RELIGIONS ET CROYANCES

L’Ancien Testament et le génocide à Gaza


Dans la même rubrique:
< >

par Gilad Atzmon


Lundi 8 Juin 2009

L’Ancien Testament et le génocide à Gaza

« Vous pourchasserez vos ennemis, et ils tomberont sous votre glaive, devant vous. Cinq des vôtres en pourchasseront cent des leurs, et cent des vôtres en mettront dix mille en déroute ; vos ennemis tomberont sous votre glaive, à vos pieds » [Lévitique, § 26, versets 7-9].

 

« Quand le Seigneur votre Dieu vous amènera dans le pays où vous pénétrerez afin d’en prendre possession et qu’il chassera devant vous de nombreuses nations… alors, vous devrez les détruire, jusqu’au dernier. Ne concluez pas de traité avec eux, et n’ayez aucune pitié ! » [Deutéronome 7:1-2].

 

« … ne laissez en vie rien de ce qui respire. Détruisez-les jusqu’au dernier… comme le Seigneur votre Dieu vous l’a ordonné… » [Deutéronome 20:16].

 

 

Il ne subsiste guère de doute, chez les spécialistes de la Bible, que la Bible hébraïque contient des suggestions antimorales hautement explosives, dont certaines ne sont rien d’autre que des incitations au génocide. Le spécialiste des études bibliques Raymund Schwager a recensé, dans l’Ancien Testament, quelque six-cents passages de violence explicite, et mille versets décrivant les châtiments infligés par Dieu lui-même, ainsi que cent passages dans lesquels Dieu ordonne expressément à des hommes de massacrer d’autres hommes. Apparemment, la violence est l’activité la plus fréquemment citée, dans la Bible juive.

 

Aussi dévastateur que cela soit, la saturation de la Bible juive par la violence et l’extermination d’autrui est de nature à projeter quelque lumière sur le génocide horrifiant perpétré en ce moment même à Gaza par l’Etat juif. En plein midi, l’armée israélienne recourt aux méthodes les plus meurtrières contre des civils, comme si son objectif principal était de « détruire » les Gazaouis tout en ne faisant preuve d’aucune sorte de pitié que ce soit.

 

Très paradoxalement, Israël se considère un Etat laïc. Ehud Barak n’est pas vraiment un rabbin certifié, et Tzipi Livni n’a rien d’une épouse de rabbin non plus. Par conséquent, nous sommes fondés à supposer que ce n’est pas le judaïsme en tant que tel qui transforme directement les hommes et femmes politiques, ainsi que les chefs militaires israéliens en criminels de guerre. Ajoutons à cela le fait que les premiers sionistes pensaient que, dans un foyer national, les juifs deviendraient « un peuple comme tous les autres », c’est-à-dire des gens civilisés, et ayant une morale. Précisément, à cet égard, la réalité israélienne est très singulière. Les juifs laïcs hébraïques ont peut-être réussi à laisser tomber leur Dieu, la plupart d’entre eux ne respectant pas les lois juives, ils ont beau être très largement laïcs, cela ne les empêche nullement d’interpréter collectivement leur identité juive sous la forme d’une mission génocidaire. Ils ont déjà à leur actif le fait d’avoir transformé la Bible, de texte spirituel qu’elle était, en registre cadastral imbibé de sang. Ils sont là-bas, en Sion, comprendre en Palestine, afin d’envahir les terres et de les confisquer, ainsi que d’affamer et de détruire la population indigène de ce pays. En conséquence de quoi, il semble bien que les commandants de l’artillerie et les pilotes de l’armée de l’air israélienne qui ont réduit en cendres tout le nord de la bande de Gaza, voici deux jours de cela, ne faisaient que suivre Deutéronome 20:16, puisqu’aussi bien ils « n’ont laissé en vie rien de ce qui respire ». Et pourtant, une question reste pendante : Pourquoi un commandant laïc met-il en application les versets du Deutéronome, ou de tout autre texte biblique, d’ailleurs ?

 

Certaines voix extrêmement rares et sporadiques, à l’intérieure de la gauche juive, insistent à nous dire que la judaïté n’est pas intrinsèquement meurtrière. J’ai tendance à les croire, et à croire qu’ils considèrent eux-mêmes leurs propos sincères et véridiques. Mais alors, l’on est fondé à s’étonner : qu’est-ce qui fait de l’Etat juif un pays d’une brutalité sans pareille ? La vérité, de fait, est vraiment triste. Aussi loin que porte notre regard, le sionisme est l’unique collectif laïc politique et idéologique juif en circulation, et, manque de pot, il vient de prouver, encore une fois, cette semaine, qu’il est génocidaire jusqu’au trognon.

 

S’agissant de génocide, la différence entre le judaïsme et le sionisme peut être illustrée comme suit : alors que le contexte judaïque biblique est totalement imprégné de référence génocidaires, généralement au nom de Dieu, dans le contexte sioniste, les juifs massacrent les Palestiniens au nom d’eux-mêmes, c’est-à-dire au nom du « peuple juif » [qui n’existe pas, voir Shlomo Sand, ndt]. Tel est bien le succès suprême de la révolution sioniste. Elle a enseigné aux juifs à croire en eux-mêmes. A croire en l’Etat juif. Le Dieu d’Israël, c’est « L’Israélien ». Par conséquent, l’Israélien tue au nom de « sa sécurité » et/ou au nom de « sa démocratie ». Les Israéliens sèment la destruction au nom de « leur guerre contre la terreur » et au nom de « leur Amérique ». Apparemment, dans l’Etat juif, le sujet hébraïque s’adonne au massacre de masse, dès l’instant où il a trouvé le sobriquet dont il va bien pouvoir l’affubler.

 

Cela ne nous laisse qu’extrêmement peu d’espace pour les spéculations intellectuelles. L’Etat juif est la menace suprême pour l’humanité et pour notre notion d’humanisme. Le christianisme, l’Islam et l’humanisme sont venus tenter d’amender le fondamentalisme tribal juif et d’y substituer la morale universelle. Les Lumières, le libéralisme et l’émancipation ont permis aux juifs de se racheter de leurs anciens traits tribaux et suprématistes. Mais, tragiquement, le sionisme a réussi à faire rentrer au bercail de nombreux juifs. Aujourd’hui, Israël et le sionisme représentent la seule expression collective disponible, pour les juifs.

 

L’impitoyable agression sioniste contre la population civile palestinienne n’a laissé aucune place au doute : Israël est bien le plus grave danger pour la paix mondiale. Clairement, les nations ont fait une erreur tragique, en 1947, en donnant à une identité volatile et racialement déterminée l’opportunité de se constituer en Etat nation. Toutefois, le devoir des nations, aujourd’hui, est de démanteler pacifiquement cet Etat, avant qu’il ne soit trop tard. Le démanteler, c’est ce que nous devons faire, avant que l’Etat juif et ses lobbies ultra-puissants, dans le monde entier, ne parviennent tous à nous entraîner dans une guerre mondiale au « nom » de telle ou telle idéologie populiste triviale (la démocratie, la guerre au terrorisme, le clash des civilisations, j’en passe et des meilleures).

 

Nous devons nous réveiller, avant que notre seule et unique planète ne soit transformée en un magma de haine prêt à exploser.



Article original en anglais,  The Old Testament and the Genocide in Gaza, le 8 janvier 2009.


Traduction : Marcel Charbonnier.



Lundi 8 Juin 2009


Commentaires

1.Posté par Boris le 08/06/2009 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est vrai que l'Ancien Testament contient de nombreux passages violents, comme la lapidation des femmes. A vrai dire, il se rapproche beaucoup du Coran. Ici, c'est la "guerre sainte juive" qui est citée. Et comme toute guerre sainte elle est violente car elle consiste à l'expansion de la religion ou du territoire sur les autres peuples.
L'utilisation de ce passage de l'AT, aujourd'hui, est plutôt erroné. Ce n'est plus le même contexte.
Malgré les points noirs de l'AT, la loi de Moise interdit le meurtre. De plus, il y a plusieurs passages où Dieu dit vouloir l'harmonie et la paix, mais il reste incompris par son peuple encore trop barbare (voir le contexte de l'époque).
Enfin, c'est l'arrivée du Nouveau Testament qui apporte le souffle nouveau et humaniste. Il vient corriger l'AT, et dévoile la vraie volonté de Dieu. On y retrouve d'ailleurs plus de passages violents. L'incohérence des discours disparait pour une foi commune qui est la paix et l'amour, allant même se sacrifier soi-même pour rejeter tout mal en soi.

Bref, encore un acte politique afin de discréditer la foi et la religion. Dans ces derniers temps, on aura le droit à une vraie campagne afin détruire le message authentique, en répandant le flou, le doute pour les croyants et l'extrémisme de la religion auprès des athées. Ainsi, l'idée de Dieu sera accompagnée de crimes et de sang. On remplace le discours de paix des religions par un discours de haine et de violence. nous sommes en train d'assister à la disparition de la religion.
Des peuples qui ne peuvent même plus faire confiance à leurs états et à leur législation, mais aussi à leur croyance et à leur foi. Le voilà livré à lui-même avec une vérité qui se fait encore plus obscure et le monde ténèbres. Nous arrivons vers un bouleversement majeur désarmés de toute lumière sur laquelle s'appuyer et éclairer l'avenir. Nous avançons vers une ère de chaos, et qui sait, peut être d'apocalypse ... .

2.Posté par SORAVARDI le 08/06/2009 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si le coran recèle des versets qui appelle à la guerre sainte,contre les supposés croisés ou juifs en voilà certainement une explication plausible fournit par la bible.

Après le 11 septembre Bush s' en est beaucoup référé pour lancer sa croisade en désignant d'office l'islam comme axe du mal ,tout les médias ont relayer cet état de faite s'en chercher a mettre en lumiére ces passages mais par contre ils ont tous extraits des versets coranique sorti de leur contexte qui appelle à la violence ,pour accréditer sa thèse .

Cet article a le mérite de mettre en lumière les contradictions de la bible,et permet de voir jusqu'à quel point les hommes sont capables d'atrocités au nom de cet religion .En somme la question est de savoir si le meurtre d'innocents,le saccage,le viol,les destructions en tous genres sont autorisés par dieu.Sinon au nom de quoi elle l'autorise?
Ceci est valable aussi pour le coran et ses sentences abominables .

3.Posté par VIRGILE le 08/06/2009 21:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'excellent article de Gilad Atzmon pose problème car il ne donne pas la clef. En effet, TOUTE L'ANCIENNE ALLIANCE ANNONCE LA PROMESSE DU MESSIE (Christ en grec).
1800 ans après l'annonce faite à Abraham, Jésus Christ apparaît comme promis. Malheureusement, vous connaissez la suite avec l"affaire des 30 deniers" ... car il est Ecrit :
Galates 3.28 Il n’y a plus ni Juif ni Grec; il n’y a plus ni esclave ni libre; il n’y a plus ni homme ni femme; car vous êtes tous un en Jésus-Christ.
29 Et si vous êtes de Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, et les héritiers selon la promesse.

2Co 3:15 Jusqu’à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs coeurs;
2Co 3:16 mais lorsque les coeurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté

Le "monde "en général et le "Juif" en particulier, aiment plus l'argent et l'idolâtrie (égo-centrisme, lois du mérite, apartheid, etc.) que la Grâce et la Vérité manifestées en Christ.

Quant au "sionisme", cette doctrine athée et criminelle, elle s'appuie sur le Talmud (falsification de la Torah) et non la Bible (selon l'Esprit de Vie). C'est une émanation du Serpent qui, depuis Nemrod (Tour de Babel, etc.) ne cesse d'inviter l'homme à "construire", "bâtir" (F. maçonnerie, etc.) sans Dieu qui Lui, ne fait acception de personne et chacun sera "jugé" selon ses propres oeuvres.

Cependant, la "foi", tout comme "l'Amour / Agape" sont des dons de Dieu. C'est la raison pour laquelle tout prosélytisme est inutile et particulièrement meurtrier (Croisades, Inquisitions, talmudo-sionisme, etc.). L'Etat d'Israël actuel est bibliquement une imposture car seul Dieu est capable d'instaurer un réel règne de paix, en Son Temps.

Et pour résumer, que ce soit par sionisme ou talmudiste interposé, nous ne sommes plus sous l'Ancienne Alliance (Loi mosaïque) mais la Nouvelle. Il est Ecrit que ceux qui sont "sous la Loi sont sous la malédiction" (Galates). Nous voyons en effet dans quel état de débilité et de criminalité tous ceux et celles qui ont refusé la LIBERTE en Christ et plus particulièrement les judéo-pharisiens talmudistes pour qui Christ n'est qu'une "ordure", un menteur", un "bâtard", etc. tout comme "sa mère" (Marie).

Lire "Le Talmud démasqué", c'est réellement à vomir et je plains sincèrement les Israélites et autres Israéliens qui se sont faits "enfumer" car cet abominable imposture.
http://www.moissondeselus.com/quest-ce_que_Talmud.htm
http://www.herveryssen.net/www/?page_id=213

A vous de juger.




4.Posté par VIRGILE le 08/06/2009 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Gilad Atzmon cite Deutéronome 7 et 20. Ce 5ème livre pose problème d'autant plus qu'il a été découvert "par hasard" et à servit le roi Josias pour ses funestes dessins.

Je voulais juste insister sur le fait que la Bible est une arme à "double tranchant" et qu'il est possible de pousser au génocide si nous isolons des versets hors du contexte historique et de la Révélation générale. Par exemple :

Luc 19:27 Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n’ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence. (« égorgez-les » selon les versions ! ).

C'est Christ, le "Roi de Juifs" qui parle. Appliqué "à la lettre", il faudrait "exterminer" tous les Juifs !!! (et tous les incrédules !!!).

Vous comprenez pourquoi les "Juifs" détestent leur Roi et les Apôtres (Paul particulièrement !) et cette multitude de prophètes qu'ils ont assassiné. ! Alors que le "message" de l'Evangile est que nous sommes tous frères, amenés à nous édifier les uns les autres, sans acception de personne. Ce qui va à l'encontre de tous nos systèmes pyramidaux, des pratiques "maîtres/esclaves", du "mérite" et autre "Droits et Devoirs", qui sont des abominations aux yeux d'un Dieu fraternel !

5.Posté par Boris le 09/06/2009 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SORAVARDI En ce qui concerne Bush, je ne pense pas qu'il soit un bon exemple.
Il est tout de même intéressant de savoir que Bush est le petit-petit fils d'Aleister Crowley.
L'auteur du "Livre de la Loi" qui est en quelque sorte "la Bible satanique".
Présenter la Bible entre les mains de Bush est encore une manière de discréditer et d'entacher ce livre. J'ai lu la Bible en entier, honnêtement, le message qui en sort est clair ! Sans même être un grand littéraire, après avoir lu la Bible en entier, on sait que c'est la paix, le respect, l'amour, la charité, les fondamentaux de la pensée biblique.
Le reste est sujet de manipulation. Les gens devraient lire la bible pour se faire leur propre opinion, quel dommage !

6.Posté par Fredd le 09/06/2009 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JFK, USS Liberty, 911, guerre en Irak

C'étaient pas des musulmans!
http://www.takeourworldback.com/itwasntmuslims_fr.htm

7.Posté par soravardi le 20/06/2009 04:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ATTENTION BORIS

Je n'attaque pas le christianisme,la bible ou les chrétiens ce n'est pas l'objet de mon propos, je sais qu'il y a l'ancien et le nouveau testament est les évangiles.Mais tout de même ce que Gilad atzmon décrit dans cette article n'est pas inventé tout le monde peut vérifier,et ces versets prit comme tel peuvent donner raison au coran qui incite à la guerre contre les chrétiens et les juifs tout en prônant avant tout le dialogue .
(mais quelle dialogue peut il y avoir avec ce qui ce passe au MO ?)

Meme si bush n'est pas un bon exemple en matiére de représentation il reste néanmoins des gens comme PAT robertson ou jerry falwell et beaucoup d'évangéliste américains qui tiennent des propos trés trés belliqueux .Voila ou on en est aujourd'hui !!

8.Posté par Roland le 01/11/2010 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

à l'opposé se trouve la religion hindoue, comme le fait remarquer Voltair dans osn "Dictionnaire "philosophique" :
On voit un singulier contraste entre les livres sacrés des Hébreux et ceux des Indiens. Les livres indiens n’annoncent que la paix et la douceur; ils défendent de tuer les animaux: les livres hébreux ne parlent que de tuer, de massacrer hommes et bêtes; on y égorge tout au nom du Seigneur; c’est tout un autre ordre de choses.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires