Palestine occupée

Jimmy Carter appelle les USA et l’UE à réconcilier Fatah et Hamas


Dans la même rubrique:
< >

Par Jimmy Carter
Article original paru dans le International Herald Tribune.

Selon l’ancien président Jimmy Carter, les USA l’Europe et Israel doivent mettre un terme a leur politique favorisant le Fatah au détriment du Hamas, faute de quoi ils condamnent le peuple palestinien à une aggravation du conflit entre les mouvements rivaux.


Jimmy Carter
Vendredi 22 Juin 2007

 Jimmy Carter appelle les USA et l’UE à réconcilier Fatah et Hamas
S’adressant à un auditoire de défenseurs des droits de l’homme irlandais, l’ancien prix Nobel de la Paix a jugé que le refus du président Bush d’accepter la victoire électorale du Hamas en janvier 2006 était « criminel ».

Jimmy Carter juge que le Hamas, en dehors du fait d’avoir gagné un mandat électoral incontestable qui aurait du lui permettre de diriger le gouvernement, avait fait la preuve d’une meilleure organisation tant politique que militaire lors de sa confrontation avec le Fatah.

Il considère que le consensus israelo-américain pour reprendre les aides directes au nouveau gouvernement Abbas en Cisjordanie, tout en les refusant à la bande de Gaza contrôlée par le Hamas constituait une « tentative de diviser les palestiniens en deux peuples. »

L’ancien président qui s’exprimait dans le cadre du huitième Forum annuel pour les Droits de l’Homme d’Irlande, a rappelé que les observateurs du Carter Center, l’ONG qu’il anime, avaient suivi l’élection de janvier 2006 où le Hamas a remporté 42% des voix et une majorité des sièges au parlement.

Ces élections ont été « régulières et sincères », dit-il, et le Hamas les a remporté grâce à une méthode « avisée de sélection des candidats », alors que le Fatah, divisé et corrompu, présentait plusieurs candidats pour le même siège.

Loin d’avoir encouragé le Hamas dans sa transition vers la vie politique parlementaire, Israël et les USA, avec l’accord de l’Union Européenne, ont cherché à renverser le résultat des urnes, en écartant le Hamas et en aidant Abbas à conserver les rênes du pouvoir politique et militaire.

« Cette conduite était criminelle », a-t-il déclaré lors de la conférence de presse tenue après sa conférence.

« Les Etats-Unis et Israel ont décidé de punir le peuple de Palestine, et ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour empêcher un compromis entre Hamas et Fatah. »

Jimmy Carter a souligné que les USA et d’autres acteurs avaient fourni aux forces de sécurité du Fatah à Gaza un armement de meilleure qualité en espérant que celui-ci voudrait « vaincre le Hamas ». Mais si le Hamas a défait le Fatah, c’est grâce à sa « supériorité et à sa discipline ».

Pour lui, les plans pour reprendre les aides internationales à la Cisjordanie, tout en restreignant celles de Gaza, auraient pour effet d’emprisonner 1,4 millions d’habitants. Il a appelé à ce que les deux territoires soient traités de la même manière.

Il a également mis en garde contre « cette tentative pour diviser les palestiniens en deux peuples » qui constitue un « pas dans la mauvaise direction ». « Tous les efforts de la communauté internationale devraient viser à réconcilier les deux, mais aucun effort n’est fait de l’exterieur afin de les amener à se rassembler. »

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1113 http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1113



Vendredi 22 Juin 2007

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires