Conflits et guerres actuelles

JOHN MC CAIN : “ON A PAS FINI DE FAIRE LA GUERRE AU RESTE DU MONDE”



Jeudi 20 Mars 2008

[Gregor Seither - IES News Service - 19/03/2008]

Si vous êtes un tant soit peu familier du Sénateur et candidat à la présidentielle John McCain, vous connaissez sa réputation de colérique. Sa colère a plusieurs fois explosé à la plus petite provocation, y compris vis à vis de ses collègues et amis Républicains.

L’idée même que McCain puisse devenir le président de notre pays me fait froid dans le dos. C’est un homme capricieux et imprévisible, il n’a pas les nerfs très solides et perd rapidement son calme… et tout cela m’inquiète” écrit le Sénateur Républicain Thad Cochran, malgré le fait qu’il ait soutenu la candidature de McCain aux primaires Républicaines.

Vous avez certainement également entendu parler de son caractère tétu. “Quand il a une idée en tête, aucun avis divergent, aucune opinion contradictoire, aussi raisonnable soit-elle, n’est accepté” explique le général Larry Wilkerson, ancien assistant en chef du Secrétaire d’Etat Colin Powell et collaborateur de longue date de McCain. “Certains appellent cela de l’arrogance, de l’hubris. Moi je dirais qu’il a tendance à être trop fier et que cela lui nuit. C’est une caractéristique de sa personnalité qui me dérange“.

Mais il y a un autre aspect de la personnalité de McCain que vous ne connaissez peut-être pas. C’est celui qui risque d’influencer ses décisions quand il sera Commandant en chef des armées.

Tout au long de sa carrière politique, John McCain a systématiquement favorisé - presque comme un reflexe - l’usage de la force écrasante de la puissance américaine. Son premier choix a toujours été et sera toujours l’usage de la force militaire, au détriment de toutes les autres options,” explique Larry Korb, ancien conseiller militaire du Pentagone et de la Maison Blanche sous Ronald Reagan et membre de l’équipe présidentielle de Barrack Obama.

Issu d’une famille de militaires, ayant un père et un grand-père Amiraux de marine, pilote d’avion de chasse lors de la guerre du Vietnam, McCain a toujours défendu l’idée que - si on avait laissé faire l’armée et déployé la pleine puissance militaire étatsunienne, les Etats-unis auraient gagné la guerre en Asie du Sud-Est. “La bonne stratégie, c’était des tapis de bombes qui transforment le pays en un grand parking. Ensuite on aurait ramassé ce qui restait encore debout et on serait rentrés chez nous pour Noëlavait il déclaré à l’époque. Son séjour dans les camps de prisonniers de guerre du Vietcong n’a rien fait pour calmer son ardeur belliqueuse.

McCain se présente comme un guerrier aguerri, impatient de partir au combat. Il est le candidat de cette frange de la population américaine qui envisage l’avenir sous la forme d’une guerre sans fin contre l’islam radical et qui jubile à l’idée de voir le “Capitaine McCain” remonter dans le cockpit de son chasseur bombardier. Poussé par son assistant Marshall Wittman, également proche conseiller du “Sénateur faucon” Joe Lieberman, John McCain a plusieurs fois chanté les louanges de son idole politique, le président Théodore Roosevelt, champion de la “mission civilisatrice” des Etats-unis dans le reste du monde. Une telle ferveur missionnaire attire les néo-conservateurs comme un aimant. . .

S’il est élu, John McCain propose de renforcer encore la lutte contre “le défi transcendant que pose l’islamisme radical“. Pour cela les Etats-unis mettront sur pied de nouvelles organisations militaires supranationales , allant d’un corps d’armée entièrement consacré aux opérations spéciales (“imaginez la rapidité et la précision meurtrière d’une unité spéciale de rangers, et multipliez-là par cent”) à la création d’une “Ligue des Démocraties” qui contournera les Nations Unies, dont la réticence à l’hégémonie américaine a toujours énnervé McCain.

L’OTAN sera un autre outil de choix de la stratégie internationale de McCain, avec pour principal objectif de contenir la montée en puissance de la Russie et de repousser son influence en Asie centrale ainsi que dans le Caucase.

Derrière tout cela se dessine un nouvel unilatéralisme U.S., comme à l’époque Reagan, avec pour objectif de “faire reculer les états voyous” (nouvelle mouture de “l’Axe du Mal”) qui menacent la suprématie économique et politique des Etats-Unis.

Ce programme, qui n’est rien d’autre qu’une version actualisée du bon vieux P.N.A.C. (Projet pour un nouveau siécle américain), utilisera la peur du terrorisme et le spectre islamiste pour mobiliser les opinions et gouvernements dans la “guerre contre le terrorisme” . . .

Ne vous trompez pas,” avertit McCain. “Il y aura d’autres guerres. Je regrette de devoir vous dire cela, mais nous n’avons pas fini de faire la guerre au reste du monde. Nous ne nous avouerons jamais vaincus, nous ne nous rendrons jamais, mais il y aura de nouvelles guerres

http://libertesinternets.wordpress.com http://libertesinternets.wordpress.com



Samedi 22 Mars 2008


Commentaires

1.Posté par hélène le 20/03/2008 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce type est un vrai psychopathe dangereux pour la planète entière qu'il faut enfermer vite fait!!!

2.Posté par Roland le 20/03/2008 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est un Hitler!

comme disait les anciens: "Les Dieux rendent fous ceux qu'ils veulent perdre" Vu le contexte, et où en sont dejà les USA si'il est élu (à Dieu ne plaise, car ce serait vraiment trop dangereux!) il sera peut être celui qui conduira les USA dans le gouffre. L'embêtant c'est qu'il y enmènera sans doute la planète terre en même temps (par exemple s'il se sert de ses bombes, ou s'il bombarde une centrale libérant toute la poussière radioactive dans l'athmosphère, etc.
il dait froid dans le dos. Il est pire que Bush, Bush n'était qu'une marionette, et sans doute plus "flexible" devant le réel.

3.Posté par sharny le 20/03/2008 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Certains sont nés pour tuer( born to kill )

4.Posté par Zorro m.d.s le 20/03/2008 22:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a de bonne chance d etre élu.Imaginez comment un type comme ça peut s entourer...certainement pas des bureaucrates, ce doit etre tous des partisans de l "Action" = la guerre.
Par contre il ne dit pas comment il va faire pour sauver l économie américaine, le dollar, ainsi que l image des Etats-Unis dans le monde...ennuyant.

5.Posté par Anome le 20/03/2008 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En fait, le discours de Mc Cain n'est peut-être destiné à être compris par le commun des mortels... Ce qu'il importe de savoir c'est à qui il s'adresse.

La phrase " Nous ne nous avouerons jamais vaincus, nous ne nous rendrons jamais" ne s'adresse peut-être pas à ceux que Mc Cain designe comme ses ennemis musulmans mais peut-être plutôt aux forces qui espèrent restaurer les US dans leur "fonctionnement normal".

On se rappellera la phrase de Bush "notre mode de vie n'est pas négociable" qui semblait s'adresser à ceux qui furent désignés comme les organisateurs des attentats du 11 septembre mais qui, à la lumière de l'évolution économique du monde prend un tout autre sens et paraît plutôt s'adresser au "reste du monde" dans son ensemble pour son rôle (plutôt passif d'ailleurs) dans l'évolution des données économiques qui font que les US ne cessent de s'affaiblir et menacent de sombrer dans une crise équivalente à celle de 1929..

Il s'agit une fois de plus de repousser une sorte d'appel à la soumission à quelque chose qui menace le US dans ce qu'ils sont. En aucun cas les "islamistes" ou la "menace musulmane" même telle qu'elle est dépeinte par les amis de Mc Cain ne peut être crédible.

En revanche, si Mc Cain fait partie d'une conspiration qui a pipé les dernières élections Us et contrôle, à travers ses pions dans les média, le gouvernement et l'USAF, le destin des US les phrases citées prennent le sens d'un défi ou d'une menace aussi envers la partie du peuple US qui veut revenir à un régime moins violent et plus proche de la constitution US qu'à ceux qui en Europe et à l'ONU commencent à presser l'establishment US de retourner dans le (plus ou moins) droit chemin.

En tout état de cause, il est clair, pour moi au moins, que les phrases que se jettent à la figure les personnalités importantes du monde occidental et plus particulièrement les néoconservateurs les plus puissants sont à relier à la bataille qui fait rage dans un occident politique occulte qui n'est plus aussi monolithique qu'il y paraît maintenant que les limites de la puissance US ont été révélées au grand jour.


6.Posté par Anome le 20/03/2008 23:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quant à chanter les louanges de Roosevelt, Mc Cain le fait pour tenter de se rendre crédible aux yeux du peuple US dans le rôle d'avatar de celui qui sauva les US de la crise...

Mais là, le personnage n'est pas du tout crédible car Roosevelt était un politique subtil capable de reconnaître les limites du libéralisme économique, ce que Mc Cain, qui est à cent lieues de toute subtilité, est loin d'être. Par ailleurs le peuple US a déjà tâté d'une gouvernance basée sur des idées simplistes et la force brute... On peut même dire qu'il en a soupé.

7.Posté par whereislove le 01/04/2008 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh ben moi qui pensait que le petit Georges était dangereux voilà sans doute un élément encore plus dangereux. Si jamais il passe ce qui est fort probable on sera parti sans doute pour un nouveau cycle de guerres. Mais qui seront les prochains ennemis ? L'Iran, la Syrie ? Qui ? On se demande souvent quand ce genre de personnes parlent à qui ils s'adressent ? Est-ce des codes à leurs pars ? "nous ne rendrons jamais !" Et bien j'ai envie de lui dire "nous aussi". Mon nous s'adresse aux amoureux de la paix et à ceux qui en ont assez de toute cette violence gratuite. De toutes ces ressources utilisées pour détruire, rendre stérile les hommes et la nature. Toutes ces armes à l'uranium appauvri utilisé dans des pays où ce sont les innocents qui le paient. Mais enfin que veulent ces messieurs ? Nous tuer tous à petit feu ? Merde enfin ! Quand je vois des petits bouts de choux comme ma nièce qui n'a encore que 5 mois et que je vois ce que veulent des gens comme McCain ça me déprime. Je suis un nom violent absolu mais je tiens à dire que si c'est pour défendre des personnes innocentes et sans défense je peux devenir violent parce que trop c'est trop !

8.Posté par Vince le 19/04/2008 02:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui à la guerre mais contre la Chine pour finir le boulot de Mc Arthur.

1 c'est une dictature
2 elle emprisonne des enfants
3 elle provoque le chômage chez nous
4 elle a une armée qui croit trop vite
5 elle génocide les tibétains dans les camps de rééducation
6 elle colonise le Tibet
7 c'est un Etat Totalitaire

il faut des couilles, mais c'est faisable.


Ceux qui ne comprennent pas, imaginez que les US n'avaient pas libéré l'Europe du IIIe Reich.

Aujourd'hui il faut être aussi courageux et affronter les ordures de ce mondes. (même si on en a aussi, les génocides ça va trop loin désolé on ne peut pas parler de paix sans guerre.)


Alors moi je soutiens Mc Cain.

9.Posté par Vince le 19/04/2008 02:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

e doit etre tous des partisans de l "Action" = la guerre.
Par contre il ne dit pas comment il va faire pour sauver l économie américaine, le dollar


tu as la réponse: la guerre si elle est totale, elle rapporte beaucoup.

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires