Politique Nationale/Internationale

Javier Solana présente mardi à Téhéran l'offre nucléaire des six puissances européennes


Le porte-parole de la diplomatie européenne, Javier Solana, présentera mardi à Téhéran les propositions des six puissances sur le dossier nucléaire iranien, selon une source européenne.

Le diplomate espagnol est attendu tard lundi soir à Téhéran en provenance d'Israël et des territoires palestiniens où il était arrivé dimanche soir, apprend-on de source européenne.


Lundi 5 Juin 2006





L'émissaire européen rencontrera mardi le responsable iranien du Conseil Suprême de Sécurité Nationale de l’Iran, Ali Laridjani, pour lui faire part de l'accord intervenu la semaine dernière à Vienne entre les cinq membres permanent du Conseil de sécurité et l'Allemagne.


Cet accord porte sur des mesures visant à pousser l'Iran à abandonner son programme de d'enrichissement et de retraitement de l'uranium, une activité que l'Iran revendique comme un droit inaliénable.


Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré ce week-end que Téhéran prendrait le temps d'étudier les propositions des six puissances - Etats-Unis, Russie, France, Chine, Grande-Bretagne et Allemagne.


"Nous ne porterons pas de jugement à la hâte", a affirmé Mahmoud Ahmadinejad, qui s'exprimait devant une foule réunie devant le tombeau de l'imam Khomeiny commémorant le 17e anniversaire de sa mort.


"Mais utiliser la technologie nucléaire pour produire du combustible nucléaire à des fins pacifiques fait partie de nos droits et nous ne les négocierons jamais avec personne", a-t-il ajouté.


Le contenu de l'offre des Six n'a pas été rendu public mais les diplomates ont travaillé sur plusieurs hypothèses.


Les responsables iraniens ont déjà déclaré que ce plan pourrait permettre une avancée tout en excluant toute suspension des activités d'enrichissement d'uranium.


"Nous pensons que s'il y a de la bonne volonté il est possible que nos idées concordent avec cette proposition et que nous leur permettions de se sortir d'une situation qu'ils ont eux-mêmes créée", a déclaré Manouchehr Mottaki, ministre iranien des Affaires étrangères.


Dimanche, intervenant à son tour, le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré que Téhéran ne devait pas céder sur ses "avancées scientifiques" face aux "menaces" et "pots-de-vin". "Nous avons accompli de nombreuses avancées scientifiques (...) et nous ne devrions pas abandonner sur cette ressource précieuse face aux menaces des ennemis et ne devrions pas être dupés par les pots-de-vin de l'ennemi", a dit la plus haute autorité de l'Etat, dans un discours retransmis par la télévision



irna (agence de presse iranienne)


Lundi 5 Juin 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires