Proche et Moyen-Orient

Israël, tumeur dans le corps des pays arabes



Dimanche 21 Décembre 2008

Israël, tumeur dans le corps des pays arabes
" Les Arabes se sont habitués à répéter l'expression " Israël est une épine dans le dos des Arabes", mais, il est vrai qu'Israël n'est pas l'épine, mais encore une tumeur dans le corps des Arabes, tumeur qui ne cesse de menacer leur existence, selon ISNA, citant le quotidien " al-Hayat".
"Comme si les douleurs et les souffrances, issus de cette tumeur sont interminable. Le drame de Gaza est le dernier coup qu'a porté Israël aux Arabes et les habitants de Gaza se sont transformé avec patience et résistance en héros qui ont tenu la tête aux occupants de Qods ", écrit l'auteur arabe, Erfan Nezam eddine.

Ce qui s'est ces derniers mois dans la bande de Gaza semblent inévitables, mais on aurait pu alléger la rigueur de ce qui arrive dans la bande de Gaza, si les partis palestiniens donnaient davantage la priorité aux intérêts nationaux. L'Arabie Saoudite tente de jouer le rôle de médiateur entre le Fatah et le Hamas pour mettre fin à leurs divergences, les tentatives qui sont toutes vouées à l'échec. Les dirigeants de ces deux groupes ont oublié très tôt ce qu'ils avaient signé dans un lieu sacré qu'est la Mecque. Ils ont oublié leurs promesses. L'ennemi sioniste a quant à lui profité de cette occasion pour assiéger Gaza.
" Israël a tenté de justifier ses crimes et ses violences, en abusant des litiges interpalestiniens. A présent, il œuvre à judaïser les territoires arabes et à annexer Beït ol-Moqadas à d'autres territoires occupés. Ils font tout pour déjouer les efforts pour former un pays indépendant palestinien avec Qods pour capitale.

Et à l'auteur arabe d'affirmer :" Maintenant, on comprend la raison du retrait rapide d'Israël de la bande de Gaza. Alors que l'ancien Premier ministre du régime sioniste, Issac Rabin souhaitait voir un jour la bande de Gaza être inondée, le retrait de la bande de Gaza était effectivement une décision stratégique, décision qu'Israël a pris pour atteindre deux objectifs, se débarrasser des retombées financières et militaires de l'occupation de la bande de Gaza et des responsabilités de l'usurpation, d'autant que le ministre de la guerre du régime sioniste, Ehud Barack, a reconnu que le retour dans la bande de Gaza coûtait plus de 5 millions de dollars pour Israël et ce, alors qu'il ne pouvait pas satisfaire de tels frais compte tenu de la crise économique du monde, mais malheureusement et selon ce que disent les responsables israéliens à l'époque d'Ariel Sharon, le retrait de la bande de Gaza attise les tensions entre le Fatah et le Hamas. L'évidence est que les différends entre le Fatah en Cisjordanie et le Hamas dans la bande de Gaza ne va que dans le détriment de la nation opprimée palestinienne qui endurent le siège et souhaitent toujours la mise en placé d'un Etat indépendant palestinien.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Dimanche 21 Décembre 2008


Commentaires

1.Posté par mega le 21/12/2008 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Divisè pour mieux renier,israel ce pays se fout de tout et de tout le monde,si les palestiniens veulent s'en sortir ils faut qu'il soit unis entre eux et avec tous les pays arabes.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires