Palestine occupée

Israël et la « Petite-Bretagne »


Traduit par Tafsut Aït Baamrane


Abdelbari ATWAN
Mardi 19 Janvier 2010

Israël et la « Petite-Bretagne »

Le gouvernement britannique se penche actuellement sur l’introduction d’une nouvelle législation  abrogeant la compétence universelle de la justice britannique dans le cas de dignitaires étrangers accusés de crimes de guerre qui viendraient en visite. Il est prévu que le gouvernement travailliste de Gordon Brown, qui a été complice de la guerre en Irak, sur la base de mensonges fabriqués, va saisir le parlement la semaine prochaine pour faire passer ces modifications législatives avant les élections de mai prochain.

Le ministère de la Justice britannique, dirigé par l’ancien ministre des Affaires étrangères Jack Straw, veut transférer le pouvoir de délivrer des mandats d’arrêt des juges aux procureurs, sous prétexte de mettre à l’abri les dignitaires étrangers visitant la Grande-Bretagne d’une arrestation et d ‘une traduction en justice comme criminels de guerre.

Les seuls dignitaires étrangers accusés de crimes de guerre susceptibles de visiter la Grande-Bretagne sont israéliens. Les modifications législatives envisagées sont donc  faites sur mesure pour eux et sont le résultat de la campagne de pressions organisées par le gouvernement de Benjamin Netanyahou et son défenseur, le lobby juif britannique, après qu’un groupe d’avocats respectés ont demandé à un tribunal l’arrestation de Tzipi Livni, l’ancienne Première ministre israélienne accusée d’avoir commis des crimes de guerre lors de la dernière agression de son armée contre la Bande de Gaza, au début de l’année dernière.
Le chantage israélien a réussi à atteindre les résultats souhaités : en changeant la législation britannique, adoptée pour punir les nazis sur la base des Conventions de Genève et des  droits humains et sous la pression des Juifs, qui continuent à vouloir venger les victimes de l’Holocauste commis par les criminels de guerre allemands à l’époque nazie.

Plus de 70 députés ont déposé une requête à la Chambre des Communes, critiquant sévèrement ces propositions d’amendements. Ils ont été rejoints par des dizaines de lords, acteurs, écrivains et juristes souhaitant empêcher leur adoption. Ces propositions constituent en effet une insulte à la justice et aux valeurs de la démocratie occidentale.

La pétition signée par ces députés, avocats et défenseurs de droits humains dit : « Nous avons été choqués par les propositions du ministre des Affaires étrangères Ivan Lewis et du secrétaire d’État David Miliband pour modifier la législation britannique afin d’éviter à l’avenir toute tentative de poursuivre des personnes accusées d’avoir commis des crimes de guerre, qu’elles soient israéliennes ou autres, devant des tribunaux britanniques. Nous rejetons toute tentative de porter atteinte à l’indépendance de la justice britannique et tout juge disposant de preuves de crimes de guerre devrait avoir le pouvoir d ‘ordonner l’arrestation d ‘un suspect. »

Le célèbre avocat britannique John Hardy relève que l’abrogation de cette loi permettant de poursuivre les criminels de guerre est une décision politique qui constitue une ingérence dangereuse dans les droits fondamentaux des citoyens.
Ce que Hardy n’a pas dit, c’est qu’Israël et ses criminels de guerre sont au-dessus de toute loi, et que leur protection est plus importante que les droits des citoyens britanniques et que l’indépendance du pouvoir judiciaire, source de fierté et modèle pour le monde entier.

Madame Scotland, procureur général, s’est exprimée très clairement, lors d’un discours à l’Université de Jérusalem la semaine dernière : « Notre gouvernement examine en toute urgence les moyens de changer le système judiciaire afin d’éviter l’arrestation des responsables israéliens, qui devraient avoir la possibilité de visiter la Grande-Bretagne en permanence et sans entraves. »

Si les criminels de guerre étaient arabes ou du Tiers Monde, et particulièrement hostiles aux USA ou au Royaume-Uni, ces lois ne seraient pas modifiées mais appliquées sans retard, mais il semble que les criminels de guerre israéliens sont sur le point d’obtenir un blanc-seing du Royaume-Uni et de tous les pays occidentaux pour tuer qui ils veulent et quand ils veulent, des enfants de Gaza au Liban, utiliser des civils comme boucliers humains – comme indiqué dans le Rapport Goldstone – sans être craindre d’être traduits en justice.

L’odieux chantage israélien et l’humiliante soumission britannique conduiront peut-être la Grande-Bretagne à rejoindre les États du Tiers Monde et  à lui faire perdre ses meilleurs traits distinctifs civilisationnels, car ce n’est que dans les pays qui ne connaissent pas de justice indépendante ni le principe de la séparation des pouvoirs ni les traditions démocratiques occidentales, que l’on modifie les lois suite à des pressions extérieures, sans étude idoine ni clarification minutieuse fondée sur l’intérêt du pays et des citoyens.

Les lois contre les criminels de guerre ne sont pas des lois britanniques à l’origine, mais des lois universelles élaborées par le « monde libre » après la Deuxième Guerre Mondiale. Ce monde libre a enjoint tous les États à les adopter. Le Royaume-Uni n’a donc pas le droit de les modifier tout seul, car ces amendements sont contraires aux Conventions de Genève et au droit humanitaire international.

Le monde entier a pris fait et cause pour les victimes du nazisme et il a pris les dispositions nécessaires pour châtier les criminels de guerre en les traduisant en justice, ceci afin que ne se reproduisent plus leurs crimes et un Holocauste collectif. Pourquoi donc ce monde est-il de connivence avec les criminels de guerre israéliens ? Tout simplement parce que leurs victimes sont des Arabes et des Musulmans ? Cette sélectivité odieuse révèle un effondrement de la morale et des valeurs.

La Grande-Bretagne, qui prévoit de modifier sa législation cette semaine afin de protéger les criminels de guerre israéliens, prend une responsabilité morale et juridique vis-à-vis du peuple palestinien, en permettant une effusion de son sang et en donnant le feu vert pour que le carnage continue.
Le Royaume-Uni, par ce geste,  réitère son agressivité à l’encontre du peuple palestinien et continue à la persécuter, même dans son exil, en s’alignant de manière honteuse sur ses bourreaux, que la Grande-Bretagne a aidé à installer leur État sur son dos. Le gouvernement britannique, plutôt que d’expier son grand crime contre le peuple palestinien – il est responsable de ses Nakbas depuis 60 ans -, il continue encore ce crime, en fournissant une protection légale et politique à ceux qui ont pris sa terre de force et l’ont marginalisé sur la terre entière, se faisant ainsi leur complice.

Nous joignons notre voix à celles des parlementaires, politiciens, artistes, militants des droits humains et de tous les Britanniques honorables qui s’opposent à ce changement de loi visant à maintenir l’impunité pour les criminels de guerre israéliens.

Et s’il y a vraiment un besoin urgent de modification législative, ce serait pour conserver un minimum d’indépendance à la justice.


Livni, la Belle du Mossad, par Omaya Joha




Source :  'اسرائيل وبريطانيا 'الصغرى

Article original publié le 18/1/2010

Sur l’auteur

Tafsut Aï Baamrane est membre de Tlaxcala, le réseau international de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, la traductrice et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=9782&lg=fr


Mardi 19 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par Larguet le 19/01/2010 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils se sont empressés de faire juger Milosevic,
Ils se sont pliés en quatre pour faire traduire Pinochet,
Ils ont pondu un mandat d’arrêt international en quelques jours contre le Président Soudanais, sur de simples suppositions et rapports d’ONG.
Ils se sont empressés de faire changer les lois Irakiennes, faire assister des juges Irakiens par des Juristes US pour s’assurer que Saddam H. passe à l’échafaud.
Ils ont galopés en France pour mettre en accusation des responsables Rwandais, permettant ainsi à certains responsables français d’être à l’abri d’accusations et éventuelles poursuites.
Les USA n’ont pas reconnu la compétence du TPI sachant qu’ils allaient commettre l’innommable en Irak et risquaient d’être poursuivis.

Après la destruction des tours du WTC et malgré le faisceau de faits qui donnait une piste sûre quant à l’implication des sionistes et responsables US.

Ils ont mis une chape de plomb sur toutes ces justifications en fournissant d’autres faits bidon. Pour induire en erreur ceux qui recherchent la vérité.

Ils ont nommés des responsables de leur clan membres de la commission sur le WTC pour établir un rapport mensonger. Un criminel qui se juge lui-même.

Ils ont tous vu à la télé et lu ce que ces sionistes ont fait aux palestiniens, aucun d’eux n’a cherché à faire justice ou mettre un holà.

Alors qu’auparavant avec l’Irak le conseil de sécurité se réunissait en continue pour trouver un semblant de solution alors que les dés étaient déjà pipés.

Ils avaient des lois qui leur donnaient compétence internationale pour juger les criminels.
Ils ont préférés changer ces lois, pour ne pas avoir à les arrêter.

Vous êtes donc complices de ces sionistes criminels et vous êtes passibles logiquement des mêmes condamnations qui sont infligées à ces assassins.

Voilà à quoi est réduite l’Europe.
Des pays dirigés par un ramassis de complices d’assassins.

Des responsables politiques et d’Etats, qui tombent sous le coup des lois pour prévarication.

Vous vous êtes toujours empressés et mis en avant pour défendre la Justice.
Qu’est ce qui vous fait hésiter, votre complicité, votre lâcheté, votre peur de ces sionistes d’Israël qui vous menace avec leurs bombes nucléaires. (Martin Van Crevel.) Ce professeur et historien militaire israélien a laissé comprendre qu’Israël pourrait se venger de l’holocauste en exterminant des millions d’Européens.

Lors d’une interview publiée à Jérusalem vendredi, le professeur Martin Van Crevel a déclaré qu’Israël avait « la capacité d’atteindre la plupart des capitales européennes avec ses armes nucléaires ».

« Nous possédons plusieurs centaines d’ogives atomiques et de fusées et pouvons atteindre nos cibles dans tout azimut, et même Rome. La plupart des capitales européennes font partie des cibles potentielles de notre Armée de l’air ».

Celui d’entre vous qui n’a rien à se reprocher pour l’holocauste lève le doigt.

L’histoire vous jugera, elle retiendra qu’il y eut des lâches à travers des pays européens lors des années 2000. Ces responsables avaient le profil du genre Mussolini, Pétain, Hitler, et Pinochet.












2.Posté par Aigle le 19/01/2010 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Brown , l'Alter ego de Blair le CRIMINEL affairiste a expressement declaré que si les sionistonazis l'aidaient à remporter les Prochaines élections législatives , il s'engage à transférer l'Ambassade britannique à ....Jérusalem ...C'est pas beau la DEMO....CRASSIE anglaise libre et souveraine ???? ..Alors pourquoi s'étonner qu'une racaille pareille déclare la journée même où il a eu vent du mandat d'Arrêt contre la Tsahalope Livni , qu'il allait demander la révision de la LOI SUR LA COMPETENCE DES JURIDICTIONS ANGLAISES CONCERNANT le SIONISTAN ....Il faut reconnaitre qu'il a tenu parole ........

3.Posté par dik le 19/01/2010 18:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans les rapports US/Europe avec le Sionistan, il y a vraisemblablement des "non-dits" terribles, autrement, comment expliquer une soumission et tant de révérence à une minuscule entité de tarés qui, plus elle ne s'en cache pas plus elle est applaudie?

4.Posté par Maicha le 19/01/2010 23:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Milliband et Lewis sont des juifs sionistes;comme d'habitude ,ils s'infiltrent dans les coulisses du pouvoir ,de tous les pouvoirs occidentaux pour pouvoir mieux peser sur une politique favorable à Israël;

5.Posté par Alan le 20/01/2010 00:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La "petite Bretagne"....

Le titre de l'article est équivoque et prête pour le moins à interprétation.

"la petite Bretagne" est pourtant bien loin de la démagogie sioniste d'Israël.

Pays de marins et de paysans, situé au portes de l'Europe, la "petite Bretagne" voit passer , depuis des siècles, au large de ses côtes les marins du monde entier
Sa population a des origines des plus cosmopolites, et elle me semble être un pays de tolérance.

Elle fut, en 1675, le berceau des révoltes paysannes, et notamment, dans le pays Bigouden, de la "Révolte des Bonnets Rouges", qui élaborèrent le Code Paysan, prélude à notre Code civil ( et aux bonnet "phrygien" des révolutionnaires de 1789).

La révolte s'acheva dans un bain de sang, des villages entiers furent brulés par les troupes royales et les clochers rasés par ordre du roi.

C'est aussi en Bretagne que lors de la guerre de 1870/1871 des milliers de soldats bretons furent enfermés au "Camp de Conlie", près du Mans, où la plupart d'entre eux moururent durant l'hiver, de froid, de faim, de dysenterie, de pneumonies, dans ce qui fut probablement le premier camp de concentration de l'histoire. ( "Kerfang")

A ceux qui furent envoyés se battre, on donna de vieux mousquets rouillés, voire de simples bâtons : ils furent envoyés à la boucherie et hachées menus par les mitrailleuse Allemandes à la Bataille de Pontlieux.
Certains s'enfuirent : ces bretons furent traités de lâches...
Une enquête parlementaire fut alors ouverte sur ces affaires, qui conclut à l'incompétence et à l'irresponsabilité des militaires et dirigeants politiques.
Triste épisode du passé de notre grande république enterré aux oubliettes de l'histoire...

En 1914/1918, la "petite Bretagne" paya elle aussi un très lourd tribu à la "grande" guerre,
En 1940, les premiers français à rejoindre Londres étaient Bretons, ils partirent en bateau de Bretagne : d'Audierne et de l'Ile de Sein.
Il y eu aussi les réfractaires au STO qui partirent se cacher dans les montagnes du sud de la France.
Et aussi ces paysans qui, plutôt que de "rendre leur fusil à la mairie", les cachèrent dans leurs toits de chaume, pour les ressortir en 1943 et rejoindre la résistance.

Je crois bien que tous ces"petits Bretons" auraient préféré un autre titre à cet article....

Modération : désolé de l'involontaire amalgame, nos respects amis Bretons.
.

6.Posté par dik le 20/01/2010 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui Alan, tu as raison, mais c'est la traduction de l'article (originaire en arabe) qui permet l'amalgame. L'auteur, Abdebari Atwan voulait rapetisser la "Grande Bretagne" en remplaçant "Grande" par "Petite". En arabe, ça passe, pas en français!

7.Posté par samir le 20/01/2010 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israël ne menace pas seulement le peuple palestinien et ses voisins mais également les démocraties occidentales.
Ce revirement britannique est un énorme pied de nez à la démocratie anglaise et à toutes les valeurs qui l'ont fondé...
L'histoire nous a souvent prouvé que tous ceux qui prennent des décisions injustes et complaisantes finissent toujours par en payer le prix fort.
Concernant la grande Bretagne, je pense que c'est un recul de leur grande démocratie et un véritable échec pour le peuple Anglais...

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires