Politique Nationale/Internationale

Israël se relooke


C’est de la tête au pied qu’Israël se restructure ! Il en a besoin, après ses revers, au Liban, du moins, selon ses dirigeants, qui y voient une nécessité, pour réparer, tant bien que mal, les fissures qui lézardaient ce pseudo-gouvernement.


irib
Mercredi 18 Octobre 2006



Le Comité ministériel en charge de l’approbation des projets de lois a, en effet, approuvé, dimanche, la proposition de changement de régime politique. Le Premier ministre serait élu, au suffrage universel direct, et se verrait confier, en plus de ses responsabilités actuelles, les charges du Président, dont la fonction serait abolie.

Le Président du Comité ministériel et Ministre de la Justice avait, au préalable, rejeté une demande du Ministre de l’Agriculture du Parti travailliste, exigeant que le Conseil des ministres, au grand complet, soit saisi du sujet. Tandis que le Premier ministre, Ehud Olmert, s’est déclaré favorable au changement proposé et a promis, au nom de son parti Kadima, de soutenir le projet de loi, en première lecture, à la Knesset, les Travaillistes cherchent à torpiller l’adoption de la loi au parlement, afin d’éviter le ralliement du Président du parti russophone, Libermann, notamment, l’auteur du projet de loi, à la coalition qui dirige le régime.

La division persiste, pourtant, au sein de la coalition, Shass et le Parti des retraités n’étant pas, non plus, en faveur de l’adoption de cette loi. Les larges prérogatives, qu’envisage le texte pour le Premier ministre, ont alarmé ces partis, qui y voient, tout simplement, la mainmise de celui qui obtient 51% des voix, sur tout le reste de la population. Ce projet de loi n’engendrerait, selon ses réfractaires, qu’un régime porteur de luttes, un véritable casse-tête.


Mardi 17 Octobre 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires