Palestine occupée

Israël refuse la création d'une zone exempte d'armes atomiques au Proche-Orient


Dans la même rubrique:
< >


Jeudi 27 Mai 2010

Israël refuse la création d'une zone exempte d'armes atomiques au Proche-Orient
Les désaccords entre pays non alignés et puissances nucléaires sont apparus au grand jour mercredi à une conférence de l'ONU à New York, ont déclaré des diplomates à l'AFP.
  
A trois jours de la fin de cette conférence de suivi du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), les délégués de quelque 150 Etats participants négociaient chaque ligne d'un projet de déclaration finale de 28 pages dont l'adoption ne peut se faire que par consensus.
  
L'un des enjeux est la réaffirmation de la validité du TNP, document qui vise depuis 1970 à limiter la prolifération des armes nucléaires.
 
Toutefois, la question la plus épineuse, la création d'une zone exempte d'armes atomiques au Proche-Orient, n'a même pas été discutée en plénière mais au sein d'un petit groupe en marge de la conférence, ont indiqué des diplomates.
   
Les Etats-Unis et l'Egypte mènent les discussions entre les NAM et les puissances nucléaires pour trouver un moyen d'avancer vers ce but.
 
Israël s'oppose à une zone sans armes nucléaires pour qu'il ne soit pas contraint de démanteler son arsenal, estimé à 200 ogives nucléaires. Il pourrait accepter l'organisation d'une conférence non contraignante, selon des diplomates.
 
Le projet de déclaration finale prévoit l'organisation "d'une conférence initiale en 2012, à laquelle devraient participer tous les Etats du Proche-Orient, devant conduire à l'établissement" d'une telle zone.
  
La conférence bute sur deux autres questions: la vérification du programme d'armement iranien et l'exigence des pays en développement que les pays dotés de la bombe honorent leur promesse, faite en 1995, d'aller vers le désarmement nucléaire.
 
Ces problèmes étaient en évidence mercredi lors d'une réunion plénière qui visait à boucler le document final avant la fin vendredi de la conférence, qui dure depuis le 3 mai.
   
Les non-alignés (NAM) ont proposé des avenants au texte, visant à faire accepter le principe d'une date butoir pour l'achèvement du désarmement.
 
L'un d'eux ajouterait "selon un calendrier précis" à une phrase affirmant l'accord de la conférence pour "un plan d'action sur le désarmement nucléaire qui comprenne des mesures concrètes pour l'élimination totale des armes nucléaires," a indiqué un diplomate.
 Selon un autre diplomate, le délégué russe Anatoly Antonov "a fait une déclaration forte, appelant les NAM à davantage de réalisme."
 
Antonov a affirmé qu'une convention sur les armes nucléaires et des dates butoir artificielles pour détruire les arsenaux nucléaires étaient inacceptables, appelant les NAM à "reconsidérer ces questions", selon le diplomate.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Jeudi 27 Mai 2010


Commentaires

1.Posté par roland le 27/05/2010 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ah bon Israel ne veut pas que le Moyen-Orient soit déclaré zone dénucléarisé ?
Mais alors il n'y a pas de problème si l'iran se dote de la bombe, hé !

2.Posté par Alexandre le 27/05/2010 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour roland. Très bien dit et parlé. Bravo.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires