Proche et Moyen-Orient

Khaled Mash’al : « une guerre avec l’ennemi sioniste est possible »


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:29 THERESE MAY ET LES ROITELETS DU C.C.G


Le responsable du bureau politique du mouvement du Hamas, Khaled Mashaal, a déclaré samedi que toutes les options restaient ouvertes contre Israël, y compris la guerre, selon les médias israéliens.


Ma’an News Agency
Lundi 5 Avril 2010

Khaled Mash’al, responsable du bureau politique du mouvement de la résistance islamique Hamas
Khaled Mash’al, responsable du bureau politique du mouvement de la résistance islamique Hamas

« Nous allons tout mettre en oeuvre, y compris la confrontation avec l’ennemi, pour reprendre les droits qui nous ont été volés », a-t-il dit aux journalistes, selon la chaîne israélienne Canal 10.

Ses commentaires ont été faits lors d’une réunion avec de hauts responsables d’organisations palestiniennes à son domicile à Damas, en Syrie.

Le dirigeant en exil du Hamas a ajouté : « les possibilités existent pour une guerre dans toute la région », toujours selon le quotidien israélien Yedioth Aharonot.

« Un conflit avec l’ennemi sioniste est possible dans n’importe quel scénario ... Nous allons reprendre nos droits grâce à une position ferme face à l’agression, par la résistance. »

Dans le même temps, à Gaza, plusieurs organisations se sont réunies pour discuter de l’escalade militaire israélienne contre le territoire assiégé, les organisateurs de la réunion affirmant la nécessité d’une position unitaire pour résister à cette escalade.

Les organisateurs de cette réunion dans la ville de Gaza ont également déclaré que les activités populaires pour dénoncer la politique israélienne, en particulier à Jérusalem-Est, seront développées.

Selon un haut responsable du Djihad islamique, les tirs de projectiles artisanaux [vers les colonies israéliennes] n’ont pas été discutés lors de la réunion.

Les organisations palestiniennes se réunissent à Gaza pour discuter de la menace sioniste

Plusieurs organisations palestiniennes ont tenu une réunion dans la ville de Gaza, samedi, pour discuter des derniers développements dans les Territoires Palestiniens Occupés, et de l’escalade militaire israélienne contre le territoire sous blocus.

Des sources ont indiqué à Ma’an que les organisations présentes comprenaient le Hamas, le Jihad islamique, le Front Populaire de Libération de la Palestine [FPLP] et le Front Démocratique de Libération de la Palestine [FDLP].

La semaine passée a vu les plus durs affrontements dans la bande de Gaza entre la résistance palestinienne et l’armée israélienne d’occupation depuis la fin de l’opération « Cast lead » qui a eu lieu il y a 15 mois, avec la mort de deux soldats des troupes israéliennes d’occupation et de deux combattants de la résistance palestinienne.

Une incursion de tanks a suivi les combats, les forces israéliennes d’occupation détruisant une maison le long de la frontière sud entre Gaza et Israël. Selon des médecins, 13 Palestiniens ont été blessés lorsque les chars et les bulldozers sont entrés dans Khuza’a, les blessures étant de critiques à modérées.

Un des responsables du Jihad islamique, Khaled Al-Batsh, a déclaré à Ma’an que la question des fusées lancées depuis Gaza n’était pas à l’ordre du jour de la réunion, mais que les organisations « prendraient en compte les intérêts des Palestiniens dans la limite des principes de la résistance ».

Les organisations ont discuté de la menace israélienne contre la résistance et de la menace d’une attaque sur Gaza. « Nous avons parlé de la nécessité de renforcer notre coordination pour affronter les menaces israéliennes, ainsi que de la réconciliation palestinienne et de la nécessité que l’Egypte reprenne son rôle de médiateur, » a ajouté Al-Batsh.

Le responsable du Djihad islamique aaussi déclaré que d’autres réunions seront organisées pour tenter de résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les Palestiniens et « qu’il a été convenu de mener conjointement des initiatives populaires pour protester contre la judaïsation de Jérusalem sous occupation, et pour préparer la réconciliation nationale. »

Saleh Nasser, membre du comité central du FDLP, a déclaré que la réunion a porté sur l’unité interne et « a affirmé la nécessité de développer les efforts palestiniens et le dialogue pour garantir le succès du document égyptien [proposé pour la réconciliation palestinienne], visant à mettre fin à la division et à restaurer l’unité sur des bases démocratiques. »

« La réunion a réaffirmé le droit des Palestiniens à la résistance sous toutes ses formes face à la poursuite des crimes et agressions d’Israël, et de la nécessité de développer la coordination entre les organisations de la résistance palestinienne. Nous réitérons notre position de continuer à oeuvrer pour la construction d’une résistance unifiée sous une direction politique », a-t-il ajouté.

Nasser a déclaré qu’un front unifié était nécessaire pour résister aux agressions, aux activités de colonisation, au blocus et aux initiatives israéliennes pour « judaïser Jérusalem. »

Khaled Mash’al parle de la résistance en Palestine, Irak et Liban,
et de la politique de l’administration Obama (sous-titrage en anglais)
ligne-mediane
ligne-notes
4 avril 2010 - Ma’an News Agency - Vous pouvez consulter ces article à :
http://www.maannews.net/eng/ViewDet...
http://www.maannews.net/eng/ViewDet...
Traduction : Info-Palestine.net


Lundi 5 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par t o exist to resiste le 05/04/2010 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je rends au hommage à tous ceux qui préfèrent mourir libre que vivre soumis . Seul les lâche ont peur des coups .
La résistance est le seule moyen de combattre
Hahya EL HAMAS

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires