Palestine occupée

"Israël" appréhende le déploiement d'un système antiaérien au Liban



Leila Mazboudi
Mercredi 5 Août 2009

"Israël" appréhende le déploiement d'un système antiaérien au Liban
Israël est sur le qui vive. Depuis l'explosion de l'entrepôt d'armement dans le village du Liban sud Kherbet Selem, les patrouilles militaires israéliennes dans sa région nord située aux confins avec le Liban ne se sont pas apaisées, ni les violations de l'espace aérien libanais.
  Pour les Israéliens, c'est la preuve irréfutable que le Hezbollah ne cesse de stocker des armes au sud du Litani. De plus, les spéculations sur la quantité et la qualité de cet armement vont bon train.
 
Selon l'ex-ministre de la guerre israélienne, Shaoul Mofaz il aurait triplé en trois ans, depuis la guerre de juillet 2006.
Alors que le Times londonien l'estime à 40 milles missiles stockés à proximité de la frontière, et prétend que les combattants du Hezbollah s'entrainent  pour lancer des missiles sol-sol au cœur de Tel Aviv. Vu que le secrétaire général du Hezbollah a annoncé l'adoption d'une nouvelle équation militaire: la Banlieue contre Tel Aviv, à la place de l'ancienne,  Beyrouth contre Tel Aviv.
 
Mais, selon le Haaretz,  les autorités sionistes appréhendent le plus que des systèmes de missiles antiaériens ne figurent dans ce répertoire.  
 
 
Non seulement ils risquent d'entraver la liberté d'action des forces aériennes militaires israéliennes mais ils permettraient surtout d'ébranler la supériorité militaire aérienne israélienne, principale atout de force de l'entité sioniste dans la région, et la rendrait donc très vulnérable face au développement de la force balistique de ses principaux ennemis, dont entre autre l'Iran et la Syrie.
 
Sachant que les systèmes anti missiles Hetz développés avec la contribution des États-Unis ne sont pas encore à la hauteur des défis. Pour y pallier, l'armée de l'air est soumise constamment à des exercices de toutes sortes, prenant en considération des survols sur de longue distance, avec des approvisionnements par air. Dernièrement, elle a annoncé vouloir se munir d'une centaine de bombes intelligentes, téléguidées par Laser, pour perfectionner ses lancements de tirs.   
 
En parallèle, les autorités sionistes s'attendent à tout moment à ce que le Hezbollah réalise des opérations contre des cibles israéliennes à l'extérieur, pour venger l'assassinat de son dirigeant militaire Imad Moughniyé, tué à Damas par le Mossad.  Elles craignent notamment pour leurs positions dans la montagne Ross qui surplombe le village de Ghajar libanais occupé par Israël ou même pour leurs navires de guerres qui longent  le littoral libanais.

Ses délégations diplomatiques de par le monde sont en état de mobilisation générale. Surtout après que les autorités azerbaïdjanaises ont fait état de l'avortement d'une tentative de faire exploser l'ambassade israélienne dans ce pays

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 5 Août 2009


Commentaires

1.Posté par Virgile le 05/08/2009 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Hezbollah est né suite au massacre/génocide de Sabra et Chatila, dans la quasi-immobilité de la communauté internationale (les sionistes ayant instrumentalisé les phalangistes chrétiens par les ruses de Sharon, commanditaire du massacre).
Ces crimes de guerre et contre l'humanité ne sont pas encore traités contrairement à cet interminable business de la Shoah, qui est pourtant une pure imposture, de l'avis même de quelques historiens israéliens intègres (hé oui, il y en a !!!).

Depuis, une hécatombe de morts et de torturés avec l'actuelle tragédie sans nom du phosphatage à l'U.A. de la population civile de Gaza, toujours dans la quasi-indifférences des démocraties occidentales qui arment et/ou soutiennent cette incroyable dictature.

Donc acte et il est amusant de croire que les sionistes craignent de petites abeilles alors qu'ils disposent d'une des plus puissante et terrifiante armée du monde !!!!
Peut-être que quelques rabbins talmudo-conscients se rappellent que : "l'on récolte - à terme - ce que l'on sème" ? Va savoir !

2.Posté par hans scholl le 05/08/2009 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je prie chaque jours pour que ce régime effroyable ne s'effondre,les palestiniens seront(je pense ) d'accord pour vivre dans un état avec des régle égalitaire

http://fonzibrain.wordpress.com/

3.Posté par TheTruth le 05/08/2009 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voila de bonnes nouvelles, Israël tremble et ils ont de quoi, ils vivent dans une maison de cristal au milieu d'un troupeau d'éléphants.

4.Posté par anti chrétien le 05/08/2009 23:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

http://www.invisiblesurfing.com/surf.php?q=aHR0cDovL3Zoby5vcmcvYWFhcmdoL2ZyYW4vbGl2cmVzLy4uL2xpdnJlczcvdmljdG9pcmVoZXpiLnBkZg%3D%3D http://www.alterinter.org/article388.html Comment le Hezbollah a-t-il vaincu Israël ? Dès le début du conflit et jusqu’à ses dernières opérations, les commandants du Hezbollah ont réussi à pénétrer le cycle de prise de décision stratégique et tactique d’Israël, grâce à un ensemble d’opérations de renseignement, d’opérations militaire et d’opérations politiques, avec pour résultat le fait que le Hezbollah a enregistré une victoire décisive et complète dans sa guerre contre Israël.Le creusement des dépôts d’armes, au cours des années précédentes, s’était accompagné d’un programme d’installation de leurres, certains bunkers étant construits à l’air libre, à la vue des observations des drones israéliens et au vu et au su de civils libanais fortement liés aux Israéliens. A de rares exceptions près, ces bunkers étaient des leurres. La construction des véritables bunkers se poursuivait,sur ces entrefaites, dans des zones interdites à la population libanaise. Les bunkers de commandement et d’entreposage d’armes les plus importants étaient creusés à l’intérieur des collines rocheuses du Liban, à un profondeur atteignant jusqu’à quarante mètres. Près de 600 bunkers d’entreposage d’armes et de munitions furent ainsi creusés en des positions stratégiques au Sud de la rivière Litani. « Israël a perdu la guerre durant les trois premiers jours », a dit un expert militaire états-unien. « Si vous êtes confronté à ce type de surprise et que vous disposez de ce niveau de puissance de feu, vous avez intérêt à gagner ! Sinon, vous êtes cuits, et durablement. » De nombreux hommes de la Brigade Nasr avaient passé des jours interminables à attendre l’assaut israélien et, grâce à l’aptitude du Hezbollah à intercepter les communications militaires israéliennes, les soldats israéliens se sont cassé les dents contre des unités hezbollahies puissamment retranchées. La tactique du Hezbollah n’était pas sans rappeler celle de l’armée nordvietnamienne durant les premiers jours du conflit vietnamien – époque où les commandants de l’armée nord-vietnamienne dirent à leurs hommes qu’ils devaient « éviter les bombes », puis se battre contre les Américains au cours d’engagements menés par de petites unités. « Vous devez les attraper par la boucle de leur ceinture », avait dit un commandant vietnamien afin de faire comprendre en quoi consistait cette tactique. De surcroît, et de manière encore plus significative, les combattants du Hezbollah ont apporté la démonstration qu’ils étaient dévoués et disciplinés. En utilisant leurs atouts en matière de renseignement pour clouer sur place les incursions de l’infanterie israélienne, ils ont prouvé qu’ils étaient les égaux des combattants des meilleurs unités israéliennes. Dans certains cas, des unités israéliennes ont été vaincues sur le champ de bataille, et contraintes à des retraits soudains ou contraints à recourir à une couverture aérienne pour sauver certains de leurs éléments d’un débordement inéluctable. La robuste défense du Hezbollah infligeait également un lourd tribu aux blindés israéliens. Israël ayant finalement accepté un cessez-le-feu et commencé à se retirer de la zone frontalière, il abandonna derrière lui sur le terrain quarante véhicules blindés, presque tous détruits par des missiles anti-tanks AT-3 « Sagger », utilisés avec une grande expertise – il s’agit du nom utilisé par l’Otan pour désigner un missile de fabrication russe, lancé depuis un véhicule ou portable, guidé par fil, le 9M14 Malyutka de deuxième génération (Malyutka signifiant « Petit Bébé »…) Atteignant des cibles se situant jusqu’à une distance de trois kilomètres, le Sagger (le Malyutka) s’est avéré extrêmement efficace dans l’élimination des tanks israéliens, et cela n’a sans doute pas manqué de donner des sueurs froides aux commandants des blindés israéliens, dans une grande mesure parce que le missile Sagger mis en oeuvre par le Hezbollah est une version ancienne (mise au point et diffusée en 1973) d’une version plus moderne, encore plus aisée à dissimuler et à déployer, et porteur d’une tête explosive plus importante. Si l’armée israélienne n’a pas été capable de protéger ses blindés contre la version de « deuxième génération » 1973, ses commandants doivent aujourd’hui se demander comment ils pourront se protéger contre une version plus moderne, encore plus sophistiquée et létale… Au lendemain du conflit entre Israël et le Hezbollah, un sondage d’opinion a été effectué en Egypte : on a demandé à un échantillon représentatif de la population égyptienne de citer les deux dirigeants politiques les plus admirés. Un nombre écrasant d’Egyptiens a cité Hassan Nasrallah, le président iranien Mahmud Ahmadinejad arrivant immédiatement après…

5.Posté par Virgile le 05/08/2009 23:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ anti chrétien

Dommage, votre texte est riche mais illisible ! Aérez la prochaine fois SVP !

Quelque soit nos "anti", il existe des lois immuables, imparables à terme comme celles de la "semence et de la récolte", "des causes à effets", du flux et du reflux, etc.

Et il est clair que l'état sioniste dit improprement d'israël, se remplit une coupe pour le jour de la Colère divine. On n'usurpe pas le Nom de Dieu en vain, ad vitea eternam.
Nous assistons quasiment impuissants, aux pires abominations humaines par ceux qui étaient censés (un temps) éclairer les Nations. C'est la cata.

Mais la Lumière dont parle Dieu est baignée d'Amour, de Vérité et de Miséricorde dans un Règne de Paix fraternel. Il ne parlait pas de "lumières" issues de bombes atomiques ou phosphoriques !!! par des égo-centrés cupides, racistes, débauchés et particulièrement impitoyables dans leurs meurtres à répétition sur des CIVILS !!! Jamais on a vu ça dans l'histoire de l'humanité ! Une sauvage et pure barbarie.

Alors je comprends que les sionistes commencent à trembler tous comme leurs antennes au Far West (USA/SAXONS talmudisés !).

Bien à vous

6.Posté par Arminuis le 06/08/2009 03:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

anti chretien ton article est interessant, ton pseudo pourrait neammoins etre plus "pacifique". Concernant le conflit du liban en 2006 ce que j'ai adoré c'est la surprise de découvrir que ces combattants "animaux de goy libanais" se sont deguisés en soldats israeliens et avaient exactement les memes uniformes, de plus j'avais lu que une partie de la victoire du hezbollah était imputable au missiles anti char kornet qui ont envoyés 50 ou 54 chars merdkava sur les 400 entrés au liban à la casse. Ces missiles ont une portée qui va jusqu'à 6 km et peuvent même choper des helicos volant à basse altitude et ils sont facilement transportable et demontable ce qui a permit de les passer par les tunnels, d'ailleurs certains de ces missiles sont arivés à gaza 2 jours avant la fin de l'opération plomb durci et le hamas a préféré garder la surprise pour le deuxieme service.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires