Palestine occupée

Israël projette une offensive d'été foudroyante à Gaza



Aljazeera.com
Samedi 31 Mars 2007

Israël projette une offensive d'été foudroyante à Gaza
Aljazeera.com, le 30 mars 2007


​​​​Les militaires israéliens lanceront bientôt une énorme offensive dans la Bande de Gaza pour écraser les groupes de résistance palestiniens, surtout le Hamas, a dit le chef d'état-major, le major général Gabi Ashkenazi.


​​​​« Le processus de renforcement des organisations terroristes dans la Bande de Gaza devra être affronté, » a dit Ashkenazi aux affaires étrangères et au comité de défense du parlement.


​​​​Réagissant aux menaces d'Ashkenazi, les groupes de résistance palestinienne ont dit être prêts à défendre Gaza, qu'Israël avait évacué en 2005, contre les forces d'occupation israéliennes.


​​​​L'armée israélienne effectue souvent d'importantes offensives militaires à Gaza et en Cisjordanie occupés au prétexte de sévir contre les groupes de résistance palestinienne. De tels assauts meurtriers ont souvent comme conséquence la mort de civils palestiniens innocents.


​​​​L'été passé, les forces d'occupation israéliennes ont fait un long mois d'opérations à Gaza. L'armée prétendait alors que la campagne militaire visait à libérer un soldat capturé en juin par trois groupes de résistance palestinienne, dont l'aile armée du Hamas.


​​​​L'offensive meurtrière, qui a entraîné le ravage de l'infrastructure de la bande côtière déjà pauvre, a laissé morts environ 400 palestiniens et trois soldats israéliens, mais n'a pas amené la libération du soldat israélien, qui est toujours en captivité.


​​​​Les combattants de la résistance palestinienne pensent que l'offensive israélienne attendue vise le Hamas.


​​​​Les officiels israéliens craignent que le Hamas ait une influence croissante, surtout après qu'il ait formé un gouvernement d'union avec le parti du président Mahmoud Abbas, le Fatah, selon Abu Obeida, porte-parole des brigades Al Qassam, l'aile militaire du Hamas.


​​​​Israël a gelé les relations avec le gouvernement palestinien après que le Hamas ait gagné l'année dernière les élections législatives. Il a rejeté la légitimité du nouveau gouvernement d'union après qu'il ait été formé, et a exigé que la communauté internationale exerce plus de pression sur lui pour qu'il reconnaisse l'État Juif, abandonne les attaques contre Israël et accepte les accords de paix passés.


​​​​


​​​​« Frappes de précision »


​​​​Les rapports indiquent que les forces d'occupation israéliennes ont récemment augmenté leur présence sur la fragile frontière Gaza-Israël. Les avions de guerre d'Israël planent aussi fréquemment au-dessus de différentes parties de la Bande de Gaza.


​​​​Mercredi, un drone israélien a tué un palestiniens et blessés trois autres dans la ville de Beit Lahia au nord de la Bande de Gaza.


​​​​L'armée israélienne a prétendu que les hommes ont été visés parce qu'ils préparaient la mise à feu d'une fusée contre des cibles israéliennes.


​​​​En outre mercredi, des combattants de la résistance à Gaza ont tiré huit fusées en Israël, sans provoquer aucune victime. Les attaques ont été revendiquées par le Jihad Islamique et les Brigades des Martyres d'Al-Aqsa, qui sont vaguement affiliées au parti du président Abbas, le Fatah.


​​​​Une source supérieure de la sécurité israélienne a dit à l'AFP que l'attaque aérienne de mercredi était « la partie d'une politique approuvée par le gouvernement contre les lanceurs de fusée Qassam. Nous prendrons les mesures nécessaires contre les cellules de lancement afin de protéger les citoyens israéliens. »


​​​​L'armée israélienne prétend que la dernière attaque était la première action militaire contre les palestiniens depuis qu'un cessez-le-feu est entré en vigueur le 26 novembre entre les groupes de militaires et la résistance de Gaza.


​​​​Un mois après que la trêve ait commencé, le premier ministre israélien Ehud Olmert a ordonné à l'armée d'effectuer des frappes de « précision » sur les cellules de lancement des fusées.


​​​​


​​​​« Mêmes prétexte »


​​​​Les menaces de l'armée israélienne arrivent alors que les leaders Arabes ont approuvé à nouveau un plan de paix vieux de cinq ans lors d'un sommet de la Ligue Arabe à Riyad, la capitale saoudienne.


​​​​Dans le cadre du plan, les nations Arabes reconnaîtraient Israël et normaliseraient les relations avec lui si l'État Juif se retirait des terres occupées depuis la guerre de 1967. Il permet aussi la création d'un État Palestinien indépendant et le retour des réfugiés palestiniens.


​​​​Israël a immédiatement rejeté le plan de paix Arabe, le premier ministre Ehud Olmert disant que le retour des réfugiés palestiniens de 1948 dans ce qui est maintenant Israël est « quelque chose que nous ne pouvons certainement pas accepter ».


​​​​Il vaut la peine de mentionner que, quand l'initiative de paix Arabe a été proposée la première fois à Beyrouth en 2002, l'ancien premier ministre israélien Ariel Sharon a ensuite ordonné à son ministre de la défense, Shaol Mofaza, de lancer une vaste attaque en Cisjordanie, en invoquant le même prétexte qu'Ashkinaz utilise maintenant ; l'écrasement des groupes de résistance palestinienne.



http://www.aljazeera.com/me.asp?service_ID=13461

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info



Samedi 31 Mars 2007


Commentaires

1.Posté par al akl le 31/03/2007 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C’était prémédité depuis la soit disant sortie en pleurs des colons de gaza, l’élément attendu qui leur permettrait de le faire sans trop de « bruit » c’est l’agression atomique/conventionnelle de l’Iran. Enfin, c’est ce que les décideurs semblent penser, ils ont toujours utilisé le principe d’une pierre deux coups. Reste que l’Iran n’est pas l’Irak et qu’il est à souhaiter que ce pays ait pris toutes les mesures pour se défendre. Si le hizbollah est une copie miniature des techniques et de la volonté iraniennes, les israéliens devraient bien réfléchir avant de laisser leur gouvernement commettre l’impensable.

2.Posté par ozlem le 01/04/2007 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israel rejette toujours les plans de paix, il se fout du monde et personne ne dit rien.
En Europe les sionistes ont fichu des désastres , maintenant le moyen orient souffre des imbécilités de ces gens qui croient etre les seuls créatures de Dieu.

3.Posté par ozlem le 01/04/2007 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Maintenant tous les enfants de la planète sont en danger à cause de Bush et de son allié Israel, ils croient que le paradis leur est promis s'ils tuent tous les Musulmans.
Quelle honte, les ancetres de Bush étaient des Nazis et Israel est allié de Bush.Elle est belle la vie , à croire qu'Israel ne veut jamais retenir de leçon.

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires