Politique Nationale/Internationale

Jeux de guerre de la marine américaine près des côtes iraniennes : une provocation qui pourrait conduire à la guerre


Il y a une concentration massive de forces de la marine de guerre US dans le Golfe Persique et la mer d'Arabie. 2 groupes d'attaque de la marine de guerre US sont déployées près des cotes iraniennes : l'USS Enterprise, et le groupe du corps expéditionnaire d'attaque l'USS Iwo Jima.


Michel Chossudovsky
Vendredi 27 Octobre 2006

Jeux de guerre de la marine américaine près des côtes iraniennes : une provocation qui pourrait conduire à la guerre
par Michel Chossudovsky






La tâche de ces groupes d'attaque de la marine c'est de combattre « la guerre mondiale contre le terrorisme ».

Jeux de guerre

Parallèlement à la concentration des forces navales de guerre de l'US, ceux-ci sont aussi impliqués dans des exercices militaires dans le Golfe Persique, qui consiste à "interdire la navigation dansle golfe à des bateaux transportant des ADM et des missiles.

Cet exercice a lieu alors que les Etats-Unis et d'autres grandes puissances étudient la possibilité de sanctions incluant la possibilité d'approvisionnement par bateau de la Corée du Nord suite à un test nucléaire, et de l'Iran qui a défié un mandat du Conseil de Sécurité d'arrêter l'enrichissement d'uranium.

L'exercice est prévu le 31 octobre, et est le 25ème a étre organisé par les 66 membres de l'Initiative de Sécurité contre la Prolifération (ISP) menée par les USA et le premier à avoir lieu dans le Golfe près de Bahreïn, selon les hauts responsables. un haut responsable US a insisté sur le fait que l'exercice ne vise pas spécialement l'Iran, bien qu'il renforce une stratégie américaine de ressérer ses liens avec des états du golfe, où Téhéran et Washington sont en compétition pour assurer leur influence." ( Defense News, http://www.defensenews.com/story.php?F=2171176&C=mideast)

Téhéran considère les jeux de guerre US qui vont être menés dans le Golfe Persique, prés des côtes iraniennes comme une provocation, dont le but est d'enclencher une crise éventuelle et une situation de confrontation directe entre les forces de la marine de guerre US et celles de l'Iran dans le Golfe Persique.

i[« Des rapports font état d'exercices dirigés par la marine de guerre US basée à Bahrain au cours desquels on pratiquera l'arraisonnement et la fouille de bateaux transportant des ADM et des missiles.

L'agence officielle iranienne d'information IRNA a cité un fonctionnaire d'un ministère des affaires étrangères anonyme comme décrivant les manœuvres militaires comme étant dangereuses et suspectes. Des rapports font état d'exercices conduits par la marine de guerre US basée à Bahrain au cours desquels on pratiquera l'arraisonnement et la fouille de bateaux transportant des ADM et des missiles. Le responsable du ministère des affaires étrangères iranien a dit que les exercices dirigés par les US n'allaient pas dans le sens de la sécurité et de la stabilité dans la région. Au lieu de cela, ils ont pour objectif de fomenter des crises, a –t-il dit » (citation BBC 23 octobre 2006)

Le porte avion du corps expéditionnaire d'attaque USS Boxer (ESG 5) va arriver en mer d'arabie.

L'USS Boxer ( LHD-4) – vaisseau amiral du corps expéditionnaire d'attaque Boxer (ESG – 5) – qui a quitté Singapore le 16 octobre, doit rejoindre les 3 autres groupes d'attaque.
L'ESG 5 comprend :

l'USS Boxer
le Bunker Hill
l'USS Dubuque (LPD 8)
l'USS Comstock (LSD 45)
l'USS Benfold (DDG 65)
l'USS Howard ( DDG 83).

Ainsi que :

le PHIBRON 5
le 15ème MEU
le Coast Guard Cutter Midgett (Garde Côte) (WHEC 726).

« Nous sommes sur le point d'entrer dans une partie du monde qui peut être très dangereuse » a dit le chef des munitions de l'aviation (AW/SW) Jacques Beaver, responsable munitions de la piste d'envol du Boxer. « Nous devons être souples et prêts à nous défendre de toute menace. »

Le Boxer s'est préparé pour le chargement d'armes depuis deux mois, complétant la maintenance requise et les contrôles préliminaires électroniques. Les contrôles vérifient que les missiles et systèmes de lancement du bateau sont aux normes et sécurisés pour des lancements de munitions réelles.

« Cela a nécessité un dur travail pour nos gens de faire cela « a dit le responsable de la mise à feu (SW) William Lewis, officier responsable des systèmes de combat en charge de la division du contrôle de la mise à feu. « Vous ne pouvez pas vous rendre compte de l'importance de ces moyens de défense qui protègent la vie des marins et des Marines dans ce groupe d'attaque. »

BOXESG comprend l'USS Boxer (LHD 4) l'USS Bunker Hill (CG 52) l'USS Dubuque (LPD 8) l'USS Cornjstock (LSD 45) l'USS Benfold (DDG 65) et l'USS Howard (DDG 83). Le groupe d'attaque comprend aussi l'escadron amphibie 5 et la 15ème unité expéditionnaire de Marines, le garde côte Coast Guard Cutter Midgett ( WHEC 726) et la frégate canadienne HMCS Ottawa (FFH 341).

BOEXESG mène actuellement des opérations en soutien à la guerre mondiale contre le terrorisme tout en transitant dans le Golfe Arabe. « (http://www.c7f.navy.mil/news/2006/october/3.htm)

Le Canada fait partie du groupe d'attaque du corps expéditionnaire (EGS 5)

Le Canada participe officiellement à ce déploiement militaire sous le prétexte de la « guerre contre le terrorisme ». La marine canadienne a envoyé la Frégate HMCS Ottawa, qui fait maintenant partie intégrale d'ESG 5, sous commandement américain. Il est important de noter qu'on a mis l'accent sur des évacuations médicales et l'aide médicale au combat, ce qui suggère qu'un scénario de combat pourrait être envisagé.

Boxer et Ottawa, tous deux opérant au sein de la zone de responsabilité de la 7ème flotte US, savent qu'ils peuvent jouer un rôle vital dans le cadre d'opérations d'aide à l'assistance humanitaire, les évacuations médicales, ou le soutien à l'aide médicale au combat, qui devraient compter massivement sur les capacités médicales du groupe d'attaque de Boxer. Des entraînements conjoints de marins de navire à navire aide à assurer le succès du groupe d'attaque si BOXESG devait répondre à un scénario médical, selon Richardson.

« S'entraîner est une partie nécessaire de toute évolution » a dit Richardson. « Chaque fois que vous travaillez avec une autre nation c'est important de comprendre leurs capacités comme c'est important qu'ils comprennent les notres, de sorte que s'il arrive quelque chose nous connaissions nos atouts. »

Les entraînements conjoints nourrissent aussi la coopération entre deux alliés ce qui fournit aux hommes du Verville et du Boxer un forum pour apprendre chacun sur la marine de l'autre et sur leurs cultures respectives. » (Military.com October 2006)

Croisée des chemins dangereux : Tonkin II ?

« Un incident » dans le Golfe Persique pourrait être utilisé par les US comme prétexte d'une guerre contre l'Iran.

Un incident prétexte à une guerre, identique à celui de « l'incident du Golfe du Tonkin », qui a provoqué la guerre du Vietnam, pourrait être utilisé par les forces armées américaines, dans le but de justifier des actions de représailles militaires contre l'Iran. En août 1964, le président Lyndon B. Johnson a affirmé que les forces du nord Vietnam avaient attaqué des destroyers US dans le Golfe du Tonquin.

L'incident du Tonquin, qui avait été manipulé, a contribué à lancer une guerre totale contre le Vietnam :

Une attaque de 2 Phantoms contre deux destroyers US naviguant dans le Golfe du Tonkin a été orchestrée par le Pentagon et la CIA. La fausse attaque s'est produite début août 1964. Ce soir là, le président Lyndon Johnson est apparu à la télévision donnant des détails effrayant sur la fausse attaque. Plus tard cependant, il a été révélé que le commandant de la marine James Stockdale cette nuit là à survoler clandestinement le Golfe du Tonkin. Stockdale a révélé que les navires US tiraient sur des cibles Phantom – des cibles qui n'existaient pas. L'incident du Golfe du Tonquin qui a entraîné les Etats Unis dans le bourbier du Vietnam n'existait pas tout simplement. Johnson, comme le font souvent les présidents, a menti au peuple américain. Le résultat cela a été le passage rapide de la résolution du Golfe du Tonkin, seule base légale pour la guerre au Vietnam. Le résultat du mensonge de Johnson c'est que 3 millions de vietnamiens et 58 mille soldats américains sont morts. (Charles Sullivan, Global Research, January 2006)

Michel Chossudovsky

Cet article a été révisé et mis à jour le 25 octobre 2006 : depuis qu'il a été publié, nous avons été prévenu que plusieurs articles de presse concernant l'USS Eisenhower sont incorrects. Des sources de l'armée américaine ont confirmé que l'USS Eisenhower était à Naples le 23 octobre 2006 (et non dans le Golfe Persique comme 3ème groupe d'attaque comme mentionné à l'origine ndlt)

Son article en anglais, avec liens et annexe

www.globalresearch.ca/index.php?context=viewArticle&code=20061024&articleId=3593

Copyright Global Research

Traduction bénévole pour information à caractère non commercial MD pour Planète non violence




La France y participera aussi (par Planète non violence)


Confronter à une dispute nucléaire avec l'Iran et la Corée du Nord, les Etats-Unis, Bahrain et d'autres nations conduiront leur premier exercice naval dans le Golfe ce mois ci pour pratiquer l'interdiction des bateaux transportant des ADM et des missiles selon ce qu'ont dit des responsables américains le 11 octobre.

Ces exercices, prévus pour le 31 octobre, sont les 25èmes organisés par les 66 membres de l'Initiative de Sécurité contre la Prolifération (ISP) menée par les USA et les premiers à avoir lieu dans le Golfe près de Bahreïn, selon les hauts responsables.

L'Initiative de Sécurité contre la Prolifération, créée en 2003 sous le président George W. Bush, est une association volontaire de pays qui acceptent de partager des informations de renseignement et d'œuvrer contre la prolifération d'armes de destruction massive, notamment au moyen d'exercices militaires qui mettent en pratique des techniques d'interdiction et de coordination.

Le Bahreïn et le Koweït devraient figurer parmi les pays participants aux côtés des Etats-Unis, de la France et de la Grande-Bretagne.

La Corée du Sud, que les Etats-Unis tentent de persuader de devenir membre à part entière de l'ISP, doit être présente à ces exercices dans le Golfe en tant qu'observateur.

Source de ces informations Reuters 11 octobre 2006.





Lundi 30 Octobre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires