Diplomatie et relation internationale

L'HUMANITAIRE NE FERA PAS SOUFFRIR LA BIRMANIE UNE SECONDE FOIS


Dans la même rubrique:
< >

Lundi 28 Novembre 2016 - 00:17 Analyse: L’impuissance de la Ligue Arabe


Comme à leur habitude nos grandes âmes humanitaires occidentales s'offusquent, sont scandalisées, elles sont outrées face à l' intransigeance birmane de ne pas accepter sur son sol, des prébendiers, des déstabilisateurs, des cyniques , des pontes du misérabilisme qui, sous le couvert de l'aide, profiteront de cette "manne" naturelle pour s'introduire et instaurer le chaos et sans vergogne, se feront de l'argent sur le dos des victimes.
Il faut être naïf pour ne comprendre la position birmane et savoir que, sous le sceau de l'humanitaire, les puissances occidentales se sont spécialisées dans l'introduction des armes , exactions en tous genres, chaos dans les pays rongés par la détresse.


sanslangue2bois@yahoo.fr
Vendredi 30 Mai 2008

Si concept il y a aujourd'hui, qui couve, qui dissimule l'horreur de ce que les politiques occidentales créent à travers le monde, c'est bien celui de l'humanitaire. L'humanitaire est le meilleur endroit où l'on peut expérimenter le double langage, la perfidie, la fourberie et l'hypocrisie des puissances colonialistes occidentales. Bernard Kouchner l'a bien, si bien assimilé qu'au Biafra, le "French doctor" s'était transformé en "French Dealer". Au point de mettre un concept imparable qui éviterait tout soupçon: l'ingérence humanitaire.

De Médecins sans frontières en passant par l'arche de Zoé, l'idée est la même: pénétrer les pays en détresse pour y faire des expérimentations macabres, des campagnes de déstabilisation des régimes qui ne sont pas en odeur de sainteté ou pas assez "dociles" et par dessus tout des opérations commerciales en tout genre dont la vente d'armes. Et lorsque la détresse survient par les conditions naturelles, alors c'est du pain béni pour nos humanitaires qui ne courent pas ainsi le risque d'être accusés de chacals.

Contrairement à la Birmanie, la Chine peut aujourd'hui se permettre de laisser rentrer sur son territoire, ces pseudo humanitaires, car à ce jour, elle a les moyens de contrôle et même de mater quelconques velléités des pompiers pyromanes de l'humanitaire; ce qui n'est pas le cas de la Birmanie. Le citoyen X français, anglais et même la victime birmane pourrait s'offusquer et ne pas comprendre un tel "entêtement " du pouvoir à refuser l'aide humanitaire; mais c'est que l'aide dont il est ici question , est un cadeau empoisonné et le pouvoir birman en place l'a compris pendant que les politiques occidentales le dissimulent à leurs populations.

Dans une discrétion, non pas celle à l'origine des grandes œuvres, mais celle qui accompagne les actes pervers, une discrétion assassine qui laisse derrière elle des morts, les vendeurs de l'humanitaire créent toutes les conditions du désastre, préparent et injectent le poison pour ensuite à grands renforts de médias venir se positionner en "Sauveurs". Cela, les pouvoirs birman et chinois l'ont compris au grand dam des vendeurs d'illusions. On peut dire qu'en résistant à cette "aide" que voudrait lui imposer par tous les moyens, le pouvoir birman évite ainsi un second chaos à son pays; celui-là, pas aussi facile à percevoir, car insidieux.

http://mboangila.afrikblog.com/ http://mboangila.afrikblog.com/



Vendredi 30 Mai 2008


Commentaires

1.Posté par edi-ka le 30/05/2008 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Navrant... Je souhaite aux survivants de Nargis de ne jamais vous lire... J'imagine que vous ne vous êtes jamais rendu en Birmanie, ni n'avez jamais parlé avec un birman... La junte n'aura effectivement aucun souci à se faire tant qu'il y aura des gens comme vous... Si les constats que vous dressez sont exacts (ce qui pourrait tout à faut être le cas), notamment en ce qui concerne la Birmanie, pourriez-vous argumenter grâce aux informations que vous avez certainement pu observer sur le terrain ou au cours de vos investigations ici ou ailleurs?

2.Posté par Gaëlle Mann le 30/05/2008 18:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je partage entièrement l'analyse de sanslangue2bois: l'Humanitaire est un danger pour des pays comme la Birmanie - c'est un peu comme le Cheval de Troie, l'Aide humanitaire, c'est la meilleure façon -approuvée hautement par tous les naïfs qui ne réfléchissent pas! - d'introduire des armes dans un pays, de le déstabiliser, de l'empêcher de se reconstruire après une catastrophe naturelle! L'humanitaire est un néo-colonialisme, inévitablement... - Je suis contre le droit d'ingérence ou le "devoir de protéger" de B. Kouchner: et d'ailleurs pourquoi ne pas faire confiance aux autorités birmanes pour distribuer l'aide alimentaire et médicale? Les Birmans ont droit à notre respect! Ils ont bien fait de refouler notre navire (de guerre) "Le Mistral" - Tous ces déguisements grossiers, ce masque humanitaire, qui cachent des projets mercantiles, de la corruption, des bruits de guerre... Le cyclone Humanitaire est pire que Nargis!

3.Posté par Aleth le 31/05/2008 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'on pourrait se demander pourquoi les autorités internationales concernées font preuve d'une telle insistance à vouloir faire pénétrer l'aide humanitaire spécifiquement en Birmanie.
La Palestine exsangue depuis longtemps (ou la Tchétchénie, etc... les exemples ne manquent pas) ne semble pas bénéficier d'un tel "traitement de faveur" et/ou d'un tel "altruisme".
La vie humaine aurait-elle, aux yeux de certains, plus de valeur selon l'éthnie, la culture ou la religion ?
Il est parfois préférable - pour ne pas dire toujours - de détourner son regard du prisme de la pensée unique. A mon humble avis je ne pense pas que les problèmes en Birmanie ou ailleurs empêchent Kouchner et Cie de dormir tranquillement.
Pour rappel Kouchner fait partie du Groupe Bilderberg. Alors à partir de là, il ne faut pas espérer qu'une telle raclure veuille semer le bien à quelconque endroit sur la Planète...

4.Posté par Xachrist 54 le 03/06/2008 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Affligeant, votre analyse est affligeante et je dirais meme à vomir.

5.Posté par totolepou le 10/06/2008 02:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Google se ridiculise en linkant de tels articles d'opinion anonymes et au ras des paquerettes.

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires