Palestine occupée

Israël et la crise électorale


Dans la même rubrique:
< >


Mardi 10 Février 2009

Israël et la crise électorale
Les législatives anticipées en Palestine occupée auront lieu aujourd'hui dans des circonstances où règne un climat de désarroi, dans une société lézardée par les rivalités électorales et de profondes divergences politiques. Certains milieux sionistes estimaient auparavant que les élections anticipées de la Knesset pourraient sauver ce régime de la crise politique, pourtant les derniers développements en Palestine occupée montrent que la crise dont l'ombre plane sur ce régime, rendra plus compliqué sa situation déjà critique.

Les législatives israéliennes se tiennent aujourd'hui dans la conjoncture où ce régime vit toujours dans une ambiance politique tendue issue de son échec de sa récente offensive dans la Bande de Gaza et au rythme des secousses post-telluriques de son échec face à la Résistance islamique libanaise et palestinienne. Selon certains quotidiens sionistes un regard sur l'ambiance électorale montre une situation critique sur les scènes politiques et les derniers sondages font état de la participation de seulement 50% de l'électorat. Dans un reportage des territoires occupés CNN parle de l'abstention d'une grande partie des Israéliens aux élections d'aujourd'hui. Pour cette même raison, le Premier ministre démissionnaire Ehud Olmert a supplié les sionistes à participer aux législatives d'aujourd'hui. Dans ce contexte, chaque parti qui remportera les élections, ne jouira pas pour autant du soutien d'envergure des sionistes et le futur cabinet sera certes un cabinet faible et composé d'une coalition fragile.

Tout en mettant en avant des questions concernant la compétence des candidats, Ha'aretz a écrit qu'aucun candidat ne pourra régler à lui seul les problèmes de Tel-Aviv. En même temps, les slogans électoraux des candidats pour la plupart, basés sur répression, expansionnisme et bellicisme révèlent plus que jamais la nature belliqueuse de ce régime. A ce propos l'AFP a rapporté que la paix était la grande absente des élections de la Knesset.

Les milieux palestiniens soulignent qu'un regard sur les slogans électoraux prouve que le futur cabinet sera un cabinet belliciste et composé d'une poignée de criminels tout comme les précédents. Les milieux palestiniens ont réitéré que les développements intérieurs du régime sioniste ne changeront aucunement les politiques inhumaines de ce régime fondé sur l'hégémonie et le maximalisme, et de ce fait les Palestiniens ne comptent pas beaucoup sur les résultats des élections en Israël.

http://french.irib.ir http://french.irib.ir



Mardi 10 Février 2009


Commentaires

1.Posté par Thomas le 10/02/2009 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.israel-stop.com/fr

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires