Palestine occupée

Israël pratique les actes d'apartheid les plus odieux du monde, affirme une députée tunisienne


La députée au parlement tunisien, Costantini Soulaf a appelé à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale à soutenir les efforts de lutte contre le racisme et l'application du droit international pour contrer les crimes sionistes commis au sein du peuple palestinien en général, et dans la bande de Gaza assiégée en particulier.



Tunisie - CPI
Samedi 25 Mars 2017

La responsable chargée du dossier politique et diplomatique dans la campagne mondiale pour briser le siège de Gaza a considéré le racisme sioniste contre les Palestiniens comme les pires formes de discrimination, car l'occupation israélienne exerce les actes d'apartheid les plus violents à travers la construction du mur de séparation et les crimes de violence commis tous les jours sans justification, contre les femmes, les enfants et le peuple palestinien sans défense aux mains des soldats et des colons sionistes, en plus du siège serré sur la population de Gaza qui se poursuit depuis plus de 11 ans, entraînant une situation humanitaire catastrophique.

Costantini a souligné que la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination représente une opportunité pour tous, en particulier le système des Nations Unies dans toutes ses institutions de renouveler l'engagement d'établir les concepts de la justice, l'égalité et la dignité entre les peuples.

Elle a ajouté: "Nous déclarons notre solidarité dans la campagne mondiale avec Rima Khalaf, Secrétaire général de la CESAO et saluons sa position à l'égard des pressions exercées contre elle, afin de retirer le rapport qui condamne l'occupation israélienne en tant que régime d'apartheid le plus cruel au monde entier".

En outre, la députée tunisienne a demandé au Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies de clarifier le contexte de cette situation grave, qui représente une menace pour la crédibilité de l'Organisation et de sa soumission aux pressions du lobby américano-sioniste, et qui conduira à la déception des communautés assurées de la paix mondiale et qui alimentera les désirs de vengeance et de violence.

Enfin, la députée a également demandé le respect des principes de la Déclaration universelle des droits de l'homme, afin de rétablir la confiance et de réaffirmer la foi dans les droits fondamentaux de l'homme et de la dignité, de soutenir le peuple palestinien jusqu'à ce qu'il puisse récupérer ses droits légitimes et mettre fin à l'occupation sioniste.








Samedi 25 Mars 2017


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires