Politique

Ivanov : « L’Iran ne fait pas l’objet de sanctions. »


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 24 Février 2011 - 03:59 Ce que j’ai dit à Stuttgart

Jeudi 14 Janvier 2010 - 10:59 Turquie-Russie : amour et tubes


Le ministre iranien de la Défense : « Il n’y a aucun obstacles ni sanctions à l’Iran s’il souhaite acheter plus d’équipements défensifs pour protéger ses sites nucléaires. » Sergueï Ivanov a fait état, devant les journalistes, de la livraison à l’Iran des missiles Tor-M1 avant d’ajouter que son pays continuerait de développer la coopération techno-militaire avec l’Iran, en se guidant sur les normes du droit international.


Keyhan
Jeudi 18 Janvier 2007

Rappelant que l’Iran ne fait l’objet de sanctions, il a indiqué que si les responsables souhaitaient acheter des armements défensifs russes, la Russie est prête à les vendre. La démarche du gouvernement russe et son insistance sur la poursuite de sa coopération militaire avec l’Iran a provoqué la colère de la Maison Blanche.

Tom Keissy, l’adjoint du Porte-parole du Département d’Etat américain a, ainsi, réagi aux propos du ministre russe de la Défense : « Nous croyons que la démarche de la Russie est inappropriée d’autant plus que l’Iran est sous des sanctions de l’ONU pour la prolifération des armes nucléaires et qu’il ne respecte pas les résolutions du Conseil de sécurité. » « Nous ne voulons pas, certainement, être témoin d’aucune aide de tel genre à ce pays qui est le supporter du terrorisme. »a-t-il ajouté. Répondant à la question à savoir si Washington a fait part de sa protestation à Moscou quant à la livraison des missiles Tor-M1, Keissy a dit : « Nous avons, à maintes reprises, discuté de ce sujet avec le gouvernement russe aussi bien à Moscou qu’à Washington. » « Je ne suis pas sûr des liens et relations établies, actuellement, dans ce domaine, mais je pense que nous continuerons toujours à faire part de nos opinions et points de vue sur cette affaire. » a indiqué Keissy. Les discussions se déroulent, en fait, autour de la livraison de systèmes de DCA russe Tor-M1 qui sont un moyen de défensif de courte protée dont le contrat a été signé à la fin de 2005. Au termes du contrat, la Russie devait livrer à l’Iran 29 missiles pour un montant de 700 millions de dollars. Il est à noter que ces missiles peuvent détecter 48 cibles, à l’altitude de 6000 mètre, et viser, en même temps, deux cibles. Les responsables russes ont annoncé, il y a quelques temps, la livraison d’un certain nombre de ces missiles à Téhéran.


Jeudi 18 Janvier 2007

Actualité en ligne | International | Analyse et décryptage | Opinion | Politique | Economie | Histoire et repères | Sciences et croyances

Publicité

Brèves



Commentaires