Politique Nationale/Internationale

L’Empire britannique veut le baril de pétrole à 150$ et du biocarburant



Solidarité et Progrès
Vendredi 5 Octobre 2007

  L’Empire britannique veut le baril de pétrole à 150$ et du biocarburant
L’ancien président de la compagnie pétrolière Shell et chevalier de l’Empire britannique, Ernest Ronald Oxburgh a déclaré dans le quotidien londonien The Independent que les prix du pétrole pourraient atteindre entre 100$ et 150$ le baril. Dans ces circonstances, il a appelé à investir dans les biocarburants.

Lord Oxburgh a également précisé que le triplement du prix du pétrole depuis 2003 n’avait rien à voir avec l’offre et la demande. En 2005, Jacques Cheminade et Lyndon LaRouche ont indiqué que le juste prix du baril -investissement, exploration, infrastructure, transport - se situe entre 25$ et 30$. Les guerres et les crises diplomatiques engendrent des hausses de l’ordre de 5$ à 10$ par baril. L’hyperinflation que nous connaissons aujourd’hui résulte de la politique d’injections de liquidités de la Réserve Fédérale américaine, de la Banque Centrale Européenne, de la Banque d’Angleterre et de bien d’autres banques centrales qui cherchent à renflouer les spéculateurs. Ces spéculateurs, avec à leur tête les Hedge Funds et les Compagnies pétrolières elles-mêmes, jouent sur les marchés à terme (les prix futurs) de Londres et de New York.

Et une fois que les prix du pétrole sont si hauts, évidemment, Lord Oxburgh et la compagnie Royal Dutch Shell s’empressent d’annoncer que les biocarburants sont ainsi assurés d’être rentables. « Un e fois qu’on voit les prix du pétrole dépasser les 100 ou les 150$ le baril, les alternatives deviennent naturellement attractives, simplement par leur prix », a dit Oxburgh à l’Independent. Lord Oxburgh, qui est un fanatique du réchauffement climatique est à la tête de D1 Oils, un producteur de biocarburants.

La position de Lord Oxburgh à Shell n’est pas une co-incidence. Shell a défini la stratégie du mouvement écologiste et des marchés du pétrole depuis des décennies. C’est à partir de l’International Petroleum Exchange (IPE, bourse internationale du pétrole) de Londres que les cours mondiaux du pétrole sont manipulés par le biais des contrats dérivés. Depuis 1999, le président de l’IPE est un autre ancien président de Shell, Sir Robert Reid.

  L’Empire britannique veut le baril de pétrole à 150$ et du biocarburant

Biocarburants : une menace stratégique pour le monde

Lyndon LaRouche a déclaré que « la fraude des biocarburants est une menace stratégique pour les Etats-Unis », avant de mettre en garde contre des risques terroristes et de blocage du détroit d’Hormuz dans le cadre d’une guerre avec l’Iran, émanant des cercles anglo-américains derrière la politique de guerre perpétuelle dans le golfe persique et qui viserait à démultiplier l’intérêt pour les biocarburants. « Il y a toutes les raisons de s’attendre à ce que la conférence de Bali soit la cible du terrorisme ». « Il y a un précédent, ça a déjà eu lieu là-bas. Amener les grand dirigeants du monde à cet endroit en fera une cible majeur ».

LaRouche a fait ces commentaires lors de discussions sur les plans de Cheney pour attaquer l’Iran, et sur la propagande massive de la semaine dernière au sujet de la réunion de l’ONU sur le Réchauffement Climatique qui doit se poursuive à la conférence de Bali, Indonésie, du 3 au 14 décembre 2007.

LaRouche a également averti que si les Etats-Unis attaquent l’Iran pour le compte des intérêts oligarchiques anglo-hollandais, ce sera un pas supplémentaire vers la destruction des Etats-Unis. Ces intérêts anglo-hollandais qui poussent pour de nouvelles guerres en Asie du Sud Ouest savent très bien qu’une confrontation avec l’Iran entraînerait un blocage du détroit d’Hormuz et un blocage des approvisionnements en pétrole.

« Peut-être que certains s’attendent à ce que le blocage des livraisons de pétrole redonne vie à la fraude des biocarburants » a dit LaRouche. « Le marché du biocarburant est mal barré, l’éthanol a perdu 30 % de sa valeur marchande. »

LaRouche a clairement alerté sur le danger de cette politique : « C’est une politique fasciste, poussée par George Shultz et Félix Rohatyn grâce à leurs portes-paroles Schwarzenegger et Al Gore. Cette politique fasciste doit être arrêtée. »


Jeudi 4 Octobre 2007


Commentaires

1.Posté par kamel le 05/10/2007 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en plein océan,alors que leur navire prend l'eau,eux colmattent les breches avec des bouts de scotch,ce que l'on appelle du bricolage.Rien ne peut battre le pétrole...

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires