ALTER INFO

L’Egypte bloque le convoi d’aide pour la Bande de Gaza


Dans la même rubrique:
< >

La police égyptienne a bloqué le convoi de l’opposition transportant des fournitures médicales jusqu’au passage de Rafah à la frontière de Gaza.
Abdel Fatah Rizq, qui a aidé dans la coordination du convoi, a déclaré que la police avait arrêté 50 militants lundi alors qu’ils tentaient de se rassembler devant le Syndicat des Journalistes dans le centre ville du Caire.


Par Al Jazeera


Mardi 7 Octobre 2008

Photo BBC : La police anti-émeutes cerne les organisateurs du convoi et en a arrêté ensuite une vingtaine

Le convoi se préparait pour un voyage de 300 km à travers le désert du Sinaï pour atteindre à la frontière palestinienne.

Un agent de sécurité, qui a choisi de parler sous anonymat, a déclaré qu'au moins 20 manifestants avaient été arrêtés après avoir été cernés par la police sur le lieu du départ du convoi.

"Des militants de toutes les provinces avaient prévu de rejoindre le convoi tout le long du trajet à travers le Sinaï jusqu’au point de passage de Rafah,'' a déclaré Abdel Rizq.

La police a déclaré que trois membres des Frères Musulmans, le principal groupe d’opposition égyptien, ont été arrêtés au Canal de Suez dimanche soir, alors qu’ils essayaient d'atteindre la frontière.

14 autres militants de Kefaya, un autre mouvement d'opposition égyptien, ont été arrêtés à Rafah, également dimanche, alors qu’ils participaient à une manifestation.

Beaucoup de Palestiniens vivant à Gaza dépendent des produits entrant en contrebande par les passages souterrains entre l'Egypte et la bande de Gaza.

Israël affirme que les tunnels sont utilisés pour la contrebande d'armes et d'explosifs, après avoir bouclé la bande côtière après que le Hamas ait pris le pouvoir dans la bande de Gaza en Juin 2007.


Bouclage permanent

On compte parmi les militants des juges, des membres indépendants du Parlement, des membres des Frères Musulmans et d'autres partis qui veulent protester contre la fermeture du point de passage de Rafah par Israël et l'Égypte.

La police a installé des checkpoints sur la route entre Ismailiya et la ville d’El Arish dans le nord du Sinaï, située à 45km de Rafah, où seuls les habitants sont autorisés à entrer, a déclaré un agent de sécurité.

Le mois dernier, la police a déjà bloqué un convoi qui se dirigeait vers le poste frontière de Rafah, la seule sortie vers le monde extérieur de Gaza qui ne soit pas sous le contrôle d'Israël.

La sympathie pour les Palestiniens bloqués dans la bande de Gaza par l'Égypte et Israël est forte parmi les Egyptiens.

L’Egypte autorise occasionnellement l’entrée et la sortie de la bande de Gaza, mais elle a refusé d'ouvrir le point de passage de Rafah de façon permanente.

Hosni Mubarak, le président égyptien, a déclaré lundi que l'Egypte ne rouvrirait pas le passage tout pendant que le Hamas contrôlerait la bande de Gaza.

Les médias d’Etat ont cité Moubarak disant: "Nous sommes toujours engagés dans l'accord de 2005», en faisant référence à l'accord selon lequel l'Autorité Palestinienne, Israël et des observateurs de l'Union Européenne supervisent le point de passage de Rafah.




La police égyptienne empêche une tentative des Islamistes de ravitailler Gaza
Reuters

La police égyptienne a déjoué lundi une tentative des Islamistes de briser le blocus de la bande de Gaza, en empêchant des camions remplis de marchandises de franchir la frontière de l'Égypte, a déclaré la police.

La police a arrêté des militants qui se dirigeaient vers la ville frontière de Rafah ainsi qu’au Caire où un bus était sur le point de partir en direction de la frontière en face du Syndicat des journalistes, un point de rencontre pour les manifestants.

Parmi les personnes arrêtés se trouvent les activistes renommés Magdi Ahmed Hussein qui a été arrêté à Rafah et Mohamed Abdel Qaddous au Caire, ainsi qu’au moins 20 autres militants, selon les sources.

Monsieur Hussein faisait partie d'un groupe avancé qui avai réussi à passer entre les mailles de la police et était parvenu jusqu’à Rafah. La police a perquisitionné les chalets en bord de plage dans la ville d'El Arish au nord du Sinaï à la recherche d'autres membres de la campagne anti-blocus, selon des sources des services de sécurité.

Les organisateurs avaient préparé des camions chargés de marchandises, mais aucun d'entre eux n’a été en mesure de traverser le canal de Suez, qui sépare la péninsule du Sinaï du reste de l'Égypte, ont ajouté les sources.

Hussein a déclaré au téléphone à Reuters que lui-même et 17 autres militants étaient arrivés au point de passage de Rafah quand la police l’a arrêté, lui et cinq de ses collègues. Les autres ont réussi à s’échapper, a t-il ajouté.

La police avait empêché une tentative similaire d’amener des marchandises dans la Bande de Gaza le 10 septembre dernier.

Le gouvernement égyptien coopère dans le blocus israélien, qui a pour but d’ébranler le soutien des Palestiniens de Gaza au mouvement islamiste du Hamas qui dirige le territoire.
Mais de nombreux Égyptiens, en particulier parmi les Frères Musulmans proches du Hamas, s'opposent à la politique du gouvernement.

Source : http://english.aljazeera.net/
Traduction : MG pour ISM


Mardi 7 Octobre 2008


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires