Palestine occupée

Israël pirate un nouveau bateau d’aide humanitaire


Dans la même rubrique:
< >

Un voyage par bateau organisé par des groupes de pacifistes juifs européen avait pour but de dénoncer la « punition collective appliquée à 1,5 million de Palestiniens ».


Al Jazeera
Mercredi 29 Septembre 2010

Ici le militant Itamar Shapira - Les soldats israéliens ont aujourd’hui piraté le bateau transportant 8 militants pacifistes juifs européens et en route vers le ghetto de Gaza - Photo : AFP
Ici le militant Itamar Shapira - Les soldats israéliens ont aujourd’hui piraté le bateau transportant 8 militants pacifistes juifs européens et en route vers le ghetto de Gaza - Photo : AFP

Un navire transportant de l’aide humanitaire et huit militants juifs venus d’Europe, d’Israël et des États-Unis a été piraté par la marine israélienne vingt miles au large des côtes de Gaza après avoir été menacé par un navire de guerre.

Des commandos de la marine israélienne ont pris à l’abordage le bateau Irène, puis les passagers ont été conduits hors du bateau.

Rich Cooper, un organisateur de Independent Jewish Voices, a déclaré à Al Jazeera que son groupe exige maintenant la libération immédiate des militants.

Le navire avait quitté le port de Famagusta au nord de Chypre [secteur turc] dimanche après-midi. [...]

Ehud Barak, ministre israélien de la défense [et criminel de guerre notoire - N.d.T], avait averti à plusieurs reprises qu’Israël allait pirater un navire sur le point d’arriver à Gaza, l’enclave assiégée gérée par le groupe palestinien du Hamas.

« Dans la tradition du mouvement des droits civiques ... Nous affirmons notre droit de continuer notre route vers Gaza en vertu du droit international », avait déclaré ce lundi à Al Jazeera, Glyn Secker, le capitaine de l’Irène.

Un bateau de militants pacifistes juifs

Le catamaran de 10 mètres était minuscule en comparaison du convoi de six navires du 31 mai 2010 et qui transportait une aide 10 000 tonnes d’aide humanitaire et plus de 700 militants associatifs et politiques.

Le voyage a été à l’initiative de groupes juifs européens politiquement à gauche, afin de mettre en lumière ce qu’ils considèrent comme une politique israélienne de punition collective contre les 1,5 million de Palestiniens qui vivent à Gaza.

Yousef Rizka, un responsable du Hamas, a déclaré : « Le gouvernement a déjà dans le passé accueilli des militants juifs venus à Gaza, et notre gouvernement est favorable à toutes les tentatives pour briser le siège imposé à Gaza ».

Israël a [soi-disant] assoupli son blocus naval suite à la sévère condamnation internationale qui a suivi l’abordage du Mavi Marmara. Les neuf militants assassinés à bord de la Flottille de la Liberté ont été un véritable désastre pour les relations publiques israéliennes.

Depuis lors, des groupes venus d’Iran, d’Irlande, du Liban, de Libye et encore d’autres, ont essayé de parvenir à Gaza - avec plus ou moins de succès.

Les groupes représentés à bord de l’Irène comprennent Jews for Justice for Palestinians du Royaume-Uni et l’organisation allemande Jewish Voice.

« La cargaison du bateau tient en une aide symbolique sous la forme de jouets d’enfants, d’instruments de musique, de manuels scolaires, de filets de pêche pour les communautés de pêcheurs de Gaza, et des prothèses, » dit une une déclaration du mouvement European Jews for a Just Peace, le réseau militant qui a coordonné le voyage.

« Nous nous situons dans la fière tradition juive de justice, de défense des droits des opprimés, de l’opposition implacable aux préjugés et au racisme. »

Kate Katzenstein-Leiterer, un chef de file de l’organisation allemande Jewish Voice, avait déjà déclaré en juin dernier : « Nous voulons qu’Israël se comporte d’une manière à être vu comme un Etat démocratique. Aujourd’hui, il est reconnu comme un Etat criminel. Ce n’est pas ce que nous voulons. »

Reuven Moskovitz, un survivant, âgé de 82, ans de l’holocauste [massacre des communautés juives d’Europe par les Nazis et leurs alliés des pays occupés ou annexés - N.d.T] qui était parmi les passagers à bord du navire battant pavillon britannique, est un membre fondateur du village judéo-arabe de Neve Shalom (oasis de la paix).

« Nous sommes deux peuples, mais nous avons un seul avenir », a déclaré Moskovitz dans un communiqué sur le site Jewish Boat to Gaza.

Un autre passager était Rami Elhanan, un israélien dont la fille est morte dans un attentat suicide en 1997 dans un centre commercial de Jérusalem.

Eli Osherov, un journaliste de la télévision israélienne Channel 10 était aussi à bord [...].

Secker, le capitaine de l’Irène, a déclaré à Al Jazeera ce lundi que les organisateurs avaient « à coeur de faire entendre la voix des juifs qui ont une opinion différente de celle de l’establishment israélien ».
ligne-mediane

ligne-notes


 Al Jazeera - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.aljazeera.net/news/m...
Traduction : Info-Palestine.net


Mercredi 29 Septembre 2010


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires