Politique Nationale/Internationale

Israël et l’Allemagne : deux victimes, l’une sacrée, l’autre damnée

Le discours de Shimon Peres au Bundestag


Traduit par Tafsut Aït Baamrane


Subhi HADIDI
Mercredi 3 Février 2010

Israël et l’Allemagne : deux victimes, l’une sacrée, l’autre damnée

Le discours prononcé par le président israélien Shimon Peres devant le Bundestag le 27 janvier a été qualifié d’historique pour plusieurs raisons, en premier lieu parce qu’il s’agissait d’une première du genre dans l’histoire des relations israélo-allemandes du côté de l’État hébreu. La Chancelière Angela Merkel s’était adressée à la Knesset fin mars 2007, précédée par le Président allemand Johannes Rau, en 2000, qui avait demandé pardon pour les crimes commis par l’Allemagne nazie contre les Juifs.
 


Mais le discours de Peres est « historique » pour une autre raison, purement linguistique et culturelle cette fois-ci. C’est qu’il a parlé en hébreu et qu’aucun parlementaire allemand n’a quitté la salle pour protester, comme l’avaient fait une poignée de membres de la Knesset, qui avaient refusé d’écouter Merkel parler en allemand et avaient exigé qu’elle parle hébreu !

Et pourtant Merkel était allée plus loin que tout autre ami occidental d’Israël, y compris les politiciens US, en affirmant que toute menace pour l’existence d’Israël est une menace pour l’existence de l’Allemagne. Le membre de la Knesset Arieh Eldad avait déclaré que l’allemand avait été la dernière langue entendue par ses grands-parents avant leur assassinat et que l’ordre d’exécution avait été donné en allemand : « je ne suis donc pas prêt à l’entendre au sein de la Knesset ».

Bien que la chancelière allemande, au cours de la même visite, ait infligé insultes sur insultes aux Palestiniens, peuple et gouvernement, et ait fait de la libération du soldat israélien Gilad Shalit
l’unique thème de sa rencontre avec Mahmoud Abbas, elle n’était pas sortie indemne de cette visite.
Puisque le discours de Peres coïncidait avec la Journée internationale de commémoration des victimes de l’Holocauste, il a insisté sur la nécessité que les Allemands fassent leur devoir pour traquer les criminels nazis encore en liberté de par le monde ; car la mémoire ne concerne pas que les victimes, mais elle doit être un avertissement  face aux conséquences tragiques d’une inaction à l’égard des crimes commis et la poursuite par la justice de ces criminels n’est pas un acte de vengeance mais une « leçon  éducative pour les générations de jeunes d’aujourd’hui, pour qu’ils se souviennent et n’oublient jamais : ils doivent savoir ce qui s’est passé et être convaincus qu’il n’y d’autre option que la paix, la réconciliation  et l’amour.
Regardez l’homme qui prononce ces paroles tendres, émouvantes et affectueuses. C’est le Président  du même pays qui a commis il y a à peine un an des dizaines de massacres barbares à Gaza, en utilisant des armes de destruction massive, que même les nazis les plus sanguinaires auraient eu honte de commettre. Ce n’est pas tout, il y a plus : Shimon Peres était Premier ministre d’Israël quand la barbarie israélienne a commis le massacre de Qanaa, au Liban, en 1996, aboutissant au martyre de 106 civils, vieillards, femmes et enfants, et faisant 350 blessés, alors que ces victimes se trouvaient dans un refuge officiel  de l’ONU. Ce massacre étai prémédité, selon l’ enquête d’Amnesty International et le rapport courageux du journaliste britannique Robert Fisk.

Shimon Peres, l’homme qui a ordonné ce crime de guerre à Qanaa, est resté à l’abri de toute interpellation interne – à l’intérieur de la « démocratie israélienne » - ou externe, de la part d’organismes internationaux qui émergent parfois de leur léthargie pour demander des comptes sur les crimes de guerre. Au contraire, il a exercé de hautes charges, il a changé de parti et a versé des larmes de crocodile et le voilà aujourd’hui en train de pleurnicher sur le Bien et de demander l‘éradication du Mal. Cette mise en scène, la plus proche de la pornographie de la compassion dans sa forme la plus vulgaire, n’est pas nouvelle de la part de cet homme et de l’État qu’il préside ou de l’industrie de l’Holocauste dans son ensemble, industrie qui a été fabriquée par les institutions  officielles israéliennes ou par les organisations et groupes de pression sionistes à travers le monde.


Norman Finkelstein explique comment Israël utilise l'Holocauste à un soldat israélien qui porte sur son casque l'inscription :"Je suis une victime". Dessin de Carlos Latuff, Brésil, 2003

Et puisque c’est de l’Allemagne que nous parlons aujourd’hui, rappelons-nous la campagne d’intimidation idéologique menée par l’un de ceux qui ont été le plus engagés dans la fabrication de l’Holocauste, Daniel Jonah Goldhagen, contre Norman Finkelstein (le célèbre historien et universitaire, juif descendant d’une famille de survivants de l’Holocauste) et Ruth Bettina Birn (l’historienne et chercheuse responsable du dossier des crimes de guerre au ministère canadien de la Justice). Pour ceux qui ne le connaissent pas, Goldhagen est l’auteur d’un livre de 619 pages [en français, il ne fait que 579 pages, NdT] dont le titre est : « Les bourreaux volontaires de Hitler-Les Allemands ordinaires et l’Holocauste » et sa thèse repose uniquement sur l’affirmation catégorique que l’Allemagne dans son ensemble – pays, peuple et culture – est responsable de l’Holocauste et que ce qu’on peut dire sur l’Allemagne ne peut être dit sur aucune autre nation. La nation allemande, c’est l’Holocauste, et si elle n’avait pas existé, il n’y aurait jamais eu d’Holocauste. Le crime de Finkelstein et de Birn a été de réduire à néant d’une manière scientifique calme la thèse de Goldhagen dans une revue sérieuse publiée par l’Université de Cambridge, The Historical Journal, qui avait proposé à Goldhagen un droit de réponse mais celui-ci avait préféré répondre par l’intermédiaire d’un cabinet d’avocats !


Norman Finkelstein vu par Carlos Latuff : Le mur de "sécurité" israélien :"Pourquoi ne pas l'appeler par son véritable nom ?"



Toujours concernant l’Allemagne, qu’arriverait-il si l’Allemagne honorait ses victimes - les civils, les non-combattants, les innocents - tombées durant la Deuxième Guerre mondiale ? Et où est le problème si l’Allemagne a décidé d’édifier un centre de documentation et un musée pour enregistrer ces détails horribles et les rendre accessibles à la mémoire collective ?

Un tel projet ne doit-il pas être inscrit dans les droits nationaux de tous les peuples du monde ? Plus, ne doit-il pas faire partie intégrante des droits des peuples à leur histoire ?

Ce n’était pas l’avis des cercles sionistes internationaux, qui ont lancé une autre violente campagne contre le projet, et particulièrement contre Mme Erika Steinbach, éminente politicienne allemande et présidente de la Fédération des expulsés (Bund der Vertriebenen), qui défend les intérêts des millions de  personnes chassées de chez elles, non seulement en Allemagne mais partout dans le monde. Il n’était pas difficile de deviner la raison de l‘indignation des sionistes : la vieille histoire du monopole cosmique de la victimitude, en faisant bande à part et en marginalisant et écrasant toute autre victime en dénigrant, si possible, sa souffrance.

Nous avons lu par exemple ce qu’a écrit l’historien israélien  Gilad Margalit : « Le but des cercles conservateurs allemands est d’instaurer une journée commémorative pour célébrer la période nazie mais c’est une mémoire libérée de la notion de culpabilité véhiculée par la victime juive, et bien que la démarche ne soit pas un déni de l’Holocauste, elle tend à le mettre sur le même plan que les persécutions subies par les Allemands. »

Le même Margalit, un historien modéré, a titré de manière provocative son article : « L’augmentation de la ‘souffrance’ allemande », en mettant souffrance entre guillemets, une manière de la nier. Mais en réalité les faits historiques donnent les chiffres suivants sur les citoyens allemands expulsés de pays où ils résidaient : de 2 à 3,5 millions de Pologne, 2,3 millions de Tchécoslovaquie, environ 1 million d’URSS, 400 000 de Hongrie, 300 000 de Roumanie, et environ 1 million de diverses autres régions d’Europe orientale. Il s’agit là d’estimations basses, les associations d’expulsés parlent, elles, de 15 millions d’Allemands expulsés.

Ceux-là ne méritent-t-ils pas de mémoire, pour ne pas parler d’indemnités et de réhabilitation comme pour les Juifs ?

Margalit ne semble pas être d’accord avec cette évidence simple, car il se méfie toujours des intentions de Mme Steinbach, qui aspire, selon lui, à l’affaiblissement de la mémoire de l’Holocauste plus qu’au renforcement de la mémoire des victimes allemandes, bien que le projet de Centre de la mémoire des expulsés mette les Juifs en tête des victimes de cette pratique inhumaine. Margalit s’arrête en particulier à la position « extrémiste » de Steinbach, à laquelle il fait dire que « l’expulsion des Allemands a été programmée avant la guerre et qu’il ne faut donc pas l’analyser comme une conséquence de la lutte contre le nazisme, mais la voir comme un crime en soi. Plus, Steinbach prétend avoir des preuves tangibles de ce que 2,5 millions Allemands expulsés sont morts sous la torture, de travaux forcés ou de viol. » Comment peut-elle avoir l’audace d’avancer un chiffre représentant la moitié de celui des victimes juives de l’Holocauste ?

Un autre enjeu de mémoire tragique est le bombardement massif par les Alliés des villes, villages et infrastructures allemands, comme s’ils avaient voulu punir le peuple allemand dans son ensemble, après la chute du IIIème Reich. Cette campagne n’est pas impulsée exclusivement par la Fédération des expulsés et ceux qui la soutiennent dans les milieux conservateurs allemands, comme le prétend Margalit, mais on y retrouve aussi bien des journalistes, des gens de gauche comme le grand romancier Günter Grass, lauréat du Prix Nobel, des politiciens libéraux comme Hans-Dietrich Genscher et des écrivains comme Jörg Friedrich, l’auteur du livre d’images sur les bombardements de l’Allemagne, Brandstätten, qui estime qu’il n’y a pas de différence morale entre Hitler et Churchill.

La position de Margalit en rappelle une autre, plus connue, celle d’Elie Wiesel, écrivain, universitaire et lauréat du prix Nobel, qui préfère le titre honorifique de « doyen des victimes de l’Holocauste » et sur lequel personne ne peut rivaliser avec lui.

Né en Roumanie en 1928, il fut déporté avec d’autres Juifs à Auschwitz et il fut parmi les rares survivants. Il a vécu entre Paris et New York, travaillant comme correspondant du journal israélien Yehdiot Ahronot. Il a obtenu la nationalité US et est devenu enseignant universitaire, obtenant le Prix Nobel de la Paix en 1986. Unique détenteur du titre de « doyen des victimes de l’Holocauste », Wiesel a refusé toute comparaison entre les cadavres brûlés à Sarajevo et ceux brûlés à Auschwitz, tout comme il a refusé l’utilisation, même métaphorique, des expressions « nouvel Holocauste » ou « nouvel Auschwitz » pour décrire les atrocités serbes en Bosnie-Herzégovine. Et pour lever tout doute, il s’est rendu à Sarajevo pour supplier les journalistes d’arrêter de galvauder la terminologie sacrée !

Et comme Goldhagen l’a fait contre Finkelstein, Wiesel a abreuvé d’insultes une longue listes de Juifs ayant exprimé leurs sympathies avec les souffrances des Palestiniens sous l’occupation israélienne, après Oslo I et II, et non pas avant, comme certains pourraient le penser.

Parmi ses victimes il y a Jean Daniel, le célèbre journaliste français juif, directeur du Nouvel Observateur, qui continue à critiquer l’État hébreu, même en ces jours difficiles, et c’est là le plus grand péché que l’on puisse commettre, dans l’esprit de Wiesel.

Ainsi donc, avant de lire le Kadish, et de pleurnicher de nouveau sur l’amour et la fraternité entre les peuples, Peres s’est livré à des variations de cette culture holocaustique élaborée par Goldhagen, Margalit, Wiesel et des dizaines d’écrivains, de théoriciens et de politiciens sionistes dans leur sillage. Les victimes de l’Holocauste n’ont pas de semblables et il est interdit de trouver quoi que ce soit qui y ressemble, même si leurs enfants et petits-enfants se sont transformés en assassins et criminels de guerre ! 





Source :  إسرائيل والمانيا: ضحية مقدّسة واخرى رجيمة

Article original publié le 28/1/2010

Sur l’auteur

Tafsut Aït Baamrane est membre de Tlaxcala, le réseau international de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, le traducteur, le réviseur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=9908&lg=fr


Mercredi 3 Février 2010


Commentaires

1.Posté par Larguet le 03/02/2010 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Israël doit être jugé pour crime de guerre, et crime contre l’humanité.

Et les responsables, suivant Sarkozy, Merkel, Berlusconi il doit leur être demandé des comptes pour non assistance à personnes en danger. Voir complicité de génocide avec les Israéliens.

Les faits sont là, Israël tue, et eux encouragent cette tuerie.

2.Posté par jacques le 03/02/2010 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comparons ce qui est comparable : les Allemands expulses des territoires tcheques , polonais et d'URSS n'ont pas ete extermines comme les Juifs .
en ce qui concerne le bonbardement de Dresde et autres villes , n'oublions pas qu'ils avaient ete precedes par ceux de Coventry et Varsovie pour ne parler que des plus connus .
Enfin les Palestiniens subissent une opression colonialiste , mais sans commune mesure avec les Juifs lors de la shoah

3.Posté par Aigle le 03/02/2010 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais bien sur Jacques ...Il ne faut perturber le TRAVAIL DE Marketing qui dure depuis plus de 70 ans ...............Vous pouvez massacrer, décapiter , bruler vivants des centaines de milliers d'enfants , et femmes Palestiniennes , déjà dans les années 1930 ..... Spolier et chasser des centaines de milliers de palestiniens de leur terres et les pousser à devenir des réfugiés errants déjà dans les années 1940 ( avec la complicité bien sur de ceux qui vous couvraient ( les perfides anglais et français ) .....procéder à l'assassinat planifié et organisé de centaines de milliers de femmes , enfants et vieillards desarmés et voler leurs terres ....pendant plus de 60 ans ........ ( Kafr kassem , Deir Yassine, Quanaa , Djenine , El KHALILI , et autres centaines d'exemples sanglants , ...pour terminer avec une ROTISSERIE à ciel ouvert à Gaza devant les YEUX DE LA PLANETE ENTIERE .....Ce n'est qu'un jeu pour amuser la galerie des "ZELUS" n'est ce pas ??
VOTRE RACISME LATENT , manifestation extrême d'un Cretinisme alimentant une Psychopathie inconnue dans l'Espece humaine , vous mènera en ....Enfer

4.Posté par Kim Jong Ilien le 04/02/2010 03:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Par rapport aux Nazi, les Israeliens sont des enfants de coeur.Ils veulent l' armaggeddon. Avec l' aide des USAs, ils veulent appliquer le livre de Joshué à l' échelle mondiale.

5.Posté par liliane le 08/03/2010 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

est ce posible que la guerre de 40_45..soit uniquement pour prendre israel ..pour y envoyer les juifs qui echappent au massacre y aussi obtenir un monde d'où on peut tout gouverner..???.c'est à peu près ce qui ce passe actuellement..
vraiment, aux gitans, qui ont souffert énormement ,ils n'ont pas reçu la roumanie, par exemple ..les homos ,n'ont pas reçu sodome et ghomorre....je me demande pourquoi ils ont reçu israel..? pourquoi ils colonisent aussi..ma question est peut etre infantile...
j'ai 72 ans .ayant droit de prisonnier politique ..y a t'íl des droits???me faite pas rire ..ma maman est morte à ravensburg pour raisons raciales et politique ..pour etre contre les nazis y courageuse ..voila ..y j'arrive pas encore à fermer ma gueule ..liliane...

6.Posté par liliane le 08/03/2010 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

puisque vous me le permettez ,je continue à vider mon sac...
la date approche ..les nazie ont tué marie jose ,le 28 mars 1945...ma maman..dans la chambre à gaz ..douche à gaz ,ou camion..j'en sais rien..le silence commence ....
pas de corps .pas d'explication.. si je pose des questions ça dérange...ha! mais elle était juive???comme si c'était une bonne raison...non elle était pas juive..pas de lunules aux ongles ..le peigne ne tombait pas des cheveux..voila de bonnes raisons de tuer ..razons raciales ...ils avaient peur détre infestés ,de salir leur sang blanc..de n'être plus supérieur..me faite pas rire ..ils ne savent meme pas aimer ,ni sourire..ils ont une pierre a la place du coeur..si c'est ça leur superiorité???
ensuite ,avec láide de mes enfants ,nous avons chercher qui elle etait..la croix rouge...pour finalement faire un arbre genealogique ..y apres 10 ans de recherche ,nous tombons sur rosalie ...une femme senegalaise ..prise comme esclave ..y envoyée sans nom y sans papier en amerique du sud ..haiti..pays colonisé ..de quoi les blancs sont ils si fiere???faudra reviser les valeurs...voila dóu vient le mal...

7.Posté par Arthur Gohin le 08/03/2010 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très exact Liliane. Les gitans exterminés en proportion au moins aussi grande que les juifs, n'ont pas reçu un bout de Roumanie pour en expulser les habitants. Et ils n'imaginent pas qu'il puisse en être ainsi.
Israël est une stupidité inhumaine. Ce pourquoi les sionistes occultent sans respect la souffrance des autres.

Jacques,
les civils bombardés par Churchill ont étés exterminés de même que les morts en chambre à gaz. A Hambourg cela a été même conçu pour. Quand on a renoncé à l'esprit de Satan, on renonce du coup à l'esprit de represaille, ce qui ne semble être le cas ni de Churchill ni du vôtre.
Ni de celui du gradé russe qui a coulé d'un coup 9000 réfugiés allemands sur un paquebot en mer du nord; "des civils? racaille fachiste!".
Ces millions d'expulsés étaient promis à une mortalité effrayante vu les conditions. De même que les camps de travail nazi étaient des camps de la mort vu les conditions. Seule la proportion au final diffère.

Pour revenir à Wiesel, il ne faut pas lui en vouloir, c'est un traumatisé, obsédé, pris dans le mouvement sioniste. Mais d'ici à lui donner le prix nobel de la paix!! Hélas ce jury est vérolé.

8.Posté par liliane le 08/03/2010 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjours arthur gohin...je continue sur ma question...la guerre de 40 ...45..etait elle un montage entre les pays de europe y lámerique ..??
dans le seul but de prendre israel .??.qui etait deja colonisée part les anglais..y asi pouvoir controler les pays arabes..ou pour une autre raison economique..petrole y matiere premiere..??
je me pose cette question part deducions..part exemple 1),les juifs continuent a vivre en alemagne (moi je ne pourais pas,pour mon honeur 2)merkel dit ...si ont touche israel,cést comme si ont touche lálemagne...sont ils lier par un secret??
personelment les alemands me font peur..jéssaie parfois de dominer cette emocion..
mais je n,y ariverais pas dans cette vie..peut importe..
alors je continue a me demander si ils ont sacrifier une partie de leur population ,pour conquerir le pays..y jéspere me tromper..
il est meme posible que le peuple ne le sache pas y que la decision aie étée prise beaucoup ++ haut..voila ma question..
je me dis aussi ..un peuple qui a subit les pires outrages ,como peut il faire ça aux aux autres?? pas normal......voila ce que je pense..y je voudrais avoir moins peur de ce que lávenir reserve a mes descendants..y une pensée por françois qui a disparut en palestine ..il m,envoyait un signe periodiquement ...liliane



9.Posté par Arthur Gohin le 08/03/2010 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Liliane
Les guerres sont organisées par Lucifer. Il convainc chacun personnellement de fauter, et l'ensemble de nos fautes conduit la guerre.
Maintenant certains la désirent carrément, où ne cherchent pas tant l'arrêter qu'à en tirer profit. Les sionistes me semblent bien avoir été des profiteurs avant tout.
Merkel me semble bien avoir un contract avec eux pour avoir fait une déclaration pareille. C'est qu'ils tirent bien les ficelles.
Les décisions des politiciens sont prises entre eux et de façon cachée. Ils ont deux discours: entre eux, et électoral.
Hitler disait, en privé,: "c'est incroyable ce qu'il faut mentir à un peuple pour le gouverner". On a pas progressé depuis.

L'avenir n'est pas à craindre, c'est le retour du Christ, retour surprise en quelque sorte.
Le véritable outrage n'est pas fait à un peuple, mais par une personne à une autre personne. Dieu a crée le monde autour de la relation de personne à personne. C'est Lucifer qui a voulu cette notion de peuples distincts les uns des autres.

10.Posté par cielétoilé le 08/03/2010 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Liliane , c'est une histoire d'argent et de contrôle, de pouvoir .Relisez l'article http://www.alterinfo.net/Comment-Londres-et-Wall-Street-ont-mis-Hitler-au-pouvoir_a38201.html C'est bien écrit . Maintenant, vous verrez Israël rentrer en Europe puis en prendre la direction . C'est prévu .

11.Posté par Joël le 08/03/2010 18:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiens aux vues de cet article écrit plus haut: Vite un DVD de Dieudonné au Zénit
Et en plus je me paie un coups de blanc à la mûre avant d'aller finir en compagnie de ma moitié ma soupe aux choux!!! Paraitrai que le Hezbollah est en possession de Missiles Iglass de fabrication Russe? Si quelqu'un en sait un peu plus, je suis preneur! A la vôtre les sionars! gloups............

12.Posté par liliane le 08/03/2010 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonsoir arthur gohin....je te remercie beaucoup pour ta reponse....mais je ne suis pas musulmane .donc jái un autre chemin ....je voudrais pouvoir ecrire l´histoire comme toi..peut etre je soufrirais moins ou ++ je ne sais pas faute de ton experience...
je suis née catolique ,mais vu lúnion de ces derniers avec les fachistes,je me suis retrouvée sans religion...mais je cultive ++ mon coté humanitare...
la froideur des europeans ,ne me sufit pas non ++...jáime léducation des arabes ,comme femme agée ,cést interesant ..des palestiniens ,algeriens ,marocains etc..iraniens aussi ....grace a internet ,bien sure .....si tu as dáutres informations sur ce sujet ..merci..bien que je note que tu es conforme avec ma façon de voir les choses..donc ,nous nous sommes compris ...toute mon amitiée liliane...as tu lu mon premier mesaje ? qui explique mon histoire personelle ..??

13.Posté par Nicolas le 08/03/2010 21:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La famille de Shimon Peres émigre vers Tel Aviv en 1934, juste avant la guerre. Savaient-ils ce qu'il allait se passer ?.

14.Posté par liliane le 08/03/2010 22:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

surement ils ne le savaient pas ...mais ils allaient avec dáutres intentions..comme tous les emigrés qui cherchent a vivre mieux,avoir la paix..y etre bien reçus ...y je crois que les palestiniens les ont bien reçus ..dáilleurs a cette epoque ils vivaient en bon terme..persone ne voulaient abuser de l´hospitalitée..
mais nicolas ,souvent ont donne la main,y ont prend le bras..1934,cést 6 ans avant la guerre..je crois que deja il y avait du racisme dans láir..part exemple mes parents en 1938 ont voulu se marier en angleterre ,y n,ont pas pu pcq elle avait du sang mexicain..quelle histoire ...quel monde....+ tard je me souviens des bateaux pleins de juifs qui partaient a la terre promise ..sans tout ce carnage,sáurait été une belle histoire..

15.Posté par Arthur Gohin le 09/03/2010 07:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Liliane
Moi aussi je suis né dans une famille catholique, et je ne suis pas musulman. Vu que l'institution catholique s'est montrée mensongère dans son fondement et sa pratique, j'ai demandé ma radiation des registres de baptême. Mon baptême je l'ai reçu de Dieu en direct le jour où je l'ai rencontré, c'est tout.
Je ne suis pas plus musulman que catholique, mais comme le prophète Mohammed je crois que Jésus est un homme crée par Dieu et non un Dieu issu de Dieu. Ce qui n'empêche pas que Dieu l'a fait sauveur du monde.

J'ai lu votre histoire. Votre style un peu décousu m'est difficile à lire mais j'ai à peu près compris.
Il est vrai que les pays arabes sont accueillants, mais dès le dèbut les juifs sont arrivés avec une mentalité violente et ségrégationiste. Par exemple dès avant l'affaire Dreyfus le village arabe "le verdier" (je ne sais plus le nom en arabe) a été évacué par des colons armés (en 1886).
Ceux qui vivaient en bon termes étaient les juifs autochtones.
La famille de Shimon Pérès bien sûr connaissait cette situation, et savait qu'elle en abusait. Mais sans aucun doute était elle dans la mentalité clanique qui domine viscéralement dans le sionisme.

16.Posté par liliane le 10/03/2010 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour conclure ,je vous remercie ,arthur ,nicolas y ceux qui ont pris la paciense de me lire ...ce que jái ecris est seulement emocionel...jéssaie de comprendre ce qui pousent les humains a ce detruire de la sorte ...a etre sadiques dans les camps..dans la pensée ..a tuer les gens dans des chambres a gaz,ou a les torturer...jusqu´à y prendre du plaisir..puisqu íls violent aussi....ou cést solo pour humilier ..vaya mundo..
quand jávais 3 ans ,ma maman ce trouvait à la prison de saint gilles a bruxelles,..je láie vue une seule fois deriere les bareaux....quand jén ai eut 7 ,en 1945,,ils ,les belges,ou les alemands lónt envoyée en alemagne,dans ces fameux trains de la honte,..si cést pas comme ça ,quónt me le dise...lónt envoyée pour ce faire tuer dans ces fameuses chambres a gaz...y jén aie marre ,y je suis mal a láise...ok,tout cela est pour le frix,quel frix??le 28 mars ,comme tous les 28 mars depuis 60 ans ,cést lániversaire de sa mort ,pour la belgique..bravo....quónt méxplique a quoi sa sert ,de tuer une femme ,petite ,jolie gentille pour gagner une guerre ..ok ce doit etre pour ses idées anti fachistes ..?la je comprends mieux..tous les ans cést pareil ,au mois de mars ,jái les boules ..liliane

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires