MONDE

Israël pilonne Gaza avec des missiles


Trois enfants ont été blessées dans l’est de la ville de Gaza, après que l’aviation israélienne ait lancé une série d’attaques par missiles sur le territoire assiégé.


Al Jazeera.net - Ma’an
Vendredi 2 Avril 2010

Israël pilonne Gaza avec des missiles

Des responsables hospitaliers palestiniens ont dit que les enfants avaient été blessés par des éclats, après les raids aériens qui se sont produits dans les premières heures de ce vendredi.

Casey Kauffman d’Al Jazeera,rapportant de Gaza, nous a dit que les attaques s’étaient produites sur au moins six endroits.

Il a ajouté que l’activité dans les tunnels, généralement utilisés pour faire entrer des marchandises dans le territoire sous blocus, avait été interrompue de peur des frappes aériennes, et le gouvernement du Hamas a également ordonné l’évacuation des postes de police dans la bande de Gaza.

Des témoins eainsi que des responsables du Hamas ont déclaré que les missiles israéliens avaient touché deux caravanes près de la ville de Khan Younis et une fromagerie, tandis que des hélicoptères ont attaqué une fonderie dans le camp de réfugiés de Nusseirat.

L’armée israélienne a prétendue avoir ciblé des installations servant à la fabrication des armes et à leur stockage dans le centre de la bande de Gaza, dans la ville de Gaza, au nord et au sud de la bande de Gaza, en réponse à des tirs de roquettes sur le territoire [israélien].

[...] Il n’y avait eu aucune revendication pour les roquettes tirées ce jeudi, lesquelles n’ont fait aucune victime, mais l’armée israélienne avait antérieurement déclaré qu’elle tiendrait le Hamas, l’organisation palestinienne qui gouverne la bande de Gaza, « comme seul responsable du maintien de la paix et la tranquillité dans et autour du territoire ».

Fawzi Barhoum, porte-parole du Hamas, a déclaré à Al Jazeera que le Hamas tenait le gouvernement israélien, dirigé par Benyamin Netanyahou, comme responsable de l’escalade, mais selon lui « les raids aériens avaient été anticipés suite aux menaces proférées par Ehud Barak, le ministre de la défense, et par d’autres ministres ».

Il a également accusé « la communauté internationale et les états arabes » de ne « rien entreprendre au sujet de la situation à Gaza ».

« L’absence de la communauté internationale et des états arabes a permis aux Israéliens de faire monter la tension », dit-il.


Raids aériens israéliens sur Gaza

Ma’an News Agency

L’aviation israélienne a lancé une série de raids aériens sur plusieurs cibles à Rafah, Khan Younis, les camps de Maghazi et Bureij ainsi que sur le quartier de Sabra.

(JPG)

Selon des témoins dans Khan Younis, l’aviation israélienne a mené trois raids sur des cibles dans les zones libérées du gouvernorat de Khan Younis, dont le complexe « Asdaa » d’où est diffusée la chaîne de télévision Al-Aqsa, appartenant au Hamas et située à Khan Younis.

Dans la ville de Gaza, les raids ont totalement détruit la fromagerie et laiterie « Dalloul » dans le quartier Al-Sabra , tout en endommageant plusieurs maisons alentour.

Les avions ont également tiré deux missiles sur un poste de police à l’entrée du camp de réfugiés de Nusseirat et sur un atelier appartenant à la famille Alnarouti dans le quartier de Zawaida, près de la société de télécommunications située sur la route Salah El-Din dans le gouvernorat central, apparemment sans faire de blessés.

Le Dr. Muawiya Hassanein, directeur des services d’ambulances et d’urgence de la zone a confirmé qu’il n’y avait pas de morts, pour l’instant, parmi les citoyens palestiniens, mais il a ajouté que 3 enfants ont été blessés aux visages par des débris et que le préjudice matériel était énorme.

Il a également assuré qu’un plan de secours d’urgence était mis en place dans la perspective d’une nouvelle guerre, et qu’un déploiement des ambulances dans tout le secteur avait été fait en prévision de toute nouvelle aggravation.

Tous les gouvernorats de la bande de Gaza soumis au blocus avaient assisté à une présence massive de toutes sortes d’engins de guerre de l’armée de l’air israélienne, ce qui préfigure de nouvelles attaques israéliennes contre Gaza. Israël a prétendu qu’une roquette tirée depuis la bande de Gaza vers le Néguev avait atterri dans la zone d’Ashkelon, sans faire de blessés ou de quelconques dommages.

Les avions israéliens ont largué hier soir des tracts de menaces sur différentes zones de la frontière entre la bande de Gaza et Israël.

Des témoins nous ont dit que ces tracts ont été largués dans la région centrale de la bande de Gaza et à l’est du camp de Bureij, ainsi qu’à l’est de Khan Yunis, en réponse à l’opération de la résistance qui a entraîné la mort et des blessures pour un certain nombre de soldats israéliens des troupes d’occupation vendredi dernier.





2 avril 2010 - Al Jazeera - Vous pouvez consulter cet article à :
http://english.aljazeera.net/news/m...
Traduction :Info-Palestine.net


Vendredi 2 Avril 2010


Commentaires

1.Posté par ABC le 02/04/2010 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Une photo c'est une griffe … contre l'oubli, l'impunité, l'injustice et l'ingratitude." Chahid Slimani .

Les massacres de Gaza en image :

2.Posté par avant garde le 02/04/2010 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tant qu'il y a de la résistance les sionistes savent qu'il ne sont pas chez eux et sa les rends fou de rage et il savent qu'il faudras payer

3.Posté par amel le 03/04/2010 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais oû est donc el-qaida , oû est ben laden ? ils ont été capables de pénétre r sur le sol américain ,de détruire trois leurs imposantes tours en toute quiétude , et là ,ils sont incapable de prêter main forte aux palestiniens ;;;;;;;;;oh , vous avez compris que je plaisantais , on sait qui est el qaida et qui est le polichinelle de ben laden
non , j'en veux aux arabes , aux milliardaires arabes aux jet privé et aux yatchs aux robinets en or , aux chapelets en diamants ,,,et j'en passe
peut-on rester insensible face drame vécu par le peuple palestinien, pourquoi deux poids et deux mesures , voyez comment la communauté internationale a volé, en deux temps trois mouvements,vers le peuple haitien pour le secourir , alors que les massacres d'enfants , de femmes et de viellards palestiniens n'émeuvent personne
mais oû sont donc les arabes , oû sont donc les musulmans , oû sont donc les peuples épris de justice et de liberté ?
Lisez donc l'ouvrage de l'historien universitaire israelien Schlomo Sand , comment le peuple juif fut inventé

4.Posté par Anita1945 le 15/04/2010 05:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un film Genevois sur GAZA ouvre Visions du Réel.

FESTIVAL - Hier soir a été projeté à NYON, en AVANT-Première, le Documentaire
« Aisheen/Still Alive in GAZA » de Nicolas Wadimoff et de Béatrice Guelpa.
Portraits intimistes de Palestiniens Après la Guerre.

Tribune de Genève © dr / tiré du film - Janvier 2009 - GAZA City : un missile reconverti. « On ne peut pas continuer comme ça.
Il faut qu’ils arrivent à s’entendre pour vivre en PAIX ! » s’exclame un habitant dans
« Aisheen/Still Alive in GAZA ».
Tribune de Genève - Andrés ALLEMAND - 15.04.2010.
Deux cerfs. Une autruche. Et aussi un singe surnommé « Sharon »… parce-qu’il attaque à chaque fois qu’on essaie de lui tendre une main à travers les barreaux.
Le lion, lui, a dû être empaillé, il est mort faute de médicaments.
Bien d’autres animaux manquent encore à l’Appel.
Certains se sont entre-dévorés durant les bombardements Israéliens.
Situé à l’extrême-Sud de la bande de GAZA, le Zoo Al-Brazil de Rafah est à l’image de la Société Palestinienne : frappé de plein fouet, il fait ce qu’il peut pour ne pas désespérer.
Surréaliste, la scène est tirée du film Aisheen/Still Alive in GAZA des Genevois Nicolas Wadimoff et Béatrice Guelpa (photo Salvatore Di Nolfi/2005).
Projeté hier soir à NYON en Avant-Première du Festival Visions du Réel, ce Documentaire déjà primé en Février à BERLIN propose une balade intimiste et souvent surprenante, tournée un mois après la Fin de la Guerre de Décembre 2008 et Janvier 2009.
Un Peuple de survivants :
Ainsi, on y rencontre, dans les ruines d’une maison fantôme, un forain qui se met à reconstruire le parc d’attractions de GAZA City.
Le Documentaire se termine, d’ailleurs, sur l’image d’une grande roue remise en marche.
Entre-temps, on s’est étonné de voir deux clowns s’évertuer à faire rire les enfants de RAFAH encore soumis à des bombardements épisodiques.
Et puis, on s’est attaché, naturellement, aux rappeurs de Darg Team, qui préparaient leur Nouveau titre : We are still alive in GAZA.
D’où le documentaire tire son Nom.
C’est d’ailleurs un Concert de ces mêmes rappeurs qui devait être retransmis hier soir à NYON en direct de GAZA City. Une gageure.
Mais Attention : si Aisheen ne cède jamais au voyeurisme sanguinolent, le documentaire Genevois ne verse pas non-plus dans l’optimisme béat.
Ainsi, l’Avenir semble bel et bien bouché pour cette famille de cultivateurs, qui a vu détruits ses oliviers parfois vieux de plus de 650 ans.
On s’énerve aussi avec les malades patientant à la frontière Egyptienne, qui reste désespérément close.
On frissonne d’horreur en entendant un enfant raconter l’odeur des blessures lorsque son Groupe a été atteint par des tirs Israéliens.
On s’inquiète de ces adolescents qui rêvent d’étudier la Médecine, mais se disent destinés à combattre les Juifs d’Israël.
On se désole avec cet automobiliste qui a passé neuf heures à attendre de l’essence.
« On ne peut pas continuer comme ça. Il faut qu’ils arrivent à s’entendre pour vivre en PAIX ! »
Et depuis lors, en UN AN, qu’est-ce-qui a changé ?
«Tout. Le pire. Les gens se sont habitués à cet état d’enfermement.
Coupés du Monde, ils sont de plus en plus intolérants », nous confiait hier par téléphone Majeda al-Saqqa, la seule femme de Khan Younes à ne pas porter de foulard.
Hier soir, elle devait être à NYON pour l’avant-première d’Aisheen.
« Malgré mon Visa d’entrée en SUISSE, ni les Israéliens, ni les Egyptiens, ne veulent me laisser passer. Je reste bloquée dans la Bande de GAZA ».
➜ Ce Documentaire sera également projeté :
------Lundi, 19 Avril 2010 à 17 h à la Salle Communale de NYON et
--Mercredi, 21 Avril 2010 à 14 h au Théâtre de MARENS (NYON).

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires