Politique Nationale/Internationale

L'Etat français en question


61 lois votées en un an de présidence sarkozyenne, 40 projets de loi programmés pour la rentrée : c’est à un train d’enfer que la France est « réformée » pour satisfaire les exigences du marché. Le clou du spectacle a été, pendant les congés censés favoriser la trêve sociale, la conjonction de la révision constitutionnelle pour renforcer les pouvoirs présidentiels et du don royal fait par l’Etat-UMP à Bernard Tapie, en échange de bons services électoraux.


fraternafrique@yahoo.fr
Vendredi 15 Août 2008

L'Etat français en question

I- Le sarkozisme ou l’émergence d’un capitalisme du désastre

L’ETAT FRANÇAIS EN QUESTION

I- Le sarkozisme ou l’émergence d’un capitalisme du désastre

61 lois votées en un an de présidence sarkozyenne, 40 projets de loi programmés pour la rentrée : c’est à un train d’enfer que la France est « réformée » pour satisfaire les exigences du marché. Le clou du spectacle a été, pendant les congés censés favoriser la trêve sociale, la conjonction de la révision constitutionnelle pour renforcer les pouvoirs présidentiels et du don royal fait par l’Etat-UMP à Bernard Tapie, en échange de bons services électoraux.
Au plan géo-politique, l’administration Bush, gendarme du monde dont la gestion est menacée de sanction par son peuple et par la candidature démocrate d’O’Bama, trouve dans la Présidence française, devenue entretemps également celle de l’Union européenne, son meilleur allié: en témoigne le déni du refus majoritaire en France du traité européen et au-delà du pacte républicain qui réunit les Français. Depuis la Libération, la paix sociale résulte en effet du maintien des acquis inscrits dans le programme de la Résistance : droit à la sécurité sociale pour tous, à l’éducation, à la liberté d’information, d’expression et d’organisation …Les attaques en règle à l’encontre de l’Ecole et de la recherche (réformes Pécresse et Darcos), des médias télévisuels publics (réforme programmée de France Télévision…), de la santé publique contreviennent à ces principes ; la réforme de l’armée s’inscrit dans l’étape du réaménagement des piliers de l’Etat-UMP, le marché en étant devenu le principal.
Non réalisation des promesses tenues sur le pouvoir d’achat des citoyens les plus défavorisés qui vivent dans la précarité au quotidien, multiplication a contrario des affaires de corruption révélant la collusion des dirigeants UMP, des lobbies d’affaires et des réseaux françafricains (don fiscal fait aux plus favorisés, affaire des HLM de Paris, affaire Chirac des emplois fictifs de la ville de Paris, affaire Pasqua, affaire Balkany, Clearstream, EADS, UIMM-MEDEF, affaire du Crédit lyonnais-Tapie, affaire de la Société générale, classement de l’affaire des frégates de Taïwan, procès ELF, angolagate-affaire Miterrand…), ouverture-débauchage de l’Elysée à des groupes et personnalités de l’opposition du centre et de la gauche socialiste… Toutes les ficelles de l’Etat central sont utilisées pour imposer les diktats néo-libéraux, dont les plus retors : surfant sur la politique européenne attentatoire aux droits des immigrés clandestins qu’il impulse en amont, le gouvernement recycle voire outrepasse les revendications de l’extrême-droite en revenant sur les libertés publiques des Français eux-mêmes (circulaire Edvige mise en vigueur sans consultation de la représentation nationale, pénalisation accrue et fichage des mineurs dès l’âge de treize ans…).
Autre stratégie: instrumentaliser les enjeux démocratiques pour diviser leurs défenseurs. Utilisant les faiblesses du camp des gauches en matière de démocratie culturelle, le pouvoir saupoudre quelques miettes en faveur des femmes et des minorités visibles : sur-représentation des femmes ministres et/ou représentantes des banlieues… Résultant d’un an de cette gestion : le marasme dans lequel est plongé le pays, la confusion étant distillée au quotidien par médias interposés : peopolisation de la vie politique sous des formes variées, narcissisme endémique de « l’homme fort », érotisation du pouvoir, incantation de formules populistes (le pouvoir d’achat, le moral des ménages, la course à la croissance, « travailler plus pour gagner plus »…).Cette hyper-activité n’est ni gratuite ni superflue : il s’agit de démanteler au plus tôt un modèle républicain, qui fait encore obstacle à l’hégémonie néo-libérale internationale. Le peuple français ne pourra gagner cette guerre menée par son propre Etat que par un retour sans complaisance sur les fondamentaux de la 5e République.

II- Le néo-colonialisme colonne vertébrale de la 5e République

« Le coup d’Etat permanent », cette formule de François Mitterrand, prononcée à l’encontre du plébiscite gaulliste en 1965 pour l’intronisation d’un régime néo-bonapartiste, a fait long feu : le premier Président de gauche et le seul n’est-il pas celui qui cautionna le dernier génocide du 20e siècle, au Rwanda ? La naissance de la 5e République coïncide avec la guerre d’Algérie et avec la création de la « Coopération », institution néo-coloniale unique en son genre et jusqu’à présent incontestée. Depuis la chute du mur de Berlin, l’Afrique francophone, en quête de démocratisation et de développement économique, a essuyé la réaction d’un ultra-libéralisme fascisant : guerres civiles dans de nombreux pays détenteurs de richesses nationales et spoliées par les multinationales françaises (ELF-Total, Bouygues, Bolloré, Areva…) au Congo Brazzaville, au Congo Kinshasa, au Tchad, en Côte d’Ivoire, au Niger, maintien des dictatures inféodées au Togo, au Cameroun, au Gabon, recolonisation financière en particulier au Mali par des multinationales américaines et françaises publiques et privées (Bagri…). L’impunité, qui prévaut à propos des crimes françafricains, se poursuit intra-muros, en l’absence de watergate à la française : la théorie de Naomi Klein sur « la stratégie du choc » comme outil d’un « capitalisme émergent du désastre » ne s’applique-t-elle pas dans ce cas?
La réhabilitation de la démocratie en France nécessite donc de dépasser le miroir aux alouettes d’une France « terre des droits de l’homme », tel qu’instrumentalisé par le pouvoir à l’extérieur, par exemple à propos des relations de la Chine avec le Tibet ou de la Russie à l’égard de la Géorgie. Dans les faits, l’empire françafricain est le seul à ne pas avoir évolué de manière significative depuis la recomposition stratégique de 1989 et à subir de facto les contradictions qui en résultent : émeutes des banlieues (automne 2005), mouvement inédit des sans papiers, opposition des intellectuels africains au sarkozysme, constitution d’importants contre-pouvoirs à l’Etat-UMP à partir des territoires (la grande majorité des conseils régionaux, généraux et des municipalités étant passés dans l’opposition)…. Pour les progressistes français, il s’agit donc, en accord avec leurs homologues africains, européens et internationaux, de renforcer un altermondialisme concret, qui fasse le point des responsabilités spécifiques de la France sur un plan géo-stratégique et de la collusion de l’Etat français avec les marchés, qui relie les questions de l’immigration et de la « coopération » à l’échelle européenne comme nationale et qui fasse de l’abolition du néo-colonialisme une cause nationale :
-Solidarité avec le peuple rwandais, suite à la plainte déposée par le gouvernement de Paul Kagamé à l’encontre de l’Etat français
-Solidarité avec les peuples d’Afrique francophone, la crise alimentaire et la recolonisation financière étant renforcées par les verrouillages anti-démocratiques des féodalités françafricaines
- Arrêt de la politique extérieure de l’Union européenne : directive de la honte ; pacte européen sur l’immigration et l’asile politique ; accords APE ; renégociation des accords de coopération franco-euro-africains
-Création d’un tribunal populaire qui juge les affaires de corruption en France.

FRATERNITE FRANCO-AFRICAINE (FFA) www.fraternafrique.over-blog.com
fraternafrique@yahoo.fr





Vendredi 15 Août 2008


Commentaires

1.Posté par Nangala le 17/08/2008 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Création d'un tribunal populaire qui juge les affaires de corruption en France. "
Comment ne pas être d'accord ?


2.Posté par rachi le 17/08/2008 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le jounaliste de RFI Richard Labevière aurait été licencié par la direction de RFI à savoir Madame Kouchner-Okrent et aucun média français n'en parle. C'est le black out total!
Et on ose donner des leçons de démocratie aux autres!!!

3.Posté par rachi le 17/08/2008 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

[http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=5685&lg=fr]

j'ai oublié de vous mettre le lien qui mène à l'article et à la pétition de soutien.

[http://www.ipetitions.com/petition/Labeviere2008/index.html]

4.Posté par GUDULE34070 le 05/09/2008 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A la une

OUVERTURE
La Bourse de Paris s'enfonce sous les 4.300 points
La Bourse de Paris est encore en baisse ce vendredi, dans le sillage du repli de Wall Street jeudi...
Lire

BUDGET
Le déficit budgétaire de l'Etat français continue de s'aggraver
Le déficit de l'Etat s'est creusé à 51,4 milliards d'euros fin juillet, contre 48 milliards à la...
Lire

RÉFORME
Xavier Bertrand assure que la prise en charge de la dépendance se fera sans nouvelle taxe
Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a également espéré que les prochaines négociations sur...
Lire

CHANGES
L'euro poursuit sa chute sous 1,43 dollar
Lire

ÉNERGIES
GDF Suez se renforce aux Pays-Bas et à Singapour
Lire

TÉLÉCOMS
Terminaisons d'appel mobiles: l'Arcep plaide pour une forte baisse des tarifs
Lire

TRANSPORT AÉRIEN
Air France-KLM : proposition secrète sur une prise de participation majoritaire dans Alitalia
Lire



ENTREPRISES & SECTEURS

BLOG
Google fête ses dix ans : quel est son secret ?
Lire

ELECTRONIQUE
Sony : le rappel massif d'ordinateurs plombe le titre
Lire

ÉLEXCTRONIQUE
L'américain Tyco Electronics envisage de fermer 3 usines en France et en Espagne
Lire

MICRO-INFORMATIQUE
Dell lance à son tour son mini-ordinateur portable
Lire

ORGANISATION DE SALONS
Informa rejette l'offre de Carlysle, Blackstone et Providence
Lire

ETATS-UNIS
Wal Mart a connu des ventes solides en août, l'action résiste
Lire

GRANDE CONSOMMATION
Départ du PDG d'Unilever, le français Cescau, remplacé par un néerlandais venu de Nestlé
Lire

VISITE DE NICOLAS SARKOZY
Total signe trois accords pétroliers et gaziers en Syrie
Lire

AVIONS
Saab lance un avertissement sur ses résultats
Lire

TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION
Bruxelles veut réduire les formalités pour la recherche dans les hautes technologies
Lire


ÉCONOMIE FRANCE

SANTÉ
France : les dépenses de santé ont représenté 10,9% du PIB en 2007
Lire

SOCIAL
Les syndicats cherchent à mobiliser pour une journée d'action le 7 octobre
Lire

ECOLOGIE
Fillon accepte les nouveaux bonus-malus mais recale la TVA écologique
Lire

CONJONCTURE
France : stabilité du taux de chômage au deuxième trimestre
Lire


ÉCONOMIE INTERNATIONAL

PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE
Intronisé candidat républicain, John McCain prône le changement à Washington
Lire

CHANGES
L'euro poursuit sa chute sous 1,43 dollar
Lire

UNION EUROPÉENNE
La BCE laisse ses taux inchangés, Trichet souligne le ralentissement de la croissance
Lire

OR NOIR
Le baril de pétrole recule malgré la baisse des stocks américains
Lire





Bonjour Alain MORAUD.
> Accédez à votre compte
> Envoyez cette newsletter à un ami




BOURSE
CAC 40


PALMARÈS SRD
Schlumberger Ltd +1,38%
TF1 - Télévision Française 1 +1,10%
Manitou B.F. +0,82%
HSBC Holdings PLC +0,38%
Neopost +0,29%
Eurofins Scientific -5,71%
Natixis -5,60%
Zodiac -5,56%
Technip -4,83%
SOITEC Silicon -4,52%


TÉLÉVISION
Le patron de M6 s'attend à une année "serrée" pour la publicité, le titre chute
L'année 2009 sera "serrée" en terme de marché publicitaire pour la chaîne de télévision M6, a annoncé jeudi son patron Nicolas de Tavernost. Il attend par ailleurs la réforme de l'audiovisuel public "avec impatience". L'action chute de près de 4%.
Lire

BOURSE
Les places boursières rattrapées par le ralentissement économique
Coup de déprime sur les marchés boursiers mondiaux, alors que le ralentissement économique mondial est revenu au centre des préoccupations. Ce vendredi matin, la Bourse de Tokyo a chuté de 2,75% et Shanghai de 3,29%. Jeudi soir, Wall Street avait déjà perdu près de 3% et Paris a dévissé de plus de 3%.
Lire

BOURSE DE TOKYO
Le Nikkei en fort recul dans la foulée de Wall Street
L'indice phare de la Bourse de Tokyo a perdu ce vendredi 2,75%. Il tombe au plus bas depuis près de six mois.
Lire

CLÔTURE
Wall Street plonge après les chiffres de l'emploi américain
La Bourse de New York a plongé ce jeudi après les mauvais chiffres de l'emploi américain. Le Dow Jones perd 2,99% à 11.188 points, le Nasdaq recule de 3,20% à 2.559 points et le S&P 500 cède 3,31% à 1.233 points.
Lire

ETATS-UNIS
Wal Mart a connu des ventes solides en août, l'action résiste
Le géant américain de la distribution a vu ses ventes aux Etats-Unis progresser de 3% soit nettement plus que prévu. Le titre est resté stable ce jeudi dans un marché en forte baisse.
Lire

ETATS-UNIS
Menace de grève chez Boeing, l'action recule
L'Association internationale des machinistes, le plus important syndicat de l'entreprise, rejette les propositions salariales de la direction.
Lire

L'AGENDA DE LA SEMAINE
A suivre cette semaine, la décision sur les taux de la BCE
Le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) se réunit ce jeudi. Dans un contexte d'inflation élevée et de croissance morose, le statu quo est attendu. De nombreuses statistiques européennes sont publiés cette semaine, à commencer par la deuxième estimation de la croissance du produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre. On suivra également les prix à la production industrielle ainsi que les PMI (indices des directeurs d'achats) des secteurs manufacturier et des services. Outre-Atlantique, leurs équivalents "ISM manufacturier" et "services" seront publiés, tout comme les chiffres du chômage. Du côté des entreprises, très peu de résultats sont attendus. GDF Suez se livrera à l'excercice pour la première fois depuis la fusion. Vivendi publiera également ses performances trimestrielles.
Lire





VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires