Conflits et guerres actuelles

« Israël » ne doit pas même penser à attaquer l’Iran (analyse)


Monsieur Iran ! C’est comme cela qu’on nomme Benjamin Netanyahu, élu favori pour être le futur premier ministre israélien. Et pour cause, Netanyahu n’a pas cessé durant toute sa campagne électorale à brandir le spectre d’un Iran nucléaire.


Lundi 16 Février 2009

« Israël » ne doit pas même penser à attaquer l’Iran (analyse)

G.H

Pour la presse israélienne, il n’a aucun doute, un Netanyahu au pouvoir signifie une guerre contre l’Iran au grand dam de Etats-Unis. Et cela ne les enchante guère !
Dans un article paru dans le quotidien Haaretz, l’analyste israélien Gideo Levy estime qu’il est temps de dire à Netanyahu: «Fini la période des bombardements."
"Les Israéliens ont appris à juger l'Iran, en fonction du ton menaçant de son président, Mahmoud Ahmadinejad. Même si leur impression est en partie vraie, il représente toujours la diabolisation. Tout comme en Israël tout le monde n’est pas Lieberman, un pyromane sous son propre toit, et l'Iran n'est pas Ahmadinejad, même s'il est au pouvoir ", a-t-il ajouté.
Levy conseille les dirigeants israéliens de lire les articles du chroniqueur Roger Cohen, publiés dans le New York Times qui s’est rendu récemment en Iran, pour précisément comprendre ce qui se passe là-bas. Il a conclu avec les mots suivants: «L'Amérique, réfléchi de nouveau à traiter avec l'Iran."
Et de poursuivre : "Dans une interview à la radio aux Etats-Unis, dans laquelle nous avons tous les deux participé, Cohen a tenté d'expliquer que les dirigeants de Téhéran n'étaient pas fous, extrêmes, peut-être, mais pas fous. Cohen, qui n'est pas soupçonné d'être antisioniste, a découvert en Iran une société plus complexe et plus multiforme que la société américaine ou encore israélienne. Il estime également que l'idée d'attaquer l'Iran est une pure folie. "



"Les Etats-Unis ne sont pas les seuls à emprunter la voie du changement- il en va de même pour l’Iran. Les Etats-Unis sont différents après les élections, et l'Iran a lui aussi des élections devant lui, donc les deux sont entrain de changer. Barack Obama a évité des menaces contre l'Iran dans ses dernières déclarations, et Ahmadinejad a répondu qu'il propose "des pourparlers sur la base du respect mutuel. C'est une excellente nouvelle, qui est capable de neutraliser tout danger nucléaire », commente Levy dans son article.
C’est pourquoi Levy conseille Netanyahou et Lieberman d'oublier leur rhétorique enflammée avant de provoquer la colère justifiée de Washington. Peut-être des échanges diplomatiques réussiront à arrêter l'Iran de ses visées nucléaires, et même si rien ne l’arrête, il serait préférable pour Israël de s'habituer à l'idée que l'Iran risque de rejoindre le club des puissances nucléaires aux côtés de l'Inde et du Pakistan.
"Ce qui est encore plus important pour Israël c’est de ne plus se nourrir de l'idéologie de la force est une solution à tout, et de ne plus se comporter comme c'est le policier du Moyen-Orient" écrit Lévy. «Le Hamas n'est pas gentil? Nous allons le faire descendre par la force. L'Iran et la Syrie ont des réacteurs nucléaires? Nous allons les bombarder. Imad Moughniyeh est dangereux? Nous allons l’assassiner."
A certaines périodes, cela peut fonctionner, mais dans d’autres cela peut conduire à une catastrophe surtout concernant l’Iran.
"Si en effet Netanyahu devenir premier ministre, nous devrions oublier les menaces du passé. Il doit se précipiter pour envoyer un message au président des Etats-Unis: « Parler avec l'Iran, de la sécurité d'Israël et du monde. " Ou, pour paraphraser Roger Cohen: "Israël, doit réfléchir de nouveau à parler avec l'Iran."

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Lundi 16 Février 2009


Commentaires

1.Posté par MOIMEME le 16/02/2009 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si on bascule dans une nouvelle guerre iran/usa, c'est la fin des haricots pour les usa et par conséquent, pour israel....

2.Posté par caillau le 16/02/2009 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

israel regrétera un jour d'avoir indroduit les armes nucléaire et les armes interdites au moyen orient .
un jour les palestiniens vaudront egalement s'équipé des armes interdites,
le vent a tourné pour l'iran depuis qu'il montre ses griffes les sionistes le courtisent voir plus.
les pays de la région feront de même que les sionistes ,étant donné du savoir qui a aujourd hui.

3.Posté par soravardi le 16/02/2009 19:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un iran fort permet de réequilibrer la balance,dans la région.Tout dépend dans quel camps il se trouvera par la suite lisez plutôt ceci:

« Nos relations avec l’Iran étaient très étroites et bien ancrées dans le tissu social des deux peuples », notait un haut responsable des affaires étrangères israélien au lendemain du retour de l’ayatollah Ruhollah Khomeiny dans son pays en 1979. A l’époque, Téhéran apparaissait comme un interlocuteur naturel, aussi bien à Tel-Aviv qu’à Washington. Trente ans plus tard, les décideurs politiques occidentaux, Israéliens en tête, considèrent l’Iran comme une menace. Et si leur revirement reposait sur une mauvaise lecture de la révolution islamique ?

Pour David Ben Gourion, son fondateur, l’Etat d’Israël faisait partie de l’Europe et non du Proche-Orient, où il se trouvait par « accident géographique. (...) Nous n’avons pas de liens avec les Arabes. Notre système politique, notre culture, nos relations ne sont pas les fruits de cette région. Il n’y a pas d’affinités politiques entre nous, ni de solidarité internationale . »

Par ailleurs, Ben Gourion voulait convaincre Washington que son pays représentait un atout stratégique au Proche-Orient. Mais le président américain Dwight Eisenhower (1953-1961) préféra ignorer ces prétentions, convaincu que les Etats-Unis étaient mieux à même de défendre leurs intérêts sans l’aide israélienne.

En réponse à ces rebuffades, le numéro un israélien élabora le concept d’« alliances périphériques ». Celles-ci visaient à contrebalancer le poids des Etats arabes en se rapprochant de l’Iran, de la Turquie et de l’Ethiopie. Il entendait ainsi renforcer la capacité dissuasive de son pays, réduire son isolement et inciter la diplomatie américaine à le percevoir comme un « atout ».

Parallèlement à cette doctrine, Ben Gourion développa une autre idée : celle de l’« alliance des minorités ». Pensant non seulement aux Turcs et aux Perses, mais aussi aux Juifs, aux Kurdes, aux Druzes, aux chrétiens maronites du Liban, etc., il prétendait que la majorité de la population proche-orientale n’était pas arabe. Il fallait donc encourager le désir d’autonomie nationale et créer des îlots d’alliés dans un océan de nationalisme (...)


ALAISTAIR CROOKE

4.Posté par Magreof le 17/02/2009 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

40% des enfants en Israël sont victimes de mal-nutrition à l'instar de certains pays africains. La population israélienne est sous haute surveillance de la police et de la milice sionistes. Les familles israéliennes sont sous menaces en occident pour qu'ils fasses partie de l'Etat d'Israël et pour qu'ils envoient leurs enfants au front des guerres d'Israël. La religion de judaïsme et les peuples juifs sont usurpés et pris en otage par l'Etat d'Israël et par le sionisme.

Les chrétiens d'occident usent des juifs comme soldats et armes pour les besoins de leurs politiques colonies en moyen-orient et dans le monde entier.

Les populations juives en occidents et en Israël vivent dans la crainte et dans l'obligation de soutenir de gré ou de force l'Etat d'Israël et subir la politique coloniale des chrétiens d'occident. Leur propre religion judaïsme et leur clergés et leurs lieux de cultes sont pris en otage par cet aventure coloniale.

Il est clair que nous vivons en ces moments la fin de cette situation artificielle de l'Etat dit juif d'Israël.

D'ici peu, les populations juives vivant en Israël et partout ailleurs dans le monde salueront avec joie leur libération et rejoindront le reste du monde. Ensemble, ils participeront au démantèlement de l'Etat actuel d'Israël qui est un faux-Etat et qui est un Etat artificiel usurpant la Torah et mimant le judaïsme. Ils créeront un nouvel Etat en Palestine avec les palestiniens et vivront ensemble comme jadis.

A titre d'information, sachez que beaucoup des gradés dans l'armée d'Israël et dans l'Etat d'Israël ont travaillé dangereusement pour le compte de la résistance libanaise et pour le compte de Nasrallah pendant la guerre de 33 jours contre le Liban. Les plans militaires d'Israël étaient communiqués à Nasrallah par les officiers israéliens qui ne veulent plus de cet feux Etat d'Israël dit juif.

Plus aucun juif ne croit plus à l'Etat d'Israël et a compris qu'il a été abusé par les mensonges des fondateur de cet Etat dit juif. Les populations juifs du monde entier et surtout celles vivant en Israël n'accepteront pas à être sacrifiées ni sacrifier leur religion dans une guerre de folie contre l'Iran.

Comment voulez-vous qu'une puissance ose attaquer l'Iran lorsque l'armée américaine a eu peur d'attaquer la Syrie et n'ose toujours pas d'attaquer le Soudan parce que ces deux pays ont signé avec l'Iran une alliance de défense mutuelle ?!!!

Bombarder massivement et tout d'un coût l'Iran et sa population avec des armes conventionnelles, biologiques, chimiques, nucléaires, éléctro-magnétiques et anti-matières dont disposent l'Otan et ses alliés russes, est une chose facile et possible. Mais, il faut par la suite accepter les conséquences d'un tel carnage:

- Les armées de l'Otan ne sont que des officiers mercenaires beaucoup trop bien armés. Mais ils n'ont pas de nation, ni de soldatas vaillants ni d'ailleurs aucune motivation d'ordre morale. Ils ne sont que peu d'individus

- Tandis que l'Iran est une nation, une république et les descendants de la plus grande et puissante empire conquérant dans l'histoire des civilisations: La Perse

- L'Iran d'aujourd'hui est la Perse qui s'est réveillé. L'Iran n'est pas la République Islamique. Mais belle et bien la Perse qui se prépare à re-conquérir ses territoires jadis à l'aide de l'Islam et non pour l'Islam !!! Détrompez-vous !!!!

- L'Iran est fortement armée. En outre, il a su désarmer ses ennemies et enlever les obstacles devant lui. Les ennemies de l'Iran ont été confondus dans leurs propres populations et dans leurs propres régimes grâce à la politique anti-américanisme et anti-satanisme menée par l'Iran depuis 30 ans. L'Iran a désolidarisé les chefs d'Etat des puissances du monde de leurs propres peuples comme nous l'avons tous remarqué avec les chefs d'Etat en Israël, en Occident et aux Etats-Unis.

- Les iraniens ont une longueur d'avance de plusieurs décennies en politiques étrangère face à leurs adversaires occidentaux. A ce jour, les chefs d'Etat du monde entier n'ont toujours pas encore compris les enjeux menés par l'Iran et ne comprennent toujours rien de ce qui concerne l'Iran et continuent à commettre sans cesses des erreurs de jugement.

Que l'Otan et ses alliés attaquent l'Iran ou non, ça ne changera rien. L'Iran a amorcé sa politique conquérante et les armées Perses sont déjà en route. Le Liban, La Syrie, Le Soudan sont déjà en main Perse. Des dizaines d'autres sont dans la liste proche. Une guerre contre l'Iran et sa population ne fait que accélérer subitement la chute des adversaires de l'Iran.

Une guerre contre l'Iran causera plusieurs dizaines de millions de mort parmi la population iranienne. Mais en même temps toutes les bases et toutes les armées de l'Otan dans la région seront détruites. Toutes les monarchies du Golf seront tombés en main iranienne en moins de 24h. Les armées perses prendront possessions de tous les pays musulmans en Asie, en Afrique et en Europe orientale en quelques semaines seulement. Et puis, la population occidentale doit capituler devant l'Iran parce que l'Iran revendique la libération des populations juifs, musulmans et déshérités vivant sur le sol occidental et que les Etats occidentaux se sont permis de vitrifier la population iranienne.

On a du mal à croire que l'Iran soit capable de tout ça. Mais, n'est-il pas vrai qu'une banche de l'Iran doté seulement de 10000 soldats a vaincu 5 fois de suite la 4ème armée la plus puissante de la planète sur la frontière nordique de l'Etat d'Israël lors de la récente guerre au Liban ?

N'est-il pas vrai que la protection donnée de la part de l'Iran à la Syrie maintient l'Etat syrien en parfaite sécurité ?

N'est-il pas vrai que cette même protection iranienne offerte à Soudan a mis ce pays en parfaite sécurité face à l'Otan.

Les peuples juifs d'Israël et du monde entier doivent se réveiller. Les clergés juifs doivent se réveiller. Ils doivent prendre leurs destins en main et se lever. Se battre. Prendre leur courage. Parce que les généraux de l'Otan sont aux aboies face à l'Iran. Ces militaires sont en train de décider s'ils doivent sacrifier leur dernière carte qui est la population juive du monde conjointement avec la religion judaïsme dans l'espoir vain de s'en débarrasser de l'Iran par une attaque israélienne contre l'Iran.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires