Palestine occupée

L’Egypte vend son gaz naturel à Israël à 10% des cours mondiaux


Seul le temps nous dira quel effet aura la décision prise cette semaine par le tribunal pour geler les exportations de gaz égyptien vers Israël

Sherine Nasr - Al Ahrma Weekly


Jeudi 27 Novembre 2008

Une énergie littéralement bradée au profit de l’état d’Israël... Corruption et népotisme des deux côtés ... - Photo : EPA
Une énergie littéralement bradée au profit de l’état d’Israël... Corruption et népotisme des deux côtés ... - Photo : EPA

Mardi dernier, le tribunal administratif du Caire a ordonné l’arrêt des exportations de gaz égyptien vers Israël.

Le tribunal a statué en faveur de l’ancien diplomate Ibrahim Yosri et des membres de l’opposition qui avaient déposé une plainte, il y a quelques mois, alors que le public s’insurgeait de plus en plus contre un contrat d’exportation de 15 ans conclu avec Israël.

« Les ressources nationales appartiennent aux générations actuelles et futures et l’exécutif doit obtenir d’abord l’approbation du parlement pour les exportations de gaz » a dit une source du tribunal, selon l’AFP.

Mais l’encre n’était pas encore sèche que le bureau officiel des appels annonçait hier qu’il préparait un appel contre la décision du tribunal administratif.

La plainte déposée par Ibrahim Yosri, en mai 2008, est une parmi six autres déposées contre le gouvernement égyptien et le ministère du pétrole afin de bloquer la décision 100/2004 permettant à l’Égypte de pomper le gaz égyptien à destination d’Israël à partir de mai 2008. Le gouvernement égyptien est depuis attaqué par les partis de l’opposition et les membres de l’assemblée du peuple qui qualifient ce contrat de corrompu et inéquitable.

En vertu de l’accord, la société de gaz de la Méditerranée orientale (EMG) basée au Caire, allait vendre annuellement 1,7 milliard de mètres cubes de gaz naturel égyptien à la société israélienne publique d’électricité (IEC) pour un prix situé entre minimum 0,75 dollars (British thermal unit) et maximum 1,5 dollars le million de Btu. Étant donné que le prix international du gaz a atteint 10 $ le million de Btu, l’accord est jugé scandaleux.

Pour éviter les embarras, le gouvernement égyptien a prétendu que l’accord avait un caractère économique. « L’Égypte ne vend pas de gaz à Israël. L’affaire a été conclue entre deux entités privées qui peuvent inclure les conditions qu’elles jugent souhaitables dans leur accord » a dit Moufid Shehab, ministre d’État pour les affaires juridiques et parlementaires, pendant une séance de l’assemblée du peuple, en juin dernier.

Selon Amr Kamel Hamouda, spécialiste du pétrole et directeur du centre de recherche Al-Fustat, le gouvernement égyptien a le droit d’aller en appel contre cette récente décision. « Toutefois, la décision a placé le gouvernement égyptien dans une situation très embarrassante non seulement vis-à-vis du public, mais également vis-à-vis de la partie israélienne » a dit Hamouda, lequel a ajouté que la décision créerait une crise politique entre le Caire et Tel-Aviv.

Bien qu’il soit trop tôt pour anticiper la réaction israélienne à la décision, les observateurs croient qu’Israël ne se contentera pas de ne rien faire. En vertu de l’accord, Israël a en fait commencé à remplacer le pétrole par du gaz égyptien pour la production d’électricité. En consequence, les factures mensuelles d’électricité ont commencé à baisser pour les Israéliens. En outre, le gazoduc sous-marin qui relie sur 100 km Arish sur la côte nord-est à Ashkelon, a coûté des milliards.

Sous le poids des critiques s’accumulant dans de nombreux cercles publics, le ministère égyptien du pétrole a dû reconnaître que tous les accords de gaz peuvent être modifiés après l’examen exhaustif de leur différentes dispositions. Il s’ensuit que le ministère a commencé une série de négociations avec l’Espagne, l’Italie et Israël dans le but d’introduire des clauses d’ajustement aux accords de gaz antérieurs. Sameh Fahmi, ministre du pétrole, aurait dit à plusieurs reprises qu’il n’y aurait pas d’exceptions à l’ajustement des prix du gaz dans les contrats d’exportation.

Pour sa part Sherif Ismail, ancien président d’EGAS, indique que tous les contrats d’exportation de gaz naturel peuvent subir des ajustements de prix. « Les accords d’exportation de gaz ont été conclus dans le plus grand secret et il n’existe pas de prix fixe pour la vente de gaz en raison des différents facteurs et variables intervenant sur le marché international qui appellent des ajustements de prix nécessaires ».

Les négociations avec Gaz de France ont déjà abouti tandis qu’une cinquième série de négociations avec l’Union Fenosa d’Espagne devrait commencer au début de l’année prochaine. Néanmoins, il semble que Tel-Aviv ne cède pas en ce qui concerne l’ajustement de prix. Bien que des négociations aient eu lieu dans le plus grand secret, aucun progrès n’a été réalisé. De fait, Tel-Aviv s’est dit inquiet de la modification des conditions de l’accord.

Pour sa part, l’Égypte a pompé moins de gaz pour des raisons prétendument techniques. L’ironie veut que la décision prise par le tribunal cette semaine devrait ouvrir la porte à une série de procès contre le gouvernement. « La décision encouragera indubitablement d’autres pouvoirs nationaux à déposer des plaintes similaires » a dit Hamouda, qui a ajouté que les prix de vente actuels du gaz sont marginaux et que les contrats de longue durée prévoient des prix fixes. Par exemple, la France achète le gaz égyptien à quatre dollars le million de Btu.

« Ceci à un moment où le gaz est vendu en Europe à un coût estimatif minimum de 10 $ le million de Btu » a dit Hamouda, qui a ajouté qu’une ressource nationale vitale est en train d’être gaspillée et que le gouvernement devrait être tenu pour responsable.

20 novembre 2008 - Al Ahram Weekly - L’original de cet article peut être consulté ici :
http://weekly.ahram.org.eg/2008/923...
Traduction : amg

http://www.info-palestine.net



Jeudi 27 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par redk le 27/11/2008 13:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Honte a cette compagnie privé !! pendent que un million et demis de personnes meurt a gaza ces collabos vendent au rabais en plus, ils se font complices du génocide palestinien ni plus ni moins !! rachetez vous !! et approvisionner gratuitement en énergie vos frères et sœurs qui se meurt!!!

2.Posté par Hakim I. le 27/11/2008 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas oublier que l'Etat contre lequel Arafat (paix a son ame)a résisté avant israel était l'Egypte. Le gouvernement Egyptien se porterait bien mieux si les palestiniens en venaient à disparaitre.

3.Posté par poumpouna le 27/11/2008 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle honte!!!!!!!
je n'en reviens pas;
On dirait qu'une malédiction a frappé le monde musulman.
La lâcheté est elle devenue la caractérique de ce monde qui ne cesse d'agoniser?
Mon Dieu préserve nous et maudit ces serviles dictateurs qui nous humilient chaque jour.

Pauvres Palestiniens.
Grâces soient rendues au Seigneur des mondes qui n'abandonnera pas les siens.
la délivrance et la vengance de Dieu se rapprochent...


4.Posté par lotfi le 27/11/2008 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Hakim l : Arafat s'était opposé au gouvernement égyptien et non aux égyptiens eux-même.
D'ailleurs, il faut faire rappeler qu'à l'approche d'élection importante en Egypte, on a droit à de véritable rafle contre des partis politiques hostiles au gouvernement actuel.
D'ailleurs, il s'agit de rafle sur les 'frères musulmans' qui ont une grande sympathie auprès du peuple égyptiens et qui prennent parti pour la Palestine (contrairement à Moubarak et sa clique qui se contente de fermer doucement les yeux en échange de quelques contrats juteux et autres corruptions du même acabit).
Lorsqu'il s'agit de rafle sur les 'frères musulmans' durant les élections, on entend jamais de remise en question sur la démocratie en Egypte. Pourquoi?

5.Posté par Aigle le 27/11/2008 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute facon l'explosion qui va engloutir le regime corrompu du petit pharaon est en amorcage ....L'histoire ne pardonne pas aux traitres aussi bien egyptiens , syriens , libanais , que palestiniens et seoudiens , algeriens , marocains , tunisiens et j'en passe ....Ils auront beau quemander la benediction de leurs maitres sionistonazis europeens et americains , C'est la vague deferlante des jeunesses de ces pays qui va les releguer aux poubelles ...

6.Posté par Aigle le 27/11/2008 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Savez vous que les sionistonazis ont imposé au p'tit Pharaon que des zones à Sharm el Cheikh soit interdites à l'Armee egyptienne ?? ...Alors comment voulez vous que le .....ne vende pas la richesse de son peuple à vil prix , aux ennemis declarés des arabes de surcroit !!!!!

7.Posté par Roland le 27/11/2008 17:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le régime cubain est plus démocratique que cette oligarchie tordue répressive corrompue et vendue

8.Posté par Hakim I. le 27/11/2008 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Lotfi... Nous sommes d'accord.

9.Posté par julie le 27/11/2008 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans la Bible il est écrit qu'un ange de Dieu sera envoyé du ciel pour défaire les armées du diable. Et que les puissants et dirigeant de se monde devront se prosterner devant le vainqueur de l'Evangile qui tiendra un sceptre de fer devant les nations. Dieu est pour tous les hommes justes sur Terre. Celui qui croit en Jésus Christ gagne la vie éternelle. Le Royaume de Dieu appartient aux pauvres aux persécutés aux enfants et aux Saints. Amen

10.Posté par redk le 27/11/2008 22:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est marrant, dans ma cité les jeunes pour dire qu'ils sont antifachos il disent "coupons les c;;;;;;; du porc" !!

11.Posté par Amar le 28/11/2008 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Julie et les millions d'homme qui sont morts avant la venue de Jésus gagneront ils la vie éternelle au Royaume de Dieu ????


12.Posté par al akl le 28/11/2008 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dommage qu'ils ne l'aient pas demandé à alterinfo, car ils l'auraient eut gratos.

Après tout ces intouchables sont les maitres il ne faudrait pas trop l'oublier...

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires