MONDE

Israéliens et Turcs réunis secrètement à Bruxelles



Jeudi 1 Juillet 2010

Israéliens et Turcs réunis secrètement à Bruxelles
D'après les médias israéliens, le ministre israélien du Commerce, Benjamin Ben Eliezer, a rencontré le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu, pour tenter d'améliorer les relations entre les deux parties .

Selon la télévision israélienne Channel 2, Ben Eliezer a rencontré Davutoglu il y a quelques jours quelque part en Europe, mais sans fournir de détails sur la réunion .
 
 Cette information a été confirmée pour l'essentiel par le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a déclaré avoir autorisé une rencontre "non officielle avec une personnalité turque".
  

Une source officielle turque a pour sa part confirmé la nouvelle, selon l'Agence France Presse.
La rencontre "a eu lieu hier mercredi à Bruxelles à la demande d'Israël", a déclaré ce responsable, parlant sous le couvert de l'anonymat.
  

"Nous avons déjà transmis une note à Israël expliquant nos attentes à leur égards. Ces attentes ont été réitérées lors de la rencontre", a-t-il  ajouté.
  
  

Mais une porte-parole de l'ambassade turque à Bruxelles a nié la tenue de cette rencontre.  
 
Pour leur part, des collaborateurs de Davutoglu et du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan ont refusé de confirmer ou de démentir à l'AFP la tenue d'une telle rencontre.
 
Réagissant à cette information, le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a violemment protesté contre le fait que la rencontre avait eu lieu à son insu .
 

  Le bureau de Lieberman a déclaré dans la soirée que la rencontre israélo-turque avait eu lieu sans que le ministère israélien des Affaires étrangères en ait été informé et sans son approbation .
 
"Le ministre des Affaires étrangères considère comme grave le fait que cela s'est produit sans que le ministère en soit informé", indique le communiqué ,  qui ne mentionne pas les noms de Ben Eliezer et de Davutoglu .
  
"C'est une insulte aux normes de comportement communément acceptées et un coup sévère à la confiance entre le ministre des Affaires étrangères et le Premier ministre", déclare le communiqué .
  
Dans un communiqué, il a attribué à "des raisons techniques" l'absence de coordination avec le ministère des Affaires étrangères .
  
La rencontre a été cachée au négociateur en chef turc Egemen Bagis et au ministre de l'Agriculture Mehdi Eker, qui se trouvaient à Bruxelles avec Davutoglu, indique NTV, qui ne cite pas de source .
   
Selon la chaîne turque, les deux ministres ont discuté des moyens de réparer les relations bilatérales, et Davutoglu a réitéré la position d'Ankara selon laquelle Israël doit présenter des excuses pour l'arraisonnement de la flottille de la liberté, notamment le navire turc Mavi Marmara .

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 1 Juillet 2010


Commentaires

1.Posté par loule le 01/07/2010 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Le site Internet du quotidien israélien Haaretz a déclaré qu'elle s'était déroulée en Suisse. Selon la télévision turque NTV, MM. Davutoglu et Ben Eliezer se sont rencontrés pendant plus de deux heures mercredi dans une suite d'un hôtel de Bruxelles, où le chef de la diplomatie turque se trouvait pour discuter des négociations en vue de l'adhésion de son pays à l'Union européenne."
dixit Le Monde


2.Posté par BD le 01/07/2010 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La turquie s'abaisse pour integrer l'europe ,c'est ça son objectif.Integrer l'europe avec ses lois anti musulmane.Moi je dis que le vrai pays ,c'est l'iran point barre.A part ça ,rien de beau

3.Posté par abeilles le 01/07/2010 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils sont mort pour rien puisque les chargements ont été détruit,et celle des femmes libanaises???des Iraniens ???iln'y avait que Saddam qui aidait sincèrement les Palestiniens ,les autres des gens foutismes

4.Posté par Mohamed le 01/07/2010 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Helas c'est toujours nous les arabes qui sommes les dindons de la farce , on est toujours là à attendre que les autres fassent quelque chose pour nous au lieu de prendre notre destin en main

5.Posté par OuLaLA33 le 01/07/2010 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quoi joue les Turcs je n arrivent pas a cerner leurs objectifs et cette attachement à vouloir rentrer dans l Europe alors que celle ci la méprise!!!
Est ce que c est pour que les frontieres soient ouvert et permettre une immigration de masse en Europe?je ne saisi pas leur strategie.
Et cette rencontre ?israel les a rabaissé aux yeux du monde et rien que cette rencontre conforte les israeliens dans leurs impunités l honneur s arretent au dollar ou quoi?

6.Posté par OuLaLA33 le 01/07/2010 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Erdogan:"Israël reste l'ami de la Turquie"

de pire en pire -_-"

7.Posté par wejdy le 01/07/2010 15:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"L'alliance et le désaveux" en islam, vous connaissez ?
Pour ceux qui sont concernés apprenez en les règles ça vous évitera d'être déçut.
Vous n'allez pas non plus tarder à être déçut par la république iranienne et ses dirigeants.
Allah Sait mieux.

8.Posté par LE JUSTE le 01/07/2010 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les turcs savent tres bien se quil font et en aucun cas ils s'abaisseront devant sion et encore moins pour rentrer en europe (chose qui ne veulent plus)ceux qui pretendent le contraire n'ont rien compris de la politique exterieur turc

9.Posté par OuLaLA33 le 01/07/2010 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Le juste

J aimerai que tu eclaires ma lanterne et que tu argumentes se que tu dis parce que pour l instant la seule chose que je vois se sont les info provenant du proche orient!!
Développe lorsque tu dis "les turcs savent tres bein se qu ils font"!
Mais justement qu est ce qu ils font ?

10.Posté par Intellecterroriste le 01/07/2010 15:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mouais, ça s'appelle de la diplomatie...

Quand deux pays n'ont plus aucune relation diplomatique directe et officielle, il reste encore les rencontres informelles. On est plus au XVIII ème siècle quand même, et heureusement...

11.Posté par loule le 01/07/2010 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne devrait pas tirer de conclusions trop hâtives de cette rencontre
en condamnant ceux qui, hier encore , étaient encensés.
Demain on pourrait apprendre que l'Iran a rencontré celui-ci ou celui-la, sans que cela prête à interprétation...


12.Posté par Turc le 01/07/2010 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est toujours pareil "selon si selon ça" mais est-ce que les journalistes étaient présents ce jour-là à cette réunion pour affirmer leurs "selon".
C'est faux, tout est faut... La Turquie n'a plus rien à foutre de l'Europe. Franchement qui voudrait d'une Europe qui n'arrête pas de se casser la gueule???
Dans quel que années c'est l’Europe qui aura besoin de la Turquie, et la Turquie sait très bien tout cela.

Si Israël est aussi puissant que cela, pourquoi elle n’arrête pas de négocier avec la Turquie???
Tout cela pour dire que la Turquie c'est le future pays tout puissant tout riche.




13.Posté par BD le 01/07/2010 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De Davos au bateau Marmara de la flottille de la liberté en passant par Gaza, par les drones défectueux et autres annulations de manoeuvres ou de survol, Erdogan a essayé de jouer avec la fibre de l'Oumma islamique. Il a été rappelé à l'ordre par ses maitres sionistes, la Turquie n'étant pas membre de l'Otan pour rien. Retour donc à la case départ. L'entité sioniste reste l'ami de la Turquie et ce malgré qu'elle arme les rebelles kurdes et qu'il y ait des attentats et des morts à déplorer. L'ombre d'Atatürk est toujours présente pour rappeler aux turcs leur servilité pour l'Occident sioniste. Leurs amis sionistes sont là pour le leur faire comprendre par la menace tant s'en faut.Reste à savoir comment réagira le peuple turc blessé?L'Oumma doit être déçue par cette annonce brisant son rêve.

14.Posté par wejdy le 01/07/2010 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"L'alliance et le désaveux"
Nombreux sont les musulmans qui souffrent d'ignorance dans ce domaine.

15.Posté par Mohamed le 01/07/2010 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hé oui le ministre Turc des aff.étrang. a bien rencontré un autre criminel de guerre " ben azzer" tous sourires dehors , on a été euphoriques quelques instants à l'idée de voir la Turquie rejoindre la ouma , mais ce n'est rien que du vent
Je vous assure que si un jour la Turquie integrera l'UE elle oubliera tout , on lui a rappelé tout ça , pour les Palestiniens ils n'ont qu'à compter sur eux même , une fois de plus et on le rappelera jamais assez : on a été toujours les dindons de la farce
Les bateaux turcs sont toujours arraisonnés en Israel , aucune éxcuse de la part de l'entité sioniste , plus Liberman s'est dit outré par cette entrevue secrete

16.Posté par ayatollah le 01/07/2010 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au moins avec l'Iran on ne verra jamais ce genre de rencontre !!!

17.Posté par said le 01/07/2010 20:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est de l intoxe attention ou si non fournire un minimume de preuve

18.Posté par iota368 le 01/07/2010 21:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a de tout dans ces commentaires, jusqu'à des Turcs bien employés à montrer leur nationalisme débridé et peut-être bien leur extrémisme religieux. Mais dans la réalité géopolitique, les choses sont différentes.
Le gros problème de la Turquie est justement qu'elle ne sait pas du tout ce qu'elle veut et essaie de plaire d'abord d'un côté, ensuite de l'autre. Pour comprendre cela, il faut tenir compte d'un nombre incalculable de choses et ce n'est pas l'endroit pour le faire. J'indiquerai seulement quelques pistes intéressantes d'exploiter.
1) Il est extrêmement dangereux de tomber dans le panneau des théories de Huntington qui voudraient bien laisser croire que le monde musulman est unifié et prêt à tout pour détruire le "satan" capitalisto-démocrate. Ces théories sont justement propagées par les USA (et leurs sbires européens, tel que Sakozy) pour justifier leurs actions et exactions au Moyen-Orient. Mais il ne faut pas se leurrer: la Turquie n'a absolument aucun intérêt à se rapprocher de trop de l'énorme puissance théocratique extrémiste que représente l'Iran. En effet il existe une opposition historique et permanente entre la Turquie et l'Iran qui continue de propager leur vision antagonistes. En bref, les alliés nécessaires et obligés de la Turquie sont bel et bien l'Occident et Israël et le resteront, et la Turquie favorise toujours la négociation et le rapprochement pacifique tandis que l'Iran pousse perpétuellement à la guerre religieuse et totale. Mais voilà, tant la Turquie que l'Iran sont des pôles incontournables de la politique et de la stabilité au Moyen-Orient. La Turquie, alliée de l'Egypte et forte de sa position stratégique entre l'Orient et l'Occident ne peut pas se permettre de laisser de côté une prise de position en faveur de l'Occident et même si les relations avec Israël se sont refroidies dernièrement, elles vont se réchauffer. D'un autre côté, il y a l'Iran et ses acolytes qui misent sur la Turquie pour avoir un allié de poids. Ankara est donc bien le centre d'intérêt de tout le Moyen Orient, et Davutoglu le sait très bien. Cela explique pourquoi les israéliens vont chercher à se rapprocher d'une manière ou d'une autre de leur allié de toujours qui s'est éloigné pour plusieurs motifs dont l'araisonnement de la flotille au large des côtes de Gaza.
2. La Turquie est pauvre et encore fortement dominée par le spectre de l'Atatürk, ce qui la rend encore fort imperméable à la démocratie et provoque la naissance de mouvements intégristes (largement minoritaires, mais symptômatiques) en son sein.
L'Europe, avec tous ses défauts, sait que la Turquie ne peut pas se permettre de compter sur elle, même si elle représente la porte d'entrée vers l'Orient, mais sans une ouverture plus grande à la démocratie occidentale, elle ne rentrera pas dans l'Union. Sans compter que ce serait ouvrir la porte à un géant musulman, ce qui n'est pas pour plaire à tous les membres de l'UE.
3. La Turquie a pris sa décision de rester dans le camp occidental depuis longtemps. Lorsqu'on voit qu'elle s'est permis de construire de nombreux barrages sur le Tigre et l'Euphrate, cela veut dire pratiquement une déclaration de guerre à ses voisins du Sud, dont elle peut contrôler l'apport en eau, ressource capitale pour n'importe quel pays qui sera toujours prêt à entrer dans l'extrême pour s'en procurer ou s'assurer de ne pas en manquer.
4; Enfin, on pourraît continuer longtemps ainsi, mais ce petit résumé de la géopolitique turque, et je le répète, très bien manipulée par Ankara, permet de mieux comprendre certaines de ses forces et de ses faiblesses. Il en ressort que cette "entrevue" était obligatoire, même si Lieberman se sent lésé. Mais on voit très bien que la Turquie ne peut pas résister à l'appel d'Israël, c'est pourquoi, en bonne négociatrice, elle a demandé réparation, mais une toute petite réparation: des excuses pour son action à Gaza...

Enfin, il est patent que la Turquie s'amuse quelque peu à jouer le chaud et le froid avec ses alliés d'une part, avec l'Iran et ses comparses d'autre part. Ce serait dommage que ce petit jeu, dû au réconfort de sa position reconnue par tous, ne devienne lassant pour l'une ou l'autre partie. A titre de comparaison, l'Arabie Saoudite, musulmane wahhabite (dont l'intention est de ramener l'islam à sa pureté d'origine), donc excessivement fondamentaliste, reste un des grands alliés des USA et d'Israël, sans jouer au chat et à la souris. Elle est beaucoup plus prudente, même si elle ne négocie pas beaucoup. Elle vient même d'ouvrir un couloir aux Israéliens sur son territoire en direction de l'Iran. Pendant ce temps, la Turquie a fermé son espace aérien aux vols israéliens... Dangereux!!

19.Posté par Sirocco le 01/07/2010 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Turquie sait désormais qu'elle ne peut rien attendre d'un Occident décadent et déclinant!

Le caniche sioniste joue ses dernière cartes,car la planète a découvert sa nature criminelle et démoniaque.

20.Posté par Mohamed le 01/07/2010 22:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IOTA Je trouve votre commentaire tres intéréssant et je partage tout à fait votre avis
Alors les amis ne vous laissez pas berner par les politiciens

21.Posté par Mohamed le 01/07/2010 23:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand à TURC "'intervenant du post 12" , je vous affirme que cette entrevue secréte a bien eu lieu
Aussi dans les prochains jours je vous confirme qu'israel va présenter ses excuses ( au diable les morts de la flotille ) les relations vont revenir comme avant et tout sera oublié

22.Posté par tomar le 01/07/2010 23:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lors de cette rencontre Ahmet Davutoglu a rappellé les exigences de la Turquie pour le retour des relations à la normale.D' autres rencontres sont prévus ces jours ci. D' ailleurs les 3 jours d' absence de RTE deviennent tout de suite clair. Il est officiellement en congés afin de ne pas se meler de ces commerages..

L' AKP sait très très ou il va et cette politique échappe très certainement à beaucoup d' entre vous.
Objectif 2023... Souvenez vous en.

23.Posté par kenan le 02/07/2010 02:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce sont les israeliens qui ont voulu cet entretien.cela montre que israel est isolé,
que il a turquie est devenue un pion important pour la paix dans la region.
je vois que israel se plie face à la turquie.
le ministre turc a rappelé les 4 conditions de la turquie.
il n'y a rien de mysterieux, ni de traitrise de la part de la turquie. c'est de la diplomatie.

n'allez pas croire que tout est devenu normalisé entre la turquie et israel.

24.Posté par lol le 02/07/2010 02:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est trop tôt pour tirer des conclusions hâtives et condamner Erdogan !!!
PATIENCE... PATIENCE...

25.Posté par tarik le 02/07/2010 03:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@iota368
"Le gros problème de la Turquie est justement qu'elle ne sait pas du tout ce qu'elle veut et essaie de plaire d'abord d'un côté, ensuite de l'autre "
je crois que dans ton post c'est la seule evidence en effet , j'ai lu et relu a moins que je ne l'ai mal compris mais il me parait que tu dis a la fois une chose et son contraire concernant ton analyse geopolitique Turque !
Il m'apparait quand a moi : que ta remarque ci precedente est beaucoup plus sensée en effet , la Turquie est traversée par des courants Politiques contradictoires , pour ne pas dire a essence culturel où l'ombre d'Attaturk est toujours omnipresente , car d'un coté il y a ceux qui ne veulent pas du tout de l'Occident et reve de grandeur pour leur pays mais tourné vers l'Orient Originel et de l'autre les vils serviteurs de l'Occident qui restent toujours embrummés dans leur rêve de faire amarrer la Turquie a l'Europe et ainsi l'occidentaliser pour de bon et qui sont representés en general par la petite elite militaire et les gens du "Bazar " ( un peu comme en iran), ceux là sont pour le maintien de l'amitié turco -israelienne representant a leurs yeux un gage d'ouverture vers l'occident!
Cependant et malgré toutes ces declarations contradictoires ,pour le moins surprenantes de la part d'Erdogan et de ses ministres , il n'en demeure pas moins que c'est le mouvement islamique qui l'emportera et la turquie s'eloignera de israel , plus tot qu'on ne le pense, car on ne peut nager longtemps a contre courant !

26.Posté par dedelasardne le 02/07/2010 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@iota
a salam ou alaikoum
tu parles de democratie comme si cela existait . c'est n'est qu'un utopie et tu le sais tres bien.Parles plutot d'oligarchie de synarchie mais de grace ne parle pas de democratie en europe ou en occident en generale.car toute les guerres de par le monde sont fomentes par ces soi-disantes democratie.la turquie est le berceau du dernier khilafa et peut etre bien le prochain.
a salam ou alaikoum

27.Posté par kenan le 02/07/2010 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la turquie a rappelé ces 5 exigences:

1 excuses
2 indemnisation victimes et blesses
3 liberation de tous les bateaux
4 commission enquete internationale independante
5 lever blocus gaza

28.Posté par LE JUSTE le 02/07/2010 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OULALA33 ARRET L'ECOLE ET TF1 A FORCE DE CROIRE QUE TU CONNAIS LES AUTRES TU DOIS MEME PAS TE RECONAITRE (bonne continuation dans la division)

29.Posté par Mrroir le 02/07/2010 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils auront toutes les villes sauf Médine et la Mecque , ça vous dit quelque chose ?

30.Posté par Michel le 02/07/2010 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Décidément Israel continue de se foutre de la gueule du monde. Ils soutiennent et arment les séparatistes kurdes contre la Turquie. Au sommet de Davos Shimon Peres a été méprisant avec Erdogan, c'est tout le temps comme ça avec Israel. Ils se considèrent au dessus des autres nations mais en même temps craignent que leurs plus fidèles alliés exceptés les USA et l'Allemagne (because) finissent par se fâcher et rompre avec l'Etat sioniste. Alors toutes ces tractations secrètes et séparées avec leurs voisins pour les empêcher de réfléchir, de s'unir et rompre avec l'entité sioniste. Agresser puis présenter de plates excuses. Diviser, semer le bordel est la constante de la politique étrangère israélienne depuis des lustres. Quoi faire ? Déjà ne plus inviter les Peres, Netaniahu, Liberman, Barak et consort. Mieux les désigner comme persona non grata. Boycotter Israel en soutenant en Israel les opposants au régime sioniste qu'ils soient musulmans, juifs ou chrétiens.

31.Posté par mohammed le 03/07/2010 12:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Incroyable comment certains passent "legèrement" d'une analyse et d'une position données à d'autres diamétralement opposées ... Leur analyse du cas Turquie en est l'exemple. Normal lorsque on ne fait pas la part des choses entre le médiatique, la

propagande , le diplomatique ...

D'autres ,se retrouvent à intégrer dans leur raisonnement et analyse des "données" , acteurs et "réalités"qui tout simplement n'existent pas ou n'existent plus sur la scène géopolitique. La Oumma musulmane , l'unité palestinienne ...
Utopie lointaines ou trés improbables.
Et dans le même temps , ils ignorent les facteurs fondamentaux qui façonnent de nos jours le présent et l'avenir...De cette façon , forcément , on peut changer de vision chaque jour!
La Turquie , légitimement , voulait intégrer l'ensemble européen , pour ses intérêts. Elle est soutenue par les EU qui y voient ,exclusivement, un pilier essentiel à cette réalité incontournable appelée OTAN . Ce levier essentiel et vital pour la Stratégie hégémonique étasunienne.
Donnant donnant donc , ce qui ne peut être reproché à la Turquie.

Par contre l'Europe ,dominée et par les states et par Israel,avec des méthodes et moyens différents, elle se retrouve tiraillée entre les deux du fait des divergences d'intérêts qui existent entre les deux "alliés". Israel, cheval de Troie du sionisme mondial, ne veut pas de l'Islam en europe. Il s'agit bien plus du système islamique :

type iranien, turque de Erdogan, Afghanistan des talibans...Pas de Turquie en europe donc! Véto israélien!

Avec le lent effondrement économique des Etats Unis , ces derniers n'ont plus les moyens de leur politique et leur soutien devient problématique ... Avancée donc des vues israéliennes en europe.D'où réajustement de la stratégie turque concernant son intégration géostratégique.
La Turquie fait donc simplement preuve de pragmatisme et de réalisme . Sa politique suit et suivra les développements de la crise de l'empire étasunien .Elle garde toutes ses cartes et ses atouts en mains . Ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
Quant à la rencontre de Bruxelle, elle ne fait qu'illustrer ce pragmatisme....

32.Posté par ROGSIM le 04/07/2010 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Turquie est membre de l'OTAN alors...

33.Posté par ROGSIM le 04/07/2010 19:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et les Turcs ont peut-être besoins de l'après-vente ! !

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires