Proche et Moyen-Orient

Israël achètent 25 avions F-35 aux USA ; un pas de plus vers une attaque contre l’Iran ?


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:29 THERESE MAY ET LES ROITELETS DU C.C.G


Il s’agit d’une amélioration par rapport aux F-16 qu’utilise déjà l’armée de l’air israélienne. Bush est opposé à une attaque menée par Israël contre les installations nucléaires iraniennes. Il y a quelques semaines, le Pentagone a vendu 1000 bombes capables de percer des bunkers. Israël s’est engagé à ne pas agir sans accord préalable avec les États-Unis.

Sal Emergui - El Mundo


Vendredi 3 Octobre 2008

Israël achètent 25 avions F-35 aux USA ; un pas de plus vers une attaque contre l’Iran ?
Satisfaction au ministère de la Défense à Tel-Aviv. Avec toute la machinerie logistique et opérationnelle centrée sur le programme nucléaire iranien, (gardant comme deux autres priorités le groupe Hezbollah au Liban et le Hamas dans la bande de Gaza) les dirigeants militaires israéliens se félicitent des derniers jouets achetés au magasin de son principal allié et ami, les États-Unis.

La nouvelle acquisition, confirmée il y a quelques heures, garantit à Israël sa supériorité déjà plus qu’évidente dans le ciel du Proche-Orient. Il s’agit de la vente de 25 avions de combat F-35 annoncée par le Pentagone, une transaction évaluée à 15,200 millions de dollars. L’entente inclut la possibilité de 50 autres avions dans les années à venir. Israël est le premier pays à bénéficier de ces dispositifs, comme le confirment les porte-paroles de la société d’origine, Lockheed Martin.

Il s’agit d’une nette amélioration par rapport aux avions de combat F-16 qu’utilise déjà l’armée de l’air israélienne. Grâce à une technologie avancée de pointe, les F-35 peuvent voler à différentes hauteurs sans être détectés par le radar ennemi. Un être invisible dans les cieux. Il est plus précis que le F-16 ou F-15 dans les duels aériens et dans les bombardements contre des positions terrestres. La livraison finale de ces avions de combat dépend maintenant de l’autorisation du Congrès. Comme dans la plupart des opérations militaires, Israël appliquera sa propre technologie dans le F-35.

« Il est vital pour les intérêts de sécurité nationale américaine dans la région d’aider Israël à maintenir une haute capacité de défense aérienne et d’action contre des cibles terrestre, » justifient à Washington, où ils se sont rencontrés en juin, le président des Etats-Unis, George W. Bush et le Premier Ministre israélien Ehud Olmert qui se sont engagés sur sur ce sujet et sur d’autres dans le domaine militaire.

Bush et son administration, dirigée par le Secrétaire à la défense Robert Gates, ont manifesté clairement à Olmert leur opposition à une attaque menée par Israël contre les installations nucléaires iraniennes.

Objectif : maintenir la supériorité israélienne

Les États-Unis met en oeuvre ces jours-ci de nombreuses promesses. Depuis des mois, les ministres et les hauts fonctionnaires des deux pays tiennent des réunions pour concrétiser les différentes transactions dans le but de maintenir la supériorité militaire israélienne dans la région.

Au début du mois, le Pentagone a approuvé les transactions militaires avec Israël en trois étapes et pour une valeur de 330 millions de dollars. Il y a quelques semaines, le Pentagone a vendu 1000 bombes intelligentes (GBU-39) capables de percer des bunkers. Ce week-end on a appris le déploiement dans la base aérienne de Nevatim, dans le sud d’Israël, d’un radar américain capable d’identifier avec plus de précision et surtout plus rapidement une éventuelle attaque iranienne par des missiles de type Shihab 3.

« Avec ces mesures, les États-Unis veulent renforcer Israël, mais envoie également un message à l’Iran : les possibilités d’une attaque militaire augmentent tandis que vous poursuivez chaque jour l’enrichissement de l’uranium et que vous ne prenez pas au sérieux les négociations avec Javier Solana. L’option militaire est toujours là, » dit à El Mundo Meir Javedanfar, un expert iranien qui après avoir quitté sa ville natale de Téhéran et étudié en Grande-Bretagne, gère aujourd’hui un pôle d’analyse à Tel-Aviv.

La question est de savoir si ces nouveautés s’inscrivent dans la traditionnelle et étroite alliance politique, économique et militaire entre les États-Unis et Israël depuis sa création en 48 ou si ce sont des mesures spécifiques prises et annoncées pour faire face à une possible confrontation militaire avec l’Iran.

Les étapes à franchir avant une offensive

D’une part, les avions de combat F-35 et le radar américain en Israël sont des étapes nécessaires avant d’ordonner une offensive contre l’Iran, qui a mis en garde qu’il répondra en « anéantissant » Tel-Aviv. « L’arrière-garde est indispensable. Avec le nouveau radar qui localise un missile lancé à 2000 km, on réduit les dommages face aux représailles iraniennes », écrit le journaliste israélien Ron Ben Ishai. Le F-35 est idéal dans une éventuelle attaque contre les objectifs iraniens, car il peut se soustraire à des systèmes antiaériens.

D’autre part, le veto américain reste en place et le gouvernement israélien n’a pas l’habitude de violer les injonctions aussi fermes présentées par son principal allié dans le monde. Encore moins alors que 120 soldats et spécialistes américains sont en permanence sur le sol israélien pour faire fonctionner leur nouveau radar.

Le programme nucléaire iranien est considéré par les Israéliens comme une « menace existentielle » et les sondages montrent que la plupart des citoyens pensent que « Israël ne peut accepter en aucune manière que le régime iranien détienne la bombe nucléaire. » Mais l’incertitude politique nous invite à repenser une attaque imminente.

Olmert a déjà démissionné et Tzipi Lini, son successeur au parti Kadima se prend assez la tête pour tenter de former un gouvernement. Avec Olmert qui fait ses valises et Livni qui les défait, il est très peu probable qu’Israël ordonne en 2008 une offensive qui conduirait à une guerre régionale.

En outre, Israël s’est engagé à ne pas agir sans accord préalable avec les États-Unis. « Nous ne voulons pas de surprises », a déclaré en août un responsable américain à son homologue israélien.

Les services secrets israéliens (Mossad) suivent cela de très près et tentent de boycotter les plans iraniens. Il y a quelques semaines, le chef du Mossad, Meir Dagan, a averti Olmert que « Mahmud Ahmadinayad poursuit son objectif d’avoir des armes nucléaires, grâce à la passivité internationale. »

S’il n’y a pas de sanctions plus sévères contre Téhéran (comme le souhaiteraient Israël et les Etats-Unis) c’est en partie dû à l’opposition de la Russie et c’est peut-être pour cette raison qu’Olmert sera à Moscou lundi prochain. En pensant à Ahmadinejad, l’un des cauchemars d’Israël serait une nouvelle guerre froide entre les États-Unis et la Russie.

Du même auteur :

-  Un feuilleton palestinien - 7 septembre 2008
-  Israël libère 198 prisonniers palestiniens, reçus comme des héros en Cisjordanie - 30 août 2008
-  Quatre athlètes palestiniens se préparent comme ils le peuvent pour les Jeux de Pékin - 22 juillet 2008
-  L’eau de Gaza n’ira pas à l’Expo de Saragosse - 16 juillet 2008
-  « Il n’y aura jamais la paix car Israël ne veut pas la paix mais nos terres » - 23 juin 2008

1° octobre 2008 - El Mundo - Vous pouvez consulter cet article à :
http://www.elmundo.es/elmundo/2008/...
Traduction de l’espagnol : Charlotte

http://www.info-palestine.net http://www.info-palestine.net



Vendredi 3 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par plo le 03/10/2008 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour pouvoir acheter ce type d'avion, il faudrait qu'ils existent. Les F35 n'existent qu'a l'état de proto. et le dossier est enlisé dans les méandres de la bureaucratie du pentagone. Lire à ce sujet l'ensemble des articles disponibles sur le site dedefensa.org. Concernant les F22, qui eux volent, ils est impossible que israel en dispose car ils sont interdits à l'export. De plus, ceux ci n'ont pas étaient envoyés en opé car ils sont sensible au sables. Ce qui explique leur indisponibilité sur les théâtres d'Irak et d'Afghanistan. même si cet article contient des éléments véridiques, il est disqualifié d'office du fait de la référence au F35. Attention à l'intox !, surtout en provenance de la presse mainstream.

2.Posté par Blackhole le 03/10/2008 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ plo
Effectivement ça pue l'intox, c'est juste de la propagande.

Secondo USA et Israël sont tellement "liés" que l'armée des USA ou celle d'Israël c'est un peu la même; suffit de changer les autocollants :-).
Donc dire les USA vendent des appareils à Israël, ça veut rien dire, c'est juste une question de savoir qui paie Lockheed Martin.

Cependant, concernant les appareils qui existent et ceux qui n'existent pas et leur performance, ça personne n'est vraiment au courant.
N'oublions pas que les avions moderne d'aujourd'hui ont été conçu il y a au moins 30 ans. Les prototypes que l'on teste en vol aujourd'hui on donc 20-25 ans d'avance...(drônes de combats, propulsion electromagnétique, système antigravitation, ....tout est possible)
D'autre part, une armée qui dévoile les secrets de ses joujoux sur un site internet dedefensa.org accessible à monsieur tout le monde, laissez-moi rire.
Ex: Officiellement le B2 spirit est un subsonique certes furtif mais pour 2 milliards de $ pièce et ce avec les mêmes réacteurs que le bombardier B1. Il est quasi certain que c'est du pipeau et qu'il vole au moins à mach 6 (propulsion MHD-voir les photos d'ionisation de couche d'air à partir du bord d'attaque des ailes; aller sur le site de jean-pierre petit, jp-petit.org, tout est expliqué)

3.Posté par lotfi le 03/10/2008 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le programme JSF (F-35) n'est pas soutenu par l'USAF. Il semblerait que ces derniers préfèrent le programme concurrent F-22 (dit "Raptor"). D'ailleurs, il semblerait qu'au Pentagone, on décide de mettre en avant aussi le F-22 (plus concret). Le JSF (Joint Strike Force) est lui soutenu surtout par l'US Navy. Récemment encore, ce sont certains supports politiques qui ont dit préférer le F-22 (plus concret et plus proche).
Et pis surtout, aujourd'hui c'est la crise. Plus autant de milliard à investir dans un projet pharaonien (tel JSF) pour un résultat médiocre (plus en plus cher, retard, performance vu à la baisse, etc...)

Les promesses de commande par Israël étaient à l'origine bien plus élevé. D'ailleurs, ça a fait grand bruit il y a quelques mois lorsque la commande avait été amputé. Je crois même qu'on peut dire que c'était un désaveux de la part d'Israël sur ce projet.

La photo que l'on voit en début d'article est celle d'un démonstrateur disponible en video sur Youtube (d'ailleurs, on y voit sur le coté de l'avion tous les drapeaux des pays participants, injectant de l'argent, dans ce programme : US, Israël, Canada, Italie...).

Il est dommage que l'article ne mentionne pas ici qu'il s'agit ici d'avion de 5eme génération (détail important pour certaines psychologies...)

Dans tous les cas, si Israël décide de se lancer dans un quelconque aventurisme sur l'Iran avec ces avions là, c'est plutôt rassurant (parce que complètement virtuel).



@plo : Concernant la non utilisation du F-22 sur les théâtres d'opération d'Irak, il me semblait que certains officiers US faisaient allusion plutôt à la pollution "électro-magnétique" (généré par l'armée US elle-même) et que ces avions, étant bourré d'électronique, étaient trop sensibles.

Pour l'Afghanistan, je me rappelle qu'ils voulaient l'utilisaient, mais ils avaient trouvé une autre excuse (le sable?).

4.Posté par lotfi le 03/10/2008 13:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Blackhole : Dedefensa est surtout un site d'analyse. Les gars de ce site sont surtout des personnes comme vous et moi qui piochent leurs sources sur le grand web. D'ailleurs, ils source toujours leur articles et commentaires. J'adore personnellement leur approche qui ne manque pas de piment ;)

HS : Il faut être un peu ouvert d'esprit pour l'histoire du B-2 mais en lisant il y a quelques années les explications de Jp-Petit, j'avoue moi-même avoir été assez convaincu.
D'ailleurs, l'équivalent russe (AJAX) a peut-être été relancé depuis l'arrivée de Poutine et une meilleur santé financière du pays?

5.Posté par leguminator le 03/10/2008 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Petites remarques en survolant l'article :
* 25 avions, ça ne se fabrique pas du jour au lendemain
* les pilotes doivent suivre une formation poussée, sinon c'est un peu comme envoyer du caviar dans la cuvette des toilettes
* même s'ils sont censés être "furtifs", cela ne signifie pas qu'ils sont pour autant indétectables et invincibles
* ils ont leurs limites (rayon d'action de 1200 km) ce qui nécessite une logistique (ravitaillement en vol, base proche, ...)

bref, ça laisse le temps de voir venir

6.Posté par Blackhole le 03/10/2008 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@lofti

Pour Dedefensa, sorry j'ai été un peu vite en écrivant, merci de me corriger

Pour ce qui est de l'argent, je ne suis pas sur que cela ait un réel impact dans le choix entre les 2 projets. Les USA impriment des $ comme bon leur semble depuis la 2ème guerre mondiale en se finançant sur le dos du reste de la planète. Ils sont prêts à imprimer 700 milliards pour des banques alors pour le militaire qui est leur top priorité...(suffit juste de cacher les montants aux contribuables)

Pour AJAX, à mon avis il doit être opérationnel. Le projet était en route bien avant la fin de l'ex-URSS et en plus de cela les Russes étaient nettement en avance au niveau MHD (Andreï Sakharov-années 60).
Ils ont d'ailleurs dans le domaine aérospatial toujours été en avance sur les USA (moins de moyens, plus d'idées).

7.Posté par lotfi le 03/10/2008 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Blackhole : Pour ce qui est de la MHD, tu dois faire référence certainement à Velikov ("linstabilité de Vélikhov" si cher à la mécanique des fluides).

Sakharov, lui, est le papa de la Bombe H et est devenu par la suite militant des droits de l'homme (prix nobel de la paix, il est en parti responsable de la mise en place du Traité de Non-Prolifération [TNP]).
Il est d'ailleurs aussi à l'origine en cosmologie de la théorie de l'univers Gémellaire/univers jumeaux (et là, tout de suite, on reconnait les lecteurs du site de jp-petit ^^)

Il est évident qu'aujourd'hui l'impact de la crise financière US sur l'influence altantiste, OTAN, américaniste, etc (liste non exhaustive) commence déjà à faire voir des signes de perte de vitesse ici et là. Le discours de Toulon peut illustré ce revirement. Et la débâcle de l'OTAN de cette infâme bourbier afghan.

Bien sûr, il faut être vigilant. Mais la situation actuelle est intéressante. On voit l'histoire qui s'écrit en direct sous nos yeux plus que jamais.



Pour en revenir à cet article, un avion aux performances purement théoriques, au prix exorbitant et qui est de plus en plus désavoué (et d'autres points mentionnés par leguminator), je pense que c'est plutôt une bonne nouvelle sur le fond.

8.Posté par Blackhole le 03/10/2008 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@lofti

Non, non Vélikhov a poursuivi les travaux MHD de Sakharov ! Sakharov est bien le père de la MHD.
C'était un vrai génie ce gars là, un touche à tout en physique et physique théorique.

Concernant le bourbier afghan, je pense que c'est voulu. Le but en Afghanistan et en Irak c'est de ne pas gagner (ni perdre) la guerre. De plus dans ces pays, cela veut dire quoi gagner la guerre à partir du moment où les motifs officiels d'invasion ne sont que mensonges? Il faut que cela dure le plus longtemps possible pour une question de fric et d'implantation. En Afghanistan, rester là permet d'organiser le trafique de la drogue (des 100aine de milliards de $ par an) et en Irak cela permet de stationner 150.000 soldats dans une des régions les plus stratégique du globe (Moyen Orient, Israël, pétrole).

9.Posté par lotfi le 04/10/2008 01:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Blackhole : Autant pour moi. J'avais oublié les travaux de Sakharov sur la MHD. Et en particulier sur les générateurs magnéto-cumulatif.

Vélikhov était l'un de ses plus grands élèves et aussi l'ami de JP-Petit.


Et pour ce qui est des positions géo-stratégique de l'Empire étatsuniens, n'oublions pas le plus gros ennemi de tous les Empires (justement), à savoir le fait de voir trop gros, trop grand, sans avoir de considération pour "les autres" (dit aussi "Rest Of The World").

10.Posté par Habiba le 04/10/2008 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bush et ses amis d'Israel ont fait les 2 plus grands coups depuis l'humanité,le 11 sep 2001 et la "mysterieuse disparition" de 1200 milliards de dollars ces derniers jours,donc l'un au début de son premier mandat et le second à la fin de son regne.la frappe programmée des installations nucleaires iraniennes n'est qu'une suite logique de l'hegemonie israelo-américaine.

11.Posté par Paulvers le 07/02/2010 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lire : http://www.aviationweek.com/aw/generic/story_generic.jsp?channel=dti&id=news/dti/2010/02/01/DT_02_01_2010_p32-199424.xml&headline=F-35%20Faces%20A%20Troubled%202010

12.Posté par KHELOUFI Mohamed le 17/08/2010 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est clair depuis belle lurette que les USA ne ménagent aucun effort pour soutenir de quelque manière que ce soit l'entité sioniste. Des dollars à flot, des armes de tous genre, des experts sur place et j'en passe. Qu'attendent les pays arabo-musulmans pour contrecarrer cette union indéfectible depuis des lustres du fait de l'existence de juifs américains dans le congrès US. Les cerveaux existent, l'argent aussi alors de grâce pourquoi ne pas s'allier à la Turquie et à l'Iran pour faire face à cette islamophobie plus qu'apparente nourrie par un pays qui prétend être démocratique et défendre les droits de l'homme (sic). Je dirai aux Iraniens de faire preuve de vigilance car le danger est omniprésent surtout lorsque les USA soutiennent à fond cette entité sioniste qui ne respecte aucune loi d'où qu'elle émane. Unissez vos efforts et donnez plus d'armes aux combattants du Hezbollah et ceux des factions palestiniennes car ils sont capables de mettre à genoux cette entité raciste que je considère comme un mal qui faut extirper une fois pour toutes. Entraînez les car ce n'est certainement pas le courage qui leur manque contrairement à la soldatesque sioniste qui n'est capable de combattre que grâce à l'armement américain d'une technologie avancée.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires