Conflits et guerres actuelles

L’Amérique avoue son impuissance à assurer la sécurité de l’Afghanistan



Mercredi 10 Décembre 2008

L’Amérique avoue son impuissance à assurer la sécurité de l’Afghanistan
Le Conseiller sécuritaire du Président américain et Coordinateur des activités anti-terroriste des Etats-Unis, Richard Clark, a avoué l'impuissance de l'Amérique à assurer la sécurité de l'Afghanistan. Par ailleurs, le quotidien "New York Times", citant des hauts Commandants de l'armée américaine, en Afghanistan, a fait état de l'intensification des opérations militaires des Taliban. Ce n'est pas la première fois que les hauts responsables politiques et militaires des Etats-Unis parlent de leurs énormes difficultés, en Afghanistan, car, depuis longtemps, des experts politiques et sécuritaires de Washington reconnaissent l'inefficacité des activités de l'armée américaine et de l'OTAN, en Afghanistan, bien que l'administration Bush ait du mal à la confirmer. Le retour des groupes terroristes et des groupes extrémistes, sur la scène afghane, le développement de la culture et du trafic de drogue, l'insécurité généralisée, partout, dans le pays, voilà autant de problèmes avec lesquels sont aux prises les Etats-Unis, sept ans après l'occupation de l'Afghanistan. Pour cacher ses échecs successifs, en Afghanistan, l'administration américaine accuse le gouvernement pakistanais de manquer de zèle dans la lutte contre le terrorisme, dans les régions tribales, à proximité des frontières de l'Afghanistan. Par ailleurs, les récents attentats terroristes, à Bombay, prouvent que les terroristes ont développé leurs activités dans toute la région. A ce propos, les Etats-Unis ont essayé de suggérer que les groupes radicaux cachemiris seraient responsables de ces attentats sanglants. Mais tout le monde sait, aujourd'hui, que la vraie raison du développement des activités terroristes, dans la région, est la présence militaire et l'ingérence politique des Etats-Unis, dans les affaires de différents pays. Conscients de cette réalité, les pays membres de l'OTAN ne sont pas prêts à hausser le niveau de leur présence militaire en Afghanistan. C'est pourquoi les Etats-Unis ont décidé, eux-mêmes, d'expédier 20.000 effectifs supplémentaires, en Afghanistan. Cette expédition commencera, en janvier 2009, et durera entre 12 et 18 mois. Or, le peuple et le gouvernement afghan s'opposent au développement de la présence militaire des Etats-Unis dans leur pays. Le Président afghan, Hamed Karzaï, a laissé entendre clairement que son peuple ne supportait plus la présence des soldats étrangers. Cependant, il est difficile pour les dirigeants américains d'accepter que l'Afghanistan ne devienne pas aussi aisément une base militaire régionale pour les Américains. Selon le gouvernement afghan, la meilleure voie permettant de lutter plus efficacement contre le terrorisme des Taliban est de renforcer l'armée et la police nationale, tandis que les Etats-Unis continuent de violer la souveraineté et l'indépendance de l'Afghanistan de façon quasi-quotidienne.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mercredi 10 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires