ALTER INFO

Kosovo et terrorisme diplomatique


Dans la même rubrique:
< >


La Pravda
Dimanche 2 Décembre 2007

Kosovo et terrorisme diplomatique


La Pavda, Timothy Bancroft-Hinchey, le 18 novembre 2007


​​​​Toute reconnaissance unilatérale du statut du Kosovo comme État indépendant sera une violation flagrante du droit international, sans aucune portée juridique quelle qu'elle soit, et elle constituera un acte de terrorisme diplomatique qui touchera au cœur la communauté internationale fondée sur l'autorité de la loi, avec l'ONU au centre de la scène pour gérer les crises.



Hashim Thaci, le Ben Laden des Balkans


​​​​Hashim Thaci est le Ben Laden des Balkans. Ce terroriste albanais, ancien dirigeant de la maintenant dissoute UCK*, a passé des années à perpétrer de provocants actes d'intimidation contre les civils serbes, la police et les forces militaires, en utilisant des boucliers humains quand les autorités imposaient la loi et l'ordre. Une scène d'événements soigneusement orchestrée, dans lesquels plusieurs centaines de terroristes de l'UCK étaient tués par les forces de sécurité de Serbie, a amené l'Occident crédule et exalté à croire au massacre de 50.000 civils, et le Président Clinton, en désaccord avec ses organes génitaux, et désespérée de créer une Écran de fumée pour cacher ses activités lubriques sordides, irresponsables et dépravés dans le Bureau Ovale, a sauté sur l'occasion.


​​​​Le reste appartient à l'histoire. Thaci et ses acolytes fêtaient et dînaient au Capitole à côté d'hommes politiques étasuniens qui n'avaient pas la moindre idée de l'histoire et de la politique des Balkans, et de la réalisation du projet de la Grande Albanie, que 500 ans d'histoire avaient tenté d'empêcher. Dans le même temps, les civils albanais courraient vers les lignes serbes, demandant protection contre l'UCK, dont les viols collectifs, la prostitution, et le racket sont bien connus.


​​​​Comme nous l'avons indiqué dans ces colonnes à l'époque, l'ingérence dirigée par l'OTAN au Kosovo était une erreur désastreuse. En donnant à la minorité albanaise (ce qui est après tout le territoire serbe, et pas de l'Albanie) une volonté d'indépendance, qu'à l'évidence, ils ne veulent plus perdre. Ce n'était cependant pas leur volonté au premier abord.



Qui est Hashem Thaci ?


​​​​Vêtu en costume cravate, et se présentant aux élections comme Premier ministre du Partise Demokratike te Kosoves (parti démocratique du Kosovo), un vote qu'il a remporté (dans un processus boycotté par la majorité de la population serbe), Thaci a adopté le look. Il peut duper Washington (un exploit guère difficile de nos jours), mais il y a un monstre derrière la façade, et toute tentative de légitimer un gouvernement dirigé par lui serait primordiale pour agir de connivence avec les assassins, et constituerait un acte de terrorisme diplomatique.



Le Massacre de Prizren, opportunément oublié par la presse occidentale


​​​​Concernant Hashim Thaci, il suffit d'évoquer un seul mot : Prizren. Qu'a à dire Hashim Thaci sur le massacre de Prizren, en 1999 ? L'UCK, dirigée par Thaci, a férocement attaqué 300 civils serbes sans défense, dont 10 prêtres orthodoxes et Artemije, l'évêque du Monastère, uriné sur les effigies religieuses, fracassé les statues, violé des dizaines de nonnes, détruit la statue de l'empereur Dusan et abattu ceux qui résistaient .


​​​​Ce massacre est l'un parmi d'innombrables autres perpétrés par ces terroristes albanais contre les Serbes, à Grace, à Pec, à Racak, et tout récemment en août 2003 à Gorazdevac, lorsque des enfants serbes ont été massacrés.


​​​​Par conséquent, tout membre de la communauté internationale s'asseyant à la même table que Thaci, sans parler de le reconnaître comme chef de gouvernement, défierait la logique et bafouerait toute notion de décence et l'autorité de la loi. On pourrait aussi bien accorder l'asile politique à Ben Laden ou aux bouchers de Beslan [NDT : Timothy Bancroft-Hinchey ne serait pas surpris de savoir que les bouchers de Beslan bénéficient bien de l'asile « politique » à Londres, comme le montre L'article du Réseau Voltaire, Responsabilité anglo-saxonne à Beslan].



La question juridique


​​​​L'un des rôles fondamentaux de l'Organisation des Nations Unies est de protéger et de défendre les frontières internationales qui sont déjà établies. Le Kosovo se trouve à l'intérieur de ce genre de frontières, à l'intérieur de la Serbie. Ce n'est pas la faute de la Serbie, si les femmes albanaises portant des enfants sont déversées sur la frontière pour recevoir les prestations sociales de la Yougoslavie. Donc, au sein du Conseil de Sécurité, toute reconnaissance du Kosovo comme autre chose qu'une province de Serbie, ce qu'il est et a toujours été, n'aurait pas de légalité. En ce qui concerne l'acte unilatéral de reconnaissance du statut d'État à l'extérieur du Conseil de sécurité, c'est aussi fondé juridiquement qu'un excentrique se déclarant roi de la Lune ou installant une république indépendante dans son arrière-cour et délivrant des passeports écrits sur du papier toilette.


​​​​Par ailleurs, ce genre de collusion avec une organisation terroriste serait la même chose que de légitimer les atrocités de Ben Laden et d'Al-Qaida, la même chose que toute puissance étrangère aidant et incitant les citoyens d'Aztlan (États [fictif] du sud des États-Unis) à perpétrer des actes de terrorisme dans une campagne séparatiste.


​​​​Pour les questions nationaliste, ce sont aux nations à décider au niveau national. Par conséquent, c'est à la Serbie, à son gouvernement et à son peuple de décider de la question du Kosovo, et à personne d'autre, car il fait partie intégrante de la Serbie, le cœur de la Nation Serbe. L'Espagne apprécierait-elle si quelque puissance étrangère déclarait soutenir l'indépendance de l'Euskadi [le Pays Basque], de la Galice ou de la Catalogne ; la France aimerait-elle que les Bretons et les Corses soient armés et équipés depuis l'étranger pour qu'ils se soulèvent contre Paris, sans parler des dizaines d'autres problèmes nationaux en Europe, et surtout en Afrique et en Asie.


​​​​L'histoire du rapport des États-Unis avec des organisations terroristes est très bien documenté (soutien de l'IRA ; Opération Condor ; soutien des despotes et des dictateurs en carton-pâte africains ; lancement en Afghanistan des moudjahidin qui se sont transformés en Talibans et en fin de compte en Al-Qaida ; contacts avec Ben Laden ; attaques terroristes internationales contre l'Iraq ; attentats terroristes de l'OTAN dans les Balkans impliquant d'innombrables massacres de civils). Pourtant, aucun soutien international éventuel pour l'État du Kosovo, ne le rendra valide ou moral. Il serait bien pour la communauté internationale de se souvenir du déroulements des événements dans les semaines à venir.


​​​​Pour les vidéos sur les atrocités de l'UCK, rechercher sur youtube « KLA terrorist murder »



Original : http://english.pravda.ru/opinion/columnists/18-11-2007/101138-kosovoterrorism-0
Traduit au mieux par Pétrus Lombard pour Alter Info



* UCK : Ushtria Clirimtare e Kosoves ou Armée de Libération du Kosovo.

NDT : Je viens de m'apercevoir que cet article avait déjà été traduit par le Collectif Citoyen pour la Paix au Kosovo, ici :

http://www.collectif-kosovo.fr/spip.php?article779

​​​​Timothy Bancroft-Hinchey a omis de préciser, car cela va sans dire pour lui, que, dans la photo, la diplomate terroriste de l'époque Clinton (beaucoup moins jolie que le lapin noir diplomate terroriste de Bush) est en bas à gauche, à côté du terroriste en chef, Hashim Thaci, en haut à droite.




Dimanche 2 Décembre 2007


Commentaires

1.Posté par Daniel Milan le 02/12/2007 13:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis rarement en désaccord avec les articles d'Alterinfo, mais dans le cas présent je le suis...

C'est vrai que les Américains voudraient faire main-basse sur ce pays, par l'intermédiaire d'éventuels collabos...

Toutefois, le Kosovo, ne peut qu'appartenir aux Kosovars...

Le peuple kosovar a payé un lourd tribut pour sa liberté face à la tentative de génocide Serbo-Américaine...

2.Posté par modréation le 02/12/2007 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Daniel,

Concernant l’Afghanistan, la Bosnie, la Tchétchénie, le Kosovo, les musulmans sincères ont été dupés, instrumentalisés par l’empire américano sioniste. Ben Laden et bien d’autres combattants pour la liberté ont été malgré eux, utilisés par les US pour servir les intérêts US, alors que pauvres naïfs et musulmans sincères pensent mener un ‘’Djihad’’ contre le ‘’grand Satan’’, ils ne servent que les desseins de l’empire.

3.Posté par Pédja, un émigré depuis 1991 le 03/12/2007 00:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

''Kosovo'' est le terme qui designe le teritoire et en aucun cas un peuple.

Donc (si on sait réflechir) : ''les kosovars'' (étant un terme incorecte)
sont tous les peuples qui vive sur ce teritoire... aujourd'hui reduit à neuf cent mille d'Albanais et le le reste de la population Serbe qui avec d'autre 'minorité' n'a pas fuis leur bien.

Juste en passant je tiens à souligné que :
Albanie comme êtat existe toujours.

Merci pour votre attention,

4.Posté par Daniel Milan le 03/12/2007 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si les Kosovars veulent que leur territoire soit rattaché à l'Albanie, pourquoi-pas, mais ce n'est en aucun cas un territoire serbe !

A noter que les dirigeants de le Serbie, n'ont jamais cessé d'entretenir les meilleures relations avec Israël...

J'ai même lu en son temps que les Serbes se présentaient comme la "dernière tribue perdue d'Israël...

A noter aussi qu'il y a dans les environs de la capitale, un camp de concentration qui n'a rien à envier à Guantanamo, dans lequel sont toujours enfermés et torturés des prisonniers musulmans...

Milosévic a été suicidé, car il aurait pu parlé sur les complicités dont il a bénéficié dans le génocide des Bosniaques et du dépeçage de la Bosnie dont les (fausses) agressions américaines...

Le gouvernement serbe partage avec celui de la France, le même amour des mêmes idoles !...


5.Posté par Pédja le 04/12/2007 00:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Daniel Milan,

Il m'est évident que.. hmmm, vous manqué quelques informations viables.
Kosovo est une provence térritoriale (selon des loi en vigeurs) donc :
pas de détachement possible, ni quel que soit ratachement (découle de source) ni autre. C'est pour cette raison là que la ''majorité'' Albanaise veux a tout prix
a obtenir un (quelconque) statut légal.
Des fait :
Les Serbes sont un peuple, les Albanais sont un peuple.
La Serbie comme l'êtat existe, l'Albanie comme l'êtat existe.
Les Albanais (en Serbie) peut-importe s'ils sont ''majoritaires'' dans une partie
de la Serbie (je vous rappel que.. Kosovo est encore et toujours la Serbie,
que cela ne vous déplaise, car : Dura Lex, Sed Lex) ils sont encore et toujours la minorité dans l'êtat (la Serbie), groupé ou pas.
Encore une fois : ''les kosovars'' cela veux dire : les Turcs, les Hongrois, les Albanais, les Serbes, les Roms et d'autre peuples qui vive sur ces terres et tous en même temps. C'est exctement comme : ''les Européens''. Vous me suivez...
Il existe des Albanais, il existe des Serbe et il existe un téritoire qui n'appartiens pas au Albanais (je vous rappel qu' Albanie...) mais encore et toujours au peuple qui la pris au sixième siècle en descendent du Nord, et selon des lois internationale aujourd'hui. Maintenant, cela ne plait pas au certains... d'ou le conflit.

Le vrais problème, c'est que ces peuples sont (et ils vont le rester pour très longtemps..) des voisins (!) alors, au lieux de se disputer, de provoquer mutélement et de se faire la guerre, le mieux c'est de sincérement demander Pardon
les uns aux autres et de faire la paix avec l'accord et l'inteligence (qui, je suis d'accord, manque hélas énormément) ayant en vue le futur (que depuis très longtemps des gens ''la-bas'' l'ignore totalement, comme si... sont éternels).

Il est télemment plus façile de détruire que de bâtir. Tellement de sang versé en vains.
Selon les trois réligion le crime de sang est réprimable.
Ce conflit, donc, est uniquement matérialiste, orchestré par... a qui va l'intérèt !

Cordialement,

6.Posté par Pédja le 04/12/2007 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé, j'ai omis de rappeler que :
"Bosniaque = Croates + Serbes + Slaves Islamisé en 14ème siècle"

Merci de votre compréhension :)

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires