Société

L'ETAT DU MONDE OCCIDENTAL EN CE DEBUT D’ANNEE 2008.



En ce début d’une année déjà assez turbulente, il me paraît logique alors que sont en discussion de nouveaux accords Euro-Afrique, de faire un bilan de ce début de millénaire caractérisé par la politique de développement séparé du "Nord ", toujours plus riche et plus dominateur, toujours plus destructeur de notre environnement, toujours plus arrogant, au détriment des pays du Sud, curieusement baptisés "Tiers-- Monde", alors qu'ils représentent les 3/4 de la population mondiale.


Ginette Hess Skandrani
Vendredi 1 Février 2008

par Ginette Hess Skandrani


Nous nous apercevons que ce développement avec une industrialisation à outrance, un pillage généralisé des pays pauvres, un esprit de compétition éliminant tous ceux qui ne peuvent ou ne veulent y participer ici ou ailleurs, un gaspillage monumental des ressources, un appauvrissement des sols, une pollution généralisée nous conduit à nous poser certaines questions. Ce modèle de développement, accaparé par une minorité en occident, est-il généralisable, peut-il profiter à l'ensemble des populations ?
C'est ce qu'on a essayé de nous faire croire. La croissance et la libéralisation du marché devaient selon nos scientifiques et autres décideurs, nourrir la planète entière. On s'aperçoit que c'est un énorme mensonge colporté pendant plusieurs décennies.
La richesse actuelle de l'Occident, issue d'une politique impérialiste et colonialiste est fondée sur un long parasitage : 20 % des habitants de la planète consommant 80 % de la production d'énergie et de matières premières, amassant 80% des richesses, organisant le déséquilibre des échanges commerciaux, il serait absolument impossible de permettre à tous de consommer autant que les privilégiés d'hier et d'aujourd'hui. Toutes les restructurations ainsi que les prêts, toutes les annulations ou négociations de dettes, tous les accords ou associations proposées ne pourront jamais compenser ni réparer cette politique d'apartheid qui se pratique depuis longtemps et continue de plus belle avec l'aide du FMI et des Banques Mondiales.

En nous retournant, et sans exclure la cruauté d'autres civilisations, nous devons, malgré l'avancée de certaines recherches au niveau de la santé, de la démocratie et des libertés individuelles, reconnaître que le bilan est plutôt négatif. L'Occident a engendré au cours du dernier siècle deux totalitarismes :
1)le nazisme à l'Ouest, responsable de plusieurs dizaines de millions de morts, du massacre des minorités, allant des juifs aux tziganes, en passant par les communistes et tous ceux qui n'étaient pas dans les normes.
2)le communisme à l'Est, responsable de l'écrasement et de la déportation, de populations entières, de la soviétisation forcenée de la société qui a jeté des milliers de personnes dans des camps de rééducation, autant dans les pays du Pacte de Varsovie qu'en Chine populaire.
On se demande encore aujourd'hui laquelle des deux tragédies a été la plus meurtrière ?
Ce sont aussi ceux qui ont prétendu vouloir apporter les bienfaits de la civilisation aux Amérindiens qui sont responsables du plus grand génocide de l'histoire de l'humanité, de la Terre de Feu à l'Alaska.
Les différentes communautés, 500 ans plus tard, revendiquent toujours leurs terres volées et essaient de sauvegarder leurs multiples cultures.
N'oublions pas l'esclavage qui durant quatre siècles, avec la déportation par milliers des populations noires d'Afrique pour servir leurs maîtres blancs et la colonisation des terres et des esprits de l'Afrique à l'Asie en passant par le Monde arabe créant des frontières de toutes pièces, responsables encore de nos jours de la majorité des guerres ethniques.

Plusieurs peuples, en ce début de troisième millénaire sont toujours à la recherche de leurs terres colonisées et dans des situations de non-droit (Palestiniens, Irakiens, Kurdes Amérindiens, Kanaks, Polynésiens, Antillais etc. ) Tandis que le pétrole coule toujours pour le bienfait des puissants de ce monde.
Mais pour combien de temps encore ?

L'Occident est aussi responsable de la course aux armes de destruction de masse (atomiques, biologiques et chimiques) et de leur dissémination. Les bombardements nucléaires US de Hiroshima et de Nagasaki en 1945, dont les populations japonaises subissent encore les retombées trois générations plus tard, auraient dû faire comprendre à ces apprentis sorciers qu'ils étaient en train de jouer avec le feu. Mais non ils préfèrent accuser l’Iran de chercher à avoir la bombe, comme ils ont faussement accusé l’Irak avant de le détruire, alors qu’Israël qui les collectionne par centaines passe à travers les mailles du filet.

En espérant qu'en ce début d’année 2008, ceux qui ont si longtemps tenu le gouvernail d'un navire désormais en perdition accepteront de raisonner en forme de décroissance afin de préconiser d’autres formes de développement afin de partager avec d'autres la gestion de l'avenir et de préserver l’air, l’eau et la terre qui nous permettent de vivre.

Ginette Hess Skandrani.
écologiste.


Vendredi 1 Février 2008

Politique française | Société

Publicité

Brèves



Commentaires