MONDE

Karzai invite ses 'frères Talibans à revenir à la maison'


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest



Mardi 3 Novembre 2009

Karzai invite ses 'frères Talibans à revenir à la maison'
Le Président Hamid Karzai cherche à déraciner la corruption à la suite de sa réélection dans les élections présidentielles frauduleuses en Afghanistan, invitant ses « frères » Talibans à revenir à la maison.  
 
 « L’Afghanistan a été souillée par la corruption. Notre gouvernement a été souillé par la corruption, » a déclaré Karzai, lors d’une conférence de presse Mardi. « Nous tâcherons, par tous les moyens possibles, d’éradiquer ce fléau ».  
 
 Son engagement est venu juste quelques heures après que le Président Américain, Barack Obama , ait demandé à Karzai, lors d’une conversation téléphonique, d’amplifier ses efforts « pour supprimer la corruption » et ait réclamé un « nouveau chapitre » dans les relations bilatérales entre Washington et Kaboul.  
 
 Karzai, accusé à plusieurs reprises par les chefs Talibans d'être une marionnette entre les mains du gouvernement Américain, a offert aux militants le rameau d'olivier, invitant « les frères Talibans à revenir à la maison et à embrasser leur terre. »  
 
 Karzai dont la légitimité a été secouée par le résultat de l’enquête du comité électoral, qui a annulé plus d’un million de votes de l'élection du 20 Août, a été déclaré Lundi, vainqueur de la course aux présidentielles en Afghanistan.  
 
 Les fonctionnaires Afghans en charge des élections ont décommandé le second vote présidentiel après que le seul rival de Karzai, Abdullah Abdullah, se soit retiré en raison de se doutes concernant le processus électoral.  
 
 Commentant le retrait de l'ancien Ministre des Affaires Etrangères, Karzai a dit que la participation d'Abdullah « aurait été meilleur pour notre pays, pour le processus démocratique et pour nous. »  
 
 Le retour de Karzai semble dissiper les soucis d'Obama d’envoyer 40.000 hommes supplémentaires en Afghanistan, où quasiment huit ans de présence militaire étrangère n'ont pas éliminé les violences et le carnage imputés aux Talibans, dans un pays déchiré par la guerre.  
 
 Washington est dans une position critique pour décider quoi faire face à la situation actuelle, dans un pays déchiré par la guerre.  
 
 Obama avait été hésitant concernant la réponse à donner à la requête faite par le Haut Commandant Américain en Afghanistan, réclamant une augmentation subite des troupes pour pallier au manque de sécurité.  
 
 En dépit d'un accueil chaleureux de l'Ouest, les Talibans ont condamné le retour de Karzai, comme étant une farce, et se sont voué à continuer le combat, pour conduire les forces étrangères hors de l'Afghanistan.

Traduction Alter Info
 
 http://www.presstv.ir/detail.aspx?id=110318&sectionid=351020403



Mardi 3 Novembre 2009


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires