Economie

Jacques Myard


Jacques Myard
le 8 décembre 2006

La BCE vient d’augmenter une nouvelle fois son principal taux directeur en le portant à 3.5% alors que l’inflation en France est à peine de 2%. Aucune raison économique ne justifie cette mesure, elle est même absurde !

Il s’agit en effet de la sixième hausse consécutive annoncée des taux directeurs de la Banque centrale européenne après que l’euro a atteint son niveau historiquement le plus élevé face au dollar. Elle va porter un nouveau coup à la croissance de la zone euro déjà fort modeste alors que l’inflation également très modeste est en phase de décélération. !

En réalité cette mesure est une décision politique qui trouve sa justification dans l’orgueil de puissance d’une banque centrale qui veut affirmer son indépendance face aux Etats. Une telle attitude est intolérable !

La BCE est irresponsable ; elle joue les apprentis sorciers. De deux choses l’une : ou les Etats reprennent la main et recalent fermement la BCE en lui imposant des orientations de croissance, ou les peuples vont se révolter en risquant de jeter le bébé euro et la BCE avec l’eau du bain.


Zeynel CEKICI
Vendredi 8 Décembre 2006


Jeudi 21 Décembre 2006

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires