Palestine occupée

L’Europe et la Russie protestent contre la construction des colonies



Dimanche 10 Août 2008

L’Europe et la Russie protestent contre la construction des colonies
Tout en qualifiant d'illégale la construction par le régime de Tel-Aviv des colonies, la Russie et l'Union européenne ont protesté contre la politique de colonisation dans les territoires occupés avant de demander son arrêt immédiat. L'Union européenne a dans un communiqué qualifié l'extension des colonies de menace pour formation de l'Etat indépendant palestinien et la Russie l'a estimé comme contraire aux engagements d'Israël. Le cabinet du régime sioniste a donné son feu vert le jeudi 7 août à la construction de 447 nouveaux logements dans la partie orientale de la Noble Qods. Cette démarche du cabinet israélien s'est effectuée dans la conjoncture où un appel d'offre a été récemment lancé pour la construction des centaines de logements supplémentaires. La communauté mondiale et l'Autorité palestinienne se sont vivement opposés à la construction de colonies en Cisjordanie dans la partie orientale de la noble Qods mais le régime sioniste tout en négligent ces protestations poursuit avec hâte ce projet. Selon les résolutions internationales et le plan de la Feuille de Route, le régime de Tel-Aviv est contraint d'arrêter la construction des colonies dans les territoires occupés. En outre en vertu des résolutions 242 et 338 du Conseil de sécurité votées en 1967, la Cisjordanie et la partie orientale de Qods sont considérées comme des régions occupées et le régime sioniste est interdit d'y procéder à des confiscations de terre et de propriété. Mais après 41 ans d'occupation des territoires palestiniens, le régime de Tel-Aviv cherche toujours à élargir sa domination. La confiscation des terres, des maisons et des fermes des Palestiniens est chose quotidienne. L'intéressant est que les projets de la construction sont confiés aux ministères de la Guerre et du Logement. La conséquence de cette politique est la mise en errance de davantage de palestiniens d'autant plus que les projets de construction visent à séparer ou à encercler ces derniers par les colonies interposées. Bien que la protestation de l'Union européenne et de la Russie soit une démarche positive pour mettre en garde Israël et avertir l'opinion publique, il n'en reste pas moins vrai que ces protestations sont non contraignantes et dépourvues de toute garantie d'application, fait qui expose le peuple palestinien à l'injustice et à la tyrannie du régime d'Israël.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Dimanche 10 Août 2008

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires