Palestine occupée

Israël et l'utilisation des armes prohibées


Le Ministre israélien chargé de la coordination du cabinet avec le parlement, Yaacov Edri, a, clairement, reconnu, à la Knesset, que l'armée israélienne avait fait usage de bombes au phosphore, au Liban, confirmant, ainsi, les déclarations précédentes de certaines autorités du régime sioniste. Le recours courant du régime sioniste aux armes prohibées, en particulier, au Liban, suscite de nombreuses inquiétudes, sur la scène internationale, à tel point que le Conseil des Droits de l'homme des Nations-unies a ordonné l'ouverture d'une enquête internationale à ce sujet


irib
Mardi 24 Octobre 2006

Israël et l'utilisation des armes prohibées

Le régime sioniste reconnaît avoir fait usage de bombes au phosphore, au Liban, à un moment où les effets de ces bombes commencent à être visibles sur les victimes. Films, reportages et photos ont enlevé toute possibilité aux responsables du régime sioniste de nier l'évidence. Pour calmer l'opinion publique et échapper à ses pressions, les autorités israéliennes ont prétendu que l'usage, pourtant, interdit des bombes au phosphore et à fragmentation ne violait pas les lois internationales, croyant qu'avec de telles justifications gratuites, elles pourraient banaliser, voire, vulgariser la violation du Droit international, notamment, le 3ème Protocole additionnel à la Convention de Genève, qui interdit, clairement, le recours à de telles armes. Notons que le régime sioniste refuse de signer les traités internationaux afférant aux armes atomiques, chimiques et autres armes prohibées. Pourtant, les preuves, doublées de l'aveu des autorités israéliennes, concernant l'usage de ce type d'armes contre les peuples, palestinien et libanais, ne laissent, désormais, plus aucune place aux tergiversations ou à un quelconque laxisme de la part des instances internationales, pour agir contre le régime sioniste, qui représente une menace sérieuse à la sécurité mondiale. Toute négligence encouragerait davantage le régime sioniste à narguer la Communauté internationale et à faire, massivement, usage des armes prohibées.


Mardi 24 Octobre 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires