MONDE

Israël craint le 'rapprochement de la Turquie avec l'Iran'


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest


Traduction de l'article original de China View: "Israel fears Turkey's "shift towards Iran""


Jeudi 14 Janvier 2010

Israël craint le 'rapprochement de la Turquie avec l'Iran'
Israël est préoccupé par le fait que depuis plus d'une année, la Turquie se rapproche de l'Iran, a déclaré un haut fonctionnaire du cabinet du Premier Ministre Israélien sous couvert d’anonymat à Xinhua ce Mercredi. 

JÉRUSALEM, 13 janvier (Xinhua)  
Cependant, certains analystes avancent que la détérioration des relations bilatérales est pour beaucoup le résultat de la campagne militaire d'Israël dans et autour de Gaza il y a exactement un an, du gel du processus de paix Israélo-palestinien, plutôt que dû à la composante Iranienne.  
 
 Ces commentaires viennent à la suite du dernier épisode diplomatique entre Israël et Ankara concernant une émission télévisée diffusée sur une chaine Turque privée, qu'Israël considère comme étant antisémite et anti-israélienne.  
 
 Le Ministère des Affaires Etrangères Israélien a très publiquement sermonné et humilié l'Ambassadeur Turc en Israël, Ahmet Oguz Celikkol, laissant le Premier Ministre Turc Recep Tayyip Erdogan fou de rage. Depuis le conflit de Gaza, Erdogan a pris la tête des protestations Turques contre les actions d'Israël.  
 
 Israël a présenté plus tard à la Turquie ses excuses officielles concernant le traitement infligé à son envoyé.
 
 LA CAUSE DU FOSSE  
 
 Le haut fonctionnaire du bureau du Premier Ministre Israélien, Benjamin Netanyahu, qui a demandé à garder l’anonymat en raison de la sensibilité du sujet, a insisté sur le fait que le rapprochement d’Ankara avec Téhéran a commencé avant la guerre de Gaza.  
 
 Pourtant, l'idée que les relations étaient en déclin avant que l’événement de la guerre de Gaza a été écartée par Alon Liel, ancien Ambassadeur d'Israël en Turquie et ex-directeur général du Ministère des Affaires Etrangères.  
 
 Selon son opinion, les années 2007 et 2008 figurent parmi les meilleures années en termes de relations entre les deux pays. Blâmer la prise de bec actuelle entre Israël et la Turquie à l'Iran est un non-sens, a-t-il déclaré.  
 
 « Cette idée que la Turquie s’éloigne de l’Europe et se rapproche de l'Islam ou de l’Iran, est simplement une façon de contourner la réalité de la situation, qui est la détérioration des relations bilatérales entre Israël et la Turquie, » a indiqué Liel.  
 
 Yusuf Kanli, l’un des chroniqueurs et rédacteurs parmi les plus respectés en Turquie, partage l’opinion de Liel. Il décrit la guerre de Gaza comme étant « malencontreuse » du point de vue des liens bilatéraux. Tout en admettant qu’il y avait une certaine contrainte avant la guerre, il a dit que leurs liens étaient largement très solides.
 
 Aussi vrai qu’Erdogan et la plupart des Turcs sont concernés, Israël s'est très mal comporté dans sa campagne militaire dans l'enclave côtière Palestinienne et cela a repoussé les liens diplomatiques à des années en arrière.  
 
 LE MOUVEMENT DE LA TURQUIE  
 
 Nominalement, la Turquie est un Etat séculaire, une position défendue par son armée. Cependant, l’AKP d'Erdogan ou le Parti de la Justice et du Développement, avec leurs racines islamiques, sont aux commandes à Ankara depuis 2002.  
 
 Même si la Turquie est membre de l'Organisation de la Conférence Islamique depuis 1980, le pays est vraiment devenu un membre actif, en adoptant et en mettant en application ses politiques, en 2002, a indiqué Kanli.  
 
 Ce mouvement vers l’Est a créé une tension avec l'Europe et avec de nombreux pays, spécialement la France, insatisfaite de l'offre d'adhésion de la Turquie dans l'Union Européenne.  
 
 « Le rapprochement Turc avec l’Est a été en quelque sorte exagéré mais le pays ne se dirige certainement pas vers l'Ouest comme il le fut auparavant » a dit Kanli, qui pense que la Turquie a une politique extérieure « multidimensionnelle ».  
 
 Selon l'opinion de Liel, « La Turquie améliore actuellement ses relations avec la plupart des pays dans le monde, à l’exception d'Israël. »  
 
 Israël ne veut tout simplement pas admettre que la Turquie fait pression sur Israël pour les pousser à accomplir des progrès dans le processus de paix Israélo-palestinien, a-t-il dit.  
 
 LA VOIE ISRAELO-PALESTINIENNE  
 
 La Turquie, comme l'Europe, les Etats-Unis et les pays Arabes modérés, veulent voir redémarrer les négociations de paix Israélo-palestiniennes. Dans le passé, le pays a offert de servir d’intermédiaire dans les entretiens entre les partis.  
 
 Liel croit fermement que les relations avec Ankara pourraient être restaurées si Israël se rapproche d’un accord avec les Palestiniens. Il a un conseil simple pour le Ministre de la Défense Israélien, Ehud Barak, qui effectuera une visite en Turquie Lundi prochain : « si vous n'avez rien de nouveau à dire au sujet du processus de paix, n'y allez pas. »  
 
 Kanli offre une autre perspective. Il est d'accord avec Erdogan sur le fait qu'Israël a pris le mauvais chemin en effectuant sa frappe militaire contre le Hamas, l'organisation Palestinienne qui contrôle Gaza. Cependant, il pense qu'Ankara ne devrait pas s’engager avec le Hamas.  
 
 « La différence entre le Turc matérialiste et le Turc islamiste est, je pense, que [les uns pensent que] le Hamas est une organisation terroriste [tandis que les autres] s’attendent à ce que leur gouvernement ait des relations avec le Hamas seulement après qu'ils renoncent au terrorisme, » a dit Kanli.
 
 Ce n’est pas seulement la voie Palestinienne qui intéresse Ankara. Une traité de paix entre Israël et la Syrie bénéficierait également à la Turquie. Alors qu'Ehud Olmert était encore le Premier Ministre Israélien, juste avant Netanyahu, la Turquie voisine de la Syrie facilitait les entretiens indirects entre Israël et Damas. Ces entretiens se sont interrompus juste avant la guerre de Gaza.  
 
 Depuis, Ankara a offert la reprise de son rôle dans les négociations, mais Netanyahu a rejeté cette idée, avançant que l'hostilité de la Turquie envers Israël signifie qu’il ne peut pas être un intermédiaire honnête.  
 
 Le froid entre les 2 pays a déjà eu des effets économiques, avec beaucoup d'Israéliens choisissant maintenant de ne plus se rendre en Turquie, qui a été au cours de ces dernières années leur destination touristique favorite.
Même si les milieux d'affaires rapportent que leurs relations sont demeurées en grande partie intactes, il y a des craintes que cela puisse changer.  
 
 Si on tient compte de tous leurs arguments, la Turquie et Israël ont beaucoup en commun. Ils sont tout deux des pays avec des liens rapprochés avec l'Ouest et les Etats-Unis en particulier. Tous deux sont très actifs dans l'OTAN, participant à des exercices militaires communs. Ils ont tous deux été frappés par le terrorisme et tous deux se voient comme un pont entre l'Est et l'Ouest.  
 
 Pourtant les evenements de l’année dernière, aboutissant à la guerre des mots de cette semaine, ont laissé un goût amer en Israël et à Ankara.  
 
 Barak essayera de réparer une partie des dommages, de même que l’avait fait un autre Ministre Israélien, Benjamin Ben-Eliezer, quand il a visité la Turquie en Novembre dernier.  
 
 Cependant, Liel avertit que sans une percée dans le processus de paix Israélo-palestinien, de telles visites ne rapporteront rien. « Il y a certainement de quoi s'inquiéter au sujet du futur des relations avec la Turquie, » a dit Liel.
    
 lien de l'article original:
http://news.xinhuanet.com/english/2010-01/14/content_12805675.htm



Jeudi 14 Janvier 2010


Commentaires

1.Posté par damien le 14/01/2010 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ca serait bien que les journalistes cessent d'utiliser les expressions de propagande comme par exemple les PAYS ARABES MODERES.
Cette expression fait allusion à l'arabie saoudite et l'egypte (2 dictatures)!!!
Si ces pays sont modérés, qu'est ce qu'un pays extremiste???
Cuba, Venezuela, Iran, c'est à dire les pays qui combattent l'impérialisme américain

2.Posté par TheTruh le 14/01/2010 18:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@damien

Je suis à 100% d'accord avec toi!!

Cet article résume bien les faits, il met les choses à plat, très bien!!! Mais pour le reste il n'y a rien a en tirer.

Les articles produits par les organes de presse officiels des pays du Nouvel Ordre Mondial (dont la Chine fait parti) sont au mieux capable de cracher des bribes de vérités, mais jamais ils ne pourront mettre sur papier la réalité crue, car cela reviendrait à se renier et à se dénoncer eux-mêmes et leurs gouvernements.

Rien que le fait d'accepter de collaborer avec Israël comme si c 'était un pays quelconque est inconcevable pour quelqu'un d'averti et qui est soucieux de la justice.

Quelle personne honnête et normale pourrait s'associer à un criminel, un voleur, un menteur en puissance???

Posez vous la même questions pour les États qui entretiennent des relations avec Israël.


3.Posté par Tekbir le 14/01/2010 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis turc et je peux vous assurer que ce qui est écrit comporte des erreurs et ne fait pas de loin l'unanimité des avis des turcs. Turc matérialiste/ musulman , trop marrant cette vision comme si elle existait...
bref nazz

4.Posté par Larguet le 14/01/2010 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette humiliation imposée à l'ambassadeur était un coup fait volontairement qui s''est retourné contre eux. Ils ont l'habitude de se conduire de la sorte avec les pays Européens et les USA.


5.Posté par TheTruh le 14/01/2010 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Leurs excuses ne sont qu'intéressées, les Israéliens haïssent viscéralement les Turques ne serait-ce que par ce qu'ils sont Musulmans... Collaborer avec eux c'est pactiser avec le diable.

6.Posté par Psycho le 14/01/2010 19:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vis en Algérie et c'est fou de constater comment les gens ici (et dans le monde arabo-musulman aussi très certainement), sont orientés de plus en plus vers la Turquie. On constate ceci en remarquant l'attrait pour les feuilletons turques (justement), et aussi du point de vue du commerce (les produits dans les supérettes sont de plus en plus estampillés "made in Turkey"), sans oublier les avis des médias et les commentaires des gens dehors!!!
Je préfère que ce pays devienne puissant en "combattant" idéologiquement ces chiens de sionistes que de le voir se faire balader comme un chien en laisse par les USA ou IsraHell (comme beaucoup de pays arabes)

7.Posté par said le 14/01/2010 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

esperont que le travail du premier ministre porte ses fruits et que les arabes lies aux sionistes ne viennent pas tout gacher comme l egypte avec le hezb-allah de toutes façons la rue arabe est derriere ERDOGAN c est lui le leader pour le moment en 1 an il a fait ce que les arabes auraient dû faire eux en tant qu arabes car les palestiniens ils sont arabes et comment que tous les arabes qui les entourent pas un
s est mis en travers des sionistes alors que le coran ( nous dit vous qui avez cru
ne faites pas de pacte avec mes ennemis et les votres vous vous comportez avec eux comme des amis et moi je sais ce que vous divulguez et ce que vous montrez) tous ça pour dire que s ils se disent leaders de pays arabo-musulmans ils
doivent faire le necessaire pour venir en aide aux musulmans dans le monde
partout ou il y a conflit impliquant les musulmans et meme si des non musulmans sont dans la peine ils doivent etre secourus surtout s ils ne sont pas les agresseurs mais voilà ils pratiquent la religion à deux poids deux mesures

8.Posté par Henry le 14/01/2010 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne suis ni Iranien, ni Turc ni musulman. Suis Angolais mais j’aime beaucoup les pays qui ont du caractère. Ils ne sont malheureusement pas nombreux mais en tête de ces pays qui osent dire haut et fort NON aux sionistes et les oppresseurs de notre époque se trouve l’IRAN.

La Turquie ça fait une année qu’elle a joint l’Iran et certains pays de l’Amérique latine ont joint la position iranienne longtemps avant la Turquie.

Je peux vous dire que s’il n’y avait pas l’Iran actuel, en 2006 les USA et les sionistes avaient occupé tout le moyen orient dans leur projet de grand Moyen-Orient.

9.Posté par manita le 14/01/2010 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis d'accord psycho
la turquie est un pays qui est enormement conscient de l'importance de son emplacement strategique son histoire , et comment sa position politique mondiale peut jouer un role fondamentale dans la constitution du grand moyen orient le premier pas vers la PAIX
le liban iran syrie turquie ... doivent se reunir,s'approprier leur propre politique regionale car l'union fait la force

10.Posté par Tekbir le 14/01/2010 20:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne pense pas à une vision gauche droite, la Turquie n'est certainement pas dans un éventuel axe-Venezuela-Iran... Elle a une politique intrinsèque à son histoire et ses valeurs, elle n'est pas dans une logique de suivre une politique de l'IRAN mais plutot d'aspirer à jouer le rôle de leader dans la région. Leader agissant avec paix, non en tant qu'impérialiste.

L'Iran fait aujourd'hui la proposition à la Turquie de venir exploiter le Gaz gratuitement, et de partager les bénéfices 50 50, la Turquie possède en effet la technologie qui manque en Iran. Les US sont opposés paralysant le projet pour l'instant, mais peut être que ce n'est qu'une question de temps. L'Iran a besoin d'une coopération avec la Turquie surtout en ces moments de crise, la Turquie réitère à chaque fois qu'il y a un jeux de poids deux mesures injuste, de la part des occidentaux vis à vis du nucléaire iranien, car l'arsenal israelien, on s'en préoccupe absolument pas.

La politique turque permet au monde musulman de retrouver de sa dignité. Les précédents gouvernements, hormis ceux sujets à coup d'états (ERBAKAN 1997, MENDERES 1960), ont tous menés une politique pro US, et ont vendu le pays. Normal, ils ont tous eu des relations étroites avec les organisations occultes maçonniques (SULEYMAN DEMIREL, frc maçon du 33eme degré..).
Le semblant d'une approche avec l'UE permet d'éviter un coup d'état, en effet, le gvt actuel est protégé par les US et l'UE malgré qu'il comprend pour la plupart des pro musulmans. Aujourd'hui même, de nombreux contrats viennent d'être signés avec la Russie, notamment dans le nucléaire.

je m'arrête là!

slm

11.Posté par Abdulkarim le 14/01/2010 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OUI. Tu as raison de t’arrêté là car tu as raconté assez de bobard.
Dis pourquoi un pays musulman comme la Turquie à une relation diplomatique avec l’entité sioniste ? Tu ne trouves pas ça honteux ??

La Turquie ne va rien faire pour nous les arabes comme nos régimes traitres.
Nous les arabes on doit nous même se lever et combattre nos régimes de honte

12.Posté par Psycho le 14/01/2010 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tekbir@Abdulkarim :
Tekbir n'a pas menti! Il n'a juste pas tout dit. La Turquie en tant qu'etat est aussi sale et honteux que nos régimes a nous autres arabes. Le premier ministre turc semble limité dans ses choix a cause de l'institution sionisto atlantiste qui veille (l'armée). Mais il ne faut pas tout mélanger. Le PEUPLE turc est un peuple frère (doit l'être).
Ca va paraitre fou, mais la seule solution géopolitique pour nous tous est la création de l'Umma en tant que nation à moyen ou long terme (l'Empire ottoman était en passe de réussir, avec tout ce qu'on peut en dire).
Ataturk a dit lui même que l'Islam n'était en rien une composante de l'identité turque,... mais franchement je vois pas qui ces mêmes turcs étaient avant l'Islam (à part peut être les descendants des mongols qui ont dévasté Baghdad)...Pareil pour nous autres arabes,... avant l'Islam nous n' étions rien de rien!

13.Posté par Roland le 14/01/2010 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui Tekbir a très bien exposé la situation !
La Turquie a cessé d'être un toutou à la remorque de l'occident le plus impérialiste, elle cherche à jouer son jeu propre. Et de profiter de sa position charnière.

14.Posté par Tommy le 14/01/2010 23:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Turquie devrait choisir son camp d'un pied ferme, soit elle accepte l'entité sioniste une sorte de laissé passé pour espérer intégré l'UE malgré que la Turquie lui fait quelques remontrances pour apaiser l'opinion public anti-sioniste de ses relations bilatérales avec l'entité sioniste et qui ne sert strictement à rien contenu du fait que reconnaitre l'entité sioniste est une complicité à l'usurpation et aux crimes contre l'humanité, ou soit elle ne reconnait pas cet entité sioniste auquel cas l'entrée à l'UE serait illusoire mais une grande victoire de ce pays au coté de la justice d'un peuple souillé, volé et assassiné par la clique sioniste. Stop aux relations avec l'entité sioniste serait un minimum pour que je prenne la Turquie au sérieux !

15.Posté par Romana le 15/01/2010 01:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un attentat vient de viser l'ambassadeur d'Israël en Jordanie, il n'y a pas de victime.
Après ses revers diplomatique le SIONISTANT va jouer les victime, ça sent la manipulation du mossad.
Demain ça fera la une des médias avec une accusation des Iraniens.

16.Posté par Larguet le 15/01/2010 01:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler




Cette appellation de pays modérés et autres, c’est voulu c’est une façon à eux de stigmatiser certains pays qui les gênent et ne sont pas à leurs convenances.
Je vous cite le cas des USA tout le monde dit c’est un pays démocrate et libre.

Je dis non.

C’est un pays de dictature et oppresseur envers son peuple..

Avez-vous vu comment leurs institutions fonctionnent. Les sénateurs et membres des assemblées ou sénats ne sont pas libres. Ce que nous voyons c’est juste une apparence.

Si l’un d’eux veut proposer quelque chose dans l’intérêt des américains, il y aura toujours une organisation qui représente 0,2% de la population qui va l’obliger à revoir sa copie. Vous appelez ça une démocratie. C’est de la dictature, c’est la loi du plus fort. Les simples citoyens sont écrasés, au point que les prisons sont pleines de personnes innocentes. Dernièrement avec les tests ADN, il a été prouvé que des dizaines d’américains sont innocents et ont été libérés.

Tu l’ouvres trop ou ta gueule ne plait pas tu es au trou, c’est ça la démocratie et la liberté.

17.Posté par Billy le 15/01/2010 02:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hé Sarco tu ne voulais pas de la Turquie dans ton Europe, ben regarde maintenant la puissance de ce pays par lequel beaucoup d’autre pays vont suivre et prendre comme exemple INSHALLAH. Il fallait bien un jour leur dire merde à ces sionistes.

18.Posté par samir le 15/01/2010 03:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cet article est un torchon!!!!!
Israël n'a jamais était victime de terrorisme et c'est elle-même qui occupe déporte bombarde les populations civiles palestinienne...
En 1939, en France, au cœur de l'Europe, les occupants nazis qualifiaient également la résistance de terrorisme, et l'histoire aujourd'hui nous la connaissons tous.
Sur le plan de la résistance, Le cheikh Yassine en Palestine est largement équivalent à Charles DE GAULLE en France.
SIONISTES USURPATEUR UN JOUR L'HISTOIRE VOUS JUGERA...

19.Posté par dido le 15/01/2010 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J' aime pas du tout le mot modéré
En tant que Turque, je dis vive le parti pour qui les Palestiniens ont voté.
Les Arabes doivent etre unis dehors d' Isra.
C'est quand meme impressionnant , que d' immenses pays arabes se laissent faire, et ne peuvent rien dire face à un bled aussi petit qu' Israel.

C'est qu ' Israel domine le monde en des les autres hors d' Israel.
Et que depuis longtemps ils travaillent dans les autres pays occidentaux, dont ils ont déja manipulé les peuples et souillé leurs économies avec leur jeux en bourse.

L' empire Ottoman n' aurait jamais du accepter les " juifs" de l' Europe...
Il a cru bien faire, mais le probleme c' est que ces derniers ne sont jamais remerciant, et cherchent toujours une mascarade.

On doit retenir la leçon.
Combien étaient proches des pachas, des grands hommes, qu' ils ont usurpé et trahis?
De là vient le problème.
Ensuite,pour les Arabes, il ne fallait surement pas accepter Laurence d' Arabie, qui au départ avait du mal à trouver une tribu Arabe qui oserait combattre des Musulmans comme eux, mais voilà, à chercher et chercher, il a finit à trouver une tribu qui a accepté de combattre l' empire ottoman pour 100 000 pounds.

A partir de là, mes amis , rien ne va plus...
Pendant que ces messieurs sionistes et francs maçons ont gagné de l' argent , ils n' ont pas mis la guerre cru en Irak, mais ils n' ont pas oublié de finir le travail......
Ils sont là pour finir la véritable fin du monde arabo musulman.....
Ils dressent chaque pays arabes les uns sur les autres , avec des moyens de l' economie et de marché...
Les occidentaux, ne le sentent peut etre pas, mais ça fait belle lurette, qu' ils se font souiller par les speculations boursieres de ces sionistes d' israel et américains.
Les américains ont mis eux meme le mal , avec hitler et sont venu, apres soit disant "sauver", c' est leur strategie pour dominer.
Le peuple n' y voit rien, car c' est trop gros, mais ca a plus de chance de passer.
Ne parlons meme pas de la troisieme guerre mondial en ce moment via la vaccination grippe a......
Dans 10 à 15 ans ils veulent la demographie qu' ils peuvent controler, de génération en génération.....
Mes amis etre musulman c' est etre un etre humain,tous ceux qui sont francs , juste , sont musulmans....

20.Posté par dessack le 15/01/2010 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi je trouve vraiment naif les gens qui croient qu'un jour la Turquie fera partie de la CEE...Les fondements de la CEE sont bases sur l'heritage de ::
- civilisation helleno-judeo-chretienne qui est exprimee par l'embleme de l'union a savoir : 12 etoiles qui representent
- les 12 travaux d'hercule
- les 12 tribus d'Israel
- les 12 apotres de Jesus
Que les gens ne s'etonnent pas que demain israel devienne membre a part entiere de la communaute europeenne.
La Turquie un pays a caractere fondamental Musulman ne peut en aucun cas se defaire de son histoire et de son caractere religieux pour s'assujetir au diktat d'une europe communautaire qui n'offre pour le moment que le projet d'une societe soumise a l'instinct bestial de consommation tous azimuts.

21.Posté par ANTI SIONISTE le 15/01/2010 12:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,
C'est simple, Israël commence à se rendre compte que les pays qui l'entourent voient l'injustice perpétrée envers les palestiniens de façon plus claire.

La Turquie faisait partie de ces pays qui fermait les yeux, aujourd'hui la Turquie ne veux plus fermer les yeux et commence peu à peu à dénoncer les ignomies faite pas Israël.
Alors ces derniers, essayent peu à peu de renouer le contact avec la Turquie et en même temps d'éviter que la Turquie se rapproche de l'Iran, son "ennemie déclaré".

Imaginons un peu si la Turquie met un terme à ses relations avec Israël :
Croyez-moi que le Mossad s'empressera de perpétrer des attentats à Istanbul et Ankara en faisant croire que ce sont des islamistes ou le PKK qui en sont les auteurs. On commence à connaitre la technique de sabotage par le "faux" terrorisme crée par Israël ; c'est comme en Irak ou en Afghanistan, on nous fait croire que le pays est en guerre interne : foutaise!! c'est le mossad qui pose des bombes pour justifier la présente militaire et tout contrôler!!

Heureusement, le monde commence à se rendre compte que le sionisme est un réel fléau pour la paix dans le monde, il faut que tout les peuples et toutes les religions se lèvent contre le sionisme qui provoque les guerres, alimente la haine et maintien le désordre mondial !!!!!!!

TOUS CONTRE LE SIONISME ET LE TERRORISME D'ETAT ISRAELIEN!!!!!!!!!
OUI A LA PAIX DANS LE MONDE ET ENTRE LES PEUPLES!!!!!

22.Posté par dik le 15/01/2010 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans ma lecture diagonale des commentaires, ceux de Henri (8) et Samir (18) contiennent des éléments de réponse à l'auteur. Effectivement, comme le dit Samir, cet article est un torchon qui présente tout de travers. Sion objectif inavoué est de couvrir l'infâme Sionistan. En effet :

- La Turquie a tapé sur la table non pas seulement contre l'attaque criminelle de Ghaza, mais aussi du fait que cette attaque a été lancée juste après une visite des des bouchers du Sionistan à Ankara et Le Caire, faisant croire qu'ils avaient l'approbation des deux capitales! C'est cela la diplomatie sioniste : impliquer tout le monde dans ses crimes!

- Si la politique turque est multidimensionnelle, penchant de plus en plus vers l'est, c'est surtout par suite de ses démêlées avec l'Europe qui fait traîner sciemment sa candidature à l'UE.

- La diplomatie "virile" de la Turquie vis-à-vis du Sionistan s'explique non pas par un "engagement" avec Hamas ou l'Iran, mais par son refus du blocus de Ghaza et du deux poids deux mesures concernant le développement de la technologie nucléaire refusée à l'Iran, permise et encouragée au Sionistan.

- Il n'y a pas de terrorisme de la part du Hamas. C'est un mouvement de libération qui consent à tous les sacrifices pour la survie des palestiniens.

- Jamais, au grand jamais, le Sionistan ne fut un pont entre l'Est et l'Ouest et il ne le sera jamais, n'ayant aucune qualification pour ce rôle, tout au contraire!

Cet article est une coquille empoisonnée dans ce site pour lequel j'ai beaucoup d'estime. J'espère qu'il n'y en aura plus!

23.Posté par Samos le 15/01/2010 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Turquie de part sa politique, se démarque assez bien depuis quelques années d'une politique de l'attentisme (EU).
La politique turque, renoue avec ses racines, le Panturquisme, avec l'Azerbaidjan et d'autres pays d'Asie Centrale.
Elle renoue avec ses voisins des relations longtemps oubliés.
Elle veut s'imposer comme Soft Power, un pays avec une diplomatie active, qui devient incontournable sur les questions géopolitiques régionales.
La turquie change, elle évolue vers l'Est pour le plus grand bonheur de la Région entière. (Merci l'UE)
Imaginer si la Turquie avait adhérer à l'UE, les imbroglio politiques et stratégiques auraient été autres.
Mais la nonchalance avec laquelle l'UE traite et a traité la Turquie sera à long terme un mauvais calcul politique.
Dommage Sarko.
Un axe IRAN-SYRIE-TURQUIE pourrait émerger et alors là, accroche toi coco, ça va chauffer grave.
L'idée de grand Moyent Orient sera définitivement clos.
La Turquie comme l'Egypte sont des piliers centraux de la politique au Moyen-Orient.
Prochain coup d'échec, faire tomber Moubarak, mettre la pression sur les égyptiens dans le monde et amener les frères musulmans au devant de la scène.
Là c'est échec et mat pour Israël.
Une stabilisation de l'Irak, et un état fédéral avec les principaux piliers et le reste tombera comme un château de cartes.
Et là ce sera échec et mat pour tous.
Je m'avance bien vite car les défis sont nombreux.
En tout cas je voulais partager avec vous mes sentiments sur la question.
Si vous pouviez développer ou apporter des lectures autres je vous en serait reconnaissant.

24.Posté par Empirique le 15/01/2010 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve que le rapprochement irano-turc est une tres bonne chose pour le réequilibrage du Moyen-Orient car à part encore la Syrie qui tient tête au sionistan tout les pays arabes de la région sont soit des valets de l'empire satanique ou soit occupé militairement je pense à l'Irak notamment, j'espère de tout coeur que la Turquie et l'Iran vont développer encore un peu plus leurs relations et n'en déplaise aux satanistes sionistes.

25.Posté par anti dajjal le 15/01/2010 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

1000% d'accord avec mon ami antisioniste
cela sera au tour d la turquie detre bombarder mais chacun a son tour
c la théorie de la balkanisation de la region voulu par le nwo
destruction de tous les etats islamic c leur projets sionistosatanistes

26.Posté par Psycho le 15/01/2010 22:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@anti dajjal :
La destruction des etats islamique ne poura jamais faire plier les peuples musulmans dans la mesure ou l'Islam reglemente finalement tout l'aspect politique et aucun dirigent sionistan ne pourra jamais changer çA, car le peuple suivra de plus en plus les enseignements de l'Islam.

Hey les amis! vous connaissez Pierre Hillard?
"Pierre Hillard est docteur en science politique et professeur de relations internationales à l’École supérieure du commerce extérieur (ESCE)."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Hillard

Selon Pierre Hillard, l'Islam serait le dernier rempart face au NWO.
Il dit de manière académique ce qu'on a tous compris de manière instinctive : http://www.youtube.com/watch?v=6921jfTekmQ

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires