Politique

L’IRAN RÈGLE SES COMPTES AVEC L’OCCIDENT:Un procès pour l’exemple


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 24 Février 2011 - 03:59 Ce que j’ai dit à Stuttgart

Jeudi 14 Janvier 2010 - 10:59 Turquie-Russie : amour et tubes


L’Iran règle ses comptes avec l’Occident : un procès pour l’exemple «Ils [les pays occidentaux] ont dit qu’ils reconnaissent les élections, mais qu’ils n’enverraient pas de message de félicitations. (...) Sachez qu’en Iran, personne n’attend vos messages de félicitations.»

Mahmoud Ahmadinejad


Chems Eddine CHITOUR
Jeudi 13 Août 2009

L’IRAN RÈGLE SES COMPTES AVEC L’OCCIDENT:Un procès pour l’exemple
Comment peut-on négocier avec un président que l’on ne reconnaît pas et que l’on ne félicite pas selon les usages du «politiquement correct»?
Sarkozy attend le feu vert au même titre que les pays européens, de l’Amérique. La France a beau exiger-message à consommation interne-elle a été obligée et c’est normal de faire intervenir des intercesseurs (Syrie et autres). Dans ce bras de fer, l’Iran joue avec les nerfs des Français, il ne libère pas celle qui est demandée : Clotilde Reiss mais l’autre, la lampiste, la Franco-Iranienne qui n’intéresse apparemment pas les autorités françaises puisque seule la première semble constituer la priorité du président. Cela nous rappelle étrangement le deux poids deux mesures que nous avions pointé du doigt à propos de Salah Amouri et de Gilad Shalit, deux Français binationaux : l’un palestinien, l’autre israélien. Qu’en est-il au juste de ce minifeuilleton de l’été en France? Voilà une universitaire férue de persan, Clotilde Reiss, qui est emprisonnée en Iran depuis le 1er juillet, à la suite des manifestations contre la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad.
 
 La jeune femme, âgée de 24 ans, lectrice à l’université d’Ispahan, était jugée samedi en compagnie d’une employée locale de l’ambassade de France, Nazak Afshar. Clotilde Reiss aurait reconnu, selon l’agence Irna, avoir participé aux manifestations et rédigé un rapport pour un institut de recherche dépendant de l’ambassade française. Un second e-mail «trop précis» serait à l’origine de l’arrestation de Clotilde Reiss en Iran, révèle RTL mardi 11 août. La jeune universitaire française est accusée d’espionnage et «d’avoir rassemblé des informations et encouragé les émeutiers», selon l’agence de presse officielle Irna. Clotilde Reiss aurait reconnu alors, avoir participé à des manifestations et rédigé un «rapport» pour un institut dépendant de l’ambassade de France, précise l’agence.
Clotilde Reiss y «décrit les manifestations à Ispahan» avec beaucoup de détails, précise la radio. L’e-mail à l’Ifri devient un «rapport» à l’ambassade de France en Iran.
 
 Accusée d’«avoir rassemblé des informations et encouragé les émeutiers», elle a pris la parole en persan pour confirmer s’être rendue à deux manifestations. «J’ai écrit un rapport d’une page que j’ai remis au patron de l’Institut français de recherche en Iran qui dépend du service culturel de l’ambassade de France», dit-elle encore avant de conclure en demandant «pardon au pays, au peuple et au tribunal d’Iran» et en espérant «être graciée». «Pour Clotilde Reiss, l’Iran, c’est avant tout une histoire de coeur.» «C’est sa deuxième maison», souffle une de ses amies.
Élevée en France par une nourrice d’origine persane, au rythme des douces syllabes de la langue farsi, la jeune fille s’intéresse très vite à ce pays qu’elle ambitionne de mieux découvrir. (...) La jeune femme a aussi reconnu avoir écrit un rapport sur le nucléaire il y a deux ans : «Dans le cadre d’un stage au CEA, où mon père travaille comme expert, j’ai rédigé un rapport sur les politiques en Iran en lien avec l’énergie nucléaire (...) J’ai utilisé des articles et des informations qu’on trouve sur Internet et il n’y avait rien de secret. «Son père, Rémi Reiss, n’a pas souhaité réagir à ces déclarations.»(1)
 
 Nous y voilà ! Une fois de plus les Occidentaux devraient jouir d’une impunité partout où ils sont. Ce tintamarre concernant somme toute une affaire en pénal a mobilisé en France le ban et l’arrière-ban. Comment «un minus», il faut entendre par là un pays qui ose remettre en cause l’ordre établi ose-t-il juger une Occidentale -à qui on impose un foulard - que l’on présente comme une sainte? Les images de France2 zoomant sur le foulard sont particulièrement symptomatiques d’un parti pris honteux, jouant sur le refoulé du téléspectateur lambda qui juge au premier degré dans un contexte de procès de la burqua. Mais alors, pourquoi avoue-t-elle qu’elle a fait un rapport au CEA sur le programme nucléaire iranien elle qui ne devrait s’occuper que de farsi et de français. Malgré cela et, comme signe de «bonne volonté», Téhéran a proposé que l’universitaire française puisse bénéficier d’une mesure de liberté conditionnelle si elle réside à l’ambassade de France d’ici à la fin de son procès.
 
 De quoi s’agit-il? En fait, l’Occident n’a toujours pas pris la mesure de la donne iranienne, obnubilé par le discours sioniste sur la possession de la bombe. Souvenons-nous même du temps de Bush, les experts de la CIA avaient montré que l’Iran n’avait pas de programme nucléaire à usage militaire.
Rien n’y fit, Bush et après lui Obama tombent dans le même piège de la diversion israélienne. Dans l’impunité la plus totale, personne ne demande des comptes à Israël sur son arsenal atomique avec même des sous-marins nucléaires fournis par l’Allemagne au nom de la dette de la Shoah, qui narguent les Arabes en traversant le canal de Suez. Quand Benyamin Netanyahu pose comme condition d’arrêt de la colonisation, l’arrêt du programme civil nucléaire d’enrichissement d’uranium de l’Iran, Mahmoud Ahmadinejad pose comme condition, la dénucléarisation totale du Moyen-Orient, notamment d’Israël.
 
 Ce jeu de ping-pong -procès d’opposants et d’Occidentaux -cache en fait une partie de poker planétaire ; le monde se recompose en bloc et l’Iran veut en être contrairement aux pays arabes qui ont perdu la partie s’ils continuent cet à-plat-ventrisme envers l’Occident- Voilà 300 millions de tubes digestifs qui instrumentalisent la religion, sacrifient aux «chahaouate», aux plaisirs de la vie, au farnienta, sans rien produire scientifiquement et qui dorment sur 2/3 des réserves d’énergie du monde qui n’arrêtent pas de faire subir des humiliations multiformes à leurs peuples.
L’Iran pays musulman veut échapper à la spirale de la fatalité en se battant au quotidien pour construire, produire, innover.
 
 Ce n’est pas demain qu’un pays arabe sera capable d’envoyer dans l’espace, par ses propres moyens, un satellite, technologie ô ! combien pointue. Ce n’est pas demain qu’un pays arabe construira ses avions, ses armes bref lutter pour «exister» et non pas végéter au nom du même Islam dont se réclament les monarques paresseux. Naturellement, l’Occident fera tout pour déstabiliser l’Iran et ce n’est pas fini ; les ingérences sont continuelles de la part des pays occidentaux. Ecoutons ce qu’en pense Alain Gresh grand connaisseur du Moyen-Orient : «Et pourtant...Sans revenir sur tout ce que les femmes iraniennes ont gagné depuis 1979 -notamment l’éradication de l’analphabétisme -, ni sur les progrès faits dans le domaine de la lutte contre la pauvreté ou de l’accès à l’eau et à l’électricité -concentrons-nous sur le système présidentiel. L’Iran est le seul pays de la région (à l’exception du Liban et de la Palestine et, bien sûr,
d’Israël) pour lequel nous ne savons pas à l’avance qui sera élu.»(2)
 
 «La participation a été massive en Iran, comme le remarque Reuters le 11 juin au soir. Tous les observateurs l’ont noté, la campagne électorale présidentielle a été très animée, Les débats télévisés entre les principaux candidats ont passionné les téléspectateurs. (Le second débat, entre Mahmoud Ahmadinejad et son principal concurrent, Hussein Moussavi, début juin, a été suivi par plus de 40 millions de téléspectateurs. Comme le rapporte le correspondant à Téhéran du Los Angeles Times, Borzou Daragahi, le
4 juin, "Iranian president, rival spar in debate" : Ahmadinejad a décrit Moussavi comme appartenant à une cabale qui comprend Hashemi Rafsandjani, un influent ayatollah et un ancien président, et il a affirmé que Moussavi cherchait à le défaire pour garantir des intérêts privés.»(2)
 
 Concernant le nucléaire, Rasool Nafisi, sur le site de Radio FreeEurope, «In Iran, The Election Is Being Televised» (12 juin) écrit : «Malgré certains échanges très vifs durant les débats, les candidats ont été attentifs à ne pas franchir les ´´lignes rouges´´ du régime. Tous les candidats ont soutenu le programme d’enrichissement d’uranium et aucun n’a utilisé l’argument que poursuivre cette politique malgré les résolutions de l’ONU et la politique de sanctions internationales ébranlait les fondements de l’économie et de la société.. (...) Pour la droite américaine et israélienne, comme le rappelle Helana Cobban Ahmadinejad est le meilleur candidat ! Par ailleurs, un important dirigeant démocrate américain vient d’affirmer, dans un entretien avec le Financial Times du 10 juin, ("US senator opens Irans nuclear debate" par Daniel Dombey), que l’Iran avait le droit d’enrichir son uranium et que l’argument en sens contraire avancé par l’administration Bush était "ridiculous".»(2)
 
 Si le nucléaire iranien devait se poursuivre quel que soit le président élu, Ahmadinejad ou Moussavi, pourquoi alors cet acharnement des pays occidentaux à vouloir déstabiliser l’Iran quand bien même et selon toute vraisemblance les élections n’ont pas été honnêtes et propres. Combien de fois l’Occident a fermé les yeux pour les élections des potentats africains (le président nigérien s’est intronisé à vie et El-Gueddafi est toujours là depuis quarante ans sans que cela n’émeuve les chantres des droits de l’homme pourvu qu’il laisse les multinationales piller le pays.
L’explication de cet acharnement est peut-être à trouver dans le langage d’Ahmadinejad vis-à-vis de la Shoah, de la nécessité d’en débattre mais aussi de sa conviction qu’il faut abattre le sionisme pour arriver à un Etat laïc où les juifs et les musulmans vivraient ensemble dans la Palestine originelle comme le font les juifs d’Iran à l’ombre des lois de la République islamique.
 
 Selon Paul Joseph Watson, au début de son discours devant le Council of Foreign Relations, prononcé le 15 juillet 2009, la secrétaire d’Etat US, Hillary Clinton n’a fait que confirmer tout haut et publiquement ce qu’un grand nombre d’opposants à la domination mondiale des élites dénoncent depuis des années, tout en étant accusés de «théorie de la conspiration», à savoir la mainmise du CFR sur la politique des Administrations US successives. Je suis ravie d’être ici dans ce nouveau QG. (...) «Nous recevons beaucoup de conseils du Council, donc cela veut dire que je n’aurai pas à aller loin pour qu’on me dise ce que nous devons faire et comment nous devons envisager le futur (...)...La question ce n’est pas si notre nation peut ou doit diriger, mais comment elle doit diriger le XXIe siècle. (...) Nous avons besoin d’un nouvel état d’esprit pour savoir comment l’Amérique utilisera sa puissance pour protéger notre nation, étendre une prospérité partagée, et aider d’autres peuples dans plus d’endroits afin qu’ils puissent réaliser leur potentiel, un don de Dieu.»(3)
 
 On l’aura compris, l’objectif c’est de saper la souveraineté nationale des nations par une ingérence directe reconnue voulue et admise publiquement comme étant «la politique étrangère américaine» pour le XXIe siècle. La «technique», s’adresser directement aux différentes composantes de la société civile, les soutenir par des financements via des échanges culturels, inter-entreprises, partenariats public, privé, des contacts et financements directs avec des ONG, des aides au développement technologique, bref, un programme américain, qui existe déjà comme l’ont démontré les révolutions colorées, et plus récemment les révolutions Twitter (Macédoine, Iran), mais qui, jusqu’à présent, se matérialisait discrètement, voire clandestinement. Avec Hillary Clinton et l’ Administration Obama tout est fait au grand jour, sans complexe. L’interférence américaine dans les affaires intérieures des autres pays pour en détruire la souveraineté nationale, est devenue la priorité des priorités, reflétant totalement la soumission au programme du CFR/ Bilderberg et Cie. La gouvernance mondiale sous contrôle américain se révèle au grand jour, les adeptes de la «théorie de la conspiration» peuvent prendre leur retraite.(3)
 
 S’agissant des pays arabes, là aussi pas d’équivoque : «...Et nous savons que le progrès vers la paix ne peut être la responsabilité des US - ou d’Israël - seuls. Mettre fin au conflit nécessite une action de toutes les parties. Les Palestiniens ont la responsabilité d’améliorer et d’étendre les actions positives prises en matière de sécurité, d’agir avec force contre toute incitation, et d’éviter toute action qui diminuerait les chances de négociations sérieuses». «...Et les Etats arabes ont une responsabilité pour prendre des mesures pour améliorer les relations avec Israël, et pour préparer leurs opinions publiques à adopter la paix et accepter Israël dans la région. La proposition saoudienne, soutenue par plus de 20 nations, était un pas positif. Mais nous croyons qu’on a besoin de plus que cela. Donc, nous demandons à ceux qui ont accepté cette proposition de faire des pas significatifs maintenant. Anouar el Sadate et le roi Hussein ont franchi des étapes importantes, et leurs courage et vision ont mobilisé des éléments pour la paix en Israël, et ont pavé le chemin pour des accords durables.»(3)
 
 Pour en revenir à l’Iran, depuis son installation, l’Administration Obama n’a pas cessé de marteler sa volonté de commencer des discussions directes avec l’Iran. Or, à ce jour, aucun contact sérieux n’a été pris publiquement ou clandestinement. Les seules actions clandestines américaines en territoire iranien sont celles menées par la CIA via les groupes terroristes du MEK, Jundallah et Kurdes iraniens, ainsi que via des ONG majoritairement situées hors d’Iran mais ayant des contacts à l’intérieur et soutenant des activistes iraniens des droits de l’homme, des femmes etc. En fixant un ultimatum alors même qu’aucune démarche sérieuse de négociation n’est entamée, l’Administration Obama, Clinton en tête, ne cherche qu’une chose
: affirmer sur la place publique : nous avons tenté de négocier mais cela n’a pas marché alors passons aux sanctions voire à une attaque militaire.
Nous sommes avertis : rien de nouveau sous le soleil !
 
 1.Delphine Minoui, Clotilde Reiss, une passionnée d’Iran Le Figaro
10/08/2009
 
 2.Alain Gresh : L’Iran tel que nous ne le connaissons-pas Le Monde Diplomatique 13 juin 2009
 
 3.Paul Joseph Watson-Discours d’Hillary Clinton : site www.prisonplanet.com
 
 Pr Chems Eddine CHITOUR
 
 Ecole Polytechnique Alger



Jeudi 13 Août 2009


Commentaires

1.Posté par taipan le 13/08/2009 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

gloire au peuple iranien, honte aux dirigents arabes sionistes.

2.Posté par Virgile le 13/08/2009 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors que les hérétiques sanguinaires sionistes trépignent depuis DES ANNÉES pour pulvériser l'Iran et 'approprier leurs richesses naturelles via les bouffons occidentaux comme pour l'Iran.Afghanistan/Pakistan, nous assistons à des parties de poker-menteurs, comme si Clotilde Reiss pouvait être "innocente", alors qu'elle connaissait parfaitement les risques en s'engageant dans des rapports et des manifestations de sécession, pilotées par l'étranger !!!

Faites l'essai aux USA de faire des rapports et de participer à des manifestations, juste pour rire ! Le FBI vous tombera dessus Manu military (Patrioct Acts) et avec interrogatoire "musclé". Au mieux, c'est l'expulsion définitive si vous avez de "bonnes relations"mais en général, c'est la prison pour "atteinte à la sécurité de l'Etat = plusieurs années de prison). Mais de qui se moque-t-on !?

3.Posté par Kestadi le 13/08/2009 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

" quand bien même et selon toute vraisemblance les élections n’ont pas été honnêtes et propres ".

@Chittour
" quand bien même et selon toute vraisemblance les élections n’ont pas été honnêtes et propres ". !!!
.................................................

"Selon toute vraisemblance", vous vous en tenez qu'aux apparences et vous n'en savez pas plus que ce que les médias occidentaux ont bien voulu montrer. Et de crier sur tous les toits, avec une insoutenable légèreté que, " les élections n'ont pas été honnêtes et propres". !!!
C'est vous qui n'êtes pas honnête et propre ! Non seulement vous n'êtes pas crédible mais, vous nous prenez pour des oies de fermes qu'on gave sur toutes les chaines, de mensonges qui ne trompent plus que ceux qui croient encore à ces bonimenteurs de la télé-poubelle! Mais, quand donc allez vous reprendre vos chers études et nous épargner ainsi vos fadaises habituelles ?!

4.Posté par djamel le 13/08/2009 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Kestadi,
Il me semble que Mr Chitour en qualifiant les élections iraniennes comme il l'a fait, a plus voulu démonter le deux poids deux mesures auquel l'Occident nous a habitué, qu'affirmer l'illégalité ou l'illégitimité de ces élections. D'ailleurs le peut-il et en vertu de quelle mission?
Les magouilles ont toujours existé même dans les pays développés et il ne faut pas non plus tomber dans l'angélisme quelque soit notre ferveur pour un pays aussi jaloux de son indépendance politique et économique comme l'est la république islamique d'Iran.
En tant qu'intellectuel , il se doit de rester objectif en prenant en compte le fait qu'une administration du tiers monde ou de pays en développement n'organise jamais des élections propres et honnêtes à 100%, surtout quand il s'agit de reconduire un président sortant , qui bien malgré lui souvent, laisse une empreinte sur des fonctionnaires zélés.
Mr Chitour a simplement montré le double jeu de l'Occident prédateur qui ferme les yeux sur une injustice (élections au Niger/Mauritanie/Tunisie/Egypte/libye) tant que ces intérêts sont assurés.
Je pense que la position de Mr Chitour est autrement plus percutante et incisive puisqu'il semble plus condamner l'hypocrisie des uns que la magouille des autres, qui somme toute, reste une affaire interne .Il blâme de la sorte la position des Européens qui, de part leur vanité et leur rapacité, encouragent tous les trafics et toutes sortes de compromissions sauvegardant leurs intérêts .


5.Posté par djamel le 13/08/2009 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lire
....voulu démontrer le deux poids...

6.Posté par Kalix le 13/08/2009 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La vraie question c'est pourquoi l'occident US garde de très bonne relation avec Bouteflika, issue également d'une élection malpropre et malhonnête et qu'il nous font tous ce battage médiatique autour d'une ressortissante française manifestant en Iran, qui aurait subi le même sort voir pire au état unis dans un contexte similaires ??

Le montage médiatique bat son plein, tous les efforts de diabolisation s’apparentent à une mise en scène théâtrale pour justifier un choc nucléaire. Pas dit qu’il sera Iraniens, les pakistanais sont très bien pronostiqué, les coréens également... Bref, les objectifs sont clairs, en revanche, les acteurs et les rôles ne le sont pas ! L’instance mondiale cherche-t-il encore l’ennemi idéal ? L’Iran est de ce fait le parfait candidat, mais c’est vrai, il aurait pas encore l’arme atomique ! Bon le temps nous dira !

7.Posté par Virgile le 13/08/2009 23:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonsoir @ Kalix
Vos allégations contre le président Bouteflika me semble excessif et ce serait méconnaître les rouages de la géopolitique. Chacun veut garder sa place !

Nous savons parallèlement que la Cia est plus que bien implantée en Europe pour "favoriser" et "décourager" certaines candidatures. L'élection première de G.W. Bush fut une pure escroquerie (à Lire Mickaël Moore et bien d'autres journalistes d'investigation américains).

Il faut comprendre que les US, conseillers par les sionistes, ont toujours eu un Plan d'Aménagement pour le Grand Orien, à leur seul profit, via le PNAC et autres plans sordides d'hégémonie planétaire.

Paradoxalement, malgré les "alliances", il y a une concurrence avec les British qui étaient là, comme prédateurs, bien avant les Ricains (qui rappelons-le, ne sont qu'une branche dissidente initialement d'Anglo-Saxons, fraichement immigrés et installés sur des rivières de sang des Amérindiens (95 % de la population autochtone massacrés et empoisonnés). Il y a des parallèles saisissant avec la colonisation de la Palestine, 19 siècles après Titus !

Ils se prétendent WASP (chrétiens évangéliques protestants) et pourtant, cette nation patchwork est bâtie sur le plus grand génocide planétaire contemporain, bien loin devant la Shoah.

L'Iran marche sur des oeufs. Mais ils ont des atouts stratégiques et sont très intelligents.

Et bien que cela soit un pays musulman dit chiite, ce n'est pas un pays Arabe que les faucons veulent s'accaparer mais la Perse antique comme la destruction de l'ancienne Babylone (Irak). Israël a une dette éternelle envers ce pays (Reine Esther, Reconstruction du Temple de Jérusalem par le roi perse Cyrus, etc.).

Les sionistes n'ont pas intérêt à "louper leur coup" car ce sera vraiment le début de la fin. Les sionistes sont athées, sur fond de kabbale talmudique, donc il sera intéressant de suivre "leurs argumentaires"...L'Iran a toujours accueilli et protégé les "Jew israélites". Comme quoi, cette race de vipères n'ont strictement aucune reconnaissance et amour pour aucun peuple. C'est leur destin, laissons Dieu gérer cette affaire et aux hommes de bonne volonté, de freiner au maximum ces sanguinaires sans foi ni loi, avec le minimum de casse. Car le chaos est inéluctable.

Quoi qu'il en soit, des pays génocidaires et impérialistes comme les Saxons et les sionistes finiront dans la même trappe car ils n'ont plus de limite. C'est un grand malheur pour l'humanité que cette soif insatiable de convoitise, sceau au fer rouge dans l'âme de l'anti-christ.

8.Posté par Fredd le 14/08/2009 07:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Les "sans Dieu" qui veulent rayer un pays entier de la carte...


C'est pas les musulmans!
http://www.takeourworldback.com/itwasntmuslims_fr.htm

9.Posté par Virgile le 14/08/2009 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour @ MILADIXHUIT

Je ne comprends pas bien votre question et motivation.
1. Je ne fais pas de politique même si, en tant que citoyen responsable, je participe et commente quelques articles. Je suis autonome, sans servitude.
2. Le "torpillage" vient d'agressions sionistes de Tel Aviv via des I.P. Luxembourgeois (siège du Mossad Europe). Mais ce n'est pas grave car je suis transparent et je me moque bien de mon sort terrestre !!!. Ils me font rire ces imposteurs.

3. Je ne suis pas "animateur Alterinfo". J'apprécie ce site et participe à plusieurs autres forums, notamment canadiens et américains. Eux sont plus "radicaux" que nous !

4. En tant que chrétien (born again et sans dénomination, exégète, etc.) je n'ai qu'un seul Ennemi et ce n'est pas l'Homme (Ephésiens 6.10; etc.) . Sans Vérité, sans Grâce, l'Ennemi de la Vie amène cette stupide humanité incrédule à s'entretuer, par de multiples statégies de divisions...

Pourtant nous n'avons qu'un seul et ultime commandement. Il semble que les hommes préfèrent le libéralisme de l'athéïsme darwinien, l'hédonisme matérialiste, la cupidité et l'idolâtrie du Moi-je. Tout cela est porté par la Franc-Maçonnerie, elle-même sous contrôle talmudo-illu-sioniste. Ce qui implique des centaines de millions de morts...pour rien !!! sinon d'éphémères et gigantesques profits aux trois cents plus grosses familles planétaires...qui se gavent des agonies qu'ils organisent depuis les temps anciens.

Et vous, pour qui roulez-vous ?

10.Posté par Kalix le 14/08/2009 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@MILADIXHUIT

En essayant de faire simple, il ya le monde médiatisé et celui réalisé, avec un déphasage total entre eux, dans le premier, on diabolise un bien réel en affichant une vocation altruiste, dans le second, inversement, on angélise un mal en affichant une vocation égoïste.

Pour les objectifs, j’entendais ceux du monde réalisé, de toute évidence comme l’infirme virgile, l’objectif est le choc ‘nucléaire’, vu que celui des ‘civilisations’ n’a pas fait d’émules et suffisamment de dégâts...

Ca reste une probabilité et une vision personnelle que je ne croit pas utile de justifier, ni d'inculquer, c’est pourquoi je dis le temps nous dira...

11.Posté par Kalix le 14/08/2009 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut Virgile !

Pas mal du tout le 'talmudo-illu-sioniste' !

Pour la 3eme élection de Bouteflica, il n'y a aucun excés, les faits parlent d'eux même. Mais peut-être, le Prof. Chitours d'Alger pourra nous éclairer (si il n'a peur que de Dieu)...

12.Posté par Virgile le 14/08/2009 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut @ Kalix
Alors, toujours en forme !
Concernant le "Choc des civilisations". Je crains que ce cancer ait encore de beau jour, Il n'y a pas un seul jour où sur un des Continents, l'armée de Sion ne diffuse des messages subliminaux à millions de pub, DVD, etc., utilisant toutes dénominations (Scientologie, F.M., etc.) pour ce lavage de cerveaux contre les arabo-musulmans et préparer les goyim à l'atomisation d'innocents, comme fait acquis...

b[Talmud, Sefer Midrash: "Il faut s'appliquer à augmenter les querelles des akums (goyim, chrétiens inclus) quand le feu commence à brûler ; car quand les chiens s'entre-déchirent, ils laissent les agneaux en repos".
Talmud, Sefer Midrash.


Ils n'arrêtons JAMAIS car ce serait leur perte, ils sont allés trop loin. De grands malheurs vont frapper l'humanité terrorisée jusqu'à la fin. Il ne fallait pas laisser entrer le "loup dans la bergerie", l'Ecriture Sainte est claire à ce sujet ! Mais "qui nous écoute" psalmodie le Prophète !

Bien à toi


Nouveau commentaire :

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires