RELIGIONS ET CROYANCES

Jésus, Auschwitz et le 11 septembre : Trois étranges superstitions de l'Occident matérialiste moribond ?


Dans la même rubrique:
< >

L'0ccident : combien de bataillons ? Pourquoi nous battons-nous ? Est-ce vraiment pour empêcher ces odieux extrémistes de Talibans de maltraiter leurs femmes en leur voilant la face contre leur gré que nous envoyons nos jeunes-gens au casse-pipe là-bas et qu'une petite cinquantaine d'entre eux n'en sont pas revenus ? Ou est-ce nous qui nous voilons la face ? Deux Français sur trois ne croient pas aux sornettes qu'on leur débite à ce sujet (le danger terroriste, islamiste, raciste, antisémite, etc.) mais les "princes" qui nous gouvernent s'en foutent. " Le peuple n'y comprend rien qu'on vous dit. Faut l'éduquer ", alors on fait donner les médias serviles et les intellectuels d'opérette qui colonisent les plateaux du temps de cerveau disponible...


Patrick Keridan
Dimanche 12 Septembre 2010

L'Occident existe-t-il ?

Jésus, Auschwitz et le 11 septembre :  Trois étranges superstitions  de l'Occident matérialiste moribond ?

    L'Occident existe-t-il ? Qu'est-ce donc que ce conglomérat euro-atlantique à prétention hégémonique globale qui règne en contrôlant les principales institutions internationales (ONU, Banque mondiale, FMI, UNESCO… et le show  de nos élections présidentielles, iol faut le reconnaître !) ? C'est d'abord une puissance industrielle, financière et militaire inégalée jusqu'ici. On peut bien tenter de s'y opposer, mais la rhétorique des mots ne fait pas le poids face à celle des armes et des budgets qui peuvent réduire au silence les plus récalcitrants en pulvérisant leurs gouvernements, leurs économies et aussi, hélas, une partie de leur population, sans autre forme de cérémonie. La Serbie, l'Irak, le Liban et l'Afghanistan en ont récemment fait les frais. L'Iran, la Syrie, le Venezuela et quelques autres figurent en tête des prochaines cibles éventuelles. La Russie et la Chine n'ont qu'à bien se tenir…

    Oui, mais voilà, cet Occident-là est en sursis : les résistances irakienne, palestinienne, libanaise et afghane lui infligent des pertes considérables, même si elles sont encore infimes comparées aux massacres perpétrés par les Occidentaux (les fameux "dommages collatéraux") dans les pays concernés. La guerre asymétrique comme réponse du faible au fort garde toute son efficacité, surtout face aux armées modernes soumises à l'impératif politico-médiatique du "zéro mort dans notre camp". La domination occidentale sera d'autant plus coûteuse et difficile à maintenir que la résistance, déjà dotée d'un esprit de sacrifice inégalé chez nos troupiers, s'équipe rapidement d'armements légers et mobiles capables de détruire les blindés qui se pensaient hors d'atteinte jusqu'ici.
 À Beyrouth, un musée du Hezbollah a exhibé cet été un char israélien Merkava en précisant qu'une quarantaine d'entre eux ont été détruits lors de l'agression israélienne contre le Liban, en 2006. En Irak et en Afghanistan, ce sont des bombes artisanales, en attendant mieux, qui mettent régulièrement en difficulté les convois occidentaux.
         Mais le plus grave danger pour les troupes d'occupation provient du rejet qu'elles inspirent aux populations locales souvent maltraitées, torturées, bombardées, généralement  "collatéralisées" par les seigneurs de la guerre des deux camps sans avoir rien fait pour le mériter. La bataille des coeurs et des esprits est, selon toute apparence, perdue depuis longtemps. La légende du libérateur accueilli à bras ouverts a vécu. Et cette bataille est déjà perdue également sur le front intérieur dans les pays fournisseurs de supplétifs à la Mégamachine de guerre. En France comme aux USA, en Grande-Bretagne et en Allemagne, cette guerre coloniale permanente qui ne dit pas son nom est de plus en plus impopulaire. Le reflux est d'ailleurs entamé, et il sera sans doute très difficile désormais d'entreprendre de telles aventures, quels qu'en soient les prétextes terroristes, réels ou fabriqués.

    Plus grave encore, d'un point de vue occidentiste : l'effondrement visible des grands mythes de légitimation qui lui ont conféré son armature morale jusqu'à présent. Après le marxisme, puis le freudisme, l'évangélisme militant, épine dorsale du néo-conservatisme usaméricain qui inspirait l'establishment de la dynastie Bush, toujours puissant, est sur le reflux, comme l'indique la ridicule querelle de ce pasteur qui prétendait brûler un Coran, ce 11 septembre 2010 au moment même où d'autres envisagent de construire une mosquée sur l'esplanade de Ground Zero. La croisade civilisationnelle inaugurée par Samuel Huntington bat de l'aile tout en persistant à menacer la paix mondiale sous la forme d'un sionisme agressif, juif et chrétien.  Précisément parce qu'il ne lui reste plus que l'intimidation comme recours lorsque la foi et les moyens se font rares.
    En Europe, le mythe du doux Jésus s'effiloche au milieu des scandales répétés affectant son église, dont le vicaire Ratzinger -- curieusement prénommé Joseph, comme Staline, Goebbels et McCarthy -- alias Benoît XVI,  s'est aligné sans vergogne, tout comme son prédécesseur, sur le cynisme des intérêts multinationaux qui gouvernent la planète avec leurs collaborateurs politiques, en ne s'opposant que rarement, et du bout des lèvres, aux déluges de bombes occidentales (donc "judéo-chrétiennes") déversées sur les populations civiles auxquels nous avons assisté ces dernières années à Gaza, au Liban, en Irak, en Afghanistan…
    Le Jésus superstar des journées mondiales de la jeunesse n'est qu'une idole soumise aux rythmes d'un temps corrompu, comme son émule Michael Jackson, en parfaite symbiose avec les mass-médias du pouvoir et la dépolitisation systématique qu'ils orchestrent. Jean Giono expliquait qu'en choisissant le titre de son grand roman-manifeste Que ma joie demeure (1934), il avait délibérément coupé le mot "Jésus" figurant dans la cantate de Bach du même nom, car Jésus signifie le renoncement aux joies du corps, indispensables forces vitales en amour comme à la guerre… Aujourd'hui qui se soucierait de "couper" l'avorton de "Dieu" de notre horizon puisqu'il s'est enfui, déléguant son rôle de consolateur-dépolitiseur à la société de consommation, ses publicités obsessionnelles, ses drogues, ses stades de foot & news…

    Reste Auschwitz. Où en reste-t-il quelque chose après l'instrumentalisation massive du plus célèbre des pogroms ? De nombreux historiens, que certains calomniateurs appellent des falsificateurs, contestent la version, imposée par des lois liberticides, des faits qui demeurent d'autant plus discutés qu'on cherche à en interdire la discussion, l'examen, la réévaluation. Malgré les interdictions, les condamnations, les menaces, les voies de fait,
les lourdes amendes, la prison -- où moisissent aujourd'hui l'Autrichien Gerd Honsik et le Français Vincent Raynouard -- ces historiens ont aujourd'hui pignon sur Internet et tous ceux qui veulent se faire une opinion sur cette importante question peuvent consulter des milliers de pages de patiente recherche où visionner des vidéos, comme celle du jeune juif états-unien David Cole qui met à mal la version musaïque du fameux "camp d'extermination" de façon convaincante, notamment en allant interroger son directeur sur place…
     En dehors des questions concernant les faits réels ou allégués de ces aspects de l'ancien conflit, se pose celle de l'épuisement du mythe. Comme tous les mythes successifs d'incarnation du "Mal", de l'invention monothéiste de Satan jusqu'à celle de Ben Laden, celui-ci finira par s'épuiser, et le diagnostique est sans appel : il est moribond. C'est précisément pour cela qu'on fabrique des lois style Fabius-Gayssot et toute une prédication scolaire : pour tenter de le maintenir à bout de bras chez les nouvelles générations qui n'en ont "rien à cirer" au milieu de leurs soucis actuels.
    L'Occident a couvé ou inspiré bien d'autres grands massacres ou génocides avant et après, tout aussi ou plus meurtriers, que celui-là, et pourtant, ils sont oubliés, même lorsqu'il existe des survivants ou des descendants susceptibles de demander réparation. Aucun devoir de mémoire n'est exigé pour Hiroshima, les tapis de bombes incendiaires sur l'Allemagne ou le Vietnam,
le Goulag soviétique, les descendants d'esclaves ou des Amérindiens exterminés, etc. L'énorme auréole mythique entourant les massacres de juifs il y a six ou sept décennies ne s'est pas maintenue sans arrière-pensées. Au Moyen-Orient, elle a servi de tremplin à la construction de l'État d'Israël en fermant les yeux importuns sur l'épuration ethnique des Palestiniens qu'elle a occasionnée, dont les graves conflits actuels sont la conséquence (voir les recherches de l'historien juif Ilan Papé à ce sujet). En Europe, elle a servi à culpabiliser l'Allemagne et ses collaborateurs, à asseoir la domination des deux puissances impérialistes qui ont occupé et divisé le continent, qui l'assujettit encore à des intérêts géopolitiques étrangers.

    Dernier avatar monothéiste de l'empire du Mal : le 11 septembre dont on a célébré aujourd'hui, de façon plutôt modeste et tristounette -- témoignage d'un incontestable épuisement --, le 9e anniversaire. La mythopolitique du 11 septembre, comme les célèbres tours du World Trade Center, s'effondre sur elle-même. Les mensonges qui la sustentaient, aujourd'hui aisément démontables, font office de nano-thermite (l'explosif dont on a retrouvé des traces sur Ground Zero, preuve difficilement réfutable d'une explosion contrôlée d'en bas) provoquant l'implosion finale. Certes, nous n'en sommes pas encore tout-à-fait là, car de nombreux citoyens honnêtes, quoique dénués de sens critique, croient encore à la version officielle de ces événements sur lesquels, il faut le préciser, toute la lumière est loin d'avoir été faite. Mais comme le souligne Thierry Meyssan dans un récent article à ce propos (lisible sur Voltaire.net), chaque année qui passe voit les rangs des sceptiques grossir de 10% aux États-Unis. Actuellement, 70% des États-Uniens ont cessé de croire aux explications officielles de l'attentat. C'est un retournement.

    On peut se demander ce qui va se passer si nos grands mythes, nos superstitions (étymologie : ce qui subsiste au-delà ou après…) succombent l'un après l'autre. Va-t-on trouver quelque chose pour les remplacer ? Une autre figure du mal ? Compte tenu de la rotation de plus en plus rapide de ces croyances et de la médiocrité des derniers ersatz de Satan, gageons, espérons, que le prochain n'aura que la force de nous faire sourire...
    Préparons-nous surtout au siècle post-américain, à l'anti-PNAC* qui verra le système mondial se reconstruire sur la base d'un nouveau paradigme qui ne sera plus dicté par l'Occident.
    En Europe, en tout cas, nous aurons d'autant plus vite oublié Jésus, Auschwitz  et le 11 septembre que nous nous serons détachés des puissances politiques et spirituelles qui nous ont enchainés à ces mythes manichéens, que nous  serons portés à renouer avec les richesses philosophiques de l'antiquité préchrétienne...
    En attendant, rien ne nous empêche dès à présent de commencer à nous préoccuper de la Cité au sens antique, de l'Empire intérieur des Européens, d'une économie organique à échelle humaine, relocalisée (ou ré-enracinée), de tenter de faire revivre un esprit communautaire par-delà l'épuisement de nos vieilles nations.  Mais la priorité des priorités est de fuir ce jeu politico-médiatique au sein duquel les puissances qui nous gouvernent nous emprisonnent par les chaînes d'une "servitude volontaire".

P. K.
 
*Projet for a New American Century, le canevas de conquête des néo-conservateurs, aujourd'hui en suspens, sans avoir été abandonné par les héritiers "faucons" de la pensée de Samuel Huntington et Zbignew Brzezinski.

http://www.esprit-europeen.fr/etudes_metapo_keridan_occidentmoribond.html http://www.esprit-europeen.fr/etudes_metapo_keridan_occidentmoribond.html



Dimanche 12 Septembre 2010


Commentaires

1.Posté par roland le 12/09/2010 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le marxisme n'est pas du tout effondré, au contraire on dirait que depuis vingt ans le monde capitalisto-politique fait tout ce qu'il peut pour donner raison aux analyses marxistes !!

2.Posté par LESEVENTIZ le 12/09/2010 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la mayonnaise ne prend plus en effet. Et a trop vivre avec les vieilles recettes qui a fait la gloire et la domination des Etats unis et de vielle Europe colonialiste sur le monde d 'après guerre. A trop tirer sur la propagande , sur la manipulation, sur la victimisation(holocauste que personne ne remet en cause bien sûr , mais qui prends un coup de vieux avec les dérives de l' état sioniste ) ,
Les clichés qui ne prennent plus dans l'inconscient collectif. L'Amérique en sauveur , le rêve Américain,. Les films hollywoodien(pearl Harbor, grenn zone, le soldat ryan, l enfer du devoir, 24H chrono et Y a tellement de produits vantant la suprématie de l 'oncle Sam (Dieu bénisse l Amérique etc...............)
Jusqu'aux plus petits d'entre nous bercés de programmes propagantistes
On peut citer quelques exemples parmi une multitude : le générique de Tom Sauyer(" il aime l'Amérique, le symbole de la liberté etc.. puis dans un des couplets," il n'a peur de personne , c 'est UN Américain" ) avec Superman , Captain América ,Spiderman aux couleurs du drapeau USA , symbole héroÏque. etc...

la mondialisation se retourne contre eux, l'émergence d'autres pays moins touchés par la crise, (Russie, la Chine, Le Brésil, l' Inde), la course au nucléaire de certains pays , la chute du dollars, la fragilité des marchés, puis s'enchaînera avec la rarrification des ressources pétrolières. Les cartes vont être redistribuée à un moment ou un autre .

3.Posté par dik le 12/09/2010 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les plus puissants tiraient leurs forces de leur capacité d'anticiper presque sans écart sur les évènements à venir. Or, comme l'expose Patrick Keridanon ci-dessus, on assiste à une fuite en avant sans précédent. Comme si la règle moderne de survie ici-bas serait : "Le passé ne nous appartient plus, l'avenir est incertain, seul le présent compte"!

4.Posté par Columbo le 12/09/2010 21:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a un certain adoucissement dans le ton des dirigeants étanusiens , sur les attentats ....70 % des zuniens pensent différemment de la thèse officielle .
Cela fait certainement peur à quelques uns ....
Un retournement de situation peut se produire à n'importe quel moment ..

5.Posté par PeaceForce le 12/09/2010 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je me demande pas si tout cela représente Babylone de Saint-Jean! Car quand on relie la Chute de Babylone comme évènement cataclysmique, on retrouve l'arrogance du modèle "moderno-démocrato-capitalo-financière occidental" (pour faire court), tous les pays en prennent l'exemple comme référence et l'économie mondiale dépend d'elle, bref, en tant que Musulman, quand je relis l'Apocalypse de St-Jean, on s'y retrouve... Et la Chute va faire très mal dans le coeur de tout ceux qui se croyaient être dans un modèle objectif, neutre et le meilleur....

6.Posté par LESEVENTIZ le 13/09/2010 00:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE passage sur Babylone selon saint jean est éloquent.

je cite " Après cela je vis un autre ange descendre du ciel avec un grand pouvoir, et la terre était illuminée de sa gloire. (2) Il se mit à crier avec force : "Elle est tombée, elle est tombée Babylone la grande ! La voilà tanière des démons, repaire des esprits impurs et des oiseaux impurs et répugnants, (3) parce que toutes les nations ont bu du vin de son dévergondage insensé. Les rois de la terre se sont méconduits avec elle et les trafiquants ont fait fortune de l'énormité de son luxe"

sachant que Babylone est Bagdad. On pourrait y faire un rapprochement avec ce qui s'y passe maintenant.

7.Posté par Harris A le 13/09/2010 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle Haine !!!!!!!! Aimez-vous les uns et les autres.......

8.Posté par paul mohad dhib le 13/09/2010 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut
j'ai aimé cet article...et ne voit rien a y rajouter pour le moment..
occident matérialiste , oui , les autres aussi , question d'être vainqueur ou perdant , la relève du maître est partout....
tout ceci a une origine dans les cerveaux , le fonctionnement de ce cerveau ego, névrosé par sa fonction de survie a tout prix , or des qu'il comprend un peu , cet ego sait qu'il a perdu , il ne pourra gagner la survie sans mort , ....
........la force vitale de l'univers est "énorme " , origine sans doute sans début ni fin, mais ce petit bout d'instinct /ego , se prends alors pour le tout qui n'a ni début ni fin...
or lui est impermanent , il est né et va finir....en tant que ce qu'il est...humains, animaux,choses....
l'échec est garanti, l'histoire même mensongère le montre...ca ne sert a rien ...
l'humain est en mode "échec" depuis le début...perdu, apeuré , anxieux ,désorienté etc.....etc....il se raccroche a ce qu'il voit , qu'il touche.....ca ne marche jamais...mais il ne sait rien faire d'autre , du moins se résigne t'il a cela ,alors plutot le chaos que regarder notre vide, le chaos ca se voit, ca se touche , plutot quelque chose même horrible que le non connu, car l'ego ne peut regarder que sa mémoire, jamais le présent qui est modifiée d'instant en instant , cet ego est toujours le passé ou une vision du futur , il empêche l'humain d'être dans le mouvement de la vie qui et le présent, d'ailleurs si le corps vivait comme l'ego , l'humain aurait disparu , en fait il ne serait jamais né.....et la vie est alors un calvaire, riche ou pauvre , la souffrance est toujours la , certes pas liée aux mêmes conditions matérielles évidemment , la possession agit comme un puissant anti douleur , mais tres vite les effets s'estompent et il faut augmenter la dose.....c'est le mauvais chemin que nous cherchons tous , sauf exceptions a emprunter....fuir la peur , or c'est impossible car la peur est la fuite.....
reste le chemin personnel , toujours ouvert a chaque instant pour n'importe qui ....
c'est quoi ce "chemin personnel " ?
amicalement

9.Posté par Columbo le 13/09/2010 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Paul Mohad dib;

C'est très profond , ce que vos dites .Connaissez vous Juddi Krisnamurti ?
Vous vous rejoignez sur bien des sujets .A défaut , je vous conseille de le lire.
Krisnamurti est le philosophe par excellence .Il n'entre pas dans la complexité des mots à double sens tel que les "philosophes" européens .vous y trouverez la phrase "Ayez une parole habitée" .
il ne cherche pas l'ascétisme et la lutte conte l'égo.Car chercher à lutter contre l'égo , il revient au galop . La solution ; etre spectateur de soi meme , tout les jours , dans les gestes quotidiens ...Seulement Voir ,.... à ce moment là il s'anéantit de lui meme.

10.Posté par paul mohad dhib le 13/09/2010 14:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut Colombo , merci de communiquer..
je connais Jiddhu Krishnamurti, enfin je ne l'ai pas rencontré mais ai lu certains écrits et sa biographie par pupul jajakar et l'autre par mary Luiytens...
vos 3 dernières lignes sont justes...pour moi , je rajouterais que la connaissance intime, profonde du fonctionnement de "l'ego ",est un impératif pour moi , il se fait naturellement lorsque il y a refus total de la souffrance psychologique .
Pourquoi ? Voir l'origine de cette souffrance remets tout simplement en cause la compétence de l'ego en dehors de son vrai champs d'action : la technique ,les sciences etc etc...trop long pour un post bien sur....
j'ai du laisser la lecture de toutes écritures y compris les siennes, il est un moment ou il est impératif de laisser cela de coté, je ne parle pas de ne plus lire mais plus que cela , je parle d'arrêter de se baser sur un autre fut il génial , ce que k fut je trouve , et commencer son propre chemin...ce que lui même disait aussi d'ailleurs, mais il faut bcp plus que de se le dire un matin , ca demande un parcours "anormal" dans sa propre vie je pense...
j'écris maintenant a a partir de ce que j'ai expérimenté pour moi ou vois clairement maintenant..
il m'a fallut laisser Krishnamurti de coté , je vois en ce qu'il dit un discours tres tres important cependant....il rejoint ce que l'on peut appréhender dans certains écrits du Bouddha, d'après le livre de walpola Rahula...sur le sujet....
Bouddha voulait mettre un terme a la souffrance psychologique, krishnamurti le dit dans un chapitre appellee " la flamme du mécontentement " si vous avez lu ce passage...c'est le même cheminement...
Le problème est de trouver un biais pour que ce soit une "autre capacité " que l'ego qui voit ce même ego , et le désastre qu'il produit.....ca implique donc une ou d'autres capacités que nous aurions, pour moi je dis que nous avons, pour en savoir quelque chose par expérience...ca apporte des changements dans l'attitude générale par rapport a soi et au monde, le non sens total de nos sociétés ainsi que sa brutalité se voit encore plus, car on apprends alors a regarder en face ce qui est du monde des faits , et la vérité a sa propre énergie , énergie qui transforme et qui apporte tant a la connaissance de soi ,donc du monde..
cet ego que j'appelle cerveau analytique est compètent dans les techniques , et encore ?? la même ou il doit être compètent , il lui arrive de bien se planter..
il a ainsi transformé la globalité de la vie en technique pure, et comme l'ego conclu toujours son analyse par une réponse binaire oui/non , pratique je le répète pour des choix techniques du genre faire un toit solide , il fait pareil avec les "gens " , tantôt il se dit : celui ci va me servir je garde...........ou : celui ci ne me sert a rien , je jette.....
tout le malheur des humains se voit dans ce fonctionnement de l'ego..
comme vous dites , on ne peut lutter contre ...ca demande a être vu aussi ,car ca le renforce, par contre on peut le laisser faire a sa guise, ce qui est notre cas.......
que faire alors ? reste a comprendre et voir , lorsque son rôle néfaste est perçu tres profondément , lorsque cette vérité est vue dans l'instant alors la tout devient possible pour soi même d'abord......
mais le lire n'est pas suffisant , on atteint a un certain point le moment ou le chemin doit se faire seul , comme personne ne peut manger pour moi, personne ne peut vivre cela pour moi....
le sujet est vaste ..........a chacun de s'en emparer....
un matin lorsque je me suis dit tres tres profondément : je veux connaître ,voir comprendre et me débarrasser de cette souffrance psychologique , c'est la que tout a vraiment commencé...
j'en suis rendu au point ou je dis que cette souffrance est une alliée que l'on ne comprends pas , elle dit : attention tu es sur le mauvais chemin.....
telle la souffrance physique elle a un rôle d'alarme qui dit : attention ca ne va pas, il faut agir , guérir physiquement et/ou psychologiquement....
je ne peux aller plus loin , le média n'est pas le bon ,de plus je suis plus dans la vision de tout cela , bien que de temps en temps l'envie de communiquer me prenne..
portez vous bien..
a un de ces jours...
ps: je n'ai pas relu, alors ca "bug" peut être des fois !!

11.Posté par ange le 13/09/2010 14:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Paul mohad dib : l'échec de l'humain , cela serait de voir son existence terrestre de passage , de ne jamais atteindre l'éternité . Il aurait envie d'éternité ici mais il sait aussi que cela serait une monstruosité .Il voit ses chers aimés (amis , parents ) disparaître . Toute sa vie est une larme et un regret , parfois une attente aussi . Voilà le grand malheur de l'homme de comprendre que "tout est vain", "vanitas vanitatis" . L'homme religieux croit .Sa souffrance devient calmée , rassurée . Il a compris la vanité du monde d'en bas , des haines, des envies, des jalousies . Mais cela ne l'empêchera pas de s'engager fortement pour défendre des faibles et pour la justice . L'homme puissant est le plus malheureux car il a toutes les autorités sauf celle de la loi naturelle . Il en devient fou et rage contre Dieu .L'homme pauvre n'a même pas le temps de se préoccuper d'autre chose que de sa survie de base . Alors, il rate tout et "l'échec est garanti, l'histoire même mensongère le montre...ca ne sert a rien ...
l'humain est en mode "échec" depuis le début." A regarder le monde, on voit une succession de guerres, de batailles , de tueries dans tous les pays du monde et dans toutes les époques du monde . Aussi cet article au dessus est faux car il fait "porter la faute" à l'occident mais bien avant l'occident, il y a eu des guerres, de l'esclavage, des meurtres , de la haine . Alors l'occident et ses contradictions et son système sont intéressants à étudier mais cela ne donne pas la raison de la haine entre les hommes, des guerres et des meurtres, des vols . Dans ma vie, une personne m'accompagnait à chaque fois et je me retrouvais dans des lieux o le monde se jouait : à Crécy, bataille qui fit tant de morts dans la chevalerie française, à Avranche lieu du débarquement de la deuxième guerre mondiale, , à Manassas (Etats-unis) , lieu de massacre de pauvres gens paysans se retrouvant dans la guerre de sécession et même , par hasard , dans une de ces tours jumelles qui ont servi de prétexte à la guerre d'Irak , un an avant les évènements où de braves pompiers et des employés innocents ont péri . Je n'ai pas choisi ces lieux , c'est le hasard qui a fait que je passe dans ces endroits de souffrance . Mais la vie est bizarre et fait réfléchir . Pourquoi se retrouver dans des endroits où l'homme a montré le pire et des endroits qui ont ou vont changer le cours du monde ? Peut-être pour réfléchir à l'homme, aux sociétés, aux confrontations et au sens de l'histoire .

12.Posté par ange le 13/09/2010 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je corrige Avranches . Il se trouve que j'ai appris un peu plus tard que j'avais dormi , sans le savoir, dans un endroit qui avait été une "chambre de torture nazie" par le passé ou interrogatoire . ça fait froid dans le dos ! Mais où placez-vous Hitler parce que n'oubliez pas que cet article là , Hitler aurait pu l'écrire . Il exécrait tout ce qui était l'occident , la chrétienté, les judéité et voulait revenir au paganisme , à la culture nordique , aux valeurs de force contre les valeurs de pardon et rédemption . Attention de ne pas juger les hommes selon un modèle ou selon des valeurs ou des religions . Paer contre, on peut démontrer les égarements d'un modèle , surtout si il nous conduit à la puce RFID .

13.Posté par paul mohad dhib le 13/09/2010 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut Ange...pour moi c'est plus simple, l'humain a un "bug" dans le cerveau , il a perdu ou jamais ouvert une partie du cerveau qui reste endormie.....celle qui n'est plus dans le : "moi-je "...seulement, mais je ne souhaite pas communiquer plus sur le sujet..pour le moment...toute action même anodine a pour origine ce cerveau, pour le reste croire n'est pas savoir je pense....
amicalement..

14.Posté par Columbo le 13/09/2010 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Paul Mohad dib,

je suis d'accord avec vous .je n'ai pas relu volontairement un seul krishnamurti depuis vingt ans .(au seuil du silence )
Mais j'ai retenu quelques passages ;
"Ne laissez pas vos préjugés obscurcir votre observation des choses telles qu'elles sont .ne faites qu'observer"
"La pensée brisant ses liens devant se propre insignifiance , est l'explosion de la méditation.Le souvenir d'hiers , ne fait qu'obscurcir aujourd'hui , et la comparaison empeche la perception".

ce que j'ai appris est que la douleur psychologique , n'est crée que par la pensée d'hiers. Que le futur n'existe pas , étant aussi crée par la pensée d'hiers.Pour "vivre mille jours en un jour" il faut vivre l'instant présent .Non pas se débarrasser de son passé et de sa mémoire pour devenir un zombie vivant , mais de se Voir , de voir les méandres de la pensée sans préjugés.

Krishnamurti , est boudha ont énormément souffert psychologiquement pour avoir eu l'éveil .
L'un a perdu son frère .Cela l'a conduit à aller le chercher dans chaque etre humain , et que finalement , il l'a trouvé dans chaque etre humain .c'est une parabole , mais vous me comprenez...
Boudha , lui aussi en violant les règles du palais , ou il ne manquait de rien en était sorti.
Il a été frappé par la misère humaine , qui était à l'extérieur .Je vais m'arreter là , sur ce sujet.

15.Posté par paul mohad dhib le 13/09/2010 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ colombo, merci de ce dernier mot.tres intéressant...je n'ai pas non plus a rajouter, pour le moment....
dans un dialogue en vrai face a face si ,nous pourrions échanger mais le média internet a des limites logiques...ainsi que l'écriture d'ailleurs, pour moi en tous les cas !
salutations amicales.
ps. a un de ces jours.

16.Posté par abeilles le 15/09/2010 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si Tous les peuples avaient eu le courage d'affronter la révolte en 2003 TOUS à brandir cette insubordination contre l' attaque illégale,illégitime ,Mais TOUS rentrés gentiment chez-eux ,Je pensais vraiment que le peuple Arabe allait réagir et entraîner les autres
C'est très gentil de traiter ces Criminels sans âme,Nous? avons aussi une part de Responsabilité ,Il ne faut pas oublier que nous avons fermé les yeux sur l'embargo Inhumain qui a fait des millions de Morts d'enfants ,Ces Chacals claquent les doigts et vous obéissez le Passeport avec la puce ,depuis le 9/11 ,la carte d'identité à puce depuis qu'ils ont déposé un pauvre type dans un avion ,le scanner pour vous admirer à poil ,au lieu de vous priver de voyager rien que vos déplacements d'agrément ,cela aurait suffit pour leur faire comprendre que leur jeu (( du chat qui joue avec la souris avant de la croquer est terminé)))

17.Posté par ange le 21/09/2010 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour abeilles : c'est vrai que c'est le nombre qui fait la force . Si nous avions refusé le scanner et donc le voyage en grand nombre, cela aurait beaucoup de sous en moins et ça, les sous en moins , c'est plus fort que tout pour les faire changer d'avis . Mais comme vous le ndites, les gens n'ont peut-être plus de pudeur et ont l'impression d'aller à la clinique passer le scanner ...

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires