Palestine occupée

Israël réitère le maintien de son occupation des hauteurs du Golan


Le Ministre de l'intérieur du régime sioniste, Roni Bar-on, a mis l'accent sur le maintien des effectifs militaires israéliens, sur les hauteurs du Golan.


irib
Jeudi 21 Décembre 2006

Israël réitère le maintien de son occupation des hauteurs du Golan
A ce propos, le Ministre sioniste de l'intérieur a déclaré que le Golan faisait partie intégrante d'Israël et que la Syrie devait accepter cette réalité que le Golan n'appartenait plus à Damas et que sa restitution était chose impossible. Pourtant, force est de constater que le Golan appartient à la Syrie et que le régime sioniste l'a occupé. Le Ministère israélien de l'intérieur a, même, récemment, émis l'ordre de construire de nouvelles colonies sionistes sur les hauteurs occupées du Golan. A rappeler que le Golan a été occupé, en juin 1967, par l'armée du régime sioniste, au cours d'une guerre de 6 jours. Il y a 39 ans que les hauteurs du Golan ont été occupées et que le régime sioniste, en dépit de l'approbation de dizaines de résolutions au Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale de l'ONU, qui ont confirmé que le Golan appartenait à la Syrie, en demandant le retrait d'Israël de ses hauteurs, insiste toujours sur le maintien de son occupation de cette partie du sol syrien. Au cours du premier round des négociations entre les Arabes et Israël, dans la décennie 1990, les délégations syriennes et du régime sioniste se sont entretenues, pendant une décennie, de la question du Golan, et, au bout du compte, les responsables israéliens de l'époque, en conduisant dans l'impasse les négociations, ont déclaré que les hauteurs du Golan appartenaient à Israël.

Cette semaine, aussi, le Président syrien, Bachar Al Assad, en signe de bonne volonté, a invité, une nouvelle fois, le régime sioniste à reprendre les négociations, mais le Premier ministre du régime sioniste, Ehud Olmert, a rejeté toute négociation avec les responsables syriens. Conformément à la résolution 242, vieille de 39 ans, et approuvée, en 1967, par le Conseil de sécurité, le Golan est une région occupée qui appartient à la Syrie et l'armée israélienne doit en retirer ses forces. Notons qu'au cours de ces 39 dernières années, le régime sioniste, en construisant des dizaines de colonies, sur les hauteurs du Golan, et en y hébergeant des milliers d'immigrés sionistes, a foulé, pratiquement, aux pieds les résolutions de l'ONU. A présent, aussi, l'invitation de Bacher Al Assad à la reprise des négociations sur les hauteurs du Golan a valeur de test pour les responsables du régime sioniste, en faisant prendre conscience à l'opinion publique du monde entier que la structure du régime sioniste s'est bâtie sur le bellicisme, illustrée, par des guerres violentes, dont les nations de la région doivent en payer le prix.


Jeudi 21 Décembre 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires