Croyances et société

L'IVRAIE ET LE BON GRAIN


Dans la même rubrique:
< >

Dimanche 10 Septembre 2017 - 09:40 L'Imamat (Réfutations)


VOUS SOUVENEZ-VOUS DE L'EX-PRÉSIDENT BUSH QUI AVAIT DÉFINI EN UNE PHRASE LES DEUX GRANDES FORCES QUI SE DISPUTENT LE DESTIN DE L'HUMANITÉ ? IL Y A , AVAIT-IL DIT,"LES FORCES DU BIEN QUE NOUS SOMMES ET LES FORCES DU MAL QUE SONT TOUS LES AUTRES QUI NE SONT PAS D'ACCORD AVEC NOUS." OR LA PARABOLE DU BON GRAIN ET DE L'IVRAIE NOUS RACONTE UNE AUTRE HISTOIRE.


oscarfortin@hotmail.com
Lundi 18 Janvier 2010

L'IVRAIE ET LE BON GRAIN
L’ivraie est une graminée, comme le blé, le seigle et l’orge. Elle pousse au milieu des moissons sous tous les climats. Si la tige et les épillets la différencient de l’épi de blé, lors de la récolte, il n’en est pas de même lors de la croissance en herbe, ni pour les graines. Elles se confondent avec les autres céréales au moment de la récolte. Leur mélange avec le bon grain communique des qualités malfaisantes à la farine, car les graines possèdent un principe toxique, un alcaloïde agissant sur le système nerveux et digestif. Elle pouvait donner une sorte d’ivresse. De là viendrait son nom populaire ébraica (ébriété), qui a fait notre mot ivraie. Autre expression issue ce texte : semer la zizanie. Mot d’origine sémitique, transcrit en grec : zizanion

Dans la littérature ancienne on retrouve une parabole qui cherche à expliquer les deux grandes forces qui se disputent le destin du monde. Déjà, tout récemment, G.W. Bush, ex-Président des États-Unis, nous a donné son explication : « ceux qui sont avec nous appartiennent aux forces du Bien et ceux qui sont contre nous appartiennent aux forces du Mal. » Pour lui les forces du bien, constituent « le monde libre » ou encore « le monde civilisé ». Par contre les forces du mal sont celles qui sont regroupées autour des terroristes (comprendre tous ceux qui ne sont pas avec lui) auxquels sont identifiés un certain nombre de pays. C’est dans ce contexte que j’ai voulu en savoir plus sur ce récit ancien de la Parabole du bon grain et de l’ivraie. Son auteur, Jésus de Nazareth, avait l’habitude de parler en paraboles, mais ses disciples n’arrivaient pas toujours à les déchiffrer. Alors, ils lui demandaient de leur en révéler le sens.

D’abord la Parabole " Il en va du Royaume des Cieux comme d’un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi est venu, il a semé à son tour de l’ivraie, au beau milieu du blé, et il s’en est allé. Quand le blé est monté en herbe, puis en épis, alors l’ivraie est apparue aussi. S’approchant, les serviteurs du propriétaire lui dirent : Maître, n’est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où vient donc qu’il s’y trouve de l’ivraie ? Il leur dit : C’est quelque ennemi qui a fait cela. Les serviteurs lui disent : Veux-tu donc que nous allions la ramasser ? Non, dit-il, vous risqueriez, en ramassant l’ivraie, d’arracher en même temps le blé . (Mt. 13, 20-29)

L’explication de la parabole « Celui qui sème le bon grain c’est le Fils de l’homme. Le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les sujets du Royaume ; l’ivraie, ce sont les sujets du Mauvais. l’ennemi qui la sème, c’est le Diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; et les moissonneurs, ce sont les anges. De même donc qu’on enlève l’ivraie et qu’on la consume au feu, de même en sera-t-il à la fin du monde : le Fils de l’homme enverra ses anges, qui ramasseront de son Royaume tous les scandales et tous les fauteurs d’iniquité , » (Mt. 13, 34-41)

COMMENTAIRES : En raison de l’importance du personnage qui utilise cette Parabole pour faire comprendre l’affrontement entre les deux grandes forces qui se disputent l’avenir de l’humanité, il est important de dégager ce que représente ce Royaume dont il parle. Déjà son Sermon sur la montagne, que l’on appelle également le Sermon sur les béatitudes, nous en dit passablement sur ce Royaume. Je me permets de relever certains extraits ;

« "Heureux ceux qui ont une âme de pauvre, car le Royaume des Cieux est à eux. Heureux les doux, car ils posséderont la terre. Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux. » (Mt. 5, 3-10)
 "Mais malheur à vous, les riches ! car vous avez votre consolation. Malheur à vous, qui êtes repus maintenant ! car vous aurez faim. Malheur, vous qui riez maintenant ! car vous connaîtrez le deuil et les larmes. Malheur, lorsque tous les hommes diront du bien de vous ! C’est de cette manière, en effet, que leurs pères traitaient les faux prophètes." (Luc, 6,24-26 )

Dans le livre de l’Apocalypse, il y a également des références qui parlent par elles-mêmes

« Mais les lâches, les renégats, les dépravés, les assassins, les impurs, les sorciers, les idolâtres, bref, tous les hommes de mensonge, leur lot se trouve dans l’étan g brûlant de feu et de soufre : c’est la seconde mort." (Apoc. 21, 8)

CONCLUSION : Une projection de cette parabole sur les temps que nous vivons et sur les diverses forces qui s’y affrontent nous sort complètement de cette division du monde que nous présente l’Empire, "les civilisés". Même si elles se réclament de dieu, même si elles remplissent les églises, elles sont trahies par l’avidité qui les nourrit, par les armes derrière lesquelles elles se cachent et avec lesquelles elles oppriment, par les mensonges qu’elles dissimulent sous les apparats de la vérité. Je pourrais ajouter par cette haine qu’elles développent à l’endroit de tous ceux et celles qui lui font obstacles.

Croyants ou non croyants, la vérité est ce qu’elle est, et dans le cas présent les envahisseurs, les faiseurs de troubles dans le monde, sont ceux-là mêmes qui sont marqués du sceau de l’avidité, de l’ambition sans borne, de domination par la force des armes et surtout par le MENSONGE qui leur colle à la peau comme une seconde nature. Par contre les artisans d’un monde nouveau, fondé sur la solidarité, le partage, la vérité et la justice, font partis de ces semences qui portent la vie. J’y reconnais le peuple du Honduras qui a résisté et résiste toujours dans la non violence à des usurpateurs de pouvoir qui persécutent et assassinent.

Moi, j’y crois à cette parabole.

Oscar Fortin

Québec, le 17 janvier 2010

http://humanisme.blogspot.com/


Lundi 18 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par la truie qui file le 26/01/2010 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci pour ce cours de morale digne de l'ecole primaire d'instruction religieuse Oscar ,
Nous avons recus assez de coups de regles dans notre enfance pour nos questions
sans reponse assez de crachat dans l'assiette assez de menaces et d'insultes des z'autorités dogmatiques , assez de genuflexion par refus d'aller sur les genous du prelats ...

Cette foutue parabole est un poison infernal pour la conservation des plantes sauvages que recoltaient les peuples premiers et de toute culture hors de la domination religieuse biblique et asservissante .

C'était du pain béni pour une agriculture assortie de la dime .

Pour votre information sur les plantes messicoles l'Ivraie Lolium temulentum est toxique seulement du fait d'un champignon parasite qui peut egalement s'attaquer aux autres céreales .

Mais de la sorte la parabole vise et diabolise les pratiques de recoltes de plantes sauvages caractéristiques des peuples premiers qui sont designés ainsi comme des ennemis . le fait est noté par les etnologues en Afrique et cette diabolisation criminelle perdure avec ce genre de subversions .

Soyez heureux comme supporter du NWO patriarcal et dominateur , maintenant le froment et les autres céréales messicoles sont devenus des nouveaux poisons de chimère transgeniques pendant que l'ivraie bien que rare sera probablement parmi les dernières nourritures de survie pour les dernieres créatures vivantes libre .

Et notez bien qu'un mulot dans la nature qui accumule des graines de céreales ne recoltera pas des grains ou se trouve le champignon parasite dangereux alors que certains humains se gavent de n'importe quoi ...la preuve avec cette histoire manipulée !

Cette parabole risque fort de se retouner contre des textes qui n'ont rien de prophétiques quand on peut reconnaitre leur nature profondement d'ignorance perverse et d'incitation à la discrimination et à la haine .

merci aux merles et aux mulots de champs créatures egalement dans le sein de la Divinité Unique et qui sont plus sages que les semeurs de graines et d'histoire mensongères !

2.Posté par Fáfnir le 27/01/2010 14:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la truie qui file tu raconte nimporte quoi .... c'est ton ignrance a toi qui est perverse
toi tu croi pouvoir juger comme ca un texte sacré étudié par des générations et des générations d'érudits alor que tu est ignorante
la bible transmet essentiellement des valeurs de partage d'amour et de sacrifice des bonnes valeurs ....

son message a été perverti instrumentalisé par des hommes avides de pouvoir qui auraient trouvé un autre moyen d'assoir leur domination sans ca de toute facon.

c'est comme le code de la route ca t'empéche de faire n'importe quoi si tu le suis mais rien e t'y oblige et ca pe etre + ou - instrumentalisé par le pouvoir en place et prétéxte a la répréssion mais c'est pa pour ca qu'il faut le bannir...

quand à toi tu n'est méme pa foutue de structurer ton message pour le rendre compréhensible .... remarque : comment cela pourrait il etre possible puisqu'il est dénué de logique rationnelle !

alors soit un peu moin sure de toi parle moin et écoute + soi humble ( g sai que je ne le sui pa en te disan ca mai j'en ai vraimen marre que tu vienne polluer les coms avec tes inépties !! ) et surtout remet toi en question avant de juger les autres ! arréte de te prendre pour un génie alor que tu n'est pa foutue d'écrire quelque chose de cohérent ...

3.Posté par la truie qui file le 28/01/2010 00:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



nous avons parcouru ces textes religieux dans leur diverses versions, avant d'en rejeter l'interpretation la plus courante dans ce cas particulier , car nous estimons en ame et concience que cette parabole prete à une autre interpretation

vous defendez votre interpretation "canonique" comme si vous en etiez l'auteur ou un detenteur de l'autorité .A quel titre est ce le cas ?


Pour vos generations d'erudits il en a eu des tres nombreux qui ont repété pendant des siecles que la terre etait plate et le centre de l'univers et l'homme la créature au dessus des autres .

belle lecon d'humilité et de connaissance exacte en effet !


Et ceux qui ont tente d'expliquer la Connaissance qui trancende tout les autres n'ont rien ecrit par eux memes ....
osez vous pretendre le contraire ?


Allez donc verifier les faits mentionnés plus haut dans la nature et dans le réel et ce que les animaux sauvages savent mieux que des anecdotes héritées de legendes 1000 fois plus anciennes que vous ne l'imaginez ....mais deformées !

Qu'adorez vous en realité du papier et de l'encre et le fait de faire partie d'une foule qui vous rassure ou bien la Divinité Universelle Insondable par sa Sublime Puissance ?

Vous etes convaicu d'etre un bon croyant parce qu'on vous inculqué votre dogme et que vous pensez le suivre à la lettre....mais laquelle ?

Nous avons retrouvé la Divinité Authentique dans l'Univers par l'etude patiente et humble de la nature et de l'harmonie des forces
Est ce moins valable que vos ecritures copiées d'ages en ages sur des textes bien plus anciens dont la source est helas perdue ?

Voyez vous au moins la différence entre l' artiste qui cree et ces spectateurs qui se contentent de juger et pretendent donner des lecons selon ce qu'il ont appris mais pas verifiés par eux memes ?



4.Posté par Fáfnir le 28/01/2010 22:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

personnellement je ne suis pas croyant et je ne soutien aucun dogme quel qu'il soit ni ne les toléres car je considére qu'ils entravent les progrés.

cependant je considére que les enseignements des textes religieux sont toujours valables honétement tu pense que les 10 commandements sont dépassé qu'il s'agit d'une légende vague et déformée ? ^^

il s'agit de régle de bases que méme toi tu respecte surement malgrés ta volontée irrationelle de tout reméttre en question ( ce qui te pousse dirai-on a chercher des sens pervers aux enseignements bibliques avec des raisonnements tordus...)


par ailleurs je trouve que c'est lache de ramener sur le tapis cet argument qui consiste à dire " puisque la religion a soutenu des théses fausses concernan la science ( qui est loin d'etre son domaine d'autorité ) on remet en cause tou le reste la concernant notamment la morale ( qui est un de ses domaines d'atribution premiers...) "

en effet la religion a toujour été un pretexte pour permettre aux homme de s'entre tuer mais je ne la défend aucunement car elle est une perversion moi je défend les savoirs qu'elle véhicule malgré sa perversion et sa déliquéscence

en effets si on s'attarde quelques instants sur ces précéptes , avant de les dénigrer avec de grands cri car ils appartiennent à " l'ordre ancien ", on se rend compte qu'il sagit de valeurs de partages d'amour de pardon, de modestie.... et est ce contre cela que tu te bat ? je ne le pense pas et me demande donc pourquoi tu dénigre ces textes sacrés?

mon avis c'est que tu as une vision d'ensemble et que tu ne comprend pas que l'église en vérité n'a aucune légitimité puisque nulle par dans la bible il n'est fait allusion à quelque chose qui y ressemble de prés ou de loin ni donc a sa néscéssité. il est donc injuste de mettre dans le méme panier les textes et les écclésiastique qui eux on eut un effet bénéfique douteux provoquant surement plus de guerres qu'autre chose....

cela dit je t'encourage a observer la nature pour en tirer tes propres observations puisque visiblemen tu fai partie de la catégorie des gens ( et qu'est ce qu'ils sont nombreux dans l'histoire et dans le présent !!) qui trouvent le moyen de trouver des sens pervers à un enseignement pourtant bien défini par des régles de bases qui supplantent les intérprétations abusives provoquant ainsi une perversion du message original. c'est en effet un des défauts des textes en voulant laisser un message durable il était inévitable que cela finisse par etre prétexte a des conflits

mais de tous temps il y a eu des guerres la religion a joué un role qui aurai été occupé par autre chose si elle n'avait pas été la...

mais vois tu ce refus de comprendre que tu manifeste te bloque l'accés à certaines connaissances puisque tu les dénigres sans prendre le temps d'avoir du recul pour compendre les choses c'est dommage....

ta facon de penser et cette volonté de remettre en cause tous les précéptes est facilement explicable par la période de trouble que nous traversons correspondant à la mort d'un odre ancien et de ses valeurs et la naissance d'un nouveau pour le remplacer du moin dans le domaine moral c'est l'avénement de la philosophie "new-age" mais sache que toute vision manichéene est forcément érronnée

cela dit si tu trouve ton bonheur avec ton paradygme et que tu ne fait pas de mal autour de toi qu'importe... c'est ca le principal !!

seulement ne vient pas juger les gens qui on choisi un autre voie que toi car tu ne détient pas la verité personne ne l'a.


5.Posté par la truie qui file le 29/01/2010 00:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@fafnir

Ce que vous exprimez souffre d'une contradiction momentanée dans le fait de ne pas vous declarer "croyant" . Mais cela ne vous empeche nullement d'avoir trouver la voie de la revelation qui vous est particulière et personnelle .

Les textes que vous declarez "sacrés" nous ne possedons pas helas ni originaux ni la connaissance de la langue autheintique Le sont ont etes altérés comme la bible depuis constantin . Pour votre information la simple possesison des manuscrits originaux etait puni de mort à cette époque .
Et derriere tout cela il y a eu des pratiques cabbalistiques utilisées à des fins de domination par une petite classe d'etres pervertis qui se sont infiltrés dans toutes les culures pour tenter d'asservir la terre toute entière .

l'explication du procede est comme un programme de controle qui en fin de compte ne peut pas fonctionner meme s'il reussit à aveugler ses adeptes et berner les ignorant mais surtout celles/ceux qui sont abusés par leurs sens les plus grossiers .

Il en decoule des maladies mentales et toutes sorte de crimes et la perte du message premier , la première et seule revelation directe par l'etre de l'Immanence

. Vous ne pouvez meme pas imaginer à quel point toutes le pretendue connaissances humaines enseignées ou ecrites sont gravement corrompues comme le coeur des hommes qui s'en contentent comme nourriture
.
Et ceci à des consequences incalculables meme dans toutes les matières intellectuelles enseignées et sur les comportement notamment cette facheuse tendance à l'intolérance puisque c'est precisement le but recherché par cette conspiration millénaire .( Nb : mais il ne s'agit pas de comdamner des individus ou des races !!!)

Mais l'Etre n'est pas fait que de chair ni le monde de matière inerte ...

C'est pour cela que la revelation est plus facile aux êtres qui retrouvent la simplicité de coeur et la comphéhension des autres créatures animées ou non .
Et cela n'empeche pas de s'engager pour que la seule verité authentique soit retrouvée dans le respect de toute vie et de tous les etres humains comme de toute créature quelqu'elle soit .

Nous n'avons rien demandé , mais cela nous est requis alors nous tentons de le faire . Et en aimant les humains c'est un temoignage adressé chaque jour vers ce Lieu Celeste qui parait si lointain et qui est pourtant dans le coeur de chacun .

La dialectique est impuissante à part peut etre seulement pour temoigner qu'il existe pour chacun son chemin particulier et unique ...


6.Posté par la truie qui file le 29/01/2010 00:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@fafnir ne vous trompez pas d'ennemi ...svp merci

7.Posté par Fáfnir le 29/01/2010 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lol elle dévoile sa vraie nature... la conspiration de bas étage comme explication facile et dirécte de phénoménes sociologiques .... je suis d'accord quand au role néfaste de la religion tel que tu l'entend quand à la manipulation des masses ( bien que je pense éxagéré de mentionner les maladies mentales qui je pense on un role mineur ) ( et je connai bien l'histoire de la persécution des chrétiens )

en revanche je pense que l'invocation d'une quelconque secte pour expliquer des faits aussi éloignés les uns des autres reléve de l'erreur, de la facilité. en effet l'existence réelle de ce genre de groupes n'a jamais pu etre réellement prouvé d'un point de vue historique en tou cas sur la durée ou tu le présente; bien que en effet il y est des symboles ésotériques récurrants dans l'histoire.

je pense qu'on peut facilement expliquer la volonté des hommes d'influence à travers l'histoire de tenter de controler les masses avec des menaces ( si tu me donne ton argent ou si tu combat pour moi t'ira au paradi sinon en enfer ect ) ca parait logique on peut aussi facilement expliquer la volonté de l'église de garder l'hégémonie dans tous les domaines intellectuels quitte à rester dans l'obscurantisme cela par crainte de voir son pouvoir s'éffriter.

cette attitude n'etant pas propre à l'église il parrait logique que tout moyen d'augmenter son emprise sur les masses ou toute attitude pour le consolider ( c la nature de l'homme qui le pousse à toujour cherhcer à avoir plus de pouvoir ) est et a été utilisé ce qui inclut bien sur l'instrumentalisation du savoir. il n'y a pas besoin de deus ex machina, de société secréte pour expliquer cette attitude commune aux hommes à travers les époques....

quand au sens des écrits je pense que méme si il a été déformé les fondements balayent toutes intérprétation tordue ( il n'y a pas de sauf si... dans les 10 commandements il n'y a pas de ligne en petit caractére en bas de la page ... )

c'est pour ca que je les défends car quoi qu'il en soit si on suis ces régles ( ce qui est possible en dehors de tout cadre il suffit d'avoir le livre et de savoir lire ) ca donne des bases morales ( commandements ect ) qui sont néscéssaires

personnellement je considére que en dehor de ces principes rudimentaires les autres sont aussi valables car les principes premiers qui prédominent les préservent de toutes déviances fondamentale par rapport au message premier.

bien sur les textes peuvent etre instrumentalisés mais fondamentalement malgré les erreurs de transcription ( et peut etre volontaire aussi ) le message est résté le méme sauvegardé par les principes premiers ainsi il laisse au moin une possibilité d'etre utilisé pour rendre justice sagement de par sa nature méme si ce n'est et n'a été la plupart du temps le cas.

c'est pourquoi j'ai été trés agacé par ton jugement sans distinction et hautain ( dans les premiers temps en tous cas, maintenant on dirai que le coté hautain a disparut méme si il reste des miasmes de pédanterie ) pour un extrait de la bible qui me parrait etre sage et qui nous enseigne que les raisonnements manichéens comme celui dont tu a fait preuve sont érroné.

quand à ma non croyance sache qu'il sagit la d'un position qui n'est pas forcément illogique car je considére que le diable et dieu sont des allégories ( comme c'est le cas dans la plupart des religions monothéistes ou polithéistes ) je suis agnostique comme la plupar des gens ( par ailleurs les déclarer sacrés était un éxcé de verve de ma part. )

et j'ai envie de te répéter ce que je t'ai déja dit concernant les textes religieux :

" c'est comme le code de la route ca t'empéche de faire n'importe quoi si tu le suis mais rien e t'y oblige et ca pe etre + ou - instrumentalisé par le pouvoir en place et prétéxte a la répréssion mais c'est pa pour ca qu'il faut le bannir..."

d'autre par je reconnait parfaitement la possibilité de se passer des textes et de faire ses propres expériences en observant la nature et de vivre en harmonie avec elle mais je pense que si on se contente d'observer la nature cela ne peut suffire tu est forcément l'héritiére comme nous tous d'une sagesse qui vient de nos propres réfléxions et pas forcément de l'observation

cela se transmet à travers les ages sans cela l'héritage immense de la sagesse et du savoir des autres civilisations aurai été perdu cet héritage est le résultat des réfléxions de générations de personnes qui on probablement acquise leur sagesse entre autre par les mémes moyens que toi c'est pour ca tu ne peut dénigrer la littérature religieuse ou non comme tu le fait sans etre illogique toi méme.

peut etre a tu choisi de faire ta propre voie par tes propres moyens sans vouloir profiter de ce formidable avantage que constitue l'expérience de nos prédécésseurs

en tout cas cela ne t'autorise pas à les jugers comme tu l'a fait dans ton premier commentaire et de plus de maniére pédante et hautaine mon but premier étai de te le faire remarquer j'éspére qu j'ai réussi à te convaincre

8.Posté par Fáfnir le 29/01/2010 18:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PS par ailleur il me paraitrai plus logique afin de mieu faire passer tes messages auprés des gens ciblés de ne pas les agrésser comme tu l'a fai initialemen je pense qu'il préteraient une oreille plus attentive à ce que tu dit dans ce cas la. et d'autre par c'est infiniment plus agréable.

9.Posté par la truie qui file le 29/01/2010 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@fafnir ,
Votre agnostisme de facade ne concorde pas avec vos prises de positions mais
nous pouvons nous accorder sur la partie objective de vos propos seulement sous cette reserve que des extraits comme celui qui est cité dans cet article ne soit pas basé sur une connaissance simpliste ou meme fausse !.



Dans la nature l'ivraie Lolium temulentum possede une graine comestible par les animaux et c'est seulement quand le grain est atteint par un champignon parasite proche de l'ergot de seigle qu'il devient un poison .

Cela c'est de l'observation verifiable dans la science botanique et pharmaceutique .

Alors si une quelquonque "parole" qui se pretendrait "parabolique" mentionne l'inverse du phénomene verifiable par tous c'est qu'elle est fausse ou mal traduite .

Il y bien d'autres exemples qu'un chercheur veritable et objectif peut constater facilement .

Et cela comme nous l'avons souligné engendre des graves consequences ,et c'est aussi verifiables pour des peuples qui vivent notamment en Afrique , comdamnés par un prosélytisme honteux au niveau des interdits dans les pratiques de ceuillette et meme dans certain cas d'agriculture .

On voit que certains preferent comme pour les Améridiens , un indien converti à leurs dogme ou bien un indien mort .


D'ou notre indignation !!!!!!!!!!!!!!

Et pour votre respect peut nous chaut de de votre insistance à nous faire avaler des couleuvres . Nous n'avons ni à vous plaire ni à vous deplaire des lors que vous faite preuve d'un manque de respect élementaire .

Pour vos critiques "ad hominem" qui vous permet de comdamner ainsi un etre pour ses opinions différentes des votres ?
Qui vous permet etd'aller à l'encontre d'une Ethique au service avant tout des Humains et d'une facon personnelle de s'exprimer resultat d'une discipline qui n'est pas la votre et découle de plus de 35 ans d'études et de recherche ?


10.Posté par pétale le 29/01/2010 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vraiment chaque fois que je tombe sur vos com truie qui file, vous n'êtes que d'agressivité, vous critiquez et jugez vite, et vous ne vs expliquez jamais clairement, vous êtes en désaccord avec l'article, et vous trouvez ces passage biblique nul, ok, c'est votre droit mais ne soyez pas agressif quand vs dites
car nous estimons en ame et concience que cette parabole prete à une autre interpretation
Laquelle ? expliquez vous
vous nous dites :
Nous avons retrouvé la Divinité Authentique dans l'Univers par l'etude patiente et humble de la nature et de l'harmonie des forces
si on reconnait les arbres a leurs fruits, il faut dire que vous cette etude patiente et humble de la nature, n'a pas l'air de vous avoir rendu ces qualités du fait de votre agressivité. bien que je suis parfois d'accord avec vous sur quelques point c'est domage vous n'amenez rien de constructif aux autres
Vous ne pouvez meme pas imaginer à quel point toutes le pretendue connaissances humaines enseignées ou ecrites sont gravement corrompues comme le coeur des hommes qui s'en contentent comme nourriture, on s'imagine bien quelle ont été corrompue, mais si vous vous en savez plus, partagez plutot que de critiquer
Et derriere tout cela il y a eu des pratiques cabbalistiques utilisées à des fins de domination par une petite classe d'etres pervertis qui se sont infiltrés dans toutes les culures pour tenter d'asservir la terre toute entière . Moi je pense que les écrits anciens dénonce ces choses et ne les servent pas, par contre cette classe d'êtres pervertis que vous citez eux tente s'en serve pour les discrédibiliser car ils y sont dénoncés
sur ceux si vous avez des trucs interessant pour infomer les gens aux mieux n'hésitez pas.
Merci

11.Posté par la truie qui file le 30/01/2010 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@petale

Nous regrettons que notre diatribe puisse atteindre des personnes qui ne sont pas visées , mais pour certaines informations notamment ce qui à trait à la goétie nous estimons qu'il est preferable de ne pas expliquer les details ou l'utilisation de ces pratiques .

Que certain(e)s sachent qu'en la matière c'est un peu comme certaines recettes qu'on trouve sur le net avec un certain nombre d'ingrédients manquants ou bien ajoutés pour detruire l'imprudent ou le rendre gravement affligé .

En cette matière des religieux ont pratiqué ce genre de methodes notamment en ecrivant un certain nombre de compilations de goetie : les clavicules et un grand nombre de grimoires des arts noirs et de la nécromancie .( Par exemple le pape Honorius III .. )

A ce sujet nous ne donneront pas plus de details car cela part de deux approches aussi malsaines l'une que l'autre et de perversions successives basées pourtant sur certaines lois naturelles mal comprises .

Concernant cette parabole de l'ivraie attribuée à l'evangeliste Mathieu on peut se demander tout d'abord pour qui elle est adressée et qui l'a écrite ?

Or elle parait plus conforme au prosélytisme qui s'introduit de force en Europe s'adressant particulièrement à des cultivateurs qui à l'epoque possedent des connaissances empiriques et qui notamment ont utilisé des plantes enthéogenes .
Il y a notamment l'ambroisie en grece qui est supposée contenir precisement une macération d'ivraie entre autres composantes que nous ne devoileront pas pour eviter des accidents .

Les boissons enivrantes ne sont pas un fait nouveau, mais il faut se rendre à l'evidence que le prosélytisme de ce qu'on a appelé chretien recouvre une toute autre invasion d'essence federative et fiscale qui comprend la dime pour les religieux et toutes sorte d'obligations annexes .

Et pour ruiner les traditions locales l'un des procedé utilisé est la diabolisation, et il en a bien d'autres ...

La plupart des lieux de cultes catholiques sont batis sur des sanctuaires de l'antique religion gauloise monothéiste recupérés de force . Meme la celebre Notre dame de Paris , sur un temple de la "Grande Déesse" . Plus à l'est meme constat pour les orthodoxes , egalement au nord ou ce personnage celebre canonisé par les autorités eclésiatique en la personne de "charlemagne" à eliminé et reprimé impitoyablement des centaines de peuples du nord et de l'est . Il a detruit L'Irminsul ,arraché les bois sacré , violé tous les sanctuaires ... Tout cela pour convertir de force et surtout posseder la terre ou bien les profits des la fiscalité et de la conscription et surtout baptir de force un empire semblable à l'empire romain .

L'autre methode pour federer de force , c'est de rediger des textes religieux falsifiés selon une recette de computation pretendant cacher des secrets par cryptographie cabalistique methode copiée d'age en age sur des methodes bien plus antiques et subtiles .

Vous semblez connaitre la partie des textes dits officiels ou canoniques . Des evangiles il en a bien d'autres qui ont etes proscrits pour des raisons qui n'ont rien de religieuses .

A votre avis pourquoi existe t'il un "esotérisme chrétien" ?

Par exemple on cite 4 evangelistes , pour 12 +1 apotres . Le 13 eme "Juda" son nom est choisi délibérement pour designer une tribu ... et il est presenté comme le traitre et egalement par ce que le chiffre 13 se rapporte au calendrier lunaire qui est l'une des bases de l'antique calendrier prechrétien . Poser vous la question s'il n'existe pas un evangile de Juda ?

Tout cela par ce qu'il faut faire concorder sous Constantin et plus tard, les textes canoniques avec la cabale ( et Constantin à choisi le christianisme comme arme politique tout comme Clovis ...) .

Pendant le meme temps on denonce hypocritement toute forme de religion différente comme " magie , sorcellerie ....diabolisme " alors que la religion chrétienne est truffée des apport des religions antérieures . Le pape est lui meme "Pontifex magnimus" c'est à dire qu'il s'atribue le titre des empereurs romains , les lieux de cultes sont batis selons de plans et des orientations astronomiques ou telluriques ...pour la bonne raison qu'il sont batis par des compagnons batisseurs issues de la tradition d'Hiram qui travaille main dans la main avec les redacteurs des nouvelles versions dits ecrits canoniques .

Et la cabale n'a pourtant vraiment rien de chrétienne et qu'un personnage nommé Jesus semble avoir denoncé à son epoque comme toutes les autres pratiques du meme acabit .

Nous citons tout cela de mémoire mais vous pouvez verifier par vous memes si vous en avez le courage .

La revelation de La Divinité n'est pas là assurement mais dans ce qui unit les hommes dans leur coeur , ce qui les rapprochent chose pas vraiment difficile sans des faux dogmes et toutes sorte de perversite et l'intolérance est en bonne place ( elle part de l'orgueil ...)

Alors tous ceux qui se servent des citations dites "sacrées" car écrites pour simplement concorder avec des idées de domination et pour l'epoque antique d'ordre mondial on peut raisonablement penser qu'il sont des apotres non du Divin authentique mais du NWO !


Et cela dit ces informtion ne sont pas faites pour les separer mais pour les inciter à se debarrasser de ces pesants fardeaux qui les privent de cette notion naturelle qui unit tous les etres ..mais sans organisation vampirique et pyramidale !

12.Posté par la truie qui file le 30/01/2010 07:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

erratum :lisez "pontifex maximus"

13.Posté par pétale le 30/01/2010 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

truie qui file
vous m'avez cité des choses qui me sont inconnue et donc j'ai pris rapidement connaissance
de ttes façon pour rester simple face a toutes cette érudition
le bon grain et l'ivraie illustre juste le fait que le monde est comme un champ de blé,
Jésus a voulu je crois mettre l'accent sur le fait que dans un champ de blé, l'ivraie est semblable a celui ci ds sa croissance, mais aprés arrivé a leur terme seulement on peu les différencier et ne plus les confondre
il ne s'agit pas je pense de diaboliser l'ivraie, mais de montrer que ds ce monde il y a deux sorte de personne, elle sont pourtant semblabe, identhique, cependant qu'arrivé a leur maturation complète elle présenterons une différence et c'est juste pour marquer cette différences.
si vous avez une autre explication donnez là, simplement et clairement.
cordialement

14.Posté par Fáfnir le 30/01/2010 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@la truie qui file réponse au commentaire du 29/01/2010 à 21:31

dans le sens de la parabole je ne pense pas que des considérations botaniques soient l'intérêt principal de cet extrait qui est plutôt le sens profond qui est que le bien et le mal sont en toute chose.

Il me parait évident que cette plante est un prétexte pour faire passer ce message l'auteur aurai surement pu en trouver une autre .

Par ailleurs pourquoi lui jeter la pierre alors qu'il n'avait aucun moyen de savoir qu'il sagissait en fait d'un champignon qui rendait occasionnellement l'ivraie toxique. Ni non plus de connaître toutes les pratiques en matière de ceuilléte des différents peuples. Par ailleurs rien dans le livre n'oblige les personnes qui suivent son enseignement à suivre aussi les pratiques agricoles qui y sont décrite.

D'autre par qu'avaient ils à perdre à éviter une plante parfois toxique ? De toute façon ils devaient déjà le savoir et avoir trouvé une solution appropriée.

Je tien aussi à signaler aussi le fait aussi que si il sagit la d'un dogme d'informer sur une plante parfois dangereuse je voit mal le rapport avec ceux ( sans rapport avec les enseignements des textes) qui on poussés les européens à massacrer par tous les moyens les autochtones ou les rendre conformes, Ils avaient de nombreuses raisons pour agir ainsi la religion n'étant q'un prétéxte.

J'ai déjà exprimé mon opinion sur le sujet à plusieurs reprises et commence à me demander si ca sert vraiment à quelque chose d'argumenter puisque tu n'en tien pas compte et sans répondre à mes arguments ni d'ailleurs etre logique par rapport à ce que tu avait dit auparavant tu utilise le prétéxte du massacre des indiens d'amérique pour pouvoir t'indigner ^^
alors aprés le génocide des amérindiens quel rapport de plus en plus éloignée de la parabole va tu invoquer la prochaine fois pour t'indigner ?^^

l'autre raison de ton « indignation » (le prosélytisme concernant l'agriculture) me paraît elle aussi quelque peut exagérée pour discréditer les textes comme tu le fait en effet rien dans les textes n'oblige ceux qui suivent leur enseignement à utiliser aussi les pratiques agricoles qui y sont décrites. Il sagit plutot du résultat de la polititque eugéniste des élites oligarchiques modernes ou peut etre parfois de l'ignorance et de la bétise des colons et peut etre des missionaires mais il ne sagit à l'évidence pas d'un argument valable pour discréditer cette parabole.

Je ne condamne pas vos opinion bien que je ne sois pas d'accord avec vous je condamne plutot votre facon de les éxprimer qui m'a bien énérvé d'ou mon impolitesse qui n'est pas constructive je sais. Mais je m'étonne toujour du manque de sens de tes propos....

quand à ton drnier commentaire du je suis d'accord avec ce que tu dit méme si je persiste à douter du mal fondé des enseignements de la bible méme si je ne doute pas de leur instrumentalisation

15.Posté par Habakuk le 30/01/2010 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peut-être la traduction du grec « zizanion» (ζιζάνιον) par « ivraie » est-elle un peu limitative car le terme peut bien s’appliquer à de mutiples messicoles. Faut-il y préférer le terme de « mauvaise herbe » pour ne pas s’attarder trop sur une exégèse inutile basée sur l’espèce qu’elle est plus ou moins supposée désigner ? Je ne sais… Mais de la botanique, on peut tirer les considérations suivantes : La zizanie de type « ivraie enivrante », pour ce qui est de celle-là, n’existe pas à l’état naturel car c’est une espèce qui est endémique aux cultures céréalières, mutation probable d’une espèce sauvage originaire de la zone de domestication des céréales (lolium percicum) peut-être induite par la présence du champignon évoqué plus haut. L’homme a joué le rôle d’élément de conservation et de diffusion de cette espèce mutante et, comme pour la plupart des céréales cultivées, elle n’est pas viable sans l’intervention humaine, de la récolte, et du semis. Il y a donc eu co-évolution entre la zizanie et les céréales domestiques et là où se trouve l’une, on trouve l’autre, inéluctablement… D’où, peut-être, le fameux « laissez les grandir ensemble »… puisqu’il est impossible qu’il en soit autrement… Mieux encore, Pline ou Théophraste considéraient la zizanie comme une dégénérescence des blés ou des orges, et croyaient qu’elle puisse être réversible, quittant son statut malfaisant et maléfique, pour redevenir l’année suivante une bonne céréale, bien saine. Comme quoi, rien n’est simple en matière de paraboles, lesquelles nous emmènent toujours bien plus loin qu’on ne l’aurait pensé, de prime-abord… C’est même leur fonction profonde et leur raison d’être. Je me dis plus prosaïquement que le Semeur épand Sa bonne semence dans le cœur des hommes, comme Dieu nous adresse Sa parole, et que c’est nous qui la faisons murir en bon épis, ou en ivraie, ou beaucoup plus probablement les deux conjointement, comme il était finalement inéluctable et peut-être même nécessaire. Ne dit-on pas que l'on a les qualités de ses défauts, et réciproquement ? Sinon, où se trouverait le Salut, si tout était déjà gagné ?

16.Posté par la truie qui file le 31/01/2010 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Mais de la botanique, on peut tirer les considérations suivantes : La zizanie de type « ivraie enivrante », pour ce qui est de celle-là, n’existe pas à l’état naturel car c’est une espèce qui est endémique aux cultures céréalières,"


habakuk merci vous avez une grande erudition des auteurs anciens et il ya des choses passionantes dans Pline ,il nous met sur bien des pistes à verifier mais as t'il ete bien traduit ou correctement recopié au cours de près de 20 siecles ?

La plante en question est une espece à part entière au sens botanique
http://www.tela-botanica.org/eflore/BDNFF/4.02/nn/39788/export/pdf

http://www2.dijon.inra.fr/hyppa/hyppa-f/lolte_fh.htm

le probleme de la nomenclature ancienne pose un grand nombre de probleme et meme la notion d'espece que la genetique n'a pas levé.

Pour l'utilisation parabolique qui en est faite , cela rappelle un histoire des fables de La Fontaine sur la cigale et la fourmi inspirée par les fables D'Esope elle meme inspirée par une fable Indoue elle meme inspirée par une histoire connue dans le milieu paysan dans les pays chauds .Et cela raconte l'inverse des trois versions litteraires couramment repandue chez ces "léttrés pedants " ...qui sont en realité fort "incultes" au sens etymologique .

Un entomologiste au XIXeme Fabre etudiera les moeurs de la cigale et de la fourmi pour decouvrir que le sens des trois versions des legendes publiées sont l'inverse de la tradition qui pourtant y fait reference en tant que doctrine educative couramment admise depuis 3000 ans !

La cigale dans la fable est coupable de chanter et la fourmis laborieuse est un modele de vertu . Or c'est la fourmi qui est une parasite et une voleuse et elle devore à la fin celle qu'elle a spoliée dans la realité .

Et on retrouve cette tendance generale , allusions aux aux plantes epineuses designées comme "mauvaises" ce qui n'est pas le cas surtout quand c'est precisement des plantes de vie .Et les mauvaises herbes precisement il y a un grand nombre d'entre elles qui sont d'anciennes plantes cultivées ou utiles !

Meme tendance à vouloir imposer des normes pour ces gentilles brebis qui deviennent ainsi juste bonne à tondre apres le prosélysme accablant et moralisateur .

On en revient toujours à ce meme dilemne de cette tendance manichéene à diaboliser ce qu'on n'a pas etudié que dans des livres d'auteurs successifs qui n'ont fait eux memes a l'epoque qu'une sorte de copier coller pour justifier des theses qui sont toujours du meme ordre : federer , regner , spolier , accaparer puis détruire ce qu'on n'a pas pris la peine de comprendre et d'etudier à fond sur des bases verifiables .

Alors pour ce qui est de l'interpretation à des fins d'enseignement moraux , ne peut pas , tout de meme douter de la pertinence de celle ci quand les faits mentionnés sont opposés à la realité dans la nature ?


Les mefaits de la pensée Unique et Inique c'est seulement cela que "la truie qui file" tente de denoncer et la déformation constante des connaissances initiales qu'on trouve autant en sciences que dans ce micmac des textes dits "sacrés" .

Pour la parabole qui peut assurer des lors que Jesus l'a raconté de cette manière ?

Le sens veritable d'une telle parabole ce serait plutot à chacun de le trouver par lui meme et de savoir distinguer les choses telles qu'elles tont et non en se basant sur des certitudes dogmatiques du sens le plus repandu parce qu'imposé des lors que l'on veut donner à des textes une valeur "sacrée" .

Et cela ne met pas en cause le message de Jesus mais tout ce que certains ont essayé de lui faire dire . Autrement dit "apprendre à lire entre les lignes mais en verifiant le bien fondé de cette interprétation " .

@fafnir
"J'ai déjà exprimé mon opinion sur le sujet à plusieurs reprises et commence à me demander si ca sert vraiment à quelque chose d'argumenter puisque tu n'en tien pas compte et sans répondre à mes arguments"

Quels nouveau arguments que la répetition des premiers et de votre defense aveugle des textes anciens et de leur interpretation officielle ?

et pour ce qui est de ces arguments repetées comme une litanie lesquels sont basés sur des faits verifiables ?
vous voulez peut etre qu'on vous dise "amen" selon votre vision manichéenne et vous pouvez verifier ce que cela signifie !

Cordialement à tous !

17.Posté par Habakuk le 31/01/2010 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je pense, la Truie qui siffle, qu'il faut voir dans cette parabole du bon grain, de l'ivraie, tout le contraire d'un manichéisme qui ne saurait se trouver dans aucun propos de Jésus, et que cette parabole profonde et déclinable à l'infini porte à l'espérance dans notre confrontation au mystère du mal, autour de nous, certes, mais de façon encore plus troublante et certaine, en nous-mêmes, pour nous poser, selon moi, la question suivante: . Suis-je le bon grain, suis-je l’ivraie, ou plus certainement ne suis-je pas plutôt ce champ ensemencé où prospèreront immanquablement les deux, en fonction de la qualité de nos terreaux et de nos météorologies individuels ?

Cette exhortation du Semeur visant à ne pas trop se fier à notre partialité pour faire le tri sur ce que nous croyons être autour de nous mais que nous n’aurions pas soupçonné un seul instant trouver en nous, présomptueux que nous sommes et prompts que nous serions même à prendre pour l’ivraie ce qui relève de la bonne semence, ou réciproquement, consent à un monde partiel parce qu’humain, où Dieu Se garde bien d’entraver notre liberté, Se veut magnanime dans nos croissances spirituelles respectives, mais aussi parce qu’un champ où n’aurait prospéré que le bon grain rendrait la nécessité du Salut absolument caduque car sans objet.

Bon dimanche.

18.Posté par Habakuk le 31/01/2010 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pardon, mille pardons... Je ne sais pas quel sens inconscient il faut y voir mais je déforme systématiquement votre pseudo alors que j'en connais (plus ou moins) la signification. N'y voyez aucun sens, c'est stupide, mais je pense "file" et je tape "siffle"...

19.Posté par Habakuk le 31/01/2010 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous ai trouvé cela, la Truie qui FILE, dans « Archives Réforme » :

http://www.reforme.net/archive2/article.php?num=3124&ref=457

C’est votre phrase « le problème de la nomenclature ancienne pose un grand nombre de problème et même la notion d'espèce que la génétique n'a pas levé» qui m’a fait penser à rechercher cet article que j’avais lu :

« L’ivraie, le bon grain et l’ADN par Geoffroy de TURCKHEIM

Une découverte récente pourrait bien semer la zizanie (1) chez les généticiens.

Si l’on en croit une équipe de botanistes américains, la reproduction de l’Arabidopsis thaliana ne répondrait pas aux lois de Mendel sur l’hérédité. D’après leurs expériences, cette plante de la famille des graminées compterait un nombre non négligeable d’individus dont certains gènes ne proviendraient pas du patrimoine génétique des plantes mères qui leur ont donné la vie.

En d’autres termes, certains spécimens de cette curieuse plante verte présenteraient des séquences d’ADN chromosomique totalement incompatibles avec celles de leurs parents légitimes.

Pour sensationnelle qu’elle puisse paraître, cette information, si elle se révélait exacte, compliquerait les lois de la génétique plutôt qu’elle ne les infirmerait.

Que l’on ne se fasse pas trop d’illusions : l’hérédité reste une affaire d’acidité. Les savants soupçonnent en effet l’ARN (un acide ribonucléique proche de l’ADN, présent dans les cellules germinales mais pas dans les chromosomes) d’être à l’origine de la transmission de caractères nouveaux que les lois de Mendel ne sauraient expliquer.

Le cocasse de cette histoire est que la plante en question n’est autre que l’ivraie ! Comme on le sait, cette plante de fort mauvaise réputation avait inspiré à Jésus une petite parabole restée célèbre et dans laquelle il conseillait vivement de mettre en botte la mauvaise herbe avant de la brûler. Est-ce la raison pour laquelle le moine autrichien se garda de faire ses expériences sur l’ivraie ? Sans doute pas mais, à la réflexion, bien lui en prit, car la complexité des résultats obtenus l’aurait sans doute empêché d’énoncer les lois simples qui portent son nom et qui continuent encore aujourd’hui d’expliquer une grande partie des mécanismes de l’hérédité

Touchés par les ravages de la sécularisation, les savants américains n’ont point eu ce scrupule : bien leur en prit également d’avoir au contraire recouru à l’ivraie. S’il ne l’avait pas fait, le conflit que se livrent apparemment ADN et ARN au cours du processus de reproduction leur aurait peut-être échappé. Et nos connaissances en auraient été affectées.

Reste que le conseil de Jésus était encore plus pertinent qu’il n’en avait l’air. A vouloir trop vite séparer le bon grain de l’ivraie, on risque de ne profiter des vertus ni de l’un ni de l’autre.

(1). Zizanie : plante herbacée. En vieux français : mauvaise herbe, ivraie ».

20.Posté par Habakuk le 31/01/2010 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ce qui est de chercher chez soi, ou en dehors de chez soi, la Truie qui File, cela me fait penser à une autre parabole qui a cours en islam :

«Un soir Rabya examinait le sol devant sa cabane. — “ Que cherches-tu Rabya » ? demandèrent les voisins.”— “J'ai perdu mon aiguille », répondit la vieille femme. Les voisins se mirent à chercher avec elle. Quelqu'un dit : “ Rabya, il va faire nuit, nous n'aurons pas le temps de ratisser toute la rue. Essaye de te souvenir où tu as laissé tomber cette aiguille.”— “Je l'ai perdue chez moi dans ma maison ! ”— “ Mais alors, s'étonnèrent les voisins, pourquoi la chercher dans la rue ?” — “Parce qu'ici il y a de la lumière, expliqua Rabya, tandis que chez moi il fait noir.” — “ Voyons, Rabya, protesta quelqu'un, même avec de la lumière tu ne trouveras pas une aiguille qui n'est pas là ! Rentre plutôt chez toi et allume ta lampe ! Rabya se mit à rire : — “Vous êtes bien malins quand il s'agit de choses banales ! Quand donc utiliserez-vous votre intelligence pour vivre en profondeur ? Je vous vois tous chercher au dehors ce que vous avez perdu au dedans. Croyez-vous pouvoir trouver Dieu dans le monde extérieur ? L'avez vous donc perdu quelque part hors de vous mêmes ? ”Rabya planta là ses voisins penauds et rentra chez elle. »

Bon dimanche.

21.Posté par la truie qui file le 31/01/2010 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@habakuk
Mendel le moine à eu de la chance et de la malchance , c'etais un observateur fidele mais aussi certainement un croyant sincere dans les deux approches qui n'ont pas à s'affronter .

La chance de pouvoir distinguer phénotype et caryotype sur une espece de pois et la malchance dans le mesure ou cette connaissance partielle mais intessante qui est ensuite devenu un dogme avec toutes les deviances qu'on connait et d'autres auquelles on pense moins comme l'eugénisme .

L 'article que vous citez est tres rassurant sur le fond en laissant pour l'instant la resolution de cette enigme hors de portée de ceux qui veulent en faire avant tout un outils de selection et de pouvoir au lieu d'en trouver l'emerveillement tout d'abord mais ensuite une occasion de s'avancer dans un chemin qui doit les rapprocher de la splendeur de la Divinité Créatrice et d'un plus partage plus equitable entre les hommes .

Il y a d'autre references botaniques et biologique qui mentionnent que les plantes et certains arthropodes sont capable de modifier egalement leurs sequences génétiques en fonction du milieu et d'une manire dynamique .

Dans le cas d'un arbre tres ancien , le code ADN des cellules des differentes branches peut differer entre elles par une mutation spontanée dans le sens ou on ne connait pas le mecanisme .

D'autres travaux mentionnent que le fait que certaines ondes electromagnétiques sont capable de modifier l'arrangement genetique d'une celulle ( avec tout ce que cela comporte comme conséquenses )
L'article n'est plus publié, mais pour les curieux on traite maintenant des plantes par des ondes sonores pour les faire pousser plus vite ...
(c'est une bonne nouvelle pour les pauvres , mais attention au derives des accapareurs et des manipulateurs qui peuvent etre tentés de s'en servir par simple cupidité )

Pour la parabole puisque c'est le sujet initial, il y a une interpretation qui revient à la dernière citation de votre article :

"Reste que le conseil de Jésus était encore plus pertinent qu’il n’en avait l’air. A vouloir trop vite séparer le bon grain de l’ivraie, on risque de ne profiter des vertus ni de l’un ni de l’autre. "


http://pagesperso-orange.fr/emile.hennart/ivraieparab.htm

Cela semble aller dans le sens "de ne pas juger ", c'est à dire de ne pas pretendre separer hypothétiquement le bien du mauvais dans votre vocabulaire c'est à dire de tenter de faire le tri entre ce que le semeur à semé .:

donc en consequence ce n'est pas à quiquonque de s'acharner sur l'ivraie et les plantes sauvages ....( et les Bush et consorts peuvent se garder de leurs fausses croisades et nous ..."truie qui file "de ne pas nous y hasarder non plus meme sur le terrain glissant des certitudes des autres |o| )


Cordialement

22.Posté par la truie qui file le 31/01/2010 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@habakuk
Et Merci pour la parabole de l'Islam qui n'a pas perdu le bon sens :

"Croyez-vous pouvoir trouver Dieu dans le monde extérieur ? L'avez vous donc perdu quelque part hors de vous mêmes ?"

23.Posté par Jojo le 31/01/2010 12:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et bien voilà une interprétation qui me parait plus proche qu'un simple tout blanc- tout noir" bien trop facile. Judicieux habakuk et truie qui file finalement finit par bien l'aimer cette parabole.

24.Posté par Fáfnir le 31/01/2010 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

À la truie qui file réponse au com du31/01/2010 à 09:01

Voilà c'est bien ca que je disai quand en disant : "J'ai déjà exprimé mon opinion sur le sujet à plusieurs reprises et commence à me demander si ca sert vraiment à quelque chose d'argumenter puisque tu n'en tien pas compte et sans répondre à mes arguments" tu continu à m'accuser de propos que je n'ai pas tenu^^ et que j'ai dénoncé au contraire concernant l'église.

j'ai déjà dit que je ne défendais aucunement l'église et tout ce qu'elle a put mettre en place comme dogme et interprétations de la la bible je n'ai pas non plus nié qu'elle pouvait être sujet à des interprétations néfastes dans quelque domaine que ce soit !

Et le comble dans tout cela c'est que c'est toi qui a une attitude manichéenne en rejetant ces textes sous prétexte que les exemples qui permettent de construire les paraboles son erronées alors que le sens profond n'est pas réellement modifié par cela.

Par ailleurs Habakuk lui aussi semble considérer que cette parabole n'est pas une pure perversion ( com du 31/01/2010 09:23 )comme tu semblai le dire

Quand à la définition du mot manichéen je l'ai vérifiée et j'en fait bien un usage correct

bon j'attends impatiemment de voir de quoi tu vas m'accuser cette fois ci ^^

25.Posté par Habakuk le 31/01/2010 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vous le confirme, Fáfnir: Aucune perversion dans nos paraboles et, plus généralement, dans nos Évangiles. Cela n'engage que moi, il est vrai... Mais cela me rappelle le verset suivant (le vingt-sixième), extrait de la sourate Al-Baqara (2):

"Dieu ne répugne nullement à prendre pour exemple un moustique ou tout être aussi grand soit-il. Les croyants y découvriront la vérité venue de leur Seigneur, pendant que les négateurs se demanderont : «Quelle signification Dieu a-t-Il voulu donner à cet exemple ?». Par de tels exemples, Dieu égare bon nombre de mortels, et en dirige autant vers leur salut éternel. En vérité, Dieu n’égare que les êtres pervers".

D'ailleurs, à bien y regarder, la Truie qui file n'a pas tout à fait tord en avançant que bien des pervers verront dans cette parabole du bon grain et de l'ivraie une justification à un système de pensée très manichéen là où finalement c'est tout le contraire. Le rapprochement qu'elle a fait avec la "toute bête" fable de la Cigale et de Fourmis est bien choisi, à cet égard. Merci, Jojo, mais ce n'est pas moi qui suis judicieux: Ce sont les paraboles que Jésus propose à notre méditation qui le sont toujours. J'ai été étonné du fait que la parabole des ouvriers de la dernière heure (Matthieu, 2O, 1-16) provoquait une même dichotomie dans les avis, de sorte que les uns trouvent le maître de la vigne bien injuste, et jusqu'à l'intolérable, alors que j''y vois pour ma part l'Immense Justice Divine et Son Incommensurable Miséricorde, qui va au delà de ce que la simple bonté exige. Avec des amis, un soir que je leur proposais la lecture de cette parabole, nous en avons parlé pendant des heures d'affilées. Je crains bien que nous n'ayons pas épuisé le sujet...

26.Posté par Fáfnir le 31/01/2010 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à Habakuk
je suis tout à fait d'accord avec ce que vous dites au départ je n'était pas d'accord avec la truie qui file car elle condamnai en raison de l'instrumentalisation de la religion les textes religieux puis ensuite en raison des possibles mauvaise intérprétations de ces textes qu'elle présentait comme le but de leur existence ce qui me semblai vraiment injuste à leur égard

bon aprés je passerai les détails sur son discour à mon égard qui ne tenait pas réellement compte de ce que je disai c'est un autre sujet ....

27.Posté par Fáfnir le 31/01/2010 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cela dit je suis d'accord avec la truie qui file quand au role néfaste des textes sacrés en raison de leur instrumentalisation

28.Posté par Habakuk le 31/01/2010 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est qu'elle a un caractère un peu vif, Fáfnir... D'ailleurs, elle le revendique... Et puis, elle a une dent contre nos religions monothéistes, c'est manifeste, lesquelles présentent trop souvent le visage hideux de l'intolérance, il faut bien le reconnaître... L'Histoire ne lui donne pas tout à fait tord... Je n'ai de cesse de tenter de lui rappeler que ce n'est pas une généralité, loin sans faut, et j'espère y parvenir un peu... Bah, ne vous formalisez pas de ses emportements à votre égard... J'ai souvent vu ici et ailleurs des polémiques à n'en plus finir pour s'apercevoir, finalement, qu'on avait le même avis depuis le début ou à trop peu de choses près pour avoir justifié d'un tel pugilat... Je ne sais à quoi cela tient... Aux limites de notre expression, que nous ne parvenons jamais à maîtriser suffisamment pour dessiner avec précision le fond de notre pensée, sans doute... En tout cas, je constate avec un certain contentement que tout le monde est d'accord et qu'au final, personne n'aura fait le tri entre le bon grain et l'ivraie. Bien à vous, ainsi qu'à la Truie qui file et qui pique, avec sa quenouille.

29.Posté par la truie qui file le 01/02/2010 04:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Habakuk

Avec des interlocuteurs comme vous il est probable que les chicaneries n'auraient pas debouchés sur autant de conflits dans l'interpretation delibérement orientée de certaines histoires enigmatiques .
Et il n'y aurait pas eu une instrumentalisation epouvantable au profit de tout ce que relate l'histoire.
Au moins le but est atteint par le "semeur" c'est à dire toucher les hommes de bonnes volonté à aller plus loin selon et même malgré leurs convictions initiales dans un esprit de tolérance et de concorde qui leur fait faire des progres .

Mais bien des paraboles vues par toute personne qui n'aurai pas étée instruite pendant des années à l'esprit de ces histoires cela pose tout de meme parfois des questions assez embarassantes pour tenter de lever les contradictions .

A cet egard que pensez vous de la parabole du figuier ?

18 Le matin, en retournant à la ville, il eut faim.
19 Voyant un figuier sur le chemin, il s'en approcha; mais il n'y trouva que des feuilles, et il lui dit: Que jamais fruit ne naisse de toi! Et à l'instant le figuier sécha.
20 Les disciples, qui virent cela, furent étonnés, et dirent: Comment ce figuier est-il devenu sec en un instant?
21 Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi et que vous ne doutiez point, non seulement vous feriez ce qui a été fait à ce figuier, mais quand vous diriez à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, cela se ferait.
22 Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez. .

Peut etre pourrez clarifier l'huile de cette lanterne dans ce paradoxe ou Jesus invoque la toute puissance du Verbe (22) .Mais pourquoi ne demande t'il pas simplement à l'arbre de donner des fruits au lieu de cela il le maudit et l'arbre se desseche ?

Et cette terrible malediction mortelle portée sur un etre vivant ne serait pas legerement manichéenne par hasard ?

L'interpretation admise pour les peuples du livres est qu'il faut se convertir à cette religion sinon c'est la "damnation" tout comme le figuier ?



30.Posté par Habakuk le 01/02/2010 06:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Seriez-vous noctambule, la Truie qui file ? Vous êtes bien matinale… ! J’ai lu votre commentaire en buvant mon premier café, et je n’aurai le temps de développer ce que cela m’évoque de façon très exhaustive avant ce soir. Mais je veux au moins vous laisser quelques indices : Nul doute qu’il ne saurait s’agir là d’un Jésus ronchon et colérique, maudissant un pauvre figuier, dont ce n’était même pas la saison propre à lui faire porter des fruits, pour le seul motif qu’il ne peut satisfaire sa faim, une faim que d’ailleurs ces disciples, par ailleurs prompts à interpréter ses parole de travers, n’éprouve pas, ou pas encore…
Une saine prudence est donc ici de mise ! D’ailleurs, Marc au verset 13 nous précise que "ce n’était pas le temps des figues", et nous dissuade de prime abord en cela de faire une lecture au premier degré du récit dans lequel Jésus parle à un arbre et exige qu’il soulage sa faim… Or, traditionnellement, le figuier, c’est le Temple de Jérusalem et tout ce qu’il représente bien plus qu’un pauvre figuier qui s’entend condamné "pour l’éternité" à la stérilité ! C’est également Israël, et par extension, chacun de ceux qui sont appelés au Salut, nous tous, dont le cas n’est jamais désespéré:
« Il disait encore la parabole que voici : « Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint y chercher des fruits et n’en trouva pas. Il dit alors au vigneron : “ Voilà trois ans que je viens chercher des fruits sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe-le ; pourquoi donc use-t-il la terre pour rien ? ”L’autre lui répondit : “ Maître, laisse-le cette année encore, le temps que je creuse tout autour et que je mette du fumier. Peut-être donnera-t-il des fruits à l’avenir… Sinon tu le couperas ”. »
Luc 13 :6 - 9

Cette curieuse faim de Jésus est à comprendre comme une métaphore de la recherche des justes et de leur foi, seule susceptible d’étancher la soif de Dieu, de rassasier sa faim: si la recherche de figues symbolise la recherche de justes (se reporter, par exemple, à Michée 7,1-2), ne pas en trouver revient à constater l’inutilité, la stérilité des institutions qui auraient dû servir au développement de la justice dans le peuple… à commencer par le temple. Et c’est un désastre pour le figuier-temple de ne pas porter de fruits au moment où Jésus proclame la venue du Règne de Dieu.

Voyez-vous là, la Truie qui file, qu’il ne s’agit pas de s’en prendre gratuitement, injustement et sans vergogne à une pauvre créature de Dieu, ne fût-elle qu’ «un » arbre, pour la maudire et la dessécher à jamais… ?

A ce soir, ou je lirai votre éventuel commentaire, et ou je compléterai, certain d’avoir été un peu court… Mais ne l’est-on pas toujours, en matière de paraboles ?

Bonne journée, en attendant.

31.Posté par Habakuk le 01/02/2010 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chère Truie qui file,

Je me suis dit que, plutôt que de développer davantage mon précédent commentaire, car je ne suis pas un « théologien de référence » (loin sans faut…), mais aussi parce qu’un seul avis ne saurait suffire, il serait plus judicieux de vous laisser consulter ces deux liens, choisis parmi tant d’autres:

http://www.eretoile.org/elements/Predic/figuierdesseche.html

http://www.croire.com/article/index.jsp?docId=2224540&rubId=187

Ainsi, vous constaterez qu’il ne s’agit pas de ma seule interprétation, mais qu’elle est assez unanimement partagée par les exégètes de bonne foi et sans intentions orientées. J’ai passé en revue les interprétations catholiques (mais je connaissais déjà leurs interprétations pour m’être formé auprès d’eux, théologiquement parlant…) et orthodoxes : elles sont similaires. Je ne voulais pas vous laisser avec mon seul avis, ma seule lecture, dont vous pourriez éventuellement penser qu’ils sont dirigés de sorte d’arrondir les contours et aspérités du texte et botter en touche afin d’éviter ou contourner vos réserves. Le fait est, néanmoins, que ce que je vous disais précédemment est parfaitement corroboré par ces interprétations.

J’espère que vous tomberez d’accord avec moi sur le simple constat que tout texte, aussi beau, bon, vrai et élevé soit-il, pourra toujours faire l’objet d’interprétations oppressives et mal intentionnées lorsqu’il sera mis entre des mains mal intentionnées et hégémoniques, hormis les mauvaises compréhensions personnelles que nous pouvons en avoir nous-mêmes...

Rappelez-vous toujours, Chère Truie qui file, que le Christ n’a eu de cesse de mettre en garde contre les richesses de ce monde, de vilipender les riches, les puissants et les possédants mais que, pour autant, ce sont bien ceux-là mêmes qui ont pris possession de son message pour mieux asseoir leurs opprobres et la soumission des masses opprimées…

Il en est ainsi des hommes…. Malheureusement...! Mais cela n'est pas fait pour nous surprendre, n'est-ce pas ? D'autant que les Évangiles nous en avaient bien prévenus…

Bien à vous.

Nouveau commentaire :

Coup de gueule | Croyances et société | Reflexion | insolite, humour, conspiration...

Publicité

Brèves



Commentaires