RELIGIONS ET CROYANCES

L'Achoura, le triomphe du sang sur l'épée


Dans la même rubrique:
< >


Samedi 26 Décembre 2009

L'Achoura, le triomphe du sang sur l'épée
Les musulmans chiites commémorent dimanche de par le monde le dixième jour de l'Achoura, marquant la fin tragique de l'imam Hussein, petit-fils du dernier messager de Dieu, le prophète Mohammad (S).
 
Comme à chaque année, des millions de fidèles descendent dans les rues pour manifester leur allégeance à ce troisième imam, réitérer leur engagement de combattre la soumission aux tyrans, mettre fin à l'oppression dans le monde, et  soutenir les déshérités et les peuples dominés par les grandes puissances arrogantes.  
 Ces principes constituent en effet l'essence de l'épopée de Kerbala, où l'imam Hussein, sa famille, et ses compagnons ont sacrifié leurs âmes et leurs sangs pour défendre l'Humanité dans toutes ses dimensions sociale, religieuse, voire existentielle.    
Car en disant "non" au tyran Yazid ben Mou'awiya (de la famille des Omeyades), en refusant la désignation de "cet homme lascif, débauché, buveur d'alcool, tueur des gens", comme le qualifie le descendant de la sainte famille du prophète Mohammad (S), l'imam Hussein ben Ali ben Abi Taleb a inculqué aux futures générations comment vivre dignement, et comment n'être esclaves qu'à Dieu le Tout-Puissant.
 
En résumé, Yazid a demandé de l'imam Hussein de se soumettre à son règne et de lui prêter allégeance. Sachant les vices de ce nouveau dirigeant de Bilad el-Cham, (la région qui regroupe actuellement la Syrie, le Liban, la Jordanie et la Palestine occupée), le troisième imam a rejeté cette demande, et a décidé de quitter la terre d'AlHijaz (actuellement l'Arabie Saoudite), après avoir su que Yazid est décidé à le tuer.
 
En route vers l'Irak, l'imam envoie un messager pour s'enquérir de la position du peuple quant à son arrivée et pour savoir si son séjour dans ce pays sera sûr. Mais le messager fut tué par le commandant Ubeidallah ben Zyad, nommé par Yazid à la tête du pays.

  Arrivant à Kerbala (au sud de Bagdad), le convoi de l'imam Hussein, regroupant les membres de sa famille et ses compagnons qui ont juré de ne pas l'abandonner, y dresse les tentes.
 
L'armée d'Ubeidallah ben Zyad qui pourchassait l'imam commença par tuer la famille assoiffée de l'imam Hussein, à savoir son nourrisson Abdallah, son jeune fils Ali Akbar, son neveu, fils de l'imam Hassan, alQassem, ainsi que tous ses compagnons, dans le but de pousser l'imam à se soumettre à l'autorité de Yazid.
 
Mais l'imam Hussein a fait preuve de persévérance et de ténacité, luttant jusqu'au dernier soupir, après avoir vu tous ses proches et sa chère famille massacrés par les flèches, les épées et les bâtons de fer.
 
L'épopée de Kerbala, qui se résume actuellement par des slogans significatifs tels que "le triomphe du sang sur l'épée", "A bas l'humiliation", "Raviver le Vrai", "la victoire de l'opprimé"... s'est éternisée à jamais.

  A chaque année, les musulmans chiites pleurent l'imam Hussein et ses proches, tout en s'inspirant le courage, la détermination et l'aspiration à une Humanité plus humaine, la vraie humanité qui respecte le droit de tous les peuples à une vie digne et libre de toute suprématie hégémonique.
 
C'est de Kerbala donc, que les combattants au Liban, en Palestine occupée, en Irak et ailleurs puisent leur force pour vaincre les occupants. L'arme n'ébranle pas la volonté humaine, l'épée n'est jamais plus forte que le sang, c'est ce que l'imam Hussein a voulu transmettre à l'humanité en se sacrifiant, il y a plus de 1400 ans!


http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Dimanche 27 Décembre 2009


Commentaires

1.Posté par Taleb le 26/12/2009 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a une chose que les grands puissants de notre époque doivent lire et connaître absolument c’est l’histoire de la révolution islamique en Iran.
La révolution Islamique en Iran qui a été instaurée en 1979 par Imam Khomeiny, est basée sur ACHOURA.
Monsieur Gandhi a été aussi inspiré par Achoura pour sa résistance pacifique contre colonisation anglais.
En fait pendant Achoura, le petit fils de prophète de l’Islam et une petite poignée des musulmans et sa famille au nombre de 71 personnes ont fait une résistance formidable et pacifique face aux oppresseurs de l’époque à Karbala en IRAQ. Ils ont été décimés mais 13 siècles après, leur révolution pacifique et leur résistance reste encore un modèle.
Je pense que l’histoire se répète mais les oppresseurs d’aujourd’hui doivent connaître Achoura pour n’est pas subir une humiliation.

2.Posté par Zahra le 26/12/2009 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Achoura est la victoire de la résistance pacifique d’un petit group face au tyran et oppresseur de l’époque Yazid ben Mou'awiya (de la famille des Omeyades).
Le régime Omeyades était un régime oppresseur contre les musulmans. Son but final était de détruire l’Islam mais graçe à l’imam Hussein le petit fils de rassoul-ALLAH, il n’a pas réussi a atteindre son but.
De nos jours on peut comparer les USA-Sionistes au régime d’Omeyades.

3.Posté par Leila Abu Moussa al Tahtani ben Yahya al Qatari le 26/12/2009 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

بسم الله الرحمن الرحيم

اَلسَّلامُ عَلَيْکَ يا اَبا عَبْدِ اللَّهِ اَلسَّلامُ عَلَيْکَ يَابْنَ رَسُولِ اللَّهِ اَلسَّلامُ عَلَيْکَ يَابْنَ اَميرِ¬الْمُؤْمِنينَ وَابْنَ سَيِّدِ الْوَصِيّينَ اَلسَّلامُ عَلَيْکَ يَابْنَ فاطِمَةَ سَيِّدَةِ نِساءِ الْعالَمينَ اَلسَّلامُ عَلَيْکَ يا ثارَ اللَّهِ وَابْنَ ثارِهِ وَالْوِتْرَ الْمَوْتُورَ اَلسَّلامُ عَلَيْکَ وَ عَلَى الْاَرْواحِ الَّتى حَلَّتْ بِفِنائِکَ عَلَيْکُمْ مِنّى جَميعاً سَلامُ اللَّهِ اَبَداً ما بَقيتُ وَ بَقِىَ اللَّيْلُ وَالنَّهارُ يا اَبا عَبْدِ اللَّهِ لَقَدْ عَظُمَتِ الرَّزِيَّةُ وَ جَلَّتْ وَ عَظُمَتِ الْمُصيبَةُ بِکَ عَلَيْنا وَ عَلى جَميعِ اَهْلِ الْاِسْلامِ وَ جَلَّتْ وَ عَظُمَتْ مُصيبَتُکَ فِى السَّمواتِ عَلى جَميعِ اَهْلِ السَّمواتِ فَلَعَنَ اللَّهُ اُمَّةً اَسَّسَتْ اَساسَ الظُّلْمِ وَالْجَوْرِ عَلَيْکُمْ اَهْلَ الْبَيْتِ و لَعَنَ اللَّهُ اُمَّةً دَفَعَتْکُمْ عَنْ مَقامِکُمْ وَ اَزالَتْکُمْ و عَنْ مَراتِبِکُمُ الَّتى رَتَّبَکُمُ اللَّهُ فيها

4.Posté par dik le 26/12/2009 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Modérateur

Dommage que le texte ne semble pas bien calé sur la page, puisque le tiers vertical droit est caché ou surchargé par les annonces et la pub.

Cordialement.

5.Posté par HANOUN le 26/12/2009 17:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

KERBALA- Irak: —Plus de 1,5 million de pèlerins chiites, bravant la crainte d'attentats par des extrémistes soit disant des musulmans, les descendants peut-être de même régime et personnes qui ont décimé le petit fils de rassoul-Allah et sa famille, affluaient samedi vers la ville sainte de Kerbala, au sud de Bagdad, pour commémorer le deuil de l'Achoura.
Les cortèges qui se dirigent vers la vieille ville ne cessent de croître.
Pour protéger ces fidèles, dont 60.000 étrangers venus du Pakistan, des pays du Golfe et d'Iran.
Des drapeaux noirs, verts, rouges ainsi que des portraits de Hussein et de son demi-frère Abbas, tous deux enterrés à Kerbala sont érigés dans toute la cité. Au bruit des tambourins, la foule se flagelle en signe de repentance pour ne pas avoir prêté main forte à Hussein, petit-fils de Mahomet et fils d'Ali.
Ce dernier a été tué en 680 par les troupes du calife omeyyade Yazid lors d'une bataille dans le désert de Kerbala. Il s'agissait d'un conflit pour le juste (Haq) et pas juste ( Batel).
Quatre ceintures de sécurité ont été installées autour de la cité et quatre autres dans la vieille ville près des deux mausolées de Hussein et Abbas.
Pour prévenir d'éventuels attentats suicide, comme ceux commis dans le passé par des femmes, ils ont déployé aux trois entrées de la ville 600 éléments féminins des services de sécurité pour la fouille ainsi que des maîtres chiens et des véhicules munis de détecteurs d'explosifs", a-t-il précisé.
En mars 2004, lors de l'Achoura, des attentats quasi simultanés avaient tué jusqu'à 170 personnes et blessé 465 autres dans une mosquée chiite de Bagdad et à Kerbala.
"Le plan de sécurité prévoit aussi que des hélicoptères survolent les champs et le désert autour de Kerbala pour prévenir d'éventuels tirs d'obus contre les pèlerins.
Depuis mardi, 25 personnes ont été tuées et 128 ont été blessées dans des attaques contre des cortèges préparatoires à l'Achoura et malgré les mesures de sécurité, une bombe a explosé jeudi dans la vieille ville de Kerbala, faisant un tué et 20 blessés.
Les chiites représentent environ 15% des musulmans et sont présents au Liban, en Irak, en Iran, en Afghanistan, au Pakistan, à Bahreïn et en Arabie saoudite.

6.Posté par dik le 26/12/2009 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout porte à croire que les chiites, grâce à l'Iran, seront les sauveurs des musulmans face au sionisme international. Parole de sunnite!

7.Posté par Maicha le 26/12/2009 18:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Recadrez le texte ,svp! Il est tronqué!

8.Posté par Eliane le 26/12/2009 19:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Est-ce quelqu’un pourrait traduire SVP le commentaire de Leila (poste 3) ? Merci d’avance.

9.Posté par Abouzar le 26/12/2009 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A cause de beaucoup de petits Yazid qui se cachent derrière l’étiquette de l’Islam et dirigent les pays musulmans ainsi que leur chef le grand Yazid c'est-à-dire le sionisme, l’Islam a rudement besoin d’un grand soulèvement populaire contre eux pour être sauver.

10.Posté par melina nilles le 26/12/2009 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la ilaha illah Llah wahdahu la sharika lahu, il n'y a de Dieu qu'Allah L'Unique et sans associé

http://www.alterinfo.net/Raids-ariens-sur-Ghaza-chronique-d-un-genocide-annonce_a40739.html

( اللهم وحد المسلمين ( آمين -- Qu'ALLAH unisse les musulmans (amen)
http://apps.facebook.com/causes/329142/72058753?m=71bb3202
wa salam

11.Posté par melina nilles le 26/12/2009 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(pardon pour la faute de frappe)
la ilaha illa Llah wahdahu la sharika lahu

12.Posté par houria le 26/12/2009 22:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette partie triste de l’histoire de "AHL EL BEÎTE" est complètement méconnue par la population musulmane, notamment en Algérie. Personne ne connait ce qui s'est réellement passé à « AHL EL BEÏTE » la famille du prophète( SAS). Moi-même, je l'ai découvert, seulement au mois de Janvier 2008. Lorsque j’étais en Algérie , je n’ai jamais entendu parler de leur histoire même pas par les Imams. Même aujourd’hui, quand je discute sur le sujet avec certaines personnes, elles me répondent : « nous ne connaissons pas cette histoire ». Je crois, c’est voulu de la part de l’état, laisser le peuple dans l’ignorance, pour mieux les dominer.
Je trouve que ce site est riche de connaissance.
Nous trouvons une difficulté de lire cette page, c'est bien dommage!!!!!!!!

Modération : désolé pour cet aléa

13.Posté par Modération le 26/12/2009 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Modération : voici le texte complet, avec nos excuses

Les musulmans chiites commémorent dimanche de par le monde le dixième jour de l'Achoura, marquant la fin tragique de l'imam Hussein, petit-fils du dernier messager de Dieu, le prophète Mohammad (S).


Comme à chaque année, des millions de fidèles descendent dans les rues pour manifester leur allégeance à ce troisième imam, réitérer leur engagement de combattre la soumission aux tyrans, mettre fin à l'oppression dans le monde, et soutenir les déshérités et les peuples dominés par les grandes puissances arrogantes.


Ces principes constituent en effet l'essence de l'épopée de Kerbala, où l'imam Hussein, sa famille, et ses compagnons ont sacrifié leurs âmes et leurs sangs pour défendre l'Humanité dans toutes ses dimensions sociale, religieuse, voire existentielle.


Car en disant "non" au tyran Yazid ben Mou'awiya (de la famille des Omeyades), en refusant la désignation de "cet homme lascif, débauché, buveur d'alcool, tueur des gens", comme le qualifie le descendant de la sainte famille du prophète Mohammad (S), l'imam Hussein ben Ali ben Abi Taleb a inculqué aux futures générations comment vivre dignement, et comment n'être esclaves qu'à Dieu le Tout-Puissant.


En résumé, Yazid a demandé de l'imam Hussein de se soumettre à son règne et de lui prêter allégeance. Sachant les vices de ce nouveau dirigeant de Bilad el-Cham, (la région qui regroupe actuellement la Syrie, le Liban, la Jordanie et la Palestine occupée), le troisième imam a rejeté cette demande, et a décidé de quitter la terre d'AlHijaz (actuellement l'Arabie Saoudite), après avoir su que Yazid est décidé à le tuer.


En route vers l'Irak, l'imam envoie un messager pour s'enquérir de la position du peuple quant à son arrivée et pour savoir si son séjour dans ce pays sera sûr. Mais le messager fut tué par le commandant Ubeidallah ben Zyad, nommé par Yazid à la tête du pays.


Arrivant à Kerbala (au sud de Bagdad), le convoi de l'imam Hussein, regroupant les membres de sa famille et ses compagnons qui ont juré de ne pas l'abandonner, y dresse les tentes.


L'armée d'Ubeidallah ben Zyad qui pourchassait l'imam commença par tuer la famille assoiffée de l'imam Hussein, à savoir son nourrisson Abdallah, son jeune fils Ali Akbar, son neveu, fils de l'imam Hassan, alQassem, ainsi que tous ses compagnons, dans le but de pousser l'imam à se soumettre à l'autorité de Yazid.


Mais l'imam Hussein a fait preuve de persévérance et de ténacité, luttant jusqu'au dernier soupir, après avoir vu tous ses proches et sa chère famille massacrés par les flèches, les épées et les bâtons de fer.


L'épopée de Kerbala, qui se résume actuellement par des slogans significatifs tels que "le triomphe du sang sur l'épée", "A bas l'humiliation", "Raviver le Vrai", "la victoire de l'opprimé"... s'est éternisée à jamais.


A chaque année, les musulmans chiites pleurent l'imam Hussein et ses proches, tout en s'inspirant le courage, la détermination et l'aspiration à une Humanité plus humaine, la vraie humanité qui respecte le droit de tous les peuples à une vie digne et libre de toute suprématie hégémonique.


C'est de Kerbala donc, que les combattants au Liban, en Palestine occupée, en Irak et ailleurs puisent leur force pour vaincre les occupants. L'arme n'ébranle pas la volonté humaine, l'épée n'est jamais plus forte que le sang, c'est ce que l'imam Hussein a voulu transmettre à l'humanité en se sacrifiant, il y a plus de 1400 ans!

14.Posté par rayan le 26/12/2009 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les musulmans chiites commémorent dimanche de par le monde le dixième jour de l'Achoura, marquant la fin tragique de l'imam Hussein, petit-fils du dernier messager de Dieu, le prophète Mohammad (S).


Comme à chaque année, des millions de fidèles descendent dans les rues pour manifester leur allégeance à ce troisième imam, réitérer leur engagement de combattre la soumission aux tyrans, mettre fin à l'oppression dans le monde, et soutenir les déshérités et les peuples dominés par les grandes puissances arrogantes.


Ces principes constituent en effet l'essence de l'épopée de Kerbala, où l'imam Hussein, sa famille, et ses compagnons ont sacrifié leurs âmes et leurs sangs pour défendre l'Humanité dans toutes ses dimensions sociale, religieuse, voire existentielle.


Car en disant "non" au tyran Yazid ben Mou'awiya (de la famille des Omeyades), en refusant la désignation de "cet homme lascif, débauché, buveur d'alcool, tueur des gens", comme le qualifie le descendant de la sainte famille du prophète Mohammad (S), l'imam Hussein ben Ali ben Abi Taleb a inculqué aux futures générations comment vivre dignement, et comment n'être esclaves qu'à Dieu le Tout-Puissant.


En résumé, Yazid a demandé de l'imam Hussein de se soumettre à son règne et de lui prêter allégeance. Sachant les vices de ce nouveau dirigeant de Bilad el-Cham, (la région qui regroupe actuellement la Syrie, le Liban, la Jordanie et la Palestine occupée), le troisième imam a rejeté cette demande, et a décidé de quitter la terre d'AlHijaz (actuellement l'Arabie Saoudite), après avoir su que Yazid est décidé à le tuer.


En route vers l'Irak, l'imam envoie un messager pour s'enquérir de la position du peuple quant à son arrivée et pour savoir si son séjour dans ce pays sera sûr. Mais le messager fut tué par le commandant Ubeidallah ben Zyad, nommé par Yazid à la tête du pays.


Arrivant à Kerbala (au sud de Bagdad), le convoi de l'imam Hussein, regroupant les membres de sa famille et ses compagnons qui ont juré de ne pas l'abandonner, y dresse les tentes.


L'armée d'Ubeidallah ben Zyad qui pourchassait l'imam commença par tuer la famille assoiffée de l'imam Hussein, à savoir son nourrisson Abdallah, son jeune fils Ali Akbar, son neveu, fils de l'imam Hassan, alQassem, ainsi que tous ses compagnons, dans le but de pousser l'imam à se soumettre à l'autorité de Yazid.


Mais l'imam Hussein a fait preuve de persévérance et de ténacité, luttant jusqu'au dernier soupir, après avoir vu tous ses proches et sa chère famille massacrés par les flèches, les épées et les bâtons de fer.


L'épopée de Kerbala, qui se résume actuellement par des slogans significatifs tels que "le triomphe du sang sur l'épée", "A bas l'humiliation", "Raviver le Vrai", "la victoire de l'opprimé"... s'est éternisée à jamais.


A chaque année, les musulmans chiites pleurent l'imam Hussein et ses proches, tout en s'inspirant le courage, la détermination et l'aspiration à une Humanité plus humaine, la vraie humanité qui respecte le droit de tous les peuples à une vie digne et libre de toute suprématie hégémonique.


C'est de Kerbala donc, que les combattants au Liban, en Palestine occupée, en Irak et ailleurs puisent leur force pour vaincre les occupants. L'arme n'ébranle pas la volonté humaine, l'épée n'est jamais plus forte que le sang, c'est ce que l'imam Hussein a voulu transmettre à l'humanité en se sacrifiant, il y a plus de 1400 ans!

15.Posté par Abdulrahim le 26/12/2009 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La résistance pacifique et juste de l’Iran face aux oppresseurs d’aujourd’hui est inspirée justement d’Achoura.

16.Posté par dik le 26/12/2009 23:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci à la Modération et à Ryan de reprendre le texte. Très intéressant. Je n'avais jamais compris pourquoi les chiites, à chaque Achoura, se lacèrent le dos avec de lourdes chaînes. Maintenir vivace dans le cœur des iraniens le massacre injuste de Ahl l'beit ne peut que les dresser contre la déviance et la tyrannie, contrairement à la majorité actuelle des musulmans qui s'y soumettent. Admirables. Parole de sunnite!

17.Posté par balquis le 27/12/2009 02:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA PAGE NE S'AFFICHE PAS CORRECTEMENT

DIFFICULTE A LIRE LE TEXTE

SI LA MODERATION POUVAIT Y REMEDIER

MERCI

Modération : vous pouvez lire le texte en post 15 ou 16

18.Posté par opposition le 27/12/2009 03:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis très heureux de voir l'harmonie qui règne entre sunnites et chiites sur ce site. Cette harmonie est naturelle, loin de tout extrémisme, qu'il soit sunnite ou chiite. En vérité, quiconque connait l'histoire de la famille du prophète (que la paix soit sur lui et sur sa famille) sera de leurs cotés, qu'il soit sunnite ou chiite.
Et en vérité, seule une minorité des chiites se flagelle pour Ashoura, cette pratique n'a jamais été recommandée, vous ne la verrez pas partout. Et certains esprits mauvais profitent de cela pour semer la division entre les musulmans. J'invite à propager l'harmonie qui règne sur ce site à d'autres sites où la haine règne. Il faut faire connaitre l'histoire de la famille du prophète, alors les musulmans se réveilleront, l'histoire de Ali, Fatima al Zahra(as) le modèle universel féminin , Hassan et Hussein trop largement méconnue par l'ensemble des musulmans.
Tous les musulmans, aussi bien sunnites que chiites, en prenant connaissance de l'histoire de Ashoura prendront le parti de la famille du prophète, et donc des opprimés face aux oppresseurs. C'est ce que craignent une grande partie des gouverneurs injustes, et ils essayent ainsi de semer la division entre les musulmans: voyez par exemple le discours wahhabite sur les chiites, leur mufti ayant mm été jusqu'à justifier le comportement de yazid et jusqu'à condamner le soulèvement de l'imam hussein. Ces prises de positions ne sont pas musulmanes, car l'islam est la religion des opprimés.

19.Posté par alig59 le 27/12/2009 09:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Front uni contre le sionisme

20.Posté par maroun le 27/12/2009 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cher hanoun
tu dis:
"Au bruit des tambourins, la foule se flagelle en signe de repentance pour ne pas avoir prêté main forte à Hussein, petit-fils de Mahomet et fils d'Ali"
ce n'est pas vrai et sans polémiquer je précise que cette foule est là pour témoigner sa solidarité avec l'imam alhussein et sa cause et contre l'oubli et pour la justice, et nullement pour se repentir(comme tu l'affirmes)
cette affirmation est l'oeuvre des détracteur des chiites le plus souvent comme le fait d'insister dans les médias aujourd'hui sur le caractère sanglant de cette manifestation au 10ème jours de achoura(qui est condamné par les imams chiites qui interdisent aux fidèles de se blesser mais les traditions sont tenaces et parmi les chiites il y a aussi des ignorants)
ces gens n'ont rien à voir avec le massacre du petit fils du prophète pour la simple raison qu'eux ils n'étaient pas présent à cette époque
et je vous félicite à mon tour pour cet esprit de tolérance qui "sévit" sur ce site
merci

21.Posté par belh le 27/12/2009 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous ne nous soumettrons pas (Chant pour Gaza)

Un éclair de lumière blanche aveuglante
A illuminé le ciel de Gaza cette nuit
Des gens courent pour s’abriter
Ne sachant pas s’ils sont morts ou vivants

Ils sont venus avec leurs tanks et leurs avions
Avec des flammes brûlantes ravageuses
Et il ne reste rien
Juste une voix s’élevant de la brume fumante

Nous ne nous soumettrons pas
Dans la nuit, sans combattre
Vous pouvez brûler nos mosquées et nos maisons et nos écoles
Mais notre esprit ne mourra jamais
Nous ne nous soumettrons pas
Dans Gaza cette nuit

Femmes et enfants
Tués et massacrés nuit après nuit
Tandis que des soit disant dirigeants de pays lointains
Discutaient de qui à tort ou raison

Mais leurs mots impuissants étaient vains
Et les bombes tombèrent comme une pluie acide
Mais à travers les larmes et le sang et la douleur
Vous pouvez encore entendre cette voix à travers la brume fumante

Nous ne nous soumettrons pas
Dans la nuit, sans combattre
Vous pouvez brûler nos mosquées et nos maisons et nos écoles
Mais notre esprit jamais ne mourra
Nous ne nous soumettrons pas
Dans Gaza cette nuit

Michael Heart Copyright 2009

site de Michael Heart et la chanson we will not go down

22.Posté par cerna99 le 27/12/2009 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ opposition, la position des wahhabites depuis très longtemps est de maintenir le monde sunnite dans l'ignorance de leur passé, ce rôle bien sûr est tenue par ces soit disant gardiens des lieux saints que sont les autorités saoudiennes sionisées
ils ne font, si je peux l'exprimer ainsi que défendre leurs paroisses qui bien entendu sont à l'agonie, oui plus que jamais l'union chiite sunnite fera force face à ces tyrans

23.Posté par dik le 27/12/2009 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La condition sine-qua-non d'un renouveau islamique est une parfaite entente entre les différents courants islamiques, particulièrement entre les chiites et les sunnites. Cette entente répond à un intérêt majeur des musulmans. A cette fin, nous nous devons de condamner et boycotter les régimes et leurs piètres "imams" qui prêchent l'animosité et la discorde entre les musulmans. Dans une émission TV, un de ces oulémas en satanisme a été jusqu'à considérer les iraniens pires ennemis que les israéliens pour les arabes ! Pour cette raison, c'est à regret que j'ai du boycotter la mosquée le vendredi, dans mon pays sunnite, pour ne pas céder à la tentation de jeter ma chaussure à l'imam !

24.Posté par opposition le 27/12/2009 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme l'avait dit l'imam zayn al abidine, le fils de l'imam hussein (as), "le fanatisme qui est péché consiste, pour quelqu’un, dans le fait de considérer les mauvaises personnes parmi les siens comme étant meilleures que les bonnes personnes appartenant à un autre clan" . C'est ce fanatisme qui est si malsain pour l'islam, et dont profitent les ennemis de cette grande religion. Toutefois, les réactions sur ce site me rassurent.

25.Posté par murielnajia le 27/12/2009 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une grande fête contre l'injustice, des millions de chiites dans la rue !
Quand un sunnite comprend ce qu'il y a vraiment dans le coeur d'un chiite, il devient chiite!
Que tous les peuples musulmans restent solidaires pour lutter contre la colonisation, l'occupation, le terrorisme sioniste qui, depuis des décennies, maquille leurs crimes pour en faire porter la responsabilité aux musulmans. Du mythe de la Shoa au mythe d'Al Qaida, que Dieu fasse descendre la vérité et nous aide à construire un monde meilleur.
Bravo Dik!

26.Posté par murielnajia le 27/12/2009 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.zemzem.fr/forum/7-moyen-orient/1182-guerre-an-irak-ne-vous-trompez-pas-de-camp.html

27.Posté par La petite révolution de Zeinab le 27/12/2009 16:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après avoir décimé les hommes, les troupes de Yazid ont capturé les enfants et les femmes, enfermés dans les cages et les ont fait sillonner dans les villes jusqu’à leur arrivé à Damas.

Yazid dans son palais avait organisé une fête et invitant des personnalités de l’époque en voulant montrer fièrement comment il a anéanti ses ennemis.
Parmi des femmes et enfants capturés, il y avait Zeinab la petite fille de Rassoul-ALLAH.

Yazid sur son trône a commencé à parler et la tête coupé d’Imam Hussein devant lui, il y avait beaucoup de bruit. Zeinab emprisonnée dans la cage voulait défendre son frère et l’évènement d’achoura mais à cause du bruit de la fête organisé par Yazid, personne n’entendait la voix de Zeinab.

Elle était en train de parler que l’heure de la prière est arrivée et sur l’ordre de Yazid l’appelle à la prière à été lancé. Pendant l’appel de la prière au moment où le nom de Mohammad (S) a été prononcé, Zeinab avec beaucoup de courage a dit : Silence. Pas n’importe quel silence. C’était un silence malakouti. Un silence absolu a dominé le palais et Zeinab a demandée qui est Mohammad (S) ?
Est-ce qu’il n’est pas mon grand père ?
Tu viens de massacrer sa famille, tu as décapité mon frère et tu es en train de frapper sur ses dents. Mon frère Hussein tant aimé par Rassoul-ALLAH.

En s’adressant aux personnes présentes dans la réunion elle a dit : Regardez ce qu’il a fait avec la famille et descendants de Rassoul-ALLAH. Les gens ont commencé gentiment à comprendre ce qui se passé. Personne n’osait parler.

La 1ère personne qui a réagit était l’ambassadeur Romain en disant à Yazid, nous conservons avec beaucoup de respect un ongle de Jésus et vous venez de décimer la famille de prophète de l’Islam ? Yazid a ordonné de capturer l’ambassadeur Romain.
Les gens ont commencé à ouvrir les yeux et depuis cet instant la chute de régime néfaste de Muawiya qui avec l’étiquette de l’Islam, la ruse et hypocrisie régnait sur les musulmans a commencé.

La petite révolution de Zeinab qui a démasqué le vrai visage de ce régime qui était contre l'Islam et les musulmans est admirable. La splendide tombe de Zeinab se trouve près de Damas qui est visitée par des centaines de milliers des gens chaque année.

28.Posté par opposition le 27/12/2009 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo pour ce rappel historique sur sayyida Zaynab (as). Les femmes ont elles-aussi un très grand rôle à jouer dans le soulèvement des opprimés.

29.Posté par houria le 27/12/2009 21:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai pris le temps de lire tout ces commentaires, je les trouve très respectueux . Ce texte à réveillé la conscience, et, émane de la bonne fraternité entre les deux courants. Depuis, la découverte de cette histoire, je fais allusion à mon 1er commentaire, je n'écoute plus les Imams sunnites, parce que dans leurs discours sur l'Islam, il prêche de la haine, et le thème du jour porte souvent sur "les femmes", ne doivent pas faire cela, elles doivent être comme çà, et tout les malheurs de l’homme viennent de la femme. Mais lorsque j'écoute un Imam chiite, on l'entend parler seulement la tendresse de la famille du prophète (SAS) « AHL EL BEÏTE » et l’amour qui domine entre les frères et sœur au sein de AHL EL BEÏT. Par le biais de cette histoire, on trouve une pédagogie, et l’éducation Islamique , on en tire, de la Moralité, les Valeurs, savoir vivre entre les frères et les sœurs avec la tendresse et aussi l’amour de ses parents, le respect de sa mère, de sa sœur, et de sa femme.
Je suis allée à Damas, et j’ai même visité notre sœur Zeineb. Mais malheureusement, j’ignorais son histoire à ce moment là et je ne connaissais même pas qui elle était. J’ai pris une photo , quand je la regarde , elle me fait rappeler mon ignorance.

30.Posté par Amirouche le 28/12/2009 02:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A tous et toutes.
Bizarre !, bizarre ! Pas de trolls en vue ! Bon signe, car cela prouve qu'ils savent qu'ils sont sur un terrain qui ne leur appartient pas, qu'ils ne dominent pas. La cohésion islamique fleure bon la lucidité et la renaissance. Continuons donc et Al-hussein (que Dieu veuille l'agréer auprès de Lui), et les siens assassinés, de la-haut, doivent être satisfaits.


31.Posté par opposition le 28/12/2009 05:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous savons très bien à qui profite la division entre sunnites et chiites. L'Imam Ali (as) avait lui-mm dit d'abattre quiconque sème la division, fut-il dans son propre camp.
Que pensez-vous de cet article ? http://www.tebyan.net/index.aspx?pid=59425

32.Posté par rachi le 28/12/2009 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au jour d'aujourd'hui c'est le chiisme qui représente la lutte contre l'oppression et l'injustice et c'est pour cela qu'il a autant d'écoute et qu'il est respecté chez les sunnites car malheureusement les sunnites trop proches des wahabistes sont complètement à plat ventre devant les oppresseurs de leurs frères .
Quant aux pratiques "sanglantes" montées du doigt par les médias internationaux, elles sont ultra minoritaires à l'instar des pratiques tout aussi sanglantes des catholiques aux philippines qui se flagellent et se font crucifier pour commémorer le chemin de croix du Christ le jour du vendredi saint.

33.Posté par moi le 28/12/2009 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour,

Je constate une version de l'histoire à sens unique.

Pas de références !! moi aussi je peux donner ma version de ce qui c'est passé si c'est aussi simple, je peux même écrire des bouquins.

Je rappelle que dans la religion musulmane achoura est un jour "spécial" on commémore (entre autres: l'accostage de l'Arche de noé, ...) le jour où dieu a permis à moise(que la paix soit sur lui) et au peuple d'israel de s'échapper de l'egypte, c'est le jour où la mer s'écarta.

C'est aussi le jour où les événement tragiques (l'assasinat) se sont déroulés (des années plus tard), et je tiens à préciser qu'il n'y a que les chiites qui célèbrent ce jour pour cette dernière raison.

Les musulmans (non chiites) célèbrent ce jour pour les autres raisons citées en premier, ce n'est pas qu'ils refutent ou nient ce qui c'est passé. Ce triste événement a une valeur historique mais aucune valeur religieuse.
C'est pour la même raison qu'ils ne commèmorent pas la mort d'abraham, noé, moise, jésus, mohammed ( que la paix soit sur eux).

34.Posté par maroun le 28/12/2009 23:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cher "moi" je vous livre ce lien pour lire cet ouvrage sur achoura
et peut être discuter après
http://www.bostani.com/archive/livres/alhussayn.htm#_1_21
merci

35.Posté par aslam le 30/12/2009 00:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Continuons donc et Al-hussein (que Dieu veuille l'agréer auprès de Lui), et les siens assassinés, de la-haut, doivent être satisfaits.
parole ultra violente car l'iman hussein (qu'Allah l'agreé) est enterré.
ce qui distingue les chiites et les sunnites c'est que les premiers donnent des intermédiaires à Allah (comme la famille du prophète ou leur 12 imams) comme qoraich. dans le Coran, Allah n'explique t'il pas qu'il est unique, qu'il est le seul et qu'il n'y a pas d'intermédiaires ? oui obligé de le dire alors pourquoi se prosterner sur des tombes????

36.Posté par dik le 30/12/2009 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans le chiisme, le Coran, paroles de Dieu, est sacré, tandis que le "Fikh" (la procédure si l'on peut dire) étant humain, est évolutif. Ce Fikh n'est pas figé dans le chiisme, par opposition au sunnisme qui s'en tient aux rites ancestraux forcément désuets avec le temps. En exemple, l'hérédité relativement à la fille :

- Chiisme : La fille n'ayant pas de frère hérite sa part de descendante sans partage.

-Sunnisme : La fille n'ayant pas de frère partage sa part de descendante avec ses oncles, pire, chacun de ses oncles reçoit le double de la part de la fille!

Conséquence directe chez les sunnites : Quand ils n'ont pas de garçon, Ils s'arrangent pour qu'à leur disparition, ils ne laissent pas leur(s) fille(s) sur le paillasson en faveur de leur(s) frère(s). C'est aussi pour cette raison, entre autres, que chez les sunnites, le garçon est le plus recherché avec tout un lot de comportements rétrogrades qui s'en suit envers la fille, la femme.

La logique de cet exemple d'évolution se répercute sur d'autres domaines de la vie, c'est pourquoi les chiites sont dans le "train du temps", tandis que les sunnites sont encore sur le quai.

Paroles de sunnite!

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires