Géopolitique et stratégie

John McCain : la France doit rejoindre l’empire EU-OTAN



Samedi 22 Mars 2008

John McCain : la France doit rejoindre l’empire EU-OTAN
Dans un article publié dans le Monde du 18 mars, John McCain rejoint les factions néo-conservatrices qui prônent un retour rapide de la France dans le « commandement intégré » de l’OTAN. Pour emballer ce projet, McCain offre un « pacte global » pour affronter les défis du monde d’aujourd’hui, « qu’il s’agisse des fanatiques religieux radicaux utilisant le terrorisme comme arme de prédilection, du virage préoccupant de la Russie vers l’autocratie ou encore des menaces inquiétantes liées au changement climatique et à la dégradation de notre planète. ».

Au nom d’un combat commun pour des « valeurs communes », McCain estime que nous devons être « en mesure de mettre en œuvre la grande puissance des plus de cent pays démocratiques du monde » et, confirmant l’ambition impériale du projet, il ajoute que « Les pays de l’OTAN et de l’UE doivent en même temps avoir la capacité et la volonté d’agir pour défendre la liberté et la prospérité économique. Ils doivent consacrer les moyens financiers nécessaires pour se doter de capacités militaires et civiles qui puissent se déployer dans le monde entier, des Balkans à l’Afghanistan, du Tchad au Timor-oriental. »

Si McCain s’est fait remarquer en France par sa défense surprenante en faveur d’EADS, la société ayant obtenu un contrat majeur aux Etats-Unis pour la construction d’avions revitailleurs pour l’armée américaine, la manœuvre vise surtout à éloigner la France d’Hillary Clinton.

Sans annoncer la couleur, McCain ne fait que reprendre le credo de l’idéologue du « libéral impérialisme » Robert Cooper et de Felix Rohatyn dans Les Echos. Dans son article, il déclare d’un ton solennel : « Nous saluons le rôle éminent que joue l’Europe pour faire du monde un endroit plus agréable et plus sûr. (…) Nous attendons avec impatience la réintégration pleine et entière de la France dans l’OTAN. Et nous soutenons les efforts de l’Union européenne en vue de construire une politique européenne de sécurité et de défense efficace. Une Union européenne forte, une OTAN forte et un véritable partenariat stratégique entre elles sont dans notre intérêt. »

Après une condamnation bienvenue de la torture, il plaide à juste titre en faveur du développement de l’énergie nucléaire, seule capable de réduire les émissions de CO2 tenu pour responsable du « changement climatique ». Dans ce combat, « Les Etats-Unis et l’Europe doivent prendre la tête de ces efforts afin d’obtenir la participation du reste du monde, y compris, et c’est le plus important, celle des puissantes économies en développement que sont la Chine et l’Inde… »

Cherchant à « renforcer » l’alliance transatlantique, McCain suggère que « L’Europe doit se doter d’une grande politique énergétique afin que les monopoles russes du gaz et du pétrole ne puissent plus agir comme des agents d’influence politique. »

Faussement humaniste, il conclut que « le problème, au fond, est qu’aucun de nous ne peut se comporter comme si ses seules préoccupations se limitaient à son territoire national. Il est impossible de définir nos intérêts nationaux de manière si étroite qu’elle nous empêche de voir combien notre destin est lié à celui du reste de l’humanité. »


John McCain : la France doit rejoindre l’empire EU-OTAN

Défense européenne : Londres demande à Sarkozy d’abattre ses cartes

Défense européenne : Londres demande à Sarkozy d’abattre ses cartes

Au cours de son voyage à Londres, du 26 au 28 mars prochain, Nicolas Sarkozy devra-t-il ramper pour obtenir que la France rejoigne le commandement intégré de l’OTAN en échange de la création d’un pilier européen de la défense au sein de l’organisation transatlantique ?

C’est bien l’impression qu’on a à lire l’article de Julian Borger paru dans le quotidien britannique, The Guardian, du 20 mars. Le journal rapporte que la proposition française pour la création d’un pilier européen de la défense n’a rencontré que du « scepticisme » de la part du premier britannique, Gordon Brown. Les autorités françaises « déploreraient » même qu’il ait été extrêmement difficile d’organiser des rencontres avec le Premier ministre et son équipe, et ne cachent pas leur « déception » quant aux réactions mitigées venant de l’autre côté de la Manche

Selon le même quotidien, les britanniques exigeraient que Nicolas Sarkozy abatte ses cartes sur ses projets visant à renforcer la présence militaire française en Afghanistan et clarifie davantage sa vision de la défense européenne, avant de se prononcer sur l’ensemble de ses propositions. Nicolas Sarkozy qui compte dévoiler ses intentions lors du sommet de Bucarest, le 2 et 4 avril prochain, serait prêt à évoquer la question en privé avec Gordon Brown au cours de son voyage.

L’un des sujets majeurs de désaccord serait l’exigence de la France que ce pilier européen, prenne la forme d’un commandement européen autonome, ce que les anglais refuseraient totalement sous prétexte qu’il ferait double emploi. C’est l’excuse que les Anglais et leurs alliés Américains ont toujours opposé aux propositions françaises allant dans ce sens, craignant que cet allié « peu fiable » ne prenne du galon au sein de ce si select club militaire à deux têtes.

Les Britanniques sont toujours prêts cependant à faire des arrangements, surtout quand ceux-ci leur permettent d’exprimer le mépris profond qu’ils éprouvent pour leurs alliés continentaux. Alastair Cameroun, un expert de la sécurité européenne à l’Institut Royal des Services Unis, cité par The Guardian, propose qu’à la place de ce pilier européen imaginé par la France, soit créée une « cellule stratégique européenne » spécialisée dans la reconstruction des pays après les conflits ! Ainsi, il reviendrait à l’OTAN de déverser les tapis des bombes contre les « Etats voyous » qui menacent l’ordre dominé par les Anglais et leurs alliés aux Etats-Unis, et aux Européens de faire face à des situations telles que le « merdier » Afghan comme le chef d’état-major des armées, le général Jean-Louis Georgelin l’aurait qualifié récemment parlant à son cabinet, à en croire le Canard Enchaîne de cette semaine.

Tout ceci serait le prix à payer pour ce nouvel axe Paris/Londres souhaité, selon la même source, par Nicolas Sarkozy, qui avec les Etats-Unis serait le seul à pouvoir faire « masse critique » en matière de défense et sécurité à l’échelle internationale. Albion, toujours aussi perfide !

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Samedi 22 Mars 2008


Commentaires

1.Posté par laury le 22/03/2008 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien nous y voila ,eh oui le nouveau Hitler américain montre même avant d'être élue ses
exigences a la France une entrée rapide dans l'OTAN M. Mc Cain va te faire f.....
Mais pour qui il se prend ce vieux bouché ????

2.Posté par belbel le 22/03/2008 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il conclut que « le problème, au fond, est qu’aucun de nous ne peut se comporter comme si ses seules préoccupations se limitaient à son territoire national. Il est impossible de définir nos intérêts nationaux de manière si étroite qu’elle nous empêche de voir combien notre destin est lié à celui du reste de l’humanité. »
Il n'y arien a dire , le livre d' EMMANUEL TOOD revient en surface .""Il disait que les USA devrait avoir le sens du partage du butin et ce n'est qu'a ce moment là que
peut etre la france et d'autres pays europeens reticents les suivront" Avant
l'agression de l'IRAK par les criminels , Madame Alliot Marie etait ministre de la defense , elle a repondu dans une interwiev a la question "si la france allait suivre les
USA en guerre contre l'IRAK" la reponse fut tres laconique .Pour MAM la question
etait ""qui allait payer les frais ??"" Fort heureusement qu'on avait CHIRAC , pour qui
les reponses etaient claires et sans ambiguités..Maintenant ce charlaton de McCain
vient dire aux europeenns que si les Russes ne vous donnent le petrole et le gaz
il faut leurs faire la guerre , mais surtout et avant tout leurs montrés du doit "" l 'etat
voyou l' IRAN "" contre qui il faut detruire dapidement pour les armes de "destructions massives" et le"" terrorisme'' .il oubli une choses, c'est qu'on n'est
pas dupes comme il le pense .LES CARROTES SONT CUITES POUR LES GRINGOS

3.Posté par Zorro m.d.s le 22/03/2008 18:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Croyez vous que Sarkozy l obsène va courir encore longtemps après les Anglais ou il est vraiment débile congénital ??? Quand nous décideront nous à briser les chaines de l Europe actuelle et reviendrons nous à une Europe plus restreinte mais viable ???

Pour l instant pour la France cela se résume à une hémorragie.

4.Posté par laury le 22/03/2008 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien d'accord avec vous belbel ,donc Chirac revient !!!! pour rire .Mais bon ont n'entend pas
les socialistes sur tout ses sujets ??

5.Posté par Aigle le 22/03/2008 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le pauvre demeuré de MAC n'a pas encore digéré la fessée des vietnamiens . On lui avait dit avant son envoi au vietnam ce que l'on dit habituellement aux cretins ...tu es le plus fort ,le plus intelligent , le plus armé , leplus............Il a fini comme tous les cretins , entre les mains des seigneurs qui lui ont laissé la vie sauve ....Mais C....comme il est , il n'a pas saisi le sens de la lecon...Maintenat il fait le rabatteur des plus cretins que lui ...

6.Posté par christian le 22/03/2008 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

McCain a certes condamné la torture, mais c'est ensuite rétracté en justifiant le véto de Bush quant à la proposition du sénat américain de rendre la torture illégale, même pour la CIA (je pensais que la torture était déjà illégale...).
De plus, McCain a reconnu avoir commis des crimes de guerre au Vietnam, dès lors qu'il a fait l'expérience, lors d'un accident sur un porte-avion, de l'effet des bombes larguées sur le Vietnam.
McCain est un criminel de la pire espèce: il sait ce qui est juste, mais agit quand même à l'opposé de ce qu'il sait être juste.

Géopolitique et stratégie | Diplomatie et relation internationale

Publicité

Brèves



Commentaires