Palestine occupée

L’Afrique du Sud boycotte une conférence sur le tourisme organisé en Israël


Dans la même rubrique:
< >


Samedi 16 Octobre 2010

L’Afrique du Sud boycotte une conférence sur le tourisme organisé en Israël
L' Afrique du sud a décidé de boycotter la conférence sur le tourisme organisée en Israël par l'OCDE.
Le ministère sud-africain du Tourisme a répondu positivement à l'appel du syndicat ouvrier de ce pays à ne pas participer à la conférence sur le tourisme organisée à Qods.

Zanelli Mate Bula vice-président de ce syndicat a déclaré qu'il a dit "oui" à l'appel des groupes palestiniens et demande aux autorités sud-africaines et d'autres pays de ne pas participer à cette conférence afin de mettre un terme aux politiques d'occupation du régime israélien.

Zanelli Mate Bula réagissait ainsi aux allégations du cadre du parti de droite radicale, Stas Misezhnikov, le ministre du régime israélien du tourisme dans l'édition du 5 octobre du quotidien Haaretz, où cette personnalité politique du régime israélien avait estimé que le choix de la ville sainte pour la tenue de la conférence constituait "une déclaration d'intention et un sceau d'approbation vis-à-vis du fait que nous avons un Etat dont la capitale reconnue est Jérusalem".

Des propos que le patron de l'OCDE qualifie d'"erronés et d'inacceptables".

Dans un courrier à la tonalité très ferme, daté du 7 octobre et que le quotidien français Le Monde s'est procuré, le secrétaire général de l'OCDE, le Mexicain Angel Gurria a fait part également à Benyamin Nétanyahou, le premier ministre du régime israélien, de sa "surprise" et de sa "préoccupation" face aux récentes déclarations de Stas Misezhnikov, le ministre du régime israélien du tourisme.

De fait aucun pays au monde ne considère Jérusalem comme la capitale d’Israël, comme le prouve le fait que la totalité ou presque des ambassades étrangères sont implantées à Tel Aviv.

De cette façon, la communauté internationale manifeste son refus de l'occupation et de l'annexion de Jérusalem-est, la partie arabe de la ville, conquise en 1967 par Israël durant la Guerre des Six-Jours et dont les Palestiniens veulent faire la capitale de l'Etat auquel ils aspirent.

De telles déclarations (…) rendent également plus difficiles la tenue en Israël d'autres réunions." Le secrétaire générale de l'OCDE termine son courrier sur un commandement à l'intention de Stas Misezhnikov : "Afin de poursuivre la préparation de la conférence sur les bases actuelles, le ministre du tourisme devrait corriger les erreurs de perception qu'il a créées et replacer la conférence dans une perspective appropriée."Cette conférence doit se tenir du 20 au 22 octobre.

Au siège de l'OCDE, à Paris, on redoute que les propos de Misezhnikov ne fassent dérailler une conférence qui suscite la controverse depuis que son emplacement a été annoncé au mois de juin dernier.


httphttp://www2.irna.ir httphttp://www2.irna.ir



Samedi 16 Octobre 2010


Commentaires

1.Posté par ungrand le 16/10/2010 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

félicitation peuple éclaire

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires