Palestine occupée

"Israël" maltraite et expulse les passagers du bateau humanitaire libanais



Vendredi 6 Février 2009

"Israël" maltraite et expulse les passagers du bateau humanitaire libanais
Les passagers et l'équipage d'un bateau transportant de l'aide humanitaire vers Gaza en provenance du Liban, ont été expulsés ce vendredi, par les forces d'occupation israéliennes.

Des sources militaires israéliennes ont indiqué que dix d'entre eux ont été expulsés vers le Liban. L'ancien archevêque grec-catholique de Jérusalem, Monseigneur Hilarion Capucci, 84 ans, a été expulsé vers la Syrie et d'autres militants pro-palestiniens doivent être renvoyés vers l'Europe en avion.

Un porte-parole de l'armée d'occupation a déclaré "qu'aucune arme n'a été découverte à bord du bateau" qui a été interdit par l'armée israélienne d'accoster à Gaza.

La télévision libanaise NTV et la chaîne qatarie Al-Jazira, qui avaient des correspondants à bord du bateau libanais, ont affirmé que les soldats israéliens
ont "agressé les passagers en les frappant".

Salam Khodr, correspondante de la chaîne qatarie Al-Jazira, a assuré que sa collègue (de la chaîne libanaise NTV) Ougarit Dandache et elle-même ont été frappées par un soldat israélien". "Ils nous ont lié les poings et bandé les yeux puis ont pris des photos", a ajouté la journaliste, indiquant que les soldats ont obligé les passagers à "se coucher par terre ou à se mettre à genoux".

"Ils nous ont séparés et interrogés après avoir confisqué nos papiers d'identité et nos équipements", a-t-elle ajouté. "Nous étions leurs otages, ils nous ont traités comme des criminels", a ajouté Mme Khodr.

Le bateau, escorté par la marine de guerre israélienne, avait été conduit au port militaire d'Ashdod après avoir tenté de forcer le blocus imposé par l'occupation contre la bande de Gaza.

Le "bateau de la fraternité" transportait des tonnes de médicaments, produits alimentaires, jouets, vêtements, détergents, matelas et poches de sang offerts par des ONG libanaises et palestiniennes, selon les organisateurs du voyage.

Un porte-parole du gouvernement du Hamas, Taher al-Nounou, avait condamné dans un communiqué "l'acte de piraterie de l'occupation israélienne à
l'encontre du bateau de nos frères libanais".

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Vendredi 6 Février 2009


Commentaires

1.Posté par kari le 06/02/2009 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est une fois de plus scandaleux et ça témoigne encore du laisser-faire. Décidément, ils continuent dans la violence et la barbarie, c'est tout ce qu'ils savent faire. Cet excès de violence nous laisse en mémoire tous les actes abominables qu'ils viennent de commettre. Curieusement, personne n'est là pour les stopper ! Alors qui est la victime et qui est l'agresseur à nouveau ? Nul besoin de vous répondre !

2.Posté par Moukawama le 06/02/2009 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Bonjour,

Les comportements de l'entité sioniste ne peuvent être que ceux d'un régime à bout de souffle. Les dirigeants criminels de cette parenthèse de l'histoire de l'humanité tournent en rond. Aprés n'avoir pu étendre les frontières du grand Israél, ils se rendent compte qu'ils n'y parviendront jamais et qu'ils seront bientôt tous jugés. Toute cette vermine disparaitra et le monde ne s'en portera que mieux.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires