RELIGIONS ET CROYANCES

"L’ENFANCE de JESUS" : Un flagrant délit de Benoît XVI !



zeinab abdelaziz
Mardi 11 Décembre 2012

"L’ENFANCE de JESUS"  : Un flagrant délit de Benoît XVI !
"L’enfance de Jésus" :
Un flagrant délit !
Zeinab Abdelaziz

Raccommoder, rapiécer ou remodeler un tissu qui a perdu la trame première de sa formation, de sorte qu’il n’en reste que des couches superposées de rapiècements, est une tâche assez ardue, certes, mais cela n’empêche que le résultat est une œuvre pastiche, qui n’a rien à voir avec l’originale, ne compense point sa disparition et n’a surtout aucune crédibilité. On peut même aller jusqu’à qualifier ce travail d’un effort clownesque dont l’éclat ne dure que les quelques instants de sa lecture ou du scintillement qu’il provoque, si jamais scintillement il y a !

La trilogie du Cardinal Joseph Ratzinger/Benoît XVI, concernant la vie de Jésus Christ, est un exemple typique de ce travail de raccommodage, de calfatage sans fin, de tri sélectif de parmi des textes dits « sacrés » censés avoir Dieu comme auteur !… C’est une œuvre dans laquelle il a suivi au pas près toutes les interprétations ecclésiastiques et surtout Vatican II, tout en prenant soin d’adopter une attitude de « probité scientifique », pensant sonner le glas de l’exégèse biblique scientifique, qui sont des hypothèses sans cesse renouvelées, et qu’ils pourraient devenir à terme « théologiquement insignifiantes ». Il pense qu’en écrivant : « En deux cent ans de travail exégétique, l’interprétation historico-critique a désormais donné ce qu’elle avait d’essentiel à donner », il arrivera à biffer les vérités incontournables qui ne cessent de s’accroitre et de se déployer de par le monde grâce à cette critique.

Un exemple frappant qui a déjà passé : dans le deuxième tome, il avait développé un triste essai de mise au point historique et jugeait définitivement incompatible, christianisme et antisémitisme. Pourtant, nul n’ignore que c’est l’Eglise qui a créé l’antisémitisme depuis saint Paul, qu’elle l’a férocement et obstinément maintenu, et que maintenant elle s’en disculpe pour des raisons politiques, en ne cessant de faire concessions et courbettes aux sionistes!

Le troisième et dernier ouvrage qui achève cette trilogie, ayant pour titre L’Enfance de Jésus, publié mercredi (21/11 2012) représente, comme les deux précédents, un exemple grouillant de flagrants délits, de contrefaçons, faisant suite à la longue liste des manipulations commises par les tenants de l’Eglise, car une « parole de Dieu », telle qu’on la qualifie et qu’on impose, personne n’a le droit de la toucher ou même de donner la priorité de l’une au détriment de l’autre. Une analyse détaillée de ce texte nécessiterait un ouvrage et non ce modeste article. Cependant, quatre exemples précis suffisent pour démontrer ce long radoubage : la virginité de Marie ; la date de naissance de Jésus ; la fuite en Egypte ; la résurrection de Jésus.

Mais avant de développer ces quatre points, il est nécessaire de signaler que : En comparant les différents Évangiles canoniques, on constate tout d'abord de nombreuses disparités, quand ce ne sont pas des contradictions irréconciliables ou incontournables. Une foule de questions se pose sur les véritables auteurs des Évangiles et sur leur date ou sur les preuves de l'existence historique de Jésus d’après ces textes. Qu'il s'agisse de sa naissance, de sa mort ou de sa résurrection, les textes divergent, avec parfois des conséquences théologiques considérables. Ses enseignements aussi sont contradictoires : Matthieu invite à respecter la Loi juive, alors que Paul la rejette catégoriquement dans ses Épîtres. Nulle existence de la Trinité, du Paradis céleste et de l'Enfer entre tant d’autres innovations. Au final, le Jésus des églises et des croyances populaires semble bien loin de celui dont les Saintes Écritures dessinent le contour. On ne peut qu’affirmer, d’après ces textes, que ce Jésus là est un personnage composite, illogique, voire contradictoire, construit au fil du temps, selon les besoins d'une Église à la recherche d'une cohérence idéologique pour s’imposer et pour évangéliser le monde, au lieu d’avouer et de s’excuser de tous ses flagrants délits commis le long des siècles !

La virginité de Marie :
Une faute de traduction de la prophétie d’Isaïe donna naissance à la légende de la vierge-mère, en écrivant : "la vierge" au lieu de "une jeune femme" dans le texte original. La prophétie rectifiée dit : « Voici que la Vierge est enceinte. Elle enfantera un fils et lui donnera le nom d’Emmanuel » (Isaïe 7 :14). Le mot "vierge " est correctement traduit dans la version du roi James par les mots « une jeune femme », qui est en fait la traduction précise du mot hébreu « Almah », qui apparaît tout au long du texte hébreu, en lieu et place du mot « bethula » qui signifie « vierge ». Cette correction de la faute de traduction n’apparaît que dans la traduction anglaise ! Toute la critique moderne a relevé cette faute prémédité de traduction que l’Eglise continue à maintenir et pour cause.

Ajoutons que selon Matthieu, Marie se trouve enceinte tandis qu’elle est encore chez ses parents, âgée de 10 ou 11 ans. En apprenant sa grossesse Joseph l’accepte chez lui, (Luc 2 :3-5), etc...

Plus tard on assiste à un autre rajout : le pape Sirice, en 390, imposa la virginité de Marie « avant, durant et après » l’accouchement ! Mais cela n’empêche qu’elle devienne la « Mère de Dieu », au Concile d’Ephèse en 431, puis, l’Eglise la promeut encore une fois pour lui faire partager la Rédemption avec son Fils, ce qui contredit carrément textes, dogmes et Conciles. Cela importe peu : on laisse faire, on laisse passer !! Et en 1950, Pie XII fait de l’Assomption de Marie un dogme infaillible de la foi catholique. Imitant en cela Jésus qui est monté au ciel le même jour que sa résurrection, selon Marc, et après quarante jours selon Luc. D’ailleurs il n’est pas le seul qui soit monté au ciel : Elie et Enoch sont aussi monté au ciel, mais n’ont pas été déifié.

La date de naissance de Jésus :
Dans L'enfance de Jésus, le Cardinal Ratzinger/Pape Benoît XVI revient sur un événement fondateur de la religion catholique : la naissance de Jésus. Et plus précisément la date de sa naissance, et cherche à savoir si l'arrivée de Jésus sur terre, de la Vierge Marie et de Saint-Joseph, ont quelque chose de "vrai", puis affirme que le fils unique de Dieu serait né quelques années plus tard, que l'erreur serait de "six ou sept années", précise-t-il si l'on prend en compte le calcul de l'astronome allemand, Johannes Kepler. Voire de "quatre années", si l'on choisit les "tables chronologiques chinoises"... "Il n'y a pas de référence sur la date de naissance de Jésus. Tout ce que nous savons, c'est qu'il est né sous le règne d'Hérode 1er le Grand (37 av. JC - 4 av. JC)", a-t-il affirmé tout en ajoutant que "personne ne le sait vraiment".

Avant de développer cette remarque chronologique, notons que sa sainteté laisse croire que Jésus est né de « la vierge Marie et de Saint Joseph », pour prouver le Jésus-homme, puis né de la vierge Marie et du Saint Esprit, pour prouver le Jésus-Dieu !!

Nul n’ignore que les évangiles, dits « paroles de Dieu », donnent trois dates différentes qui marquent 11 ans de décalage entre elles : le 7 avril 30 ; le 27 avril 31 ; et le 3 avril 33, selon l’évangile de Jean ou les synoptiques, la veille de Pâque ou le jour même de Pâque. En un mot : toutes les dates sont des hypothèses. Et deux généalogies différentes, l’une d’elles faisant Jésus de la lignée de David « selon la chair », comme dit saint Paul, ce qui porte atteinte à sa déité et surtout au fameux « Fils de Dieu ». C’est ce que le pape a essayé de camoufler en disant une fois : Marie et saint Joseph, une autre : Marie et le Saint Esprit. Puis il remet en cause les calculs du moine Denis le Petit, qui a déjà raccommodé la chronologie chrétienne pour concorder la date de naissance de Jésus, qui avait déjà un an lorsqu’il naquit selon ce père Denis !

« Le commencement de notre calcul du temps – la détermination de la naissance de Jésus – écrit le pape, remonte au moine Dionysius Exiguus (mort vers 550), qui s’est à l’évidence trompé de quelques années. La date historique de la naissance de Jésus est donc à fixer quelques années auparavant», écrit-t-il aussi simplement comme si de rien n’était !

A noter que Denis le Petit marqua le début du calendrier par 1 et non par 0, car le zéro n’était pas connu et utilisa pour ses calcul un calendrier sans année zéro, car ce dernier ne sera connut en occident chrétien que grâce à sa découverte, en Espagne, par Gerbert d’Aurillac. On dut attendre le début du second millénaire avant que l’on pût disposer du zéro.

Il est étonnant d’apprendre que ce Gerbert d’Aurillac, pape sous le nom de Sylvestre II (999-1203), favorisa l’introduction et l’essor en Occident de la numérotation de position, des tables d’opérations et des chiffres dits arabes. Il avait passé trois ans en Catalogne, où il s’initia à la science musulmane, étudiant les mathématiques et l’astronomie. Ce qui lui permit d’introduire en Europe le système de numérotation décimale et le zéro, utilisés depuis Al-Khawarizmi. Mais la probité scientifique du pape trouva inutile de mentionner ce que doit l’Occident chrétien aux hommes de sciences musulmans. C’est pas grave, le radoubage exige.

La date du 25 décembre est, en fait, une date frauduleuse, celle du Sol Invictus, Mithra, le Soleil invincible. C’est Jean-Paul II qui avoua la fraude ecclésiastique, le 22 décembre 1993, en déclarant : "Chez les païens de l'Antiquité, on célébrait l'anniversaire du soleil invincible, ce jour-là afin qu'il coïncide avec le solstice d'hiver. Il a semblé logique et naturel pour les chrétiens de remplacer cette fête par celle du seul Soleil véritable : Jésus-Christ ". Encore un aveu/délit qu’on laisse planer rien que pour l’apparente probité ecclésiale, ou pour la gloire de l’économie lucrative, puisque les préparatifs pour célébrer Noël, ce 25 décembre, se poursuivent avec l’installation d’un sapin de 25 mètres de hauteur dans la place saint Pierre du Vatican, et qui sera allumé par le pape le 14 décembre, malgré sa déclaration officielle disant que Jésus n’est pas né le 25 décembre ! Est-il lieu d’ajouter que les orthodoxes célèbrent la naissance de ce même Jésus-Christ le 7 janvier ?! Toutefois, ce chercheur méticuleux assure que la naissance du Christ un "25 décembre" n'a aucun fondement historique. "L'idée de célébrer sa naissance pendant la partie la plus sombre de l'année est sûrement liée à des traditions païennes et le solstice d'hiver" ! Si la vérité d’une constatation est si connue, pourquoi maintenir la fraude ?

La fuite en Egypte :
Matthieu raconte que l’enfant Jésus doit fuir pour échapper à la mort qui menace tous les nouveau-nés, qu’aucune source historique ne soutient. Ce qui est paradoxal, c’est de voir des juifs chercher refuge dans le pays de leur esclavage. Mais ce qui est plus illogique encore, c’est de voir la Sainte Famille traverser un désert aride et des chaleurs accablantes, le long de cinq cents kilomètres, sur un âne, ayant sur son dos la vierge, l’enfant, les vivres nécessaires pour un tel voyage, au moins de l’eau potable, quelques dattes et quelques vêtements pour le nouveau-né, tandis que saint Joseph les suit à pieds dans un marathon exceptionnel ! Au rythme de 15 kilomètres à pieds par jour il leur faut presque un mois de marche... Est-ce logique, quelle que soit la force herculéenne d’un vieux saint Joseph, d’une femme parturiente et d’un bébé qui ne supporterai point des secousses ininterrompues pendant un mois ?!

Tandis que Luc nie nettement cette fuite en Egypte en assurant, paroles divines d’évangiles, « ayant seul Dieu comme auteur », qu’ils sont allés directement à Nazareth, qui, par coïncidence, n’existait pas à l’époque !! Pourtant, Benoît XVI revient également sur le lieu de naissance du Christ et rejette les arguments de certains savants qui affirment que Jésus est né à Nazareth plutôt qu'à Bethléem, malgré le fait qu’on ne cesse de l’appeler Jésus de Nazareth !

La résurrection de Jésus :
Toutes les sources chrétiennes de l’histoire de Jésus ont été rédigées à la lumière de cette Résurrection, pivot central de la foi chrétienne, mais qui échappe catégoriquement à la science historique car, d’après les évangiles, personne ne l’a vue et il est impossible de lui trouver des confirmations scientifiques, surtout que les femmes qui ont vu le tombeau vide ont eu peur « et n’ont rien dit à personne ». A noter que chaque évangile donne une version différente, et que cette résurrection a d’abords été annoncée par : « Il est vivant », ce qui ne prouve point la ressuscitation. L’idée de « résurrection » est venue ensuite, en formulant les textes et les dogmes, quitte à contredire Jésus :
Luc rapporte que Jésus dit (20 :36) qu’à la résurrection « ils ne peuvent plus mourir car ils seront semblables aux anges : ils sont fils de Dieu, puisqu’ils sont fils de la résurrection », ce qui veut dire qu’ils seront spiritualisés, deviendront des esprits, qui ne peuvent absolument pas manger du poisson grillé comme on le prétend pour Jésus, qui est entré dans la chambre à travers les murs, puisque porte et fenêtre étaient fermées !! On ne peut être séparément, en même temps, et corps et esprit : esprit pour traverser les murs, corps physique pour manger du poisson. Là on se trouve carrément face à un choix déterminé : Ou bien on croit les paroles très logiques de Jésus, ou bien on croit les calfatages de Ratzinger, au lecteur de choisir comme bon lui semble !

Comme réponse à un évènement surréaliste, qui se veut un pivot principal de la Foi chrétienne, Benoît XVI insiste sur le fait que la résurrection de Jésus n’est pas un fait biologique (puisqu’incontournable et illogique), Il trouve qu’elle manifeste une nouvelle dimension de la réalité ! Cet évènement incompatible avec la science et la logique, pour la simple raison qu’aucun médecin honnête n’oserait dire que le cerveau humain demeure vivant après trois jours de décès, cet évènement, dis-je, ne l’est pas pour le pape qui le défend et veut continuer à l’imposer par les mots suivants : « Est-ce que quelque chose d’inattendu, d’inimaginable, quelque chose de nouveau ne peut exister ? Si Dieu existe, ne peut-il pas, lui, créer aussi une dimension nouvelle de la réalité humaine ? ».

Pensant donner du poids en faisant le rapprochement entre deux évènements aussi illogique l’un que l’autre, le pape écrit : « les trois jours de Jésus âgé de 12 ans dans le Temple semblent préfigurer le triduum de la tombe ». Cet élégant « Triduum », prétendument intellectuel, pour rappeler les trois nuits passées dans la tombe, contredit les évangiles. Si Matthieu rapporte les paroles de Jésus disant : « Après ma mort, mon corps sera dans le sein de la terre trois jours et trois nuits, comme Jonas est resté dans le ventre du Poisson ». Matthieu, en accords avec les trois autres évangélistes, déclare que Jésus est mort la sixième heure du vendredi, a été enterré la première heure du jour, le samedi, et est ressuscité d’entre les morts le matin du dimanche. Ce qui veut dire qu’il n’est resté dans le sein de la terre, selon les textes, qu’un seul jour et deux nuits.

Doit-on s’étonner de voir ce théologien si expéditif et rapide à stigmatiser les historiens et leur « cimetière d’hypothèses contradictoires », honorer si peu les exigences minimales de la raison humaine, à laquelle il ne cesse de s’y référer ? Il est triste de constater que ce grand Cardinale, qui fut pendant des années à la tête de l’Inquisition, bien que le nom de cette dernière ait changé deux fois, il est triste, dis-je, de voir ce grand philosophe incapable de surmonter les obstacles que lui présentent la critique scientifique, et de répondre par des simplifications apologétiques de l’histoire, le long de toute cette trilogie, qui se veut convaincante, et essaye de marquer un coup d’arrêt aux réductions historiques et aux travaux de la science critique, qui se trouve même au sein de l’Eglise !

A propos de l’éternelle répétition de sa sainteté, qui ne cesse de dire que le Dieu Jésus est un Dieu d’Amour, que pense-t-il surtout de cet incontournable verset : « Quant à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence » (Luc 19 :27), ce qui colle mal, au moins, avec « tendre l’autre joue ».

Il est triste de voir ce grand académicien, ce grand Benoît XVI s’attacher à réfléchir à l’aspect virginal de la naissance de Jésus et à sa prétendue résurrection, et conclure de ces réflexions que « les catholiques devraient considérer la naissance virginale et la résurrection du Christ comme des "piliers de la foi" car ils seraient d'indéniables indices du pouvoir de création divin ».

Existe-t-il encore sur terre un adepte qui puisse croire à tout ce calfatage en toute sincérité ? Ou bien les quelques 33.000 divisions et subdivisions de sectes chrétiennes sont une réponse sans paroles ?!

Le 10 décembre 2012


Mardi 11 Décembre 2012


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

99.Posté par yt le 12/02/2013 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler






``Je suis la Résurrection et la VIE… Jean XI,25
` `Je suis la Résurrection et la VIE… quelques commentaires à l’aide du volume de
J. Genot-Bisnuth …….``un Homme nommé Salut``
ed. Fr-Xavier de Guibert, Paris, 1986,1995. p. 211 à 284


la Résurrection était un sujet très à la mode au temps de Jésus… ;
Qu’on se souvienne des débats parfois violents entre les pharisiens de l’école
de Hillel et de Shamai et les Sadducéens (les cohen) : les uns croyant à la RÉSURRECTION et les autres n’y croyant pas parce que non inscrit dans la THORA .
D’ailleurs, dans les Actes des Apôtres XXIII ,6-10, Paul profite de la présence de pharisiens et de sadducéens dans le sanhédrin pour diviser ses accusateurs et il s’ensuit une querelle violente.

La RÉSURRECTION dans l’Évangile de Jean…. . Dans son ÉVANGILE, Jean procède
par étape dans la révélation de la Résurrection de Jésus.
1)Jésus annonce sa Résurrection
a) par l’annonce ..détruisez ce temple et
b) par les écritures
2) Jésus affirme qu’il est la Résurrection `` Je suis la Résurrection``
3) Jésus prouve qu’il est la Résurrection………. Il ressuscite

1- Jésus annonce sa Résurrection :
a) Après le saccage du Temple par Jésus, la foule des pèlerins apostrophe Jésus :
Quel signe nous montres-tu pour faire des choses pareilles?
Et Jésus répond … - Détruisez ce temple et en trois jours je le relève..!…….
Mais lui parlait du temple de son corps. Lorsque donc il s’est relevé d’entre des morts, ils se sont souvenus qu’il avait dit cela et ils ont été certains de la vérité de l’écriture et le la parole qu’il avait dite . ( Jean II,18-22)

b) Le long entretien de Nicodème ( Jean III,I-21) avec Jésus qui était venu le voir de nuit
au sujet de l’élucidation du mystère de l’accès au royaume de Dieu, peut se résumer à
peu près à cette réponse : ``Ce n’est pas la Thora et les Écritures qui sont la preuve de e l'existence de la résurrection en vue de l’obtention de la vie éternelle ; la preuve ,
c’est moi.

c) La polémique avec les Pharisiens du Sanhedrin, lors de la guérison du paralytique de
Bézétha le jour du sabbat………… vous scrutez les Écritures, parce que vous pensez
y trouver la Vie éternelle; et ce sont elles qui me rendent témoignage. (Jean V, 39)




2- Jésus affirme qu’il est la Résurrection
Dans l’épisode de la résurrection de Lazare, Marthe ne fait que rapporter la doctrine pharisienne; À la réponse de Jésus ``ton frère ressuscitera`` Marthe répond `` Je sais qu’il ressuscitera, lors de la résurrection, au dernier jour (Jean XI,24)
Jésus lui dit`` Je suis la Résurrection et la Vie`` celui qui croit en moi, fût-il mort, vivra. Et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais………. Le crois-tu?
( Jean XI,25-26)
En disant ``JE SUIS``* JÉSUS AFFIRME QU’IL EST DIEU, LE MAITRE DE LA VIE ET DE LA MORT.
Jésus exige donc de Marthe un acte de foi et la foi que Marthe proclame n’est autre que celle en Jésus messie, annonciateur du nouvel ordre eschatologique. Marthe répond ``OUI Seigneur, j‘ai toujours cru que tu es le Christ, le FILS DE Dieu, qui doit venir dans le monde`` (Jean XI,27)

3- Jésus prouve qu’il est la Résurrection……..il ressuscite
Le tombeau vide; Pierre et Jean au tombeau……….. (Jean XX,3-10)
Pierre partit donc avec l’autre disciple. Et ils se rendirent au tombeau. Tous deux couraient ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. Se penchant, il voit des bandelettes posées à terre; cependant il n’entra pas. Arrive Simon-Pierre, qui le suivait, Il entre dans le tombeau et voit les bandelettes posées à terre, ainsi que le suaire qui était sur sa tête; ce dernier n’était pas posé avec les bandelettes mais roulé à part, dans un autre endroit…….. Alors l’autre disciple, qui était arrivé le premier, entra aussi dans le tombeau; il vit et il a été certain que c’était vrai car ils n’avaient pas encore connu l’ écriture qui enseigne qu’il allait d’entre les morts se relever

L’impatience de ``l'autre disciple```qui lui donne des ailes et lui fait devancer Simon dans la course, s’explique à partir de l’instant où l’on comprend que, jusque-là , il n’a disposé que de sa foi en la parole du maître pour croire en la RÉSURRECTION, et plus particulièrement de Jésus. AVANT CELA, il faisait partie de ceux pour qui la Thora est silencieuse sur la résurrection des morts i.e. les sadducéens;


ils n’avaient pas encore connu l’Écriture .On notera que le comportement de l'autre disciple qui ne se décide pas à entrer dans le tombeau que lorsqu’il est persuadé par la constatation de Simon , entré en quelque sorte en éclaireur, que le tombeau ne contient pas de cadavre, le montre très respectueux de son état de pureté rituelle, et milite donc en faveur de son APPARTENANCE SACERDOTALE. Le


geste de pénétrer dans le tombeau revêt de ce fait la dimension d’un acte symbolique de foi d’une extraordinaire portée; par ce geste, non seulement le kohen, qu’il serait, accepte l’existence de la résurrection des morts, mais allant plus loin, il va jusqu’à se libérer du même coup du tabou sacré de la Thora qui ordonne à tout prêtre et en toutes circonstances de se tenir à l’écart de tout lieu où séjourne, ou a séjourné, une dépouille mortelle .En d’autres termes il adhère pleinement par ce geste à donner à ``mort`` et `` à vie`` la même dimension spirituelle qui commence à s’imposer chez les grands maîtres pharisiens.

Dans son épilogue Jean ( 21,24) écrit : ``C’est ce disciple qui témoigne de ces choses et qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est véridique.``


Dieu dit à Möise à la montagne HOREB ( Ex II,14) `` je suis celui qui suis``

et Paul dit : Si le Christ n’est pas ressuscité votre foi est vaine (1Co, XV,17)




Qui était ce Jean, CE PERSONNAGE énigmatique :
Il ne donne PAS son nom, seulement le disciple que Jésus aimait
Il ne mentionne jamais les SADUCÉENS
Il se couche sur la poitrine de Jésus comme s’il voulait capter la science de Jésus
car anciennement le cœur était le centre de la pensée
Il n’entre pas dans le tombeau pour ne pas se souiller
Il avait ses entrées au palais du Grand-Prêtre ANNE
Il emploie dans son évangile, le calendrier du Temple i.e. un calendrier semi-lunaire de 354 jours où la Pâque est toujours à date fixe i.e. le 15 de Nissan et à jour variable.
Il considère la dernière cène comme un repas ordinaire et non comme le ``Seder Pascal`` par
excellence comme le font les synoptiques.

Serait-ce ;
1- Le fils de Zébédée, frère de Jacques, qui a reçu le paraclet à la PENTECÔTE.

2 - pour d'autres, Jean l'évangéliste serait un disciple de Jean le Baptiste : en effet:

dans Jean I, 35....40, il est dit;

1.35
Le lendemain, Jean ( le Baptiste ) était encore là, avec deux de ses disciples;
1.36
et, ayant regardé Jésus qui passait, il dit: Voilà l'Agneau de Dieu.

1.37
Les deux disciples l'entendirent prononcer ces paroles, et ils suivirent Jésus.
1.38
Jésus se retourna, et voyant qu'ils le suivaient, il leur dit: Que cherchez-vous? Ils lui répondirent: Rabbi (ce qui signifie Maître), où demeures-tu?
1.39
Venez, leur dit-il, et voyez. Ils allèrent, et ils virent où il demeurait; et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C'était environ la dixième heure.
1.40
André, frère de Simon Pierre, était l'un des deux qui avaient entendu les paroles de Jean, et qui avaient suivi Jésus.




Donc, certains croient que ce disciple, qui n'est pas nommé, est Jean l'évangéliste : et


3 - pour Claude Tresmontant et Jacqueline Genot- Bismuth ….ce Jean qui n'est pas nommé
serait un Cohen i.e. un prêtre sadducéen qui ne croyait pas à la résurrection.
4 - et Jacqueline Genot-Bismuth va plus loin, elle croit reconnaître en Jean un des cinq
fils du grand prêtre Anne nommé Jonathan.
n.b. si c’était le cas, Jean, tout en ne croyant pas à la résurrection, aurait rapporté
fidèlement les paroles de son Maître JÉSUS sur la Résurrection..




N.B. Pour Jean, Jésus n’a pas célébré la Pâque……. ,tandis que pour les synoptiques
Il l’a célébré……..
a) Jean se sert du calendrier du Temple i.e. un calendrier semi-lunaire de 354 jours où la Pâque est toujours à date fixe i.e. le ``15 de Nissan`` et à jour variable
b) tandis que les synoptiques, eux, se servent du calendrier des Jubilés i.e. un calendrier solaire de 364 jours où la Pâque est toujours à jour fixe i.e. un ``Mercredi``et à date variable.

L’année de la passion du Christ, la Pâque juive selon le calendrier du Temple tombait le jour du sabbat i.e. un samedi (le 15 de Nissan)… mais selon le calendrier des ``Jubilés`` la Pâque
qui était toujours célébrée un Mercredi était le 12 de Nissan.
D’ailleurs si l’on compare les événements qui se sont déroulés durant cette semaine là……
on s’aperçoit qu’entre la chronologie de Jean et la chronologie des Synoptiques il n’y a
aucune contradiction.

en terminant, une bonne pensée pour Benoit XVI, ce pape que vous avez calomnié......

yt

98.Posté par Mata le 12/02/2013 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand des incrédules parlent de ce qu'ils ignorent . Laissez la parole de Dieu aux croyants et ne cafouillez plus sur ce que vous ignorez tous, sauf si vous avez envie de nous faire rigoler. Après tout, les homosexuels, les zoophiles, les cannibales, les narcotrafiquants, les détourneurs de deniers publics ne se positionnent -ils pas pour donner des éclaircissements sur la Bible et le Coran ?

97.Posté par BAB le 20/01/2013 03:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Maicha

Bonsoir et merci beaucoup pour tes explications toujours tres claires et pertinentes.

Comme tu nous l’avais écrit POST 8O je peux ainsi constater que le récit de la Sourate 19 du Coran concernant la conception virginale de Jésus par Marie est tout a fait semblable aux récits des Evangelists chrétiens Luc et de Matthieu . En particulier on retrouve :

1° La vie pieuse de Marie qui n’a pas connu d’homme.

2°L’annonce faite à Marie par le messager Gabriel et son étonnement.

3°Le miracle de la conception de l’enfant en son sein par Dieu lui-même.

4°Le destin unique de cet enfant pur qui doit être un signe pour toute l’humanité et la miséricorde et le pardon de Dieu pour tous ceux(et celles) qui croiront en lui.

5°Le nom Jésus(Issa) donné à l’enfant(Sourate 3 verset 45)

On peut en conclure qu’il s’agit de l’évènement le plus immense et le plus extraordinaire de toute l’humanité, reconnu pareillement à la fois par les musulmans et les chrétiens, (même si les explications avancées par les théologiens diffèrent).

Merci encore et que Dieu te garde.

96.Posté par Maicha le 19/01/2013 01:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

95.Posté par BAB le 18/01/2013 14:30 | Alerter



@Bab

Dans les versets suivants :

Il dit: "Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur".


Il dit: "Ainsi sera-t-il! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée".

Comment faut il comprendre les mots :
Un fils pur
Un signe pour les gens.
Une Misericorde de Notre part.

Réponse :Il me semble que c'est clair!Ces phrases n'ont jamais fait l'objet de commentaires mais je vais quand même te les expliquer.

Un fils pur:ne d'une mère pure ,il ne peut être que pur,exempt du mal inhérent à chaque créature .

Un signe pour les gens:Jésus (psl) est ne de façon miraculeuse par le Vouloir de Dieu;sa naissance est donc un miracle;le fait qu'il soit ne de cette façon démontre l'existence de Dieu;il sera donc un signe pour les gens et surtout pour les sceptiques,les mécréants.

Une Miséricorde :on trouve aussi une Grâce de Notre Part:ça peut se comprendre de 2 façons :

--Miséricorde car Dieu pardonnera à ses créatures si elles croient en lui,en son message;Il leur pardonnera leurs errements car n'oublions pas que Jésus (psl)était d'abord venu pour remettre les juifs dans le droit chemin,corriger la Torah.

--ça peut aussi se comprendre comme un cadeau de Dieu pour les humains :Je vous fais cadeau de cet être pur,ne de part Ma Volonté(un miracle qui est un signe),à charge pour vous de croire en lui ,en son message et en retour ,vous aurez une belle récompense :Mon Pardon,Ma Miséricorde .

95.Posté par BAB le 18/01/2013 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Maicha

Bonjour!

Merci beaucoup de ta réponse et de toute ton attention .

Gabriel est également le messager de Dieu auprès de la Vierge Marie dans l'Evangile de Luc..
Ce messager célestre apparait assez souvent dans les textes anciens.

Dans les versets suivants :

Il dit: "Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur".

Elle dit: "Comment aurais- je un fils, quand aucun homme ne m' a touchée, et que je ne suis pas prostituée ?"

Il dit: "Ainsi sera-t-il! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée".

Comment faut il comprendre les mots :
Un fils pur
Un signe pour les gens.
Une Misericorde de Notre part.

Bonne Journée.

94.Posté par Maicha le 18/01/2013 00:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Bab:"Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait".

Est-ce que le mot "Gabriel" ,qui se trouve entre parentheses, figure réellement dans le texte arabe du Coran, ou est-il sous entendu?


S'agit il d'une interprétation des mots "Notre Esprit" ou est ce que Gabriel est vraiment mentionné ici dans le texte arabe ?

RÉPONSES A TES 2 QUESTIONS:Il est sous entendu ici mais le Prophète (psl) a donné son nom.Il apparait toutefois sous la même appellation avec la précision de son nom dans d'autres versets et c'est ainsi que nous savons qu'il s'agit de lui.Il ne s'agit donc pas d'une interprétation.C'est une évidence qui n'a jamais fait l'objet d'une quelconque controverse.

Quant aux sous entendus dans le Coran , le Prophète les explicitait dans ses Hadiths= Paroles du prophète (psl) qui viennent en complément du Coran;les hadiths sont d'inspiration divine mais non directement dictées par l'archange Gabriel(Jibril en arabe)




93.Posté par BAB le 17/01/2013 13:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Maicha

Merci encore pour ta réponse interessante et pour ta compréhension

Dans ce verset :

"Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait".

Est-ce que le mot "Gabriel" ,qui se trouve entre parentheses, figure réellement dans le texte arabe du Coran, ou est-il sous entendu?

S'agit il d'une interprétation des mots "Notre Esprit" ou est ce que Gabriel est vraiment mentionné ici dans le texte arabe ?

Gabriel est également le messager des Evangiles chrétiens.

Merci encore et Bonne Journée.

92.Posté par Maicha le 17/01/2013 00:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Bab:"Il dit: "Ainsi sera-t-il! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée".

Si j'ai bien compris les mots "Seigneur" et "Notre part" de ce verset désignent aussi Allah. Est -ce exact. ?

Réponse=Oui ,c'est exact

Pour moi, je dois dire que c'est un peu déroutant qu'on puisse ainsi sauter du singulier au pluriel pour désigner Allah. Peut etre que ce n'est pas le cas si l'on se refère à l'arabe ?

Réponse:oui ,ce sont des tournures arabes...... tout comme le vous qui n'existe pas en arabe.

Je comprends que ça puisse être déroutant et c'est pour cette raison qu'il est si difficile quelquefois d'avoir une traduction exacte.On a raison de dire que n'importe quelle traduction trahit quelque peu l'esprit original...cependant tant de gens , même des musulmans non arabophones s'en contentent.

Pour ceux qui savent lire l'arabe et le comprendre ne serait ce qu'un peu ,lire le Coran est une pure merveille tant les sonorités ;les agencements des versets ,les rimes sont parfaits.

Bonne nuit puisqu'il est tard à présent!




91.Posté par BAB le 17/01/2013 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Maicha

Merci beaucoup pour toute ta peine et pour ta longue réponse.

Dans ce verset :

"Il dit: "Ainsi sera-t-il! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée".

Si j'ai bien compris les mots "Seigneur" et "Notre part" de ce verset désignent aussi Allah. Est -ce exact. ?

Pour moi, je dois dire que c'est un peu déroutant qu'on puisse ainsi sauter du singulier au pluriel pour désigner Allah. Peut etre que ce n'est pas le cas si l'on se refère à l'arabe ?

Très bonne soirée.

90.Posté par Maicha le 16/01/2013 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Bab:16:Rappelle, dans le Livre , Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l'Orient.
Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait.

Dans ce verset 16 que veut dire le mot "voile"??

REPONSE:On peut aussi traduire par rideau:elle s'est retirée du monde ,elle s'est isolée donc elle a mis un voile ou tiré un rideau entre elle et le monde.Elle est en retraite.

Dans " Nous lui envoyames" le mot "Nous" qui est un pluriel. C'est qui ??

REPONSE:Nous est un pluriel de Majesté:Les tournures de style spécifiques à la langue arabe permettent de s’exprimer par l’emploi du pronom « Nous » de majesté ou par l’emploi de « Je » ou l’emploi du pronom « Il ». Ces trois tournures de style sont usitées dans le Coran car Allah s’est adressé aux Arabes dans leur langue.

« Allah s’exprime parfois au singulier parfois au pluriel en utilisant tantôt Son nom tantôt un pronom car le pluriel exprime la grandeur qu’Il mérite et peut traduire la signification de ses noms qui sont nombreux=100 mais nous n'en connaissons que 99 que nous récitons ;le 100e est caché

Tous les pluriels employés par Allah pour S'exprimer traduisent Sa grandeur et la multiplicité de Ses noms et attributs:L’omniscient,Le Transcendant,Le Majestueux,le Très Haut,Le Miséricordieux, Le Puissant,Le Généreux etc....Je ne vais pas tous les énumérer.

On peut faire un parallèle avec le Nous qu'employaient les rois pour exprimer leur majesté

89.Posté par BAB le 16/01/2013 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Maicha

Merci pour ta gentillesse et ton accord.

16:Rappelle, dans le Livre , Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l'Orient.
Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait.

Dans ce verset 16 que veut dire le mot "voile"??

Dans " Nous lui envoyames" le mot "Nous" qui est un pluriel. C'est qui ??

88.Posté par Maicha le 15/01/2013 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Bab=de rien!

Oui ,c'est d'accord .

Bonne soirée à vous aussi

87.Posté par BAB le 15/01/2013 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Maicha

Merci de ta reponse rapide

Je ne connais pas non plus le site en question et suis tombé dessus par hasard.
Je ne l'ai cité que parce que c'était ma source documentaire.

Je vais maintenant prendre comme base votre texte POST 86 pour vous demander, si vous le voulez bien, quelques explications sur le sens des versets (que j'aurais du numéroter).

Merci de me dire si c'est d'accord.

Tres bonne soirée.

86.Posté par Maicha le 15/01/2013 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Bab=j'ai corrigé quelques petites choses devant lesquelles j'ai mis les nos des versets pour que tu te repères et j'ai mis entre parenthèses ,soit des traductions similaires ,soit des explications;pour le reste ,c'est à peu près pareil ou du moins l'esprit y est.

Je ne connais pas le site que tu mets en lien ;j'irai le visiter tout à l'heure

Versets 16-40 de la sourate 19 à propos de Marie, dans le Coran

16:Rappelle, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l'Orient.
Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait.

Elle dit: "Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, (ne m'approche point)."
Il dit: "Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur".

Elle dit: "Comment aurais- je un fils, quand aucun homme ne m' a touchée, et que je ne suis pas prostituée ?"

Il dit: "Ainsi sera-t-il! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée".

Elle devint donc enceinte (de l'enfant), et elle se retira avec lui en un lieu éloigné.

Puis les douleurs de l'enfantement l'amenèrent au tronc du palmier, et elle dit: "Malheur à moi ! Que je fusse morte avant cet instant ! Et que je fusse totalement oubliée !"

24:Alors, il l'appela alors qu'il était encore dans son giron(il s'agit de son fils Jésus psl) "Ne t'afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source.

Secoue vers toi le tronc du palmier: il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.

Mange donc et bois et que ton Fils se réjouisse! Si tu vois quelqu'un d'entre les humains, dis (lui:) "Assurément, j'ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd'hui à aucun être humain".

Puis elle vint auprès des siens en le portant (le bébé). Ils dirent: "Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse !

28 :"O,fille de la tribu d'Aaron, ton père n'était pas un homme de mal et ta mère n'était pas une prostituée".

Elle fit alors un signe vers lui (le bébé). Ils dirent: "Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ?"

30:Mais (le bébé) dit: "Je suis vraiment le serviteur d'Allah. Il m'a donné l'Ecriture(Thora) et m' a désigné Prophète.(ou Envoyé est le terme le plus approprié)

31 :Où que je sois, Il m'a rendu béni; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakâ(pureté) ; et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni voué au malheur

33 :Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour de ma résurrection(c'est à dire le jour où tous les hommes seront ressuscités car Jésus ,tout en étant prophète n'en est pas moins un hommes et comme tous les êtres humains ,sera ressuscité,le jour de la Résurrection)

Tel est Issa - (Jésus), fils de Marie: parole de vérité dont ils doutent.

Il ne convient pas à Allah de s'attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui! Quand Il décide d'une chose, Il dit seulement: "Sois!" et elle est.

Certes, Allah est mon Seigneur tout comme votre Seigneur. Adorez-le donc. Voilà un droit chemin".

37: (Par la suite,) les sectes divergèrent entre elles(au sujet de Jésus) et se sont opposées.
Malheur aux mécréants(ou impies) lors de leur comparution en un jour terrible!

38:Comme ils entendront et verront bien le jour où ils se présenteront à nous à Nous! Mais aujourd'hui, les injustes sont dans un égarement évident.

39:Et avertis-les du jour du Regret, quand tout sera réglé ; alors qu' ils sont (dans ce monde) inattentifs et qu'ils ne croient pas.(ou insouciants et mécréants)

C'est Nous, en vérité, qui hériterons de la terre et tout ce qui s'y trouve, et c'est à Nous qu' ils seront ramenés." (2)


85.Posté par karimdz le 15/01/2013 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est vrai qu à force d interventions humaines dans les ecritures chrétiennes, elles finissent par rendre les gens incrédules, ce qui explique hélas, la chute du christianisme, beaucoup de personnes ne croient plus aux fables...

84.Posté par BAB le 15/01/2013 02:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Maicha

Après avoir lu diverses traductions du texte sur le net je ne peux que constater que celles ci ne sont pas identiques. Il y'a de petites differences litterales de traduction et d'interpretation de l'original en arabe, ce qui peut poser problème pour une bonne compréhension.. C'est pourquoi j'aimerais avoir votre avis.

83.Posté par BAB le 15/01/2013 01:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Maicha

En surfant sur le net j'ai trouvé le texte ci-dessous.
Pouvez-vous me dire s'il s'agit d'une bonne traduction?

Versets 16-40 de la sourate 19 à propos de Marie, dans le Coran

Mentionne, dans le Livre (le Coran), Marie, quand elle se retira de sa famille en un lieu vers l'Orient.
Elle mit entre elle et eux un voile. Nous lui envoyâmes Notre Esprit (Gabriel), qui se présenta à elle sous la forme d'un homme parfait.
Elle dit: "Je me réfugie contre toi auprès du Tout Miséricordieux. Si tu es pieux, (ne m'approche point)."
Il dit: "Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur".
Elle dit: "Comment aurais- je un fils, quand aucun homme ne m' a touchée, et que je ne suis pas prostituée ?"
Il dit: "Ainsi sera-t-il! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée".
Elle devint donc enceinte (de l'enfant), et elle se retira avec lui en un lieu éloigné.
Puis les douleurs de l'enfantement l'amenèrent au tronc du palmier, et elle dit: "Malheur à moi ! Que je fusse morte avant cet instant ! Et que je fusse totalement oubliée !"
Alors, il l'appela d'au-dessous d'elle, (lui disant:) "Ne t'afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes pieds une source.
Secoue vers toi le tronc du palmier: il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres.
Mange donc et bois et que ton Fils se réjouisse! Si tu vois quelqu'un d'entre les humains, dis (lui:) "Assurément, j'ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd'hui à aucun être humain".
Puis elle vint auprès des siens en le portant (le bébé). Ils dirent: "Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse !
"Sœur de Hâroûn, ton père n'était pas un homme de mal et ta mère n'était pas une prostituée".
Elle fit alors un signe vers lui (le bébé). Ils dirent: "Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ?"
Mais (le bébé) dit: "Je suis vraiment le serviteur d'Allah. Il m'a donné le Livre et m' a désigné Prophète.
Où que je sois, Il m'a rendu béni; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakâ ; et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux.
Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant."
Tel est Issa - (Jésus), fils de Marie: parole de vérité dont ils doutent.
Il ne convient pas à Allah de s'attribuer un fils. Gloire et Pureté à Lui! Quand Il décide d'une chose, Il dit seulement: "Sois!" et elle est.
Certes, Allah est mon Seigneur tout comme votre Seigneur. Adorez-le donc. Voilà un droit chemin". (Par la suite,) les sectes divergèrent entre elles. Alors, malheur aux mécréants lors de la vue d'un jour terrible!
Comme ils entendront et verront bien le jour où ils viendront à Nous! Mais aujourd'hui, les injustes sont dans un égarement évident.
Et avertis-les du jour du Regret, quand tout sera réglé ; alors qu' ils sont (dans ce monde) inattentifs et qu'ils ne croient pas.
C'est Nous, en vérité, qui hériterons la terre et tout ce qui s'y trouve, et c'est à Nous qu' ils seront ramenés." (2)


http://www.mariedenazareth.com/1783.0.html?&L=0

82.Posté par Maicha le 14/01/2013 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Bab=de rien!

Je vais chercher ce que tu me demandes et dès que je trouve ,je te l'envoie

81.Posté par BAB le 14/01/2013 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Maicha

Merci beaucoup pour ta réponse et pour toute ton aimabilité.

Peux tu me poster un lien pour une bonne traduction de la Sourate 19.

Par avance je t'en remercie

80.Posté par Maicha le 14/01/2013 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Bab=pareil ,à quelques détails près, de ce que dit la tradition chrétienne.

Il y toute une sourate consacrée à Marie,c'est la 19e dans le Coran.Tu peux la lire sur le net(une bonne traduction autant que possible!) et si tu ne comprends pas quelque chose ,tu n'as qu'à me demander ou demander à d'autres.

L'islam croit à tous les prophètes antérieurs à Mohamed (psl) et on se doit de les honorer.Tous les prophètes de la Bible sont aussi nos prophètes ,ils font partie de la même lignée prophétique voulue par Dieu.

Marie est vénérée aussi mais comme une femme pieuse ,ayant reçu une partie de l'Esprit de Dieu.

79.Posté par BAB le 14/01/2013 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Maicha

C'est tres interressant,
Que nous dit le Coran sur la virginité de Marie et l'enfance de Jésus ?

78.Posté par Maicha le 14/01/2013 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

&Bab:absolument,Bab,c'est écrit en toutes lettres dans le Coran.Pas doute la dessus.En outre,son histoire est relatée.

77.Posté par BAB le 14/01/2013 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Maicha

Est ce que les Musulmans croient en la virginité de Marie mère de Jésus ??

76.Posté par Maicha le 13/01/2013 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@yt:Tu écris:"Et pour le rabbin Drach ce serait par suite de cette croyance que Mahomet, dans son Coran,aurait confondu cette Marie (sourate 19 verset 29), sœur de Moïse et d'Aaron, avec Marie mère de Jésus, plus de 12 siècles séparent l'une de l'autre.? "

Tu répètes ce que tu as entendu dire ou ce que les rabbins répètent,pour discréditer Mohamed(psl) mais si tu t'étais un peu plus renseigné sur ce verset ,tu l'aurais compris ;cependant avant de passer à l'explication de ce verset ,une petite mise au point s'impose.

Mohamed(psl) ne peut pas s’être trompé,ni avoir confondu car les rares fois où cela est arrivé ,il a été rappelé à l'ordre par Allah qui a fait descendre un verset le corrigeant.Le Coran est authentique ,il a son équivalent gardé près d'Allah et Celui ci y veille.Il n'y en a qu'un seul ,lu par tous les musulmans de la terre depuis plus de 1400 ans.Les divergences portent sur son interprétation mais jamais sur son contenu

Ceci étant ,je reviens à ta phrase qui a fait couler beaucoup d'encre & a été la source de malentendus et d’incompréhensions graves entre chrétiens et musulmans.Il faut connaitre l'arabe pour comprendre ce verset.

En arabe et en général ,dans les langues sémitiques,les mots comme:

- père(ab),

-mère(oum ou umm),

--sœur (ukht),

-fils(ibn),

-fille (bint),

-oncle('amm) ne se limitent pas aux liens de parenté.

Donc ,quand on dit que la Vierge Marie était la fille de Imran,cela ne veut pas du tout dire qu'elle était la fille d'Imran ,père de Moise mais qu'elle était de sa lignée.

L’exégèse est formelle là dessus et dit bien qu'entre Moise et Marie,il y avait 1800 ans!

Les exégètes et commentateurs du Coran affirment que dans le Coran ,il s'agit non d'un lien de parenté direct, mais d'une lignée généalogique et d'une communauté de pensées religieuses.

Ibn Khaldoun,quant à lui ,en se référant à Marie ,fille d'Imran précise que le mot "Imran" a comme sens en hébreu Yû'aquim(Joachim) ou encore Joachim l'Imranite.Ceux qui connaissent la généalogie de Marie comprendront.

75.Posté par .yt le 12/01/2013 17:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


ALMA, BETULA, NAARA

Virginité de Marie
la tradition chrétienne a toujours considéré Marie, mère de Jésus comme étant vierge
et le pape Pie IX (dans la bulle Ineffabilis Deus) proclama en 1854
le dogme de immaculé conception i,e, que Marie est née sans la tache du
péché originel. Dogme que l'on fête le 08 décembre.
De plus le pape Pie XII proclama en 1950 le dogme de l'assomption de Marie i.e.
qu'elle monta au ciel avec son corps; dogme que l'on fête le 15 août.
Examinons maintenant la fameuse Prophétie d'Isaïe VII,14
«  Voici que l'Alma sera enceinte et enfantera un fils »
le mot hébreux ``ALMA ``que le prophète emploie ici est controversé par
certains qui disent qu'Isaïe aurait dû employé le mot hébreux``BETULA``
Dans son livre « de l'harmonie entre l'église et la synagogue » ed. 1978, tome II p. 111 à 187 » le rabbin Drach nous dit :
qu'il y a en hébreu trois termes qui ont de l'affinité pour désigner le mot vierge :
«  NAARA ``, ``BETULA``et ``ALMA` »
Voyons la différence qui existe entre les mots ``NAARA ``, ``BETULA``et ``ALMA``
Le mot hébreu ``NAARA`` signifie une jeune femme en général, mariée ou non mariée,
vierge ou non vierge. Le masculin est Naar, garçon, adolescent .
Le mot hébreu ``BETULA*``signifie une femme vierge sans distinction d'âge jeune ou vieille qui possède encore ses betulim i.e. Hymen, mais qui effectivement ou moralement peut ne plus être vierge. C'est ce qu'on appelle une vierge physique. Le mot betula n'a pas de masculin
p.c.q. chez les hébreux à cause de la circoncision un garçon ne peut pas être considéré vierge physiquement.
Le mot hébreu ``ALMA``signifie une personne du sexe, jeune et vierge, dans l'innocence
virginale la plus absolue, et tenue loin du commerce des hommes.
Comparaison entre « ALMA ET BETULA »; Une ALMA signifie une personne qui a conservée
jusqu'à ce moment la virginité effective et même ce que nous appelons la virginité morale peu
importe d'ailleurs qu'un accident, ou même la violence brutale, lui ait ravi les signes matériels
de la virginité physique . Voilà pourquoi nous trouvons en hébreu le masculin de ALMA
qui est ELEM et nous n'y voyons pas le masculin de BETULA. Car un garçon peut posséder
la virginité effective et morale, être innocent de tout acte impur, et même quelquefois de tout
désir déshonnête. Il est alors ce que l'ALMA EST DANS L'AUTRE SEXE.
Nous trouvons 7 fois le mot ALMA dans la bible hébraïque, tant au singulier qu'au pluriel,
et Le sens d'ALMA signifie toujours jeune vierge.
1- Génèse XXIV, 43
2- Exode, II, 8
3- Isaïe, VII, 14
4- Cantique,1, 3
5- Cantique, VI, 8
6- Psaume, LXVIII, 26
7- Proverbes, XXX, 19


n.b. Dans exode II, 8. `` Et l' ALMA s'en alla,et appela la mère de l'enfant.``
Cette ALMA est la jeune Marie, sœur de Moïse et d' Aaron. Elle était vierge de l'aveu même
des rabbins, qui tenaient ce fait de la tradition.
Et pour le rabbin Drach ce serait par suite de cette croyance que Mahomet, dans son Coran,
aurait confondu cette Marie (sourate 19 verset 29), sœur de Moïse et d'Aaron, avec Marie mère de Jésus, plus de 12 siècles séparent l'une de l'autre.?
De plus dans la traduction de la bible hébraïque en grec ( Septante), faite deux siècles avant
notre ère par les 72 Sages d'Alexandrie, le mot Alma est traduit par ``Parthenos``; mot grec qui signifie vierge et dans sa Vulgate ( fin 4ième siècle après notre ère) Saint Jérôme traduit aussi ``Alma``par le mot latin ``Virgo; mot qui veut dire aussi vierge.
Le prophète Isaïe a choisi le mot ALMA dans sa prophétie pour nous faire comprendre que
la mère de cet enfant devait être une vierge parfaite autant moralement, qu'effectivement, et
que physiquement. C'est ce qu'a compris l'Église, et celà dès ses origines**

*De nos jours, des jeunes filles se font refaire les betulim (hymen) par chirurgie
esthétique, avant leur mariage p.c.q. soit pour des raisons religieuses ou autres elles doivent
paraître betula (vierge) devant leur mari.
Ces jeunes filles peuvent être considérées betula p.c.q. elles sont vierges physiquement
mais elles ne sont certainement pas alma ( vierge effectivement et moralement) p.c.q.
elles ont eues commerce avec un ou des hommes.
** Matth 1,23. voici que la Vierge concevra et enfantera un fils et on lui donnera le nom
d'Emmanuel........

74.Posté par BAB le 11/01/2013 23:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Aude

Tous les chretiens croient en Jésus Christ, vrai Dieu et vrai homme, mort sur une croix pour sauver l'humanité de la mort.

Si pour vous Jésus Christ n'est qu'un prophete, vous ne pouvez être chretienne, vous êtes musulmane.

73.Posté par nibras le 11/01/2013 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ aude

Je salue très sincèrement , veuillez me croire, votre franchise votre honnêteté et votre courage, et croyez moi votre foi chrétienne à vous aude, n'est pas si différente de la mienne en tant que musulman. Comme vous nous subissons aussi des pressions non pas d'un vatican comme vous, puisque on en a pas, mais de la part de certains parmi nous qui déforme aussi bien le contenu que la forme de l'islam, et nous essayons de faire en sorte de les neutralisé autant que faire se peut. Car certains lobbys en occident les soutiennent indirectement parseque ca les arrange de maintenir un climat d'hostilité ( fabriqué) entre les êtres humains toute religions confondu.ca leur permet d'avoir le contrôle sur l'ensemble, et de maintenir leur faux statut de Maitre.

@ BAB

Il est inutile d’être navré car le débat et loin d’être terminer même si pour aujourd'hui je suis obliger de l’arrêter pour des raisons personnel. Se n'est qu'une partie remise, mais je vous serai gré si vous voulez débattre avec moi de ne pas répondre à mes questions par une ou des questions.

A très bientôt Incha Allah

72.Posté par BAB le 11/01/2013 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ nibras

Je suis sincèrement navré que vous ne voulez plus débattre avec moi car notre échange aurait pu devenir tres interessant.

@ laura

J’aurais bien aimé avoir un résumé de votre communication.


71.Posté par aude le 11/01/2013 21:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ nibras, je suis chrétienne, et j'ai reçu une éducation catholique, mais je ne crois pas au fait que Dieu ait envoyé son fils pour répandre la bonne parole, pour moi c'est l'Eglise catholique romaine qui a inventé celà pour avoir certainement la suprématie par rapport à toutes les autres croyances et pouvoir gouverner un empire, avec la complicité des gouvernants, c'est une invention du concile de Nicée . Pour moi Jésus et mohamed ont été deux prophètes inspirés par Dieu et je ne vois aucune différence entre eux, à part bien sûr le fait qu'il ne soit pas venu à la même période, De plus en plus de catholiques ne rejettent pas leur croyance, mais deviennent de plus en plus sceptiques sur la façon d'agir du vatican qui actuellement déplore la diminution sérieuse du nombre de ses fidèles. Pour moi la croyance fait partie du domaine privé, chacun est libre de croire en Dieu à sa façon, les paroles de Jésus sont des paroles qui insistent sur l'amour, le respect, et le pardon, et pout moi, il est un guide.

70.Posté par nibras le 11/01/2013 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ laura

Il n'a aucune confusion hormis celle que vous defendez, celle que vous appeler Marie mère de Issa/Jésus ( psl) est appeler Myriam dans le Coran, et puis personne ne vous a demander de croire quoi que se soi, à se que je sache, vous pouvez croire se que vous voulez, mais tergiverser comme ci comme ca ne vous avancera ni vous ni moi, en admettant que votre intention est le dialogue pour la vérité.

@ BAB

Je crois que ma sœur Maicha avait raison on vous disant se qui est ci dessous

33.Posté par Maicha le 13/12/2012 12:22 | Alerter

àBab=Certes mais alors ,il n'y a plus trop de discussion si on est d'accord ;-)


J'ajouterai juste une chose que chez nous quant un dialogue devient une discussion stérile et infructueuse on dit à notre interlocuteur Salam, qui veux dire Paix.

Salam



69.Posté par BAB le 11/01/2013 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@nibras

Vous voulez que je reponde à vos questions mais vous ne voulez pas répondre aux miennes.

Toutes ces choses sont pourtant liées.

68.Posté par nibras le 11/01/2013 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BAB

Franchement si toi ou moi n'arrivons même pas a regarder le soleil (qui est l'une de se créations) sans avoir mal, ni supporter des fréquences sonores qui pourrait nous faire exploser au moins les tympans ( qui sont aussi sa création) comment pourrait ont supporté sa magnificence inimaginable directement?

Sachant cela de nous puisqu'il est notre créateur, alors pour notre propre besoin et dans notre seul intérêt il a choisi des prophètes et des messagers, auxquels on ne leur arrive même pas à la cheville tous autant que nous sommes, pour nous communiquer son message. Alors que rien ni personne ne l'oblige à le faire, c'est juste une manifestation de son immense Miséricorde envers nous misérable créatures pleines d’orgueil d’arrogance et d'ignorance.

67.Posté par nibras le 11/01/2013 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BAB

Bon, vous aussi croyiez ce que vous voulez, dans se cas j'attendrai une réponse à mes questions de quelqu'un d'autre.

66.Posté par BAB le 11/01/2013 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@nibras
Vous avez écrit : "Allah/Dieu Unique n’a besoin de rien ni de personne"

Dans ce cas pourquoi Moïse, pourquoi les Prophètrs, pourquoi Mahommed ??




65.Posté par BAB le 11/01/2013 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@nibras

Vous croyiez ce que vous voulez mais vous n'avez pas répondu à mon interrogation.


64.Posté par nibras le 11/01/2013 16:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BAB

Dois je comprendre par ta non réponse à mes question, que tu crois que Allah/Dieu a des besoins comme nous autres misérables créatures?

63.Posté par BAB le 11/01/2013 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si Dieu n’a besoin de rien ni de personne, Pourquoi alors avoir créer Adam, Eve et toute l’humanité ?


62.Posté par nibras le 11/01/2013 01:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec tous mes respects envers les chrétiens/chrétiennes et leur foi en cette trinité en laquelle je ne peux y croire le temps d’un battement de cils, j’aimerai que vous vous posiez les questions suivantes, et que vous me donner vos réponses.

Comment Allah ou Dieu comme vous l’appeler qui se suffit à lui-même peut il avoir besoin d’un fils pour répandre sa parole et enseigner sa loi à ses créatures, alors qu’ il l’a déjà fait bien avant la naissance mémé de la grand mère de Myriam ou Marie, sans avoir eu besoin de faire une telle chose ? Quel est la sagesse que vous croyez être derrière un tel acte que vous attribuer à Allah/Dieu Unique qui n’a besoin de rien et de personne ?

Merci de me répondre calmement.

Amicalement

61.Posté par BAB le 11/01/2013 00:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@zeinab abdelaziz

« Quant à mes ennemis, ceux qui n’ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici, et égorgez-les en ma présence » (Luc 19 :27)

Comme vous le savez fort bien dans ce verset ce n'est pas le Christ qui parle mais le "Maitre" imaginaire de la "parabole des talents".

Une parabole est un récit imaginaire ayant pour but de faire comprendre certaines vérités à des personnes souvant pas tres futées.

Le sens de cette parabole est de faire comprendre que dans l'autre monde chacun sera réconpensé suivant ses efforts réels sur lui même et non pas suivant ses capacités naturelles propres, et que ceux qui rejettent Dieu en connaissance de cause ne pourront être sauvés..

Encore une fois vous faites preuve de partialité en déformant le sens véritable des textes des Evangiles.

60.Posté par Inconnu le 10/01/2013 23:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelques corrections sommèrent.

Concernant la virginité de Marie, la différence du mot utilisé dans la prophétie telle qu'attestée en Is 7, 14 s'explique par le fait que saint Matthieu dans l'Évangile (Mt 1, 23) n'a pas tirée la citation du texte hébreu mais de la version grec qu'on appelle « la Septante ».

La Septante traduit en effet le terme alma par parthenos, « vierge ». Or, le mot alma en hébreu désigne, entre autre, une jeune fille non mariée (J. Steinmann, Le prophète Isaïe, 1950, p. 89-90). Si alma se rapporte à une jeune femme non-mariée, celle-ci par nécessité serait vierge puisque la Loi de Moïse interdit aux femmes de s'engager dans les relations prénuptiales (Dt 22, 13-21). Voici pourquoi les traducteurs de la Septante ont transcrit alma par parthenos.

Ainsi, alma n'a jamais signifié « jeune femme mariée et non-vierge » et la présomption du droit coutumier est que chaque alma est vertueuse, à moins qu'on ne puisse prouver le contraire. A cause de ce fait, puisqu'il n'existe aucun élément qui remette en cause la vertu de la demoiselle auxquelles on fait référence en utilisant ce terme, il est clair qu'elle est totalement vierge. Par exemple, Abraham avait prié pour que Dieu l'aide à trouver une jeune fille (alma relate le texte hébreu) pour Isaac. Il est clair que cette jeune femme devait être non mariée et vierge - tel qu'attesté en Gn 24,15-16.

Concernant le jour et la date de la naissance de Jésus, j'ai pu lire : « Dans cet ouvrage, Benoît XVI conclut à une erreur “ de quelques années ” dans le calcul de la date de la naissance du Christ » qui marque le début de l’ère chrétienne. Donc, « nous serions plutôt en 2018 ou 2019 » (Le Figaro du mercredi 21 novembre 2012).

Il faut remettre en cause la prétendue “ erreur ” imputée à Denys, dit “ le Petit ” (Dionysius exiguus), moine du sixième siècle après Jésus-Christ, en raison des assertions de Flavius Josèphe, l’historien juif considéré comme seul infaillible apparemment. Flavius Josèphe a menti sur la date de la mort d’Hérode pour faire pièce aux Évangiles de saint Luc et de saint Matthieu qui s’accordent à dater la naissance du Christ des derniers jours d’Hérode.

L’étude des chronologies tant hérodienne que romaine, et des œuvres de Flavius Josèphe, montre que l’ “ erreur ”, ou plutôt le mensonge ! n’est pas à chercher chez Denys, mais chez Flavius Josèphe.

Le parchemin n° 321 de la grotte 4 de Qumrân (4 Q 321) nous apprend que Zacharie, le père de saint Jean-Baptiste, était de service au Temple le 24 septembre, au tour de sa “ classe ” (Lc 1, 5), lorsqu’il reçut la visite de l’Ange venu lui annoncer, de la part du Seigneur, que sa femme Élisabeth lui donnerait un fils (Lc 1, 13). Ce document atteste l’opportunité du choix du 25 décembre pour la fête de Noël, puisque Jésus fut conçu « Le sixième mois » (Lc 1.26) la conception de Jean-Baptiste, fin septembre, donc le 25 mars, et mis au monde neuf mois plus tard, donc le 25 décembre ! Comme l’Église l’a toujours cru.

Noël est l’anniversaire de Jésus, né à Bethléem du sein de la Vierge Marie, le 25 décembre... de quelle année ? Mais de l’an 1 qui précède son ère, tout simplement ! C’est ce que marque saint Luc, historien précis et bien informé, en ne datant pas la Nativité du Christ. Pour l’Évangéliste, ce n’est pas le recensement de Quirinius qui date la Nativité, c’est la Nativité qui date le recensement, de l’an 1 avant le Christ.

Dès qu’il prit chair dans le sein de la Vierge Marie, le Fils de Dieu centra toute l’histoire humaine sur sa Personne. Il est démontré que l’année romaine 754 après la fondation de Rome, fixée par Denys le Petit pour première année de l’ère chrétienne, se trouve justifiée par le 4 Q 321, véritable “ document d’archives ”, en dépit de tous les doutes, difficultés et négations opposés par la critique contemporaine relayée par un Pape !

59.Posté par Guillaume le 24/12/2012 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ YT, pour comprendre ce fameux psaume 22, il suffit de savoir que c'est David qui écrit et qui s'exprime, qui dialogue avec Dieu ou l'Eternel. (mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné!) David transfère l'arche d'alliance. L'arche d'alliance est un coffre (considéré) comme le tr^ne, la résidence terrestre de YHWH, l'arche fut mise dans le saint des saints. Comme tous les temples de l'antiquité, une première chambre appelée saint et une seconde saint des saints, la progression d'une chambre à l'autre est une façon de (symboliser) l'accès au monde transcendant. Selon wiki, ce sont les pères de l'église qui vont comparer les différentes religions afin (d'expliquer l'émergence et la supériorité du christianisme). Dieu étant une entité suprème,unique, créatrice de toute chose, dotée d'une perfection absolue!!! alors... l'enfance de jésus et le livre de j. Raztinger!

58.Posté par yt le 24/12/2012 03:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler





Jésus s'écria d'une voix forte: «  Éli, Éli, lema sabachthani ? c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? » (Evangile de Matthieu ch.27,47)
C'est le fameux Psaume 22 de David, écrit plus de mille an avant J.C. Et qui raconte plus de mille an à l'avance la passion et la crucifixion de Jésus.
Pour comprendre ce merveilleux PSAUME il faut
1- savoir que Jésus a été envoyé par son PÈRE pour accomplir la Loi et les Prophètes, non abolir (Matthieu 5, 17- )
2- avoir lu la passion et la crucifixion du Christ, ( Matthieu, Luc, Marc, et Jean)
3- savoir que chez les hébreux, pour la prière, l'officiant commençait la prière puis la foule
continuait la suite de la prière.........

Selon Matthieu les dernières paroles de Jésus ont été ce fameux cri qui semble être un cri de détresse mais qui, en fait, est pour dire à son Père que tout `est consommé et accompli selon les Écritures.
Et Jean (19,29-31), nous dit la même chose :
`` Après cela, sachant que désormais tout était consommé, Jésus dit, pour que l'Écriture fût accomplie :
« j'ai soif! »il y avait là un vase plein de vinaigre. On fixa donc à un javelot une éponge imbibée de vinaigre et on l'approcha de sa bouche. Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit «  Tout est consommé! »
puis inclinant, il rendit l'esprit. (Jean 19,29-31).
il faut lire et relire ce fameux Psaume 22 de David, du début à la fin :
Jésus est sur la croix, il est l'officiant suprême et il lance ce fameux cri : «  Éli, Éli, lema sabachthani » . Il commence donc la récitation du merveilleux psaume 22....... puis il meurt ….............et c'est alors à la foule présente de continuer la récitation du psaume22........................;
la foule présente au pied de la croix est selon Jean (19,25-27) et Matthieu ( 27,55); Marie, mère de
Jésus, Marie de Magdala, Marie mère de Jacques et de Joseph, la mère des fils de Zébédée, Marie la femme de Cléophas, et Jean le disciple que Jésus aimait.


Psaume 22
1 Au maître-chantre. Psaume de David. Sur Ajéleth-Hashachar (Biche de l'Aurore). 2 Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné, t'éloignant de ma délivrance et des paroles de mon gémissement? 3 Mon Dieu, je crie le jour, mais tu ne réponds point; et la nuit, et je n'ai point de repos. 4 Cependant tu es le Saint, qui habites au milieu des louanges d'Israël. 5 Nos pères se sont confiés en toi; ils se sont confiés en toi, et tu les as délivrés. 6 Ils ont crié vers toi, et ils ont été délivrés; ils se sont confiés en toi, et ils n'ont pas été confus. 7 Mais moi, je suis un ver, et non un homme; l'opprobre des hommes et le méprisé du peuple. 8 Tous ceux qui me voient se raillent de moi; ils ouvrent la bouche, ils secouent la tête. 9 Il se repose sur l'Éternel, disent-ils, qu'il le délivre; qu'il le sauve, puisqu'il a mis en lui son affection. 10 Oui, c'est toi qui m'as tiré du sein de ma mère, et qui m'as fait reposer en paix sur sa mamelle. 11 J'ai été remis en tes mains dès ma naissance; dès le sein de ma mère tu es mon Dieu. 12 Ne t'éloigne pas de moi, car la détresse est proche, car il n'y a personne pour me secourir! 13 Des taureaux nombreux m'environnent; de puissants taureaux de Bassan m'entourent. 14 Ils ouvrent leur gueule contre moi, comme un lion déchirant et rugissant. 15 Je suis comme de l'eau qui s'écoule, et tous mes os se sont déjoints; mon cœur est comme la cire, il se fond dans mes entrailles. 16 Ma vigueur est desséchée comme la brique; ma langue est attachée à mon palais, et tu m'as couché dans la poussière de la mort. 17 Car des chiens m'ont environné, une bande de méchants m'a entouré; ils ont percé mes mains et mes pieds. 18 Je compterais tous mes os. Ils me considèrent et me regardent. 19 Ils partagent entre eux mes vêtements; ils tirent ma robe au sort. 20 Toi donc, Éternel, ne t'éloigne pas! 21 Toi, ma force, accours à mon aide! Délivre mon âme de l'épée, mon unique bien de la patte des chiens! 22 Sauve-moi de la gueule du lion, retire-moi d'entre les cornes des buffles! 23 J'annoncerai ton nom à mes frères; je te louerai au milieu de l'assemblée. 24 Vous qui craignez l'Éternel, louez-le; toute la race de Jacob, glorifiez-le; toute la race d'Israël, redoutez-le! 25 Car il n'a point méprisé ni dédaigné l'affliction de l'affligé; il ne lui a point caché sa face; mais il l'a exaucé quand il criait vers lui. 26 Tu seras loué par moi dans la grande assemblée; j'accomplirai mes vœux en présence de ceux qui te craignent. 27 Les humbles mangeront et seront rassasiés; ceux qui cherchent l'Éternel, le loueront; votre cœur vivra à perpétuité. 28 Tous les bouts de la terre s'en souviendront, et reviendront à l'Éternel; toutes les familles des nations se prosterneront devant ta face. 29 Car le règne appartient à l'Éternel, et il domine sur les nations. 30 Tous les riches de la terre mangeront aussi et se prosterneront; tous ceux qui descendent vers la poussière et celui qui ne peut conserver sa vie, s'inclineront devant lui. 31 La postérité le servira; on parlera de l'Éternel à la génération future. 32 Ils viendront, et raconteront sa justice au peuple qui naîtra, parce qu'il aura fait ces choses.

57.Posté par MAXDEGENNES le 23/12/2012 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent article de fond !!! Juste un détail ou deux : La trinité : Le but est de coller une nouvelle fois aux pratiques religieuses anciennes où le nombre trois possède des vertus magiques (chez les gaulois et les celtes -le triskel-), la résurrection, juste une question au forum , pour ceux qui citent sans arêt les textes religieux : Il est ressuscité où Jésus ???

56.Posté par le Fils de l homme le 23/12/2012 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Parlez de ce que vous savez ! Comment et qui peut témoigner des évènements qu' il n' a pas assister ? Si tous les disciples ont prit la fuite et meme celui qui semblait pouvoir résister l' a renié (Pierre); qui peut témoigner de la suite des évènements ? Ce sont évidemment les bourreaux, les romains qui ont par la suite créé la fausse doctrine rejettant la Loi de Dieu et refusant la circoncision : les usurpateurs !
Ce sont les romains et les faux prophètes des romains qui racontent des histoires à dormir debout que vous pouvez lire...
Ce sont ces faux prophètes qui préconisent de tuer les circoncis et les hébreux ont été les premiers victimes ...
Réveillez vous ! Aucun des disciples du Christ n' a assisté aux derniers évènements ! Parlez de ce que vous savez ! C' est le Vrai Messie qui vous écrit ! Bientot le monde sera éclairé par la Lumière de la Vérité car Dieu est Vérité !
Aimez la vérité et gardez vous de tout mal !
le Fils de l homme

55.Posté par Png le 22/12/2012 20:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Zaheer , aleykoum salam ,

Non Jésus n'a jamais dis celà car ce n'était pas lui sur la croix et avec un simple verset biblique tout le dogme du rédempteur s'effondre subhAllah , il n'y de rédempteur que Dieu Seul .


54.Posté par Zaheer le 22/12/2012 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

53.Posté par Png le 22/12/2012 17:25 | Alerter

Salam frère. Jamais 'Issa, paix sur lui n'aurait prononcé un tel blasphème, j'espère que des chrétiens ont la même certitude.

53.Posté par Png le 22/12/2012 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Jésus sur la croix juste avant de mourir selon la bible :

« vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Éli, Éli, lama sabachthani ? c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? » (Evangile de Matthieu ch.27)

Alors que nos amis chrétiens nous expliquent tout au long de ce fil que le Christ est mort pour racheter les péchés de l'humanité et que donc il s'est offert en sacrifice le voilà subitement pris de désespoir au point d'oublier totalement sa mission et de demander à Dieu " mais pourquoi m'abandonnes tu...." ????


52.Posté par Maicha le 22/12/2012 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ yt:tu dis:"Pourriez-vous me dire pourquoi le prophète Mahomet semble mieux connaître les écrits
apocryphes et gnostiques que les écrits canoniques."

Peu importe qu'il les connut ou pas et à mon sens ,il ne les connaissait pas mais il est un Prophète et c'est Dieu,par l'entremise de l'ange Gabriel, qui lui dicte ce qu'il doit dire,ce qu'il doit corriger comme déviations,erreurs des révélations antérieures.

Pour ce qui concerne la divinité de Jésus(psl) ,les Ariens ,disciples d'Arius ,une secte considérée comme hérétique par l'Eglise,donc les Ariens niaient la divinité de Jésus(psl) le considérant comme un prophète

51.Posté par BAB le 22/12/2012 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@yt

- Dans un Évangile gnostique trouvé au Nag Hammadi, Jésus aurait révélé :
"Je n'étais mort qu'en apparence. C'est un autre qui a bu à ma place le fiel et le vinaigre. Ils m'ont frappé avec le roseau, mais c'est un autre, Simon, qui a porté la croix sur ses épaules. C'est sur un autre qu'ils ont placé la couronne d'épines...Et moi, je souriais de leur ignorance."

J'ai une traduction de l'Evangile de Thomas découvert à Nag Hammadi .

1) Je ne vois pas en quoi il serait gnostique.

2) Je n'ai pas trouvé dedans le texte que vous mentionnez ci-dessus.

Bien à vous.

50.Posté par yt le 22/12/2012 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


La question du sosie de Jésus : dans les écritures, il est souvent
question du sosie de Jésus : Cette conception dérive directement de certains Évangiles apocryphes que les sectes Gnostiques utilisaient.
1- dans l'Évangile apocryphe de Barnabé, Judas "eut l'apparence de Jésus et fut crucifié à sa place".

2- Selon les textes Gnostiques de Basilide, la crucifixion était une imposture car c'est Simon de Cyrène qui fut substitué à Jésus.

3- Dans un Évangile gnostique trouvé au Nag Hammadi, Jésus aurait révélé :
"Je n'étais mort qu'en apparence. C'est un autre qui a bu à ma place le fiel et le vinaigre. Ils m'ont frappé avec le roseau, mais c'est un autre, Simon, qui a porté la croix sur ses épaules. C'est sur un autre qu'ils ont placé la couronne d'épines...Et moi, je souriais de leur ignorance."

4- Dans l'Évangile Gnostique des Actes de Jean 99, Jésus affirme aussi : "Je ne suis pas celui qui est attaché à la croix."
5- Et les Manichéens affirmaient également que "Jésus n'était mort sur la croix qu'en apparence, un autre l'ayant remplacé."
6- Pour Mahomet, c’était un sosie que Dieu a substitué à Jésus sur la croix, trompant ainsi les juifs et les premiers chrétiens.

Mais, contrairement aux Chrétiens, le Coran nie la divinité de Jésus ainsi que l'existance de la Trinité, exactement comme le faisaient les sectes Judéo-Chrétiennes (Ébionites, par exemple).Ainsi :
"Ô gens du Livre (Chrétiens), n'exagérez pas dans votre religion, et ne dites d'Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un Messager d'Allah, Sa parole qu'Il envoya à Marie, et un souffle de vie venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas 'Trinité'. Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur."
(Coran 4,171)
Pourriez-vous me dire pourquoi le prophète Mahomet semble mieux connaître les écrits
apocryphes et gnostiques que les écrits canoniques.
Pour ce qui est de Judas
IRÉNÉE DE LYON : « CONTRE LES HÉRÉSIES » milieu du 2ième siècle a,p, J.C.
Dénonciation et réfutation de la gnose au nom menteur. Les éd. Du cerf 1985
(Voici comment Irénée parle de «  l’Évangile de Judas p.133.) ».

Sectes apparentées aux « OPHITES »
31,1. D ‘autres encore disent que Caïn était issu de la Suprême Puissance, et qu’Esaü, Coré, les gens de Sodome et leurs pareils étaient de la même race qu’elle : pour ce motif, bien qu’ils aient été en butte aux attaques du Démiurge, ils n’en ont subi aucun dommage, car Sagesse s’emparait de ce qui, en eux, lui appartenait en propre. Tout cela, disent-ils, Judas le traître l’a exactement connu, et, parce qu’il a été le seul d’entre les disciples à posséder la connaissance de la vérité, il a accompli le « mystère » de la trahison :c’est ainsi que , par son entremise, ont été détruites toutes les choses terrestres et célestes. Ils exhibent, dans ce sens, un écrit de leur fabrication, qu’ils appellent « Évangile de Judas ».

1 2
Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves
01/11/2014

Kobané, objet de tous les mensonges

Voltaire.net



Commentaires