignement US dans le pays :

« L’insurrection afghane peut se maintenir indéfiniment

« Les Talibans conservent les partenariats nécessaires pour bénéficier de soutien, alimenter leur légitimité et renforcer leur capacité. »


C’est ce qu’affirme Flynn, après avoir étudié de prés cette année 2009 couronnée de succès pour les Talibans dans leur campagne contre le gouvernement de Kaboul les USA et leurs allies dont les pays fournissant des troupes dans le cadre de l’OTAN comme c’est le cas de la France.

En plus, Flynn a aussi mis en garde en disant que « le temps est compté » pour les forces internationales dirigées par les US et que « l’instabilité régionale se développe rapidement et que cela empire ».

Toutes ces constations ont été consignées dans un livre blanc publiée cette semaine et intitulé

«“eight years into the war in Afghanistan, the U.S. intelligence community is only marginally relevant to the overall strategy.” http://www.wired.com/dangerroom/2010/01/spies-like-us-top-intel-officer-says-spooks-should-act-like-journos/

dans lequel il se plaint qu’après « huit ans de guerre en Afghanistan la communauté du renseignement US n’a qu’une pertinence marginale pour la stratégie globale ».

Ceci alors même que la CIA vient de voir l’un de ses principaux groupes en Afghanistan et certainement l’un à avoir accumulés le plus d’informations – non consignées ni sur papier ni sur ordinateur comme c’est le cas pour ce genre de renseignements que les agents gardent en tête - décapité par un triple espion travaillant en fait pour le compte de l’insurrection.

Le 23 Décembre dernier, Flynn a fait une présentation Powerpoint intitulée « State of the insurgency. Trends intentions and Objectives » (voir google pour telecharger) – Etat de l’insurrection, tendances intentions objectifs - probablement la plus pessimiste des présentations faites à ce jour sur la guerre en Afghanistan.

Selon cette présentation, les Talibans bien que « organisés de manière libre » sont entrain de devenir plus «unis» et «de plus en plus efficaces». Les insurgés ont maintenant leurs propres «gouverneurs» installés dans 33 des 34 provinces afghanes (voir schéma ci-dessus). Et la « force et la capacité de cette gouvernance de l’ombre augmentent » selon la présentation faite par Flynn.

De même, selon un rapport obtenu récemment par NBC News, les forces de sécurité afghanes ne seront pas prêtes à prendre en charge la sécurité du pays et combattre les Talibans avant des années… si elles sont à même un jour de le faire. Les Talibans ont amélioré leur système d’armement improvisé et l’utilise de plus en plus faisant de nombreuses victimes parmi les forces US/OTAN. En 2007 il y avait eu 2718 explosions liées à ce type d’engins explosifs improvisés, elles ont triplé puisque pour 2009 on en recense 7228. Ces bombes artisanales sont fabriquées sur place en utilisant des fertilisants.

Selon Flynn, « l’insurrection a confiance….impatiente de voir un Afghanistan post ISAF ».

La présentation de Flynn sème le doute sur les objectifs principaux déclarés pour mener cette guerre en Afghanistan. Obama a récemment justifié son renfort de troupes US et son insistance à demander à ses alliés d’envoyer également plus de troupes par le fait qu’il fallait empêcher les Talibans de s’emparer de l’Afghanistan ce qui selon lui permettrait à Al Qaeda de s’y réinstaller. Mais selon une interview menée auprès d’insurgés fait prisonniers, les insurgés «considèrent Al Qaeda comme un handicap – un point de vue de plus en plus dominant».

Flynn a également mis en garde indirectement contre la tactique des frappes de drones au Pakistan contre des individus suspectés d’être des militants, une tactique mis en place par Bush II mais largement amplifiée par Obama le « Prix Nobel de la Guerre ». Selon lui cette tactique pourrait avoir un effet boomerang. «La violation de la souveraineté du Pakistan peut contribuer à radicaliser la population et diminuer la crédibilité du gouvernement pakistanais.» De telles violations «démontrent l’incapacité du gouvernement, la perception qu’il ne peut pas protéger ses citoyens, exacerbent le sentiment anti occident».

La seule solution de bon sens - ce qu’il manque tout particulièrement au NUL qui squatte l’Elysée - c’est un retrait des troupes US/OTAN donc françaises d’Afghanistan, l’instauration d’un dialogue national entre les différents courants Afghans dans le cadre de réunions régionales impliquant les principaux voisins de l’Afghanistan tels le Pakistan, l’Iran, l’Irak et si l’ONU réussit à sortir de sa dépendance éhontée aux puissances occidentales, elle peut y jouer un rôle central pour ramener le calme et aider au développement économique dans le respect de l’environnement politico socio religieux.

Une chose est claire depuis le début les troupes américaines et celle des pays membres de l’OTAN ainsi que d’autres pays vassaux des US n’ont rien à faire en Afghanistan. La chasse à la «nébuleuse» d’Al Qaeda est un leurre grossier.

L’interventionnisme de la Sarkosie en Afghanistan relève plus – outre de sa servilité congénitale à l’américanisme – de son instinct primaire pour une domination post coloniale teintée de racisme type ingérence humanitaire/missionnaire à la Kouchner - que d’une analyse sérieuse, raisonnée des besoins réels de ce pays ravagé par plus d’une trentaine d’années de guerre et dont les principales victimes à ce jour sont les civils afghans, sans parler des décharges nucléaires à ciel ouvert que sont devenues certaines zones de ce pays contaminées par des armes à l’Uranium Appauvri «généreusement larguées» par les forces de l’armée de l’air US, britannique et de celles de l’OTAN.

http://www.planetenonviolence.org http://www.planetenonviolence.org



Lundi 11 Janvier 2010


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires