Actualité nationale

L'INACCEPTABLE CHANTAGE AU RACISME ET A L'ANTISEMITISME...


Dans la même rubrique:
< >

Mardi 28 Janvier 2020 - 00:20 Quelle « violence légitime » ?



Daniel Milan
Lundi 1 Septembre 2014

L'INACCEPTABLE CHANTAGE AU RACISME ET A L'ANTISEMITISME...


Tout d'abord, les deux qualificatifs accolés sont une imposture absolue, car il s'agit de deux contraires, et il n'y a pas de "race sémite", ni "d'ethnie sémite", mais des peuples appartenant à un même groupe linguistique, selon des critères linguistiques discutables, du 19ème siècle.

Si les racismes anti-noirs, anti-arabes, anti-musulmans existent bien, surtout dans des domaines ou il n'est jamais tenu en compte et réprimé, quand il l'est ; il l'est toujours sélectivement, conditionnellement et exceptionnellement. Par contre "l'antisémitisme" allégué, imaginé, fantasmé, est réprimé implacablement, sans que l'accusé ne puisse s'en défendre, et qu'il ne soit tenu compte de la justesse des propos incriminés.

Des hommes critiquant des idéologies et des comportements racistes d'individus, sont régulièrement trainés devant les tribunaux, au nom de lois dîtes antiracistes, en fait, racistes, suprémacistes, inégalitaires, discriminatoires et totalitaires, par des officines dîtes "antiracistes" instigatrices de ces lois, qui ont le pouvoir exorbitant de dire qui est raciste et qui ne l'est pas, selon leurs critères et convenances, pour assurer et renforcer les privilèges de l'impunité et l'intouchabilité de leurs ouailles, en violation des articles de la Constitution, stipulant l'égalité de traitement entre les citoyens. Des officines qui ne poursuivent d'ailleurs jamais les policiers auteurs de violences et d'insultes racistes à l'égard de Noirs, d'Arabes ou de musulmans, ni les discours de préférence et de détestation, prononcés par des politiques et des membres du gouvernement, à l'égard des uns et des autres ; mais qui savent étendre leur bouclier "racial" à des ministres impopulaires du gouvernement, qui leur sont liés et qui ne sont absolument pas représentatifs de noirs ou d'arabes, pour les préserver de toutes critiques. Des officines qui ne s'insurgent jamais contre les monopoles communautaristes de certaines professions valorisantes. Des officines qui approuvent également toutes les lois racistes, inégalitaires et discriminatoires prises contre les musulmans : lois anti-voiles, lois d'exception dîtes "antiterroristes" et "anti-djihahistes" anti-islam "radical" et qui appellent régulièrement leur renforcement et à toujours plus de répression...



Ce sont les raisons pour lesquelles, j'ai mis l'égalité de traitement et de respect

entre les citoyens, au centre de mes combats et que j'appelle régulièrement les authentiques antiracistes à me relayer et à exiger la dissolution de ces officines et l'abrogation de leurs lois anticonstitutionnelles.




Chacun doit savoir que ces officines et leurs lois sont les piliers du racisme d'Etat antimusulman et que les accusations "d'antisemitisme", sont avant tout, dans la plupart des cas, des accusations racistes.




Daniel Milan


Lundi 1 Septembre 2014


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires