Histoire et repères

L’Arabie Saoudite : Source principale du conflit au Moyen Orient.



Laïd Douane
Jeudi 18 Janvier 2007

L’Arabie Saoudite : Source principale du conflit au Moyen Orient.
Que faut-il écrire pour expliquer et convaincre que l’Arabie Saoudite est la source principale de tous les conflits du Moyent Orient ? La création d’Israël incluse, la destruction du Liban, la guerre irako iranienne, l’intervention puis l’occupation étasunienne de l’Irak, pour ne citer que ceux-là, sont l’œuvre de la famille royale. Cette fois pour stopper l’influence iranienne, les protecteurs de la Mecque sont prêts à tout.

Le prince d’Arabie a indiqué mardi que les pays arabes étaient prêts à soutenir le nouveau plan américain en Irak. A noter que les Arabes pour le prince, sont : l’Egypte, la Jordanie et des six membres du Conseil de coopération de Golfe, Arabie Saoudite, Qatar, Bahrain, Oman, Kowéit et Emirats Arabes Unis. C’est en leur nom que le ministre saoudien à déclaré : « nous sommes entièrement d’accord avec les objectifs fixés par la nouvelle stratégie, qui pour nous une fois mis en réalisation résoudrait les problèmes qui se posent à l’Irak ». Nous savons tous, que ce qui fait peur aux monarchies du golf, c’est l’influence montante de l’Iran. Réunis par Mme Rice, ses « pays arabes » se sont félicités de la décision du président Bush de renforcer le dispositif militaire américain. Ensembles, ils ont appelé l’Iran, sans le nommer, à s’abstenir de toute ingérence dans la région.

Le nouveau plan étasunien prévoit notamment l’envoi en Irak de plus de 20.000 soldats supplémentaires. Washington fait passer ses projets en jouant sur l’inquiétude de ses alliés arabes, sur lesquels Bush compte, sur la montée de l’influence iranienne. En revanche, Mme Rice a promis aux pays du Golfe le déploiement de missiles antimissile Patriot pour les protéger contre l’Iran en passe de devenir l’un des deux plus puissants États du Moyen-Orient.

Ce nouveau plan est dicté par, outre les objectifs premiers qui étaient derrière l’occupation de l’Irak, le fait nouveau qui menace la présence américaine dans ce pays. Selon The Daily Telegraph, l’Iran se prépare à une domination totale du sud de l’Irak dès que les Britanniques seront partis, en infiltrant son renseignement dans le réseau de sécurité de Bassora et dans les partis politiques. L’objectif recherché, selon la même source, c’est d’empêcher les sociétés occidentales de prendre pied à Bassora en soutenant les milices qui s’empareront des structures politiques et sécuritaires. A rappeler que l’Iran a créé des alliances avec les chiites qui représentent la majorité de la population dans le sud de l’Irak. Elle les a dotés en armes et munitions comme elle les a entraînés sur le terrain par les Gardiens de la révoluion. C’est le colonel Justin Maciejewski qui l’affirme : « Nous savons que certains éléments extrêmes de Bassora reçoivent le soutien et l’aide de l’Iran, ainsi que des armes, de l’argent et de la technologie pour engins explosifs improvisés dans le but de déstabiliser cette partie du pays ».

Au moment où les Iraniens viennent en aide aux chiites en Irak, l’Arabie saoudite soutient les sunnites d’Arabie Saoudite. Et c’est là l’un des objectifs tracés par Bush avant d’envoyer ses troupes en Irak. L’inquiétude est maintenant sérieuse ; une guerre sectaire pourrait s’installer durablement dans la région. Dans le même temps, les USA dessinent « paisiblement », leur nouveau moyen orient avec des moyens colossaux. Le nouveau plan Bush en est la référence et les « Arabes » avec à leurs têtes, l’Arabie Saoudite, en sont la garantie.

Visitez le blog de cliquez Laïd DOUANE


Jeudi 18 Janvier 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves

VIDEO
Ghisham Doyle | 22/08/2014 | 2835 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
1 sur 173


Commentaires